Bleach World Rpg

RPG par forum Bleach , ici la bonne humeur est reine !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexionPortail

Partagez | 
 

 Momo Hinamori.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Momo Hinamori.   Jeu 5 Aoû - 16:46

Nom : Hinamori
Prénom : Momo
Age : Plus de cent ans.
(je place mon anti plagiat ici Smile ){ Anti plagiat : by Moon__Light@live.fr })

    Description Physique :


Mesurant un petit mètre cinquante trois, Momo n’est pas très grande puisqu’elle est en pleine adolescence. Elle atteint donc la poitrine de la plupart des capitaines qui font plus d’un mètre quatre vingt. Toutefois, sachez que ce n’est pas la taille qui fait la puissance ; si on a droit à un petit capitaine d’un mètre trente trois à la dixième division, nous avons aussi droit à une petite lieutenant qui sait montrer ses griffes seulement quand elle le veut. En plus d’être de nature naïve et influençable, son gabarit ne l’aide pas vraiment à laisser penser aux gens qu’elle n’est pas facilement impressionnable. Son poids étant de quarante kilos, il ne serait pas difficile de la porter dans ses bras puisqu’elle est aussi légère qu’une plume de pigeon. Pourtant, elle ne suit aucun régime et mange à sa faim mais il faut croire que le corps d’un enfant demande bien plus de calories que celui d’un adulte. Cependant, même si elle avalait une tonne de friandises, sa pratique régulière de sport lui permettrait de ne pas devenir aussi imposante qu’un ballon. Pourtant, il y a bien une seule chose qui a pu faire souffrir son physique : le rébellion et la trahison de son ancien capitaine tant adoré. En effet, cela l’a énormément affecté autant moralement que physiquement. Elle avait perdu un poids considérable même en étant sous perfusion dans les quartiers de la quatrième division. A cette époque, elle fut tellement mince qu’on aurait pu croire qu’elle s’envolerait au moindre courant d’air. La chevelure d’Hinamori n’a rien de très fantaisiste ou spécial ; elle se compose de fins cheveux de couleur marron chocolaté qui lui tombent jusqu’aux épaules. Jamais elle ne laisse pousser ses cheveux au-delà de ses épaules puisque cela devient encombrant ; c’est une raison pour laquelle elle ne comprend pas pourquoi d’autres femmes shinigamis les possèdent d’une telle longueur sans se les attacher lors des combats. Même notre héroïne de la cinquième division n’a pas très souvent ses cheveux détachés sauf le soir ou sous la douche puisqu’elle n’en a pas le choix. Toutefois, elle a l’habitude de n’avoir que quelques mèches de cheveux lui coller les joues. Ces mèches sont d’ailleurs bien trop courtes pour être retenues dans son cache vert qui retient presque l’intégralité de sa chevelure donc ils retombent sur les deux côtés de sa tête. Donc, vous verrez en permanence ce lieutenant avec ce chignon qui apporte un petit plus à son style qui n’a jamais eu rien de bien extraordinaire. En effet, elle a beau être mignonne et charmante, elle en reste assez banale physiquement. Accompagnés de bons shampooings dont elle varie presque chaque jour, ses cheveux émanent une odeur suave et délicate. Quand elle était plus jeune, ce n’était pas en un chignon qu’elle coiffait ses cheveux mais en deux couettes de petite fille.

Maintenant, concentrons toute notre attention sur son visage pâle qui est la plupart du temps traduit par un manque de confiance en soi ou bien une certaine tristesse. Mais il faut noter qu’elle a reprit un peu plus de couleur au fil du temps. On constate une légère teinte rosée lorsque la chaleur lui tape dessus ou bien lorsqu’elle se sent flattée par des remerciements ou des compliments. Elle a beau essayé ne pas rougir, cela est impossible pour elle. D’ailleurs, ce n’est pas uniquement cette couleur rosée qui trahit ses émotions. En temps normal, il n’est pas nécessaire de chercher à comprendre ou bien de vouloir entendre les battements de son petit cœur pour savoir à quoi elle pense. En effet, ses yeux aussi y sont pour quelque chose. On lit en elle comme dans un livre ouvert puisqu’ils sont tellement expressifs. Ses iris étant de couleur marron, ils sont en parfait accord avec celle de ses cheveux et de ses sourcils. Il n’y a généralement aucune trace de cernes, excepté lors des nuits agitées auxquelles elle n’a pas pu dormir convenablement ou lors du rébellion du chef de Las Noches. Pour finir la description de ce visage d’ange, je pourrais vous dire qu’il se termine par un nez et des lèvres discrètes qui s’ouvrent pour laisser sa jolie petite voix de jeune fille s’échapper de sa bouche. Caché derrière sa tenue de shinigami, de légères formes sont présentes mais pas au point d’être aussi imposantes que celles de Matsumoto. Après tout, elle n’a pas finit de grandir et elle le sait donc cela ne lui pose aucun problème. Sur sa petite poitrine est présent un sceau qui fait toute son utilité dans le monde réel. Ce dernier permet de sceller quatre vingt pourcent de sa réelle puissance ce qui veut dire qu’elle ne combattra pas a cent pour cent de ses capacités dans l’univers des humains. Le symbole floral de ce sceau est identique à celui de sa division ; le muguet. Cette fabuleuse fleur est également cousue à l’intérieur de son kimono traditionnel de Shinigami et sur son insigne de lieutenant. Cette insigne, qui la différencie des officiers inférieurs au second officier, est attachée autour de son bras gauche. Même si elle porte le même genre de tenue presque chaque jour, cela ne l’empêche pas de posséder ses propres robes de festivals. Ce sont sur des sandales qu’elle marche avec une allure assez droite et jamais hautaine.

    Description Morale :


Beaucoup diront que Momo est une personne douce et ils n’ont pas tord. En temps normal, on dira qu’il faut se méfier des apparences des gens parce qu’ils ne ressortent pas forcément leur vraie personnalité. Cependant, dans le cas de cette jeune fille, nous savons très bien que ce n’est pas la douceur et la timidité qui manque chez elle. Elle en possède dans sa petite voix de fille, dans ses gestes ainsi que dans sa façon de voir les choses. Rêveuse, il lui arrive d’être plongée dans ses plus folles pensées, perdue dans les nuages et elle ne dira rien si on tente de la faire redescendre sur Terre. Evidemment, elle s’avère beaucoup trop gentille et n’a jamais vraiment su comment faire preuve d’une grande autorité. Sa gentillesse l’avait menée à se faire des amis lorsqu’elle n’était qu’à l’Académie mais aussi à faire profitée les autres d’elle. Bien qu’elle sache au fond d’elle qu’il faut savoir être exigeant dans la vie, elle n’est jamais parvenue à l’être. Son côté aimable et sympathique finit toujours par ressortir au bout d’un moment tout comme sa générosité. Effectivement, elle n’hésiterait pas à vous partager un gros bout de son pudding sans recevoir quelque chose en échange. Ce sont ces qualités qui font que certains l’apprécieront beaucoup et feront que, malheureusement, certains autres en seront agacés. Hélas, il existe des personnes impitoyables qui ne peuvent supporter ce genre de comportement bien trop doux qu’il considère comme « faible ». Pourtant, elle n’est pas une personne faible même si elle est souvent en pleine sollicitude pour les autres. Si elle l’était, elle n’aurait jamais été apte de remplir le travail d’un vice-capitaine. La mignonne tient très à cœur son boulot de lieutenant et ne prend pas ce grade à la légère. Le travail passe avant toute autre chose pour le bien de sa division. Donc, vous ne verrez jamais Hinamori assister à une quelconque fête ou journée de détente sans avoir terminer de remplir la tonne de paperasse qui l’attendait chaque matin sur son bureau. Celle-ci avait beau être nombreuse, cela ne suffisait jamais à la décourager complètement puisqu’une fois lancée, elle continue jusqu’au bout, même en étant excédée. Donc, les autres pourront dire ce qu’ils veulent à propos d’une sois disante faiblesse de personnalité de sa part, la brunette possède un beaucoup de courage en elle qu’elle peut exploiter à tout moment selon son humeur.

Ainsi, elle serait capable de faire le travail de son capitaine pour l’apaiser et par affection. D’ailleurs, le seul taïcho qu’elle ait eu depuis son existence fut ce mystérieux homme nommé Aizen. Étant gamine, elle ne le connaissait pas totalement mais nourrissait une profonde admiration pour lui depuis qu’il avait obtenu le poste de dirigeant de la division cinq. Presque en extase sur lui, son côté naïf a fait surface et lorsqu’elle était devenue lieutenant, elle avait accordé à son supérieur, toute sa confiance. Ceci est un bon exemple pour démontrer qu’il s’agit d’une jeune adolescente insouciante et assez sotte. En s’attachant trop rapidement aux gens, elle finit par en souffrir plus tard à cause d’une trahison auquelle elle ne s’y attendait absolument pas. Ce trait de caractère la conduit à penser que personne n’est mauvais et qu’il faut leur faire confiance. Même après le rebellion d’Aizen, Momo pensait toujours qu’il était un homme bon, juste sur la mauvaise voie par la faute de Gin Ichimaru. Il ne serait pas faux d’affirmer qu’elle a souvent agit comme une idiote en lui cherchant de fausses excuses. Nous pouvons en conclure que la demoiselle ferait une parfaite victime aux personnages manipulateurs et perfides. Cependant, il est possible qu’elle ait comprit la leçon après ce qu’il s’est produit et qu’elle demeurera plus prudente les prochaines fois. Si on excepte sa naïveté et son côté niais, la vice-capitaine peut être têtue et impulsive ainsi que faire preuve de ténacité et de détermination quand elle le veut. Lorsque ses sentiments et émotions submergent son esprit, celui-ci explose au bout d’un moment en une folle haine et de colère qui la force alors à foncer dans le tas de façon agressive sans réfléchir comme ce fut le cas lorsqu’elle crut que son ‘frère’ Toshiro avait tué son supérieur. C’est cette sensibilité et cette influençabilité qui l’emmène souvent à commettre des erreurs. A part cela, elle sait élaborer sa propre stratégie de combat et venir en aide à ses amis blessés grâce à son niveau de Kidô très élevé pour son grade. Elle parait si fragile et pourtant, sa force physique est impressionnante pour une fille de son gabarit. La demoiselle possède une bonne endurance et une rapidité convenable pour son âge. Celle-ci n’est bien sur pas aussi douée que Toshirô mais ses performances sont très satisfaisantes. La brune se donne un maximum au combat pour éviter de perdre ou de rejoindre la mort. Non, elle n’a pas peur de la mort cependant, elle souhaiterait profiter de sa vie de shinigami durant des centaines d’années encore. De plus, si cela peut lui permettre de sauver le capitaine Aizen, cela vaut le coup de continuer à évoluer et à se battre à travers sa gentillesse et sa naïveté.

Toutefois, il n’est pas impossible qu’un jour, l’adolescente mettra définitivement un terme à ce qu’elle ressentait envers son ancien supérieur puisque son rôle de second officier l’aide à se renforcer progressivement. Cependant, cela ne sera pas une tâche facile pour quelqu’un d’aussi sensible qu’elle. S’inquiétant pour presque tout le monde, elle considère l’amitié comme quelque chose de vraiment important puisque c’est cela qui l’a aidé à surmonter les épreuves lorsqu’elle fut l’une des victimes des trois trahisons. Jamais elle ne ferait subir aux autres tout ce que le mal lui a fait subir. Il est facile de faire sourire Momo en lui racontant une anecdote amusante ou en l’invitant à une fête néanmoins, il est possible qu’elle tente de cacher ce qu’elle ressent réellement derrière de fausses expressions. Toutefois, on finit toujours par le comprendre puisque son visage trahit rapidement ses émotions. La mignonne a d’ailleurs besoin d’être rassurée ou de beaucoup de réconfort pour retrouver la joie. Loyale et bien élevée, c’est une fille très respectueuse en qui nous pouvons avoir confiance et avec qui nous pouvons rire un bon coup. En effet, derrière ses airs de fille impressionnable se cache quelqu’un qui possède un certain sens de l’humour et une envie de connaître de nouvelles choses et c’est de là que vient son petit trait de curiosité que beaucoup de jeunes enfants et adolescents possèdent. Pour terminer cette description, je vais vous évoquer sa relation avec Toshirô : Momo est toujours restée aussi proche de lui que ce soit au Rukongaï ou au Seireitei. Certes, le travail les force à ne pas se voir en permanence mais il ne se passe jamais un mois où ils ne s’adressent pas la parole. Le considérant comme son frère, ce dernier serait l’une des premières personnes à qui elle n’hésiterait pas à confier ses histoires farfelues, ses pensées et les choses lourdes qui pèsent son cœur. La brunette adore également le taquiner et l’appelle par ce surnom risible de « Shiro-chan » et c’est cela qui prouve qu’elle ne le considère pas seulement comme un simple capitaine mais bien plus que cela. Tout comme lui ferait tout pour l’aider et la consoler, elle en ferait de même. Néanmoins, elle aimerait beaucoup que le garçon aux cheveux d’argents cesse de la surprotéger ; après tout, elle ne se considère plus comme une petite fille et fait partie de la même tranche d’âge que Hitsugaya.

    Histoire :


Nous ne connaissons pas la vie antérieure d’Hinamori, c'est-à-dire celle qui précède son enfance à la Soul Society. Son histoire va donc commencer, au Rukongaï (District 1), un trois juin puisque c’est en ce jour qu’elle est née. Nous ignorons tout de sa vraie famille biologique (ses parents par exemple) puisqu’elle a vécu chez une vieille femme qu’elle a toujours considérée comme sa grand-mère. Depuis son plus jeune âge, elle habitait dans une petite maison en sa compagnie et malgré la pauvreté qui les touchait, Momo était très heureuse de vivre. L’éducation qu’elle avait suivi l’avait rendue très calme, polie et respectueuse. Il lui arrivait quelques fois de commettre des bêtises comme chaque enfant de son district mais ce n’était jamais très grave. De plus, sa grand-mère étant tolérante, elle ne se faisait pas grondé mais plutôt guidée par la morale que la sage lui faisait chaque soir avant de se coucher. D’ailleurs, ce n’était pas la seule chose qu’elle lui disait ; elle racontait ses mésaventures de fillette et son expérience de vie. Bien qu’elle ait eu beaucoup d’amis à l’époque, la personne en qui elle avait le plus confiance était cette personne âgée qui lui inspirait la sagesse et la gentillesse. Cette dernière, qui n’était plus en aussi bonne forme que durant sa jeunesse, ne pouvait exécuter les tâches ménagères les plus exténuantes et difficiles ; c’est pour cela qu’elle apprit à sa petite fille à s’occuper de cela pour la préparer à devenir une future jeune fille débrouillarde et autonome. Cela ne lui plaisait pas beaucoup mais elle faisait un effort pour ne pas décevoir celle qui l’a gardait depuis presque sa naissance.
Entre-temps, elle s’amusait dans les rues avec les autres enfants de son quartier. Parfois, quand leur ventre leur signalait qu’il fallait manger, ils sortaient tous en même temps leurs yens de leur poche pour aller acheter un bout de pain qui suffirait à calmer leur faim. Quand elle revenait à la maison, elle jouait avec un petit garçon qui vivait également sous son toit. Effectivement, cela n’a pas été mentionné au début mais Hinamori n’était pas la seule qui était la petite fille adoptive de la vieille femme. En effet, un garçon un peu plus jeune qu’elle vivait sous le même toi que notre Momo. Cet enfant était spécial à cause de la couleur argentée de ses cheveux et ses magnifiques yeux bleus qui traduisaient la froideur de la glace. Toshiro Hitsugaya (qu’elle nommait affectueusement ‘Shiro-Chan’) avait beau être petit, il n’avait pas vraiment d’amis puisque tout le monde le considérait comme anormal à cause de sa rare couleur de cheveux. Pourtant, Momo n’avait jamais montré une certaine distance envers lui puisqu’elle le considérait comme son frère. Elle l’aimait vraiment et quand elle en avait envie, elle ne pouvait s’empêcher de plaisanter avec lui ou de le taquiner. Peut être qu’elle n’était pas la personne qu’il fallait pour le réconforter mais leur grand-mère remplissait impeccablement ce rôle. A cette époque d’enfance, la brunette ne portait pas encore la tenue de shinigami ni le cache vert qui retient ses cheveux. Non, juste deux couettes qui la rajeunissait un peu.

Cette période de la vie des deux enfants prouve qu’ils ont toujours été proches et qu’ils s’aimaient beaucoup. Mais quelque chose allait bientôt mettre du piment à la routine de notre héroïne. Au fil des semaines, la présence d’une quantité raisonnable de Reiatsu se manifestait et cela s’échappait souvent d’elle sans qu’elle ne le veule. Trop jeune pour être capable de contrôler cette étrange énergie spirituelle, elle chercha tout de même le moyen de la maîtriser un peu. Il ne lui fallut pas longtemps pour connaître l’existence d’une Académie qui formait des jeunes à devenir d’excellents shinigamis qui feront sûrement partis du Gotei 13 une fois préparés. Cette idée lui plaisait énormément ; là-bas elle pourrait perfectionner son Reiatsu et devenir de plus en plus puissante. Mais ce n’était pas forcément la puissance qui l’intéressait mais plutôt l’idée d’intégrer une des treize divisions de la Soul Society. Son inscription fut acceptée peu de temps après et elle posa les pieds là-bas pour la première fois de sa vie à la rentrée des cours. Hitsugaya aurait pu venir avec elle puisqu’il possédait lui aussi des capacités spirituelles mais il n’avait pas encore l’ambition de devenir un shinigami alors il restait chez sa grand-mère pendant que sa sœur prenait des cours. Ces cours n’étaient pas seulement composés de pratique mais également de théorie pour aider les élèves à s’en sortir dans la vie active. Certains étaient très doués dans tous les domaines et collectaient les meilleures notes durant toute l’année. Notre Momo aux deux couettes, quant à elle, n’était pas considérée comme une élève exceptionnelle dans toutes les matières mais son niveau en Kidô surpassait beaucoup celui des autres élèves. En effet, c’était surtout durant les pratiques de Hadô et de Bakkudô qu’elle était brillante et que tout le monde la remarquait. La gamine pulvérisait les cibles en un seul coup sans jamais les manquer contrairement à d’autres qui n’y arrivaient pas du tout comme fut le cas de Renji Abaraï (qui même de nos jours n’a pas un bon niveau en Kidô). Ce dernier était d’ailleurs un des deux plus proches amis qu’elle ait eu avec Kira Izuru. Les deux garçons s’étaient liés d’amitié avec la brunette car sa gentillesse et son innocence les avait séduits. C’est en partie grâce à eux que la demoiselle riait et s’amusait beaucoup à l’école.

Lorsque l’Académie fermait ses portes pour cause de vacances, elle ressentait toujours une petite nostalgie en elle mais cela se dissipait quand elle se mettait à penser à sa grand-mère et à Toshirô. En effet, elle revenait toujours à la maison durant les vacances puisque durant les semaines de scolarité, elle dormait dans les bons dortoirs de l’institut. Heureuse de retrouver sa petite famille, son côté bavard n’avait jamais disparu ; elle leur racontait tout ce qu’elle apprenait à l’école au plus malheur de Shiro-Chan qui se fichait bien de ce qu’elle fabriquait. Pourtant, bien qu’inintéressé, il faisait son possible pour l’écouter. En tout cas, ce ne sont pas les études de la fillette qui l’ont éloigné de son frère aux cheveux d’argent. Oh non, ils étaient toujours aussi proches, heureux de se voir et complices. Une des scènes en est témoins ; celle où elle et Toshirô sont assis dehors tout en dévorant des pastèques. Quelques temps plus tard, les cours reprirent mais avec un programme plus chargé que l’année précédente. Au programme, il y eut un exercice sur terrain qui consistait à combattre des Hollows en simulation par équipe de trois. L’équipe d’Hinamori était simplement composée de ses deux amis et après quelques instants de lutte, la situation se bouleversa puisqu’un groupe de vrais Hollows un peu plus puissant que les normaux, était venu attaquer tous les élèves. Hisagi Shuhei qui devait à la base enseigner un peu aux jeunes finit par se faire attaquer et attira l’attention de la gamine qui vola à son secours suivis de ses deux amis. Pourtant, même après s’être échappés, ils finirent par être cernés par ces immondes créatures. La peur avait gagné l’esprit de la petite aux couettes et elle pensait que la mort allait l’emporter avec elle jusqu’à ce qu’une lumière vint la secourir. Cette lumière, cet éclat que produisit le Zampakuto d’un capitaine venu les secourir l’avait vraiment surprise. En levant les yeux pour voir de quel sauveur il s’agissait, elle avait enregistré dans un coin de son cerveau, le beau visage du capitaine de la cinquième division, Aizen Sõsuke. D’une manière gracieuse, il mit un terme à la vie du pitoyable hollow qui avait blessé grièvement plusieurs élèves. Pour les yeux ébahis de la jeune fille, il était le héros parfait et gentil. C’est donc à partir de ce moment-là qu’elle se mit à admirer cette personne qui l’avait aidé à rester en vie, elle et le reste de son équipe. De semaines en semaines, l’affection qu’elle portait pour cet homme ne cessait de s’accroître et elle parlait de lui à presque tous ses amis sans se soucier qu’elle pourrait devenir lourde en ne changeant pas de sujet très rapidement. Toshiro fut une des premières victimes de ces discussions à propos de ce Taïcho à lunettes fantastique et unique. Son rêve était de connaître un peu plus ce puissant shinigami et d’intégrer sa division. Ses dernières années d’étudiantes s’étaient passées de façon paisible sans trop de problèmes. La mignonne vivait avec joie et était surtout déterminée à réussir sa vie. D’ailleurs, son examen final s’était très bien passé et ce fut avec énormément de bonheur qu’elle reçut son diplôme et accepta de rejoindre la division de son idole.

Au début, elle n’arrivait pas à croire qu’elle avait réussi ses premiers objectifs puisque cela lui avait semblé presque impossible. Alors que le surdoué Gin Ichimaru avait été promu capitaine de la troisième division, notre Hinamori n’était qu’un simple officier qui était décidée à persévérer pour monter en grades. Plusieurs fois elle s’est fait remarquée par Aizen qui avait en tête de bientôt la choisir pour faire d’elle, sa Fukutaïcho. Plus elle montait les échelons, plus le travail qu’on lui confiait était difficile mais cela ne l’avait pas découragé pour autant. Son admiration pour son capitaine était plus grande que la pile de paperasse à trier. Après avoir effectué un boulot acharné à travers peut être plusieurs années, elle obtient enfin le rang qu’elle avait tant convoité depuis ses années d’élève. En secondant Aizen, elle avait également obtenu le ‘privilège’ d’être plus proche de lui, de lui parler et de l’aider du mieux qu’elle pouvait. Ce n’était pas simplement un honneur pour elle mais bien plus que cela. Elle faisait tout ce qu’on lui demandait de faire pour ne pas décevoir son supérieur. Et quand elle avait du temps libre, il lui arrivait de flâner dans le Seireitei avec Izuru et Renji qui eux aussi avaient intégré chacun l’une des divisions des treize armées de la cour. Racontant leurs vieux souvenirs d’enfance, ils riaient toujours autant qu’avant. Pourtant, ils n’étaient pas les seuls avec qui la lieutenant passait un peu de son temps. En effet, peu de temps après ses montées de grade, elle avait participé à la cérémonie organisée spécialement pour le nouveau capitaine de la dixième division ; Toshirô Hitsugaya. Finalement, il s’était décidé à devenir un shinigami contrairement à auparavant. Bien que son rang soit supérieur au sien, elle l’appelait toujours par ces surnoms : Shiro-chan ou bien Hitsugaya-kun ce qui eut le don d’agacer le jeune adolescent. Inutile de vous détailler la vie tranquille se menait cette jeune fille pleine de joie et qui ne demandait rien d’autre que de travailler avec Aizen. Cette routine finit malheureusement par être brisée à l’arrivée de la bande d’Ichigo Kurosaki au Seireitei.

En effet, ils étaient venus récupérer leur amie Rukia qui avait été condamnée à mort à cause d’un complot dont personne n’était au courant à part les trois futurs traîtres. Le chef des trois qui n’était autre que le capitaine de la cinquième agissait bizarrement ces temps-ci et Momo l’avait un peu remarqué mais elle ne s’en préoccupait pas pour autant. Peut être pensait-elle que ce n’était que le fruit de son imagination. Un soir, alors qu’elle ne se sentait pas très en forme, elle vint se réfugier dans les bras de son idole qui, pendant qu’elle dormait, écrivait quelque chose sur un bout de papier. Le lendemain elle s’était réveillée et après avoir constaté qu’elle était en retard à une réunion, elle s’était empressée de sortir dehors. Ce n’est qu’une fois après avoir couru qu’elle avait remarqué que quelque chose s’écoulait au sol ; du sang. Levant les yeux, le spectacle le plus horrible qu’elle n’ait vu dans toute sa vie s’était produit ; son capitaine était mort… accroché au mur, le corps inerte de l’homme qu’elle secondait lui faisait face. Incapable de se contrôler, c’est le choc de cette terrible vue et la peur qui l’avait poussé à hurler un énorme cri qui s’était fait entendre dans tout le Seireitei. Suite à cela, il ne fallut pas moins de cinq minutes pour que les capitaines et leur second ne viennent rejoindre Hinamori. C’est avec beaucoup de surprise qu’ils avaient contemplé ce qui venait de se produire. A ce moment-là, Momo s’était souvenue des paroles de Toshiro qui l’avait mis en garde contre Ichimaru qui agissait de façon très suspecte. Il n’y avait plus de doute ; l’assassin était Gin.

Son esprit perturbé par la haine, la colère et la tristesse lui avaient fait perdre la raison et sans réfléchir, elle avait foncé tête baissée, son Zampakuto tendue, prête à tuer celui qu’elle croyait coupable. Malheureusement, son attaque avait été bloquée par l’arrivée soudaine de Kira Izuru qui devait protéger son supérieur. Bien qu’elle lui avait ordonné de la laisser continuer, il n’avait pas bougé ce qui avait forcé la jeune fille a faire appel à son Shikaï. C’est après avoir lancé une boule d’explosion qu’Hitsugaya arriva soudainement pour arrêter le combat. Le petit taïcho ordonna ensuite à ce qu’on enferme Momo dans une des cellules de la dixième division pour la calmer. Peu de temps après, Matsumoto était passée rendre une visite à la prisonnière en lui faisant la morale à propos de son acte stupide. En même temps, elle lui donna une lettre que le défunt capitaine avait destinée à sa lieutenant en mentionnant que personne ne l’avait lue. Cette lettre était précieuse pour elle puisqu’elle venait de son capitaine bien aimé. Pourtant, le contenu de celle-ci n’avait rien de bien rassurant. Au contraire, elle était effrayante et surprenante pour la petite ; ainsi donc, celui qui l’avait tué n’était autre que le garçon qu’elle considérait comme son frère. Celui-ci aurait prévu la mort de Rukia afin de s’emparer du pouvoir du Soukyoku qui était un million de fois plus puissant que celui d’un Zampakuto normal. Ce qui était écrit concordait parfaitement dans l’esprit de la demoiselle qui était décidée à accomplir la dernière volonté d’Aizen ; tuer Hitsugaya. Après avoir endormi le gardien de sa cellule grâce à une technique de kidô, elle s’était échappée de sa prison pour se rendre à l’endroit où était situé celui qu’elle pensait être l’assassin. Ce dernier, étonné de voir Momo hors de sa cellule, ne s’était pas attendu à ce qu’elle lui raconte tout ce que son supérieur lui avait écrit sur sa lettre. La dissuader du contraire n’avait servi à rien puisque son amie venait de l’attaquer. Ne pouvant pas la tuer, il l’avait assommé facilement avant de commencer un combat contre Ichimaru. Ce dernier avait tenté de tuer la fukutaïcho mais cette tentative fut vint puisque Matsumoto était intervenue pour la sauver.

Momo est ensuite remise en cellule où un sort avait été employé dessus. Malheureusement, il était facilement cassable de l’intérieur surtout pour une professionnelle en kidô. Ceci fait et après avoir dissimulé totalement son propre Reiatsu, la prisonnière avait suivi discrètement Toshiro et Rangiku qui s’étaient dirigés vers la chambre des 46. Quelque chose la tracassait et cela était la raison de son évasion interdite de sa cellule. Tout comme les deux membres de la division dix, elle avait été fut choquée de voir de nombreux morts à l’intérieur de cette chambre. Par la suite, Gin l’avait retrouvée et l’avait emmenée auprès d’Aizen. Elle qui le pensait mort était heureuse de le revoir en vie et toute sa colère et sa tristesse semblaient être disparues. En le voyant, le premier réflexe qu’elle avait eu était de courir le prendre dans ses bras. Hélas, elle n’aurait jamais prévu ce qui suit. Quelque chose lui avait provoqué une énorme douleur. Baissant les yeux, elle poussa un petit cri d’exclamation en observant la lame du Zampakuto du traître lui traverser le corps. Cela eu l’effet de la faire tomber au sol, presque morte. Lorsqu’elle s’était réveillée de sa grave blessure, Momo était hospitalisée et aux soins de Retsu Unohana. Cette fois-ci, elle ne pouvait plus sortir et effectuer un agissement téméraire puisque son corps avait été énormément affaibli. Pourtant, elle avait continué de croire en Aizen même si celui-là l’avait transpercée. Elle pensait toujours qu’il était quelqu’un de bien mais simplement mal guidé par les plans horribles d’Ichimaru. Ses amis avaient beau lui dire le contraire, la têtue ne voulait rien entendre. Depuis que les trois traîtres s’étaient enfui de la Soul Society, l’ambiance n’était plus la même. Cependant, ce fut surtout le corps d’Hinamori qui avait été le plus touché par cela. Perdant du poids, pâlissant et ayant des cernes sous les yeux, elle n’était pas prête de sortir de la quatrième division très rapidement. Néanmoins, elle insista tout de même à parler avec Toshiro lorsque celui-ci était en mission dans le monde réel. Elle lui demanda d’aider son capitaine à revenir sur le droit chemin et lui affirma qu’il n’était pas mauvais. Mais au fil de sa récupération corporelle complète, sa façon de penser sera certainement assez différente de celle d’avant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Momo Hinamori.   Jeu 5 Aoû - 16:48

Test Rp :

Chapitre 1 : Souvenirs…

Une forte pluie tombait de façon permanente en ce moment. De gros nuages noirs cachaient le soleil qui tentait tant bien que mal de se sortir de tous ces cumulus. Tout le monde abhorrait ce temps si importun à la vie de tous, accablant et laid. L’ambiance n’était pas allègre au Seireitei car tout le monde était rentré dans leurs quartiers pour se mettre à l’abri. Pourtant, une jeune fille n’était pas restée cachée dans les locaux de sa division. Qu’y avait-il de si spécial de discuter avec les autres ou encore écouter leurs quolibets habituels ? Ils étaient rare de parler de choses importantes avec les simples shinigamis qui passaient leur temps à boire et à être loquace ? Aujourd’hui, ce n’était pas le moment d’être prolixe surtout pour la demoiselle qui cherchait désespérément le silence. Elle était seule dans cet endroit et cela lui plaisait parce qu’elle pouvait réfléchir et se rappeler de certains moments sans être dérangée. Les cheveux de Momo étaient mouillés sous la pluie, même son petit cache qui lui tenait son chignon. Des gouttes d’eau perlaient son petit visage fatigué et ses yeux qui paraissaient si épuisés par sa nuit de travail. En effet, la petite dut trier plus de sept cent pages d’archives sur de grands évènements remontant à des centaines d’années. Bien sur, c’était le boulot de la division qui s’occupait des archives mais pour une raison non justifié, la cinquième division devait s’en occuper.

Hinamori se tenait assise sur un banc, immobile comme une statue. La crédule avait l’air d’être triste mais au fond d’elle, son humeur était neutre. Elle était pensive et rien ne pouvait lui remettre les pieds sur terre. Ses yeux marron habituellement humides étaient vides d’expression. La jeune regardait en direction d’un bâtiment en particulier. Elle ne sentait pas la pluie lui tombait dessus et encore moins la froideur de dehors…on aurait dit qu’elle était insensible à tout changement de temps. L’académie des shinigamis…tant de nostalgie là-bas. Il y’avait des mauvais moments de tristesses tout comme des bons. C’est là-bas que notre brunette fit la connaissance de Kira Izuru, d’Abaraï Renji et surtout de l’ancien capitaine Aïzen auquel elle avait toujours un espoir qu’il revienne dans le bon camp. La gamine savait que tout était de la faute d’Ichimaru Gin…sans lui, elle serait encore avec l’homme aux lunettes et aux airs si amène. Il était si exaltant de se remémorer des bons souvenirs dans cette école qui formait les plus jeunes à devenir de futurs combattants prêts à tout pour remplir les missions données par les supérieurs. Ce qui était horripilant et exaspérant était sans doute le fait d’être obligé à apprendre ses leçons et de tout réviser avant les examens de fin d’année mais le bon côté des choses était qu’il y avait beaucoup de partie pratique pour s’entraîner et améliorer leurs performances en Kidô et en sabre. La maîtrise du Kido était le point fort de Momo qui réussissait toujours d’exploser la cible en plein milieu contrairement à Abaraï qui ne s’en sortait pas du tout. Durant des années chaque élève dut bien progresser dans leurs techniques et apprendre à connaître leur Zanpakuto. La vice-capitaine se souvenait de sa première rencontre avec Tobiume. Sous forme humaine, son Zanpakuto prenait la forme d’une petite fille ressemblante beaucoup à sa détentrice. Une jolie gamine mignonne mais très puissante c’est pour cela qu’il ne faut pas se fier aux apparences. La première fois qu’elles s’étaient rencontrées, notre brunette avait ressentie un certain sentiment d’effroi mais aussi de liesse. Voyez-vous, rencontrer son sabre dans un autre monde est plutôt quelque chose de surprenant pour une jeune fille comme elle. Elles avaient beaucoup discuté ; Tobiume lui avait expliqué tant de choses sur ses pouvoirs et lui avait fait passé une sorte de test pour vérifier si la jeune fille serait digne d’elle. Ceci fait, elle s’était empressée de perfectionner son Shikaï car à ce qu’il parait, il fallait l’avoir si on voulait monter de grade en grade dans une des divisions du Goteï 13. Un autre jour, quand la demoiselle parvenait à maîtriser deux attaques puissantes de son sabre, elle avait constaté que la troisième était beaucoup plus dure à contrôler. Cela remonte à tant d'années...

Chapitre 2 : Commencement d’un entraînement.

Un matin d’hiver, alors que la neige tombait dehors, Momo s’était levée le plus tôt possible environ trois ou quatre heures avant de déjeuner et d’aller en salle de classe. Depuis plusieurs semaines, elle tentait d’achever l’apprentissage de cette ardue et dévastatrice attaque. Pour le moment, elle ne parvenait qu’à créer des rafales super rapide de ses boules d’énergie. Elles ne rataient que très rarement les épouvantails qui servaient de victime et pour quelle raison ? Parce que ces rafales de boules suivaient toujours leur cible jusqu’à les toucher. Bien sur, on pouvait les contrer avec une autre attaque du même type mais pour les personnes utilisant le corps à corps, c’était plus compliqué de les parer sans forcer sur le reiatsu. Et à force d’user la pression spirituelle pour les parer, on commençait à s’épuiser. Bien sur, ce n’était sûrement pas valable pour le capitaine Zaraki mais sinon, voilà pourquoi la jeune aimait beaucoup cet assaut. La deuxième attaque consistait à créer dix boules d’explosion qui enfermaient la victime dans un cercle en tournant très vite. Si cette dernière tenait de sortir, elle risquait de subir les dégâts. Tout de suite après, les boules se resserraient pour exploser ensemble dans l’ennemi. C’était également une technique efficace. Les pieds nus, la belle ne trouvaient plus ses petits chaussons mais cela lui était égal car la grande salle d’entraînement n’était pas si loin des dortoirs. Il devait être quatre heures du matin et le soleil n’était pas là néanmoins, on pouvait apercevoir de la neige épaisse tomber au sol. Hier soir, la neige avait tué beaucoup de gens au Rukongaï du moins, c’est ce qu’avait affirmé l’un des professeurs. Hinamori pensait maintenant à Toshirô, son tendre Shiro-chan comme elle l’appelait ; il aurait sûrement bien aimé jouer avec cette substance froide n’est-ce pas ? Après tout, les petits garçons de son âge passaient leur temps à faire des bonhommes de neige et des batailles. Mais il fallait l’avouer, ce n’était pas trop le genre de jeux qui amuseraient le garçon. A vrai dire, il était différent des autres mais la jeune fille avait toujours cru en lui malgré l’aversion qu’il éprouvait envers les shinigami au début. Tobiume était entre les mains de la crédule qui tremblait à l’idée de se faire entendre par les autres personnes de l’Académie. Et si elle provoquait une catastrophe qui casserait une partie de l’école ? Elle risquait de se faire réprimander fortement et de devoir tout repayer. Malheureusement, sa famille n’était pas vraiment riche.

La gamine leva son épée devant elle et la contempla grâce à la lumière de la lune. Cette lune était pleine ce qui permettait à la brune de mieux voir où elle marchait. Sa main gauche frôlait lentement la lame coupante et si gelée. On aurait dit qu’elle avait été enfermée dans une glacière plus de vingt quatre heures. Deux secondes plus tard, sa main droite était tendue et sa main gauche tenait le bras droit. Il fallait enchanter la pièce pour ne pas réveiller les autres. La fillette prononça une formule de Kido qui étouffait tout bruit qu’elle émettrait dans cette salle. Puis elle tient son Zanpakuto entre ses deux mains en se mettant en position de combat. Juste en face d’elle il y avait une vingtaine d’épouvantail qui ne demandaient qu’à être détruits. En prononçant l’expression ‘Rassemblement de l’énergie’, la lame de son arme se mit à chauffer et la petite sentit que son sabre vibrait. C’était assez chatouilleux mais ce n’était pas le moment de se déconcentrer avec ceci. Une aura rouge apparut tout autour de Tobiume et Hinamori. Cette aura les liait toutes les deux. Cette aura n’était qu’autre que le reiatsu de la fille qui lui servirait pour projeter ses boules. En effet, tout venait de son énergie spirituelle…en concentrant ceci, elle parvenait à contrôler la puissance de ses attaques. La belle fixait à présent le bout de sa lame jusqu’à apercevoir une lueur rouge orangée qui en sortit sous forme de dix boules explosives qui en sortirent en même temps. Première étape réussie ! A vrai dire ce n’était pas si difficile. Maintenant, ces boules restaient immobiles dans les airs attendant l’ordre de Momo pour se regrouper en une seule grosse boule. La demoiselle serrait tant bien que mal la poignée de son Zanpakuto en espérant pouvoir accomplir la deuxième étape qui consistait à rassembler les boules. Mais rien ne se produisait, elles restaient comme paralysées…elle relâcha une dose de reiatsu qui poussa ces boulettes à se fracasser contre les épouvantails. Cependant, cette dose d’énergie spirituelle était plutôt faible donc la puissance de ces attaques le fut aussi. La brune comptait garder un maximum de puissance pour la suite. L’élève accumula encore de la puissance pour la recréation de ses chaudes sphères. Toutefois, lorsqu’elle essayait de les fusionner, cela ne marchait toujours pas donc elle relâchait ces globes sur les épouvantails qui étaient noircis par la canicule de ces projectiles. Après quatre autres essais, Hinamori fut découragée ; jamais elle n’y parviendrait, c’était impossible.

Chapitre 3 : Ne pas désespérer.

Épuisée par tous ces efforts qui ne lui menaient à rien, elle lâcha Tobiume qui tomba à terre dans un bruit de métal puis elle s’assit contre un mur en respirant profondément. L’odeur de la pièce était composée d’un mélange de fumée et de moizi. Evidemment, le fait de calciner des cibles donnait résulta à cette pestilence. La petite ferma les yeux pour s’assoupir durant quelques minutes. Il fallait reprendre ses forces pour retenter cette attaque…il le fallait ! C’était obligé si elle voulait continuer à devenir plus forte. Pourquoi les autres parvenaient à contrôler leur force, leurs techniques ? C’est inique pour elle de ne pas pouvoir utiliser correctement cette troisième attaque. Aux dernières nouvelles, Renji était monté à un bon niveau avec son Zabimaru…tous les deux ne formaient qu’un et pour Kira, ça avançait aussi. D’après lui, la manière de combattre de son sabre était différente des autres mais il n’a jamais voulu en dire plus. Peut être possédait-il une puissance aux apparences faibles mais à grande force ? Notre héroïne n’en avait aucune idée. Trente minutes de sommeil suffirent à redonner la détermination de la petite à continuer. La neige avait cessé de tomber mais le sol avait toujours l’air aussi glacé et menaçant. Momo avait vu Tobiume dans son petit rêve de dix minutes…elle lui ressemblait tellement avec son regard de mélancolie, ses cheveux noirs et ses traits…malheureusement elles ne s’étaient pas parlées mais l’esprit de son sabre avait semblé lui avoir pris les mains avant de s’éclipser. Soudain, une idée germa dans l’esprit de la petite gamine qui se leva brusquement avant de récupérer son épée. Il ne fallait pas abandonner…toujours persévérer même si on y arrivait pas. Peut être qu’en créant une boule à la fois cela marcherait ? C’est ce qu’elle fit ; au départ une petite sphère sortit de l’extrémité de son sabre puis une deuxième, une troisième […], une neuvième qui fonçaient vers la première pour s’y fusionner. Cette fusion marchait à merveille, donc la deuxième étape fut terminée selon la fillette. Seulement, il y avait un défaut dans cette façon de faire ; elle perdait trop de temps à générer ces boules ce qui pouvait la désavantager en combat. Elle poursuivit l’assaut et une fois que ces boules furent rassemblées en une seule énorme prenant presque toute la place de la salle d’entraînement, la petite la jeta en direction du mur d’en face. Un grand boom sonore fit trembler les tympans d’Hinamori mais grâce au Kido jeté, personne d’autre n’entendrait.

Des gouttes de sueurs glissaient sur son beau visage remplie de désespoir tellement elle voulait venir à bout de cet entraînement. Pourquoi Tobiume était venue dans ce petit rêve et ne lui avait pas parlé ? Pourquoi s’était-elle contenter de lui prendre les mains…ces questions demeuraient inextricables. La brunette avait mal à la tête et se sentait plus affaiblie après avoir tenter de contrôler l’immense sphère. Il était si dur de la maîtriser ! Au moins, elle savait une chose ; elle pouvait réussir à développer ses dix boules en même temps et à les fusioner ensemble si elle se concentrait sur un point invisible. Effectivement, les fois où elle avait échoué c’était parce qu’elle se concentrait trop sur la dose reiatsu à livrer à son assaut. Les jambes de l’élève n’allaient pas tarder à ne plus la tenir debout c’est pour cela qu’elle devait faire vite. Vivement, elle leva son sabre et fit apparaître les dix globes orangés en même temps. Elle formait une sorte de cercle devant leur créatrice et cette dernière se focalisa sur un point non existant qui formerait le point de fusion de ces boules. En une fraction de seconde, les dix sphères se ressemblèrent au milieu pour donner naissance à la même énorme boule d’explosion que tout à l’heure. Étape deux, véritablement réussie ! Maintenant, il fallait apprendre à diriger cette force si phénoménale pour la pauvre fillette fatiguée. Hinamori fit un mouvement de poignet vers la droite mais la boule ne bougeait pas…elle paraissait si lourde et impossible à commander. Cependant, il y avait bien un moyen de bien s’y prendre. La brune décida alors de tenir son arme avec les deux mains parce qu’elle pensait qu’elle y arriverait mieux. En effet, avec difficulté elle parvint à bouger la grosse sphère vers la droite et éclata la fenêtre laissant entrer toute la froideur de l’extérieur. La neige avait recommencé à tomber depuis cinq minutes et maintenant, une petite partie de la salle était mouillée. Il ne valait mieux pas rester ici si on ne voulait pas finir malade. Momo sortit de la pièce en désactivant le Kido mis en place. Elle devait se dépêcher de retourner au lit et en ce qui concerne les dégâts infligés aux murs…elle était si chamboulée qu’elle ne savait pas quoi faire pour tout réparer. Elle inventa une excuse comme quoi elle était somnambule et qu’elle n’avait pas pu s’empêcher de s’en prendre à la pauvre fenêtre et aux murs de bois. En tout cas, elle ferait tout pour être convaincante car elle ne voulait pas avoir de problèmes. Durant les deux heures qui restaient de sommeil avant le lever des autres élèves et enseignants, la petite fit encore un songe sur Tobiume. Celle-ci souriait de façon joviale avant de se transformer en sphère rose et de se dissiper dans les airs.

Hinamori sourit ; a présent la petite élève qu’elle était avant s’était métamorphosée en adolescente et vice-capitaine. La pluie avait cessé dans le Seireitei mais ses cheveux bruns étaient toujours trempés ainsi que son visage. Ses cernes paraissaient avoir disparus après s’être remémoré de ce début de matinée si mouvementé. Si ses souvenirs sont bons, durant quatre semaines elle avait poursuivi son entraînement pour perfectionner sa technique. Entre les cours et cet entraînement habituel, la belle n’avait eu que très peu de temps pour s’amuser avec ses amis mais au final, tout ce travail s’avérait très utile pour elle surtout pour les prochaines batailles à venir. Aujourd’hui, Momo maîtrisait très bien l’attaque et avait appris à se servir de cette immense boule comme bouclier afin de contrer certaines attaques à projectiles ou directes. Elle avait également compris que la vitesse de ces boules fusionnées avait baissé par rapport à une simple sphère qui possédait une rapidité hallucinante toutefois, sa puissance s’augmentait beaucoup. La fuku taïcho se leva du banc auquel elle s’était assise depuis je ne sais combien de temps. Elle avait maintenant des fourmilles aux pieds mais elle ne s’en préoccupa pas car il était temps de rentrer dans ses quartiers sinon son capitaine s’inquièterait de son absence. En tout cas, elle avait bien profité de ce moment calme.
Revenir en haut Aller en bas
Kisuke Urahara
Taisho de la 5ème Division
Taisho de la 5ème Division
avatar

Masculin
Nombre de messages : 759
Age : 26
Date d'inscription : 27/09/2008

Feuille de personnage
Nom du Zanpakûto / de l'Arme: Benehime
Points de vie:
3600/3600  (3600/3600)
Points de Reiatsu:
3000/3000  (3000/3000)

MessageSujet: Re: Momo Hinamori.   Jeu 5 Aoû - 23:32

Je n'en attendais pas moins de toi Momo-chan Very Happy
Tu es digne de mes fiches :p^^
Je te valide bien sur Wink superbe et agréable à lire Smile
Et au fait, le bonus test rp me plait, ainsi que ta solution antiplagiat que je vais adopter Very Happy^^

_________________
Il y a un art que je maitrise autant que mon énergie spirituelle, celui de toujours arriver quand on m'attends le moins.

Kisuke Urahara, Capitaine de la 12ème Division des armées de la cour et directeur fondateur du Bureau de développement technologique.
Kisuke alias Byakuya
Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
http://bleachworld-rpg.power-rpg.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Momo Hinamori.   Jeu 5 Aoû - 23:42

Merci de ton avis Kisuke Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Kirigaya Kirito
Leader de La Garde Royale
Leader de La Garde Royale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 745
Age : 26
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de personnage
Nom du Zanpakûto / de l'Arme: Matamune
Points de vie:
4000/4000  (4000/4000)
Points de Reiatsu:
3000/3000  (3000/3000)

MessageSujet: Re: Momo Hinamori.   Ven 6 Aoû - 3:08

Kisuke-kun a tout dit, je valide ta presentation Momo-san ^^

_________________
Cordialement votre Fondateur et Admin de BWR.

Leader de la Garde Royale
Revenir en haut Aller en bas
http://bleachworld-rpg.power-rpg.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Momo Hinamori.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Momo Hinamori.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes liens, ma vie et... Mon père! Momo
» Happy Birthday Momo ! :D
» Plus rien
» The Best Memories With Memories
» formulaire de presentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach World Rpg :: Accueil , Presentation , etc ... :: Temple des joueurs :: Presentations Validées :-
Sauter vers: