Bleach World Rpg

RPG par forum Bleach , ici la bonne humeur est reine !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexionPortail

Partagez | 
 

 Une envie de respirer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une envie de respirer.   Ven 6 Aoû - 4:42

Une belle journée s'annonçait dans le Seireitei. Un bon soleil, du vent bref un bon temps. Soi par contre elle n'était pas de très bonne humeur, depuis plus de 3 semaine elle devait ranger toute sa paperasse sur son bureau. Soi souffrait pour elle c'est l'une des chose les plus atroces à faire, elle déteste le faire mais elle s'est dit que bon... Plutôt elle le termine, plutôt elle sera libre et pourra se détendre. Mais malheureusement elle a même pas tout terminer qu'elle commence déjà à se détendre. Alala cette Soi, toujours pareille comme on dit, une feignante restera toujours une feignante. Après de s'être ennuyer derrière ses papiers elle décide d'aller faire une petite marche dans le Quartier Ouest. Soi se sentait enfin libre pour un court instant. Son cœur était libre, et elle pouvais enfin oublier ses papiers ennuyant qui ne servent pratiquement à rien.


* Faudrait franchement que je parle à Yamamoto-sama... C'est papiers m'emmerdent trop et je pense que je ne suis pas la seule a rester derrière mon bureau pendant plus de 3 semaines, non mais oh c'est abusé quoi ! Toute façon tout les papiers qu'on rend à Yamamoto-sama il les jetent donc bon vaut mieux nous soulager ! * Pensa Soi Fon.


Franchement Soi n'arrête pas de se prendre la tête pour ses paperasse. Elle se disait donc que sa ne sert a rien de paniquer d'être enerver. Elle s'alonge par terre. Ferme ses yeux pendant quelque petites seconde et les réouvre comme si quelque chose la tracassais. Le soleil frappais fort sur ses yeux mais elle était tellement préoccupé qu'elle n'était pas gêné. Elle pris une brindille d'herbe et la mise dans sa bouche, les deux mains derrière la tête. Malgrès que le quartier de l'ouest est son endroit préféré pour respirer, et bain bizarrement elle ne sentais toujours pas bien, elle avait besoins d'une compagnie elle qui n'ai pas très sociale. Mais elle se sentait seule, et pour oublier sa paperasse qui pour elle était pas normale, alors que pour les autres Taicho ça l'étais. Elle ne se posait pas de question sur ce que pensait les autres taicho, m'enfin elle essaya d'arrêté de penser a cela et elle se releva de l'herbe et se mit à attendre quelqu'un. Elle sentit un reiatsu approché, Soi se sentit tellement contente ! Mais qui est-ce ?
Revenir en haut Aller en bas
Ayako Takao
Membre de la 3ème Division
Membre de la 3ème Division
avatar

Féminin
Nombre de messages : 25
Age : 22
Date d'inscription : 07/02/2010

Feuille de personnage
Nom du Zanpakûto / de l'Arme: Daiyaneko
Points de vie:
0/0  (0/0)
Points de Reiatsu:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Une envie de respirer.   Ven 6 Aoû - 12:46

    Une lumière faiblit avant de s’éteindre complètement. Il était inutile que je continue de l’utiliser puisque mon salaire contribuait à une partie du payement de l’électricité de mes quartiers. Je posai délicatement mon stylo rose à côté de la petite pile de paperasse qui s’offrait à moi. Poussant ma chaise vers l’arrière qui produisit un léger grincement, je me levai avant de nettoyer un peu ma robe de la poussière qui s’était posée dessus. J’étais sans doute la pire maniaque de toute la Soul Society avec mes manières mais je n’avais aucune envie d’être aussi malpropre que ces hommes qui s’entraînent durs dehors. Il m’arrivait aussi de transpirer après avoir exercé mes incroyables capacités, certes, mais je prenais directement une douche afin d’émaner l’odeur agréable de mes shampooings et parfums. D’un pas décidé, je m’avançai vers les fenêtres de mon bureau et d’un coup sec, je dégageai les lourds rideaux de velours bleus ciel qui empêchait la lumière de pénétrer dans ma salle. Ceci avait été fermé puisque j’avais passé la nuit assise sur la même chaise pour continuer mon travail. J’avais beau ne pas encore être officiellement capitaine de la troisième division, j’eus l’impression de travailler autant qu’un Taïcho. Dehors, mes yeux furent éblouis par la lumière des rayons de soleil qui semblaient être aussi puissantes qu’un volcan en éruption. Appuyant fermement sur la poignée de la fenêtre, je l’ouvris complètement pour passer ma main à l’extérieur. C’était une méthode sympathique qui me permettait de prendre un peu la température. Il faisait chaud mais du vent était présent en petite quantité.

    La journée s’annonçait impeccable dans les extérieurs et c’était une raison pour que tous les Shinigami ne sortent de leur coquille. Je pensais prendre l’air frais après une nuit rude de travail. Je me retournai et faisais face à mon bureau ; celui-ci avait toujours été bien rangé. Mes stylos étaient parallèles, les papiers bien rangés et mes eaux de toilettes trônaient en toute harmonie dans le coin. Avec un sourire satisfait, je pris un dossier composé de trente huit feuilles que je devais distribuer à la deuxième division. Je les inspectai un peu afin de vérifier qu’il n’y avait aucun oubli. Ceci fait, je pris une de mes ombrelles qui reposaient tout à la gauche de cette pièce. De couleur blanche, elle filtrerait moins de chaleur et éviterais que je ne meure de chaleur, une fois sortie. Me dirigeant vers la porte, je n’oubliai bien sur pas d’emporter mon cher Zampakuto qui ne me quittait jamais. Il portait le nom de Daiyaneko et sa vraie forme était une chatte presque faite de diamants. Accrochée derrière mon dos, personne n’oserait s’attaquer à moi et d’ailleurs, je ne voyais personne d’assez courageux dans ma division pour se rebeller contre moi. Si un malheureux aurait eu l’audace de le faire, il aurait subit mon châtiment divin de la torture. Certains trouveraient mes actes vraiment affreux mais il faut savoir se faire obéir et respecter, peu importent les moyens utilisés.

    Alors que je me dirigeai vers la porte principale de ma division, plusieurs de mes subordonnés s’inclinèrent devant moi en me saluant. A leur plus grande surprise, je venais de les saluer de façon bien gaie sans réel mépris dans ma voix. C’était sûrement à cause de mon humeur changeante ; en effet, je me sentais vraiment bien aujourd’hui et c’est cela qui m’avait poussé à ne pas montrer désagréable... du moins, pour le moment. S’ils se comportaient bien avec moi, il n’y aurait normalement pas de problèmes. L’un des shinigamis m’ouvrit la porte et me laissa partir. A peine sortie, c’est un vent assez glacial qui m’accueillit en faisant danser ma tenue noire. Ouvrant complètement mon ombrelle pour me protéger de la lumière tapante, je cherchais du regard les quartiers de la seconde division. Je venais de penser que j’aurais pu charger quelqu’un de ce petit travail mais j’avais une envie de sortir pour respirer cet air de fraîcheur. Le repère de la deuxième armée de la cour n’était pas situé bien loin et c’est à coup de Shunpo que je me dirigeais vers ma destination jusqu’à ce qu’un officier assez gradée de cette division ne m’arrêta. Voulait-il me barrer le chemin ? Comment osait-il...

    Pourtant, ce n’était pas dans ce but là qu’il venait de se mettre devant moi. S’inclinant légèrement en ma direction, il était venu vers moi afin de m’informer que le capitaine Soi Fon était partie se reposer au Quartier Ouest. Je répondis à ce jeune homme avant de reprendre ma route en souriant narquoisement ; alors comme cela, la Taïcho au cheveux noir avait décidé de ne pas prendre son boulot au sérieux aujourd’hui ? Très intéressant. Cela me donnait même une envie d’éclater de rire puisque moi, n’étant même pas encore capitaine officiellement, avait presque finit mon devoir. Lorsque je sentis un Reiatsu aussi puissant qu’un dirigeant de division, je devinai rapidement qu’il s’agissait celui de ma future interlocutrice. Je cessai de sauter de toit en toit et marchai lentement vers l’endroit où elle était située. J’imaginai sa tête en lui donnant ce dossier d’une quarantaine de pages à remplir de façon appliquée pour ce vieux Yamamoto. Plus j’avançai, plus les bâtiments me protégeaient du soleil et je fermai mon ombrelle. Vous vous demandez sûrement pourquoi je me balade avec cela ? Et bien, pour la simple raison que je n’ai pas envie d’avoir mal à la tête à cause de la chaleur. Dès que j’aperçus la jeune femme qui commandait les forces spéciales d’assassins, je l’interpellai malicieusement ;


      « - Bonjour, capitaine de la deuxième division ! »


    Celle-ci s’était levée de l’herbe et peut être n’avait-elle pas voulu que je ne l’observe couchée au sol, entrain de se détendre. Une fois à sa hauteur, je me rendis compte à quel point je serais bientôt au même grade qu’elle. Ma puissance devait donc être égale à la sienne et cela me réjouissait parce qu’on m’avait souvent dit que Soi Fon était puissante. Bouillant d’envie de voir la réaction de mon interlocutrice, je poursuivis mes paroles :

      « - Je vois qu’on a décidé de se balader au lieu de travailler, hihi. Mais je pense que ceci va être vite réglé. »


    Baissant mon regard vers ma pile de feuille, je les tendis doucement vers les mains de l’autre Taïcho. La pauvre… elle n’allait pas tarder à subir des heures de bureau comme moi je l’avais subis cette nuit.
Revenir en haut Aller en bas
 
Une envie de respirer.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» [Terminé] Une soudaine envie de parler. (PV Elena. A Armstrong)
» Une envie de solitude ...
» « Si tu savais comme j'ai envie de manger des nems ! » | Psychalya l. Nàrwen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach World Rpg :: Soul Society :: Seireitei :: Quartiers :: Quartier Ouest-
Sauter vers: