Bleach World Rpg

RPG par forum Bleach , ici la bonne humeur est reine !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexionPortail

Partagez | 
 

 Une patiente inattendue..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une patiente inattendue..   Lun 8 Déc - 0:04

Arrivés devant les portes de la quatrième division, plusieurs shinigamis s'étaient vite precipités vers le capitaine Kuchiki et Matsumoto toujours blessée depuis ce qui s'était passé dans la neuvième division. Qui aurait-pu croire que cela se serait produit ? Personne. Le portail menant à la clinique s'ouvrit brusquement, laissant place à une équipe médicale qui se ruait eux aussi vers ces deux là, faisant rouler devant un eux, un lit de malade. Ou là...ils étaient vraiment pressés, ceux-là o.o. Et puis bon, après tout, elle n'allait quand même pas mourir pour si peu de blessures...enfin, elles étaient quand même importantes, mais si on comparait cela aux fortes et profondes blessures du vice-capitaine Myuko, les entailles et égratignures de Matsumoto n'étaient rien du tout face au visage presque défiguré de l'autre Fuku-Taicho. D'ailleurs, elle se demandait vraiment si c'était grâce à la chance qu'elle était encore en un assez bon état. Oui, sûrement un coup de chance...car il aurait été également possible que sa santé ait été empirée. Le capitaine Kuchiki l'a laissa au soin des shinigamis de la quatrième division qui l'a posèrent dans le lit. Elle aurait très bien pu marcher quelques mètres...de toute façon, elle pouvait toujours tenir sur ses jambes; m'enfin bon, se dispenser de ces quelques efforts ne lui ferait aucun mal. Même en ayant les sens de perceptions encore un peu sous le choc, elle pouvait encore entendre les quelques murmures derrière elle...

"- Kuchiki-Taicho...Que lui ait-il donc arrivée ?! Elle est presque à l'agonie..." avait demandé un des membres de la quatrième.



Mmm...Agonie ?! Bon d'accord, elle n'avait pas ouvert une seule fois la bouche depuis qu'elle était dans cet état, mais quand même, au point de dire qu'elle était casiment morte, c'était un peu poussé ! Si elle était encore en bonne forme, elle lui aurait bien passé un bon savon à celui qui venait de sortir cette bêtise...Mais pour l'instant, pas question de repousser une personne qui l'a guérirait sûrement. Encore une fois, elle essaya d'écouter la suite de la conversation, en attendant la réponse du grand capitaine de la sixième division...Mais ce fut impossible, sa voix avait toujours été basse, grave, et quelques fois froide. Il était sans doute entrain de raconter ce qu'il s'était passé dans le terrain d'entraînement. Si seulement, elle pouvait entendre tout...chaque son provenant d'un rayon e dix mètres; elle avait comme tout le monde ce côté de curiosité, surtout que maintenant, elle était le sujet de la conversation. Les portails claquèrent encore une fois, et Matsumoto, avec quelques efforts de difficultés, réussit à détourner la tête pour voir arriver la vice-capitaine Isane Kotetsu. Apparament, elle avait aussi l'air inquiète, de plus, en voyant le sang dégoulinant de presque partout, elle avait une mine épouvantable semblable à une femme d'une quarentaine d'années. Elle était restée droite comme un "i" durant une dizaine de seconde, toute médusée, avant de lacher un léger bégayement. Malheureusement, sa voix aussi, avait été touché sous le choc...Du coup, je ne peux pas vous réveler ce qu'elle a dit, vu que Matsumoto n'entendait rien du tout. Peu de temps après, elle sentit qu'on l'a poussait, le mouvement des roulettes de son lit le lui confirma. Elle avança jusqu'à entrer completement dans la clinique de la quatrième division. Elle n'y était jamais venue, ou alors, elle ne s'en souvenait plus. La seule fois où elle y était allée, c'était pour une mission totalement banale que son Taicho lui avait ordonnée de faire; aller chercher de la crème solaire. Pourquoi ? Jamais elle ne l'a sue car son supérieur ne lui avait rien dit de plus et lui avait claqué la porte au nez en lui disant de ne pas se mêler de ce qu'il ferait avec cette pommade.


[ Flash Back ]



"-...S'il vous plaiiiit, Taicho !! Sad Je ne dirais rien, à personne !"


Matsumoto, la main refermée sur la crème solaire, s'était mise à supplier le capitaine Hitsugaya de l'a laissé regarder l'usage qu'il ferait avec ceci. Mais ce dernier n'exprima pas la moindre pitié, et lui avait répondu séchement qu'il ne voulait pas.

"- NON ! Ce ne sont pas tes affaires...

- Mais si !! Je comprends qu'un jeune taicho tel que vous puisse avoir un complexe dans son corps ! Je m'y connais vous savez ! J'ai fais des études sur ça [Mensonge] ! Tout le monde est complexé dans une partie de leur...



- Ce n'est pas du tout ça... -_-

- Mais si, je le vois dans vos yeux ! Shocked "


Cette fois-ci, elle s'était penchée en avant afin de mieux fixer son capitaine. Celui-ci s'était reculé de quelques centimètres, tout en l'a regardant lui aussi. Il se demandait sûrement quel moyen allait-il utiliser pour se débarasser de sa fuku-taicho ne serait-ce, que de cinq minutes ?!. Alors qu'elle continuait à le regarder, le capitaine Hitsugaya en eut marre:

"- Écoute, je ne veux pas être désagréable avec toi mais...

- Excusez-moi de vous couper la parole, Taicho, mais je m'inquiète vraiment pour votre santé [ Mensonge ] ! Je ne m'en irais pas d'ici tant que vous ne m'aurez rien dit ! "


En vérité, elle voulait absolument savoir pourquoi il avait besoin de cette crème solaire. Mais avant qu'elle n'ait eu le temps de rajouter quoi que ce soit, son capitaine lui avait pris la pommade, et avait traînée sa subordonnée en dehors de son bureau pour lui claquer la porte au nez. Elle s'était longtemps demandée pourquoi ne voulait-il pas qu'elle reste avec lui, mais c'était sûrement la peur de se retrouver à torse nu devant elle --'.

[ Fin du Flash-back ]


Rien qu'en se souvenant de ces souvenirs, elle ne put s'empêcher de sourire. Depuis, elle n'avait jamais vraiment su ce qu'il s'était passé avec cette crème. Elle avait beau fouiller dans la poubelle en cherchant ce tube, mais aucune trace de ce médicament. Et chaque fois qu'elle posait la question au jeune capitaine, celui-ci ne lui répondait pas, ou alors l'envoyait balader. Mais elle avait quelques soupçons comme quoi, sa peau s'était un peu abîmée à cause du soleil...Oui, la glace et la chaleur ne sont pas très bons amis ^.^! Enfin revenons-en à maintenant. Le décor changea; les papiers peints verts d'un des couloirs de l'hôpital laissa place à une tapisserie bleue ciel. Elle était sans doute arrivée dans sa chambre. C'était maintenant que son isolement allait commencer. Elle sentit une main douce lui frôler la joue...elle chercha la personne qui était présente tout proche d'elle, et constata que c'était la fuku-taicho de la quatrième.

"- Comment vous sentez-vous ?"

A vrai dire, elle n'était pas au top de sa forme...mais bon, au moins elle n'était pas morte. Son seul ennui était le fait qu'elle voulait rester en compagnie de personnes; ce jour allait être un vrai calvère pour elle. Ne sentant pas encore la force de pouvoir lacher un mot, elle hocha lentement la tête pour faire comprendre à la jeune fille que tout allait bien, mais qu'il fallait qu'elle se rétablisse encore. D'ailleurs...elle ne l'avait pas remarqué mais elle était sous perfusion...depuis quand lui avait-on mis ça, elle l'ignorait complétement...Sans doute quand elle avait la tête dans la lune.


"- Bon, dans ce cas, Je repasserais dans quelques heures voir si les blessures se referment tranquillement. Mais en attendant, nous allons devoir vous endormir... "


Anesthésie...Arf, encore un truc dingue dans la médecine. Elle n'aimait pas l'idée de se faire charcuter par des engins, mais bon, pas le choix si elle voulait se faire soigner. Et puis, si elle ne voulait pas ressentir les douleurs que cette "boucherie" allait lui faire, elle était obligée de plonger dans un sommeil profond. Elle soupira doucement, et accepta d'aspirer cette sorte d'odeur au goùt d'orange. Et comme elle l'avait prévue, elle ferma lentement les yeux avant de s'endormir complétement.

Rêve


Matsumoto était encore tombée dans un de ces rêves bizarres. La jeune femme était dans une école, avec des élèves riant de tout les côtés. C'était sans doute l'académie des shinigamis. A travers la vitre, elle se contemplait; elle avait récupérer son corps de gamine, et ses cheveux beaucoup plus courts. Elle était à l'une de ses dernières années d'étude. Et sans l'avoir voulu, elle bouscula une des étudiantes qui révisait, le livre collé au nez.

"- Oh, excuse-moi Embarassed. "

La fille en question se leva et retira ses lunettes. Qu'est-ce qu'elle avait dans la tête ? Après tout, Matsumoto s'était excusée, cela devrait lui suffir, non ? Mais à sa grande surprise, la fillette lui demanda tout simplement:

"- Tu es sur que tout va bien? Rolling Eyes

- Bien sur...pourquoi ?

- Depuis quand tu t'excuses devant une de tes amies ?! "

La vice-capitaine sursauta; elle ne reconnaissait pas cette fille...Elle ne l'avait jamais connue ! D'ailleurs, on pouvait dire qu'elle n'avait pas eu beaucoup d'amis dans cette académie, mise à part Gin Ichimaru. Ce rêve était du n'importe quoi. Et sans réfléchir à quoi que ce soit, Matsumoto courrut loin de cette fille à lunette, cherchant la sortie du bâtiment. Pendant combien de temps allait-elle devoir supporter ce rêve stupide ? Dans combien de temps allait-elle se réveillée ? Mais ses pensées furent interrompues par la sonnerie qui annonçait la fin de la période de détente, laissant place aux cours. Mais Matsumoto n'était pas décidée à y aller; sécher les cours n'était pas un crime, surtout dans un rêve ! Elle s'était réfugiée dans les toilettes, et s'était assise sur une chaise, tout en se regardant dans le miroir. Elle avait vraiment changé depuis tout ce temps...Son énergie spirituelle aussi n'était plus la même dans ce rêve; la puissance de ses pouvoirs était plus basse que celle qu'elle détenait en faisant partie du Gotei 13. Un peu normal, en étant gamine...D'ailleurs, à cette époque là, elle n'avait sûrement jamais fait connaissance avec Haineko, son Zanpakuto. Et les heures passèrent, sans qu'elle ne fasse quoi que ce soit...L'ennui l'a gagnait. La tête posée sur la table, près du robinet, elle s'amusait à compter le nombre de gouttes qui coulaient du lavabo. Elle en compta neuf cent cinquante sept en trois bonnes heures. Mais alors que la neuf cent cinquante huitième goutte allait tomber, elle se sentit bizarre. Elle se redressa et constata que le sol s'était mis à trembler. Etait-ce la fin de ce rêve ?! Elle l'espérait car attendre une heure de plus l'aurait rendue folle...Le plafond s'ouvrit dans un bruit sourd, et une lumière blanche et très intense attira son regard...

[ Fin du rêve ]



Matsumoto savait qu'elle était revenue dans la réalité; elle ouvrit un oeil, puis l'autre, et revit encore une fois le décor de sa chambre dans la clinique. Son opération ou quelque chose dans ce genre-là était sûrement finie, mais sa guérison n'était pas encore totalement au point. Ses blessures venaient à peine de se refermer car elle sentait encore la fragilité de son corps. Elle ne devait absolument pas bouger, le temps que tout se rétablisse. Encore une fois, elle entendit des chuchotements derrière son dos provenant des autres shinigamis qui l'avait soignée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une patiente inattendue..   Lun 8 Déc - 3:04

Byakuya avait porté la jeune femme à la quatrième division. On l’avait questionné sur la nature de ses blessures, son état de fatigue, sa récente dépense de Reiatsu, etc.
Etant donné le rang et l’état de la blessé, Isane étaient intervenue. Byakuya n’avait pu qu’échanger quelques mots avec elle, mais l’état de Matsumoto semblait plus grave qu’au premier abord. On allait devoir l’opérer.
Byakuya patienta de longue heure au QG de la quatrième division. Au bout d’un certain temps, un jeune homme le conduisit dans une salle ou il put se laver et changer de vêtements. Il passa manger par la suite, et retourna à son attente. Byakuya laissa vagabonder ses pensées…

Il se rappelait de quand il était encore jeune, tout fraichement émoulu noble, et qu’il avait du faire ses preuves pour devenir Fukutaisho. A l’époque, il ne possédait pas encore le Bankai, et l’épreuve consistait en détruire le maximum d’une série de simple cibles. Il avait cinq candidats pour une centaine de cible. Byakuya avait réussit à lui seul à en détruire cinquante-deux.

-Répand-toi, Senbonzakura !

Après avoir libéré son shikai, il réduisant les cibles en poussière avec du Kidou pendant que ses pétales agissait d’un autre cotées. Grâce à cette technique, il avait cumulé presque deux fois plus de cibles abattues que le deuxième. Il avait ainsi été admis comme Fukutaisho de la sixième division. Cette promotion n’avais pas été très importantes pour lui. Le dirigeant actuel de la sixième division, comme lui aujourd’hui, était alors le patriarche de la famille Kuchiki. Lui non plus ne déléguais quasiment aucune responsabilité à ses adjoints.

Byakuya sortit de ses souvenirs. Un jeune shiningami venait l’informer. Après un bref échange, il apprit que la vie de Matsumoto n’était plus en danger. Son esprit s’éclaira. Il devait être resté plusieurs dizaines d’heure immobile. Il se leva et s’ébroua, avant de se mettre en route vars la douzièmes division.

Kurotsuchi allait devoir rendre des comptes…


La suite ici.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une patiente inattendue..   Lun 8 Déc - 20:19

Matsumoto avait beaucoup moins mal qu'avant. Et il lui sembla qu'on lui avait nettoyé le sang qui avait perlé et ruisselé sur son visage. Elle se sentait beaucoup mieux ; elle pouvait à présent bouger un peu la main, et tourner la tête sans aucun problème. Sa vue était revenue à la normale, ainsi que son ouïe, et son toucher. Elle leva légèrement la tête, juste pour aller voir où sa guérison en était…Bah, on va dire qu’il lui faudrait attendre encore du temps avant de pouvoir sortir de la clinique et pouvoir revoir les autres compagnons de beuverie. A cette heure-ci (vingt heures trente), elle les imaginait entrain de faire une bonne petite fête entre amis. Quelle chance…pourquoi a-t-il fallu qu’elle entre ici ? Pourquoi pas quelqu’un d’autre, genre Kira ou encore Abarai… ? Oui, l’égoïsme faisait parti des petits défauts de la vice capitaine, mais qui a dit que tout le monde était parfait ? D’ailleurs, jusqu’à présent, elle n’avait pas revu le capitaine Unohana. Bizarre ! Pourtant il lui avait semblée qu’elle serait là toute la journée. Enfin bon, sans doute un petit empêchement…Comme toujours, en fait. C’était donc pour cette raison qu’Isane était venue seule. Pauvre petite, enfin bon, elle avait sûrement l’habitude se taper la plus grande partie du boulot ; pas comme Matsumoto qui avait les yeux exorbités devant la tonne de paperasse qui lui était toujours destinée…Hélas, des dossiers qu’elle ne finissait jamais…Ou alors, c’était très rare. Mais en ce moment, avec ce qu’il venait de lui arriver, ou encore l’intrusion de ces Ryokas dans Soul Society lui épargnait quand même ce temps perdu à remplir et signer ces papiers. Ah lala…Ces petits dossiers, il y en avait partout; dans chaque bureau, et dès que l’on avait fini de compléter le premier tas, un autre arrivait. Et oui, la vie d’un shinigami n’était pas seulement remplie de combat et d’action, il y avait aussi ces moments d’ennui à rester assis, une plume à la main, en cochant des réponses au hasard. Enfin, « au hasard » , c’est valable pour Matsumoto qui répondait toujours au pif dès qu’elle avait la tête en l’air, mais jamais on ne lui avait reproché de s’être trompée sur un dossier. D’ailleurs, elle se demandait souvent pourquoi d’autres fuku-taicho comme Hinamori, ou encore Kusajishi avaient plus de temps libre qu’elle. Peut’être qu’Hinamori faisait son travail en avance, mais pour Kusajishi..peut’être que c’était en raison de son âge, et donc le boulot revenait donc à…Ikkaku –-‘ Ah le pauvre petit chauvinet…Lui et Ayasegawa étaient quelques fois les souffre-douleur de leur vice-capitaine, mais au fond de leur cœur, peut’être l’adorait t-ils ? Pleins de question circulaient dans la tête de la jeune femme et de toute façon elle n’avait que ça à faire. Rester comme ça, immobile, le regard rivé au plafond, sans prononcer un mot était un véritable ennui pour elle. Elle ne pouvait que penser, ou écouter le bruit venant de l’extérieur. Le pire c’est qu’il y avait rien à regarder ; pas de télévision comme dans le monde réel, ou encore des magazines inédits de Soul Society, et même la radio n’était pas présente dans cette chambre. C’était l’enfer…Une vraie catastrophe, de plus que ce fut la première fois de sa vie qu’elle s’était retrouvée isolée pendant de longues heures d’attentes. Fichus mod-souls…c’était de leur faute si elle était dans cet état lamentable. Mais bon, il fallait s’en douter ; généralement, le capitaine Kurotsuchi ne pouvait se priver de rajouter quelques élements en plus dans ses créations…elle aurait du prévoir que ce taicho n’était pas quelqu’un de très sympatique avec qui on engagerait une belle conversion, et qu’on ne pouvait pas tout le temps lui accorder de la confiance à 100%. Comment Nemu faisait pour le supporter à longueur de journées ? Les moqueries, les engueulades de son père, et tout ce que vous voudrez l’a laissait donc tout le temps indifférente ? Ben, il fallait avouer qu’elle n’était pas quelqu’un de normale, mais du moment qu’elle ne se plaignait pas…tout allait bien, enfin presque. Et puis ce qu’il s’était passé dans le terrain d’entraînement était désormais terminé. Elle ne cessait de se le répéter : « elle en avait marre… » de ne pas pouvoir bouger…Même le fait de pouvoir marcher quelques mètres lui aurait fait le plus grand bien, mais ce n’était pas possible, pour l’instant. C’était presque de la torture, (même si le terme est un peu trop poussé xD), et de plus, pour une fois qu’elle ne se sentait pas fatiguée du tout elle devait rester couchée, alors que quand la fatigue ne l’a gagne, elle était obligée de rester debout.

<<- Comme c’est vraiment injuste…coupée du reste du monde pour quelques heures…ça en vaut même la peine d’y rester à vie dans ces cas-là…>>

Bien sur ce n’était que de l’ironie, elle ne pensait pas vraiment ce qu’elle pensait. Mais une fois sortie, tous ces malheurs s’éclipseront de son esprit et elle reprendrait ses habitudes normales ; mais pour aujourd’hui, elle devrait encore souffrir de solitude et elle ne voulait absolument pas déprimer, sauf que cela pourrait très bien se produire vu son tempérament. Elle était impatiente, et même ces « petites heures d’attentes en solo» avaient le don de l’a rendre mélancolique et nerveuse. Et pour une fois, elle enviait tout les shinigamis qui étaient dehors, même à ne rien faire tout en regardant le ciel...Eux au moins pouvaient se déplacer, parler à quelqu'un d'autre. Elle se souvenait encore d'un jour où un membre de sa division dût aller à la quatrième pour aller se faire soigner une partie de son corps qui avait été touché. Ce jour-là, elle s'était moquée de ce shinigami tout malheureux car il devait patienter cinq heures seul dans une pièce qui était sinistre, et isolée. Mais maintenant que ce fut son tour, la fuku-taicho dut avouer que ce n'était pas drôle à vivre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une patiente inattendue..   Mer 10 Déc - 19:03

Hinamori avait réussit à s'échapper de sa division. D'après ce qu'on lui avait dit, la
lieutenant Matsumoto Rangiku était en soin dans la 4th divison. C'était assez
surprenant de croire qu'elle était toujours en vie aprè ce qu'il s'était passé!
Hinamori était vite partie laissant son boulot de côté , une chose qu'elle ne
fesait pratiquement jamais. Elle avait écrite un petit mot au capitaine Aizen
pour lui expliquer qu'elle devait partir le plus vite possible car elle
s'inquiètait de l'état de Rangiku-san. En shunpo , elle se rua vers les locaux
de l'hopital , et avait violemment frappé à la porte.

BAM ! BAM ! BAM !

-Ouvreeeez !! Je suis Hinamori Momo, lieutenant de la 5th division !!
Après avoir dit ça , des shinigamis lui avaient vite ouvert l'accès. Et elle avait filé comme une flèche , en direction du couloir. La tête tournant de tout les côtés , paniquée et terrorisée , elle cherchait la chambre où était sa
collègue. Puis , elle croisa Kotetsu Isane qui l'avait bousculé sans le vouloir.


-Isaaaaane! Attends, je.......où est Rangiku-san ?
Et apparament, celle-ci avait deviné les pensés de la petite Momo.
Elle lui indiqua le numéro de sa chambre.Aussitôt dit , Hinamori repartir le plus vite qu'elle pût, et tourna à un virage. Elle vit cette chambre et lentement elle s'en approcha. Elle avait peur de voir Matsumoto, de voir son état...dans le coma ? Ou non ?

Elle prit la poignée et l'ouvra. Elle aurait du toquer mais c'été plus forte que elle!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une patiente inattendue..   Sam 13 Déc - 0:43

Le regard rivé vers la fenêtre, Matsumoto pouvait y voir "Le temple des Regrets " de très loin. Ses yeux étaient fixés vers ces grands bâtiments qui ne lui inspiraient pas confiance. Elle n'avait jamais mis les pieds là-bas et espérait ne jamais y pénétrer. On lui avait un jour expliqué que, seuls les prisonniers de Soul Society étaient enfermés à l'intérieur, juste avant leur exécution. Un peu comme Rukia Kuchiki qui allait bientôt mourir. Elle était sûrement enfermée dans ce temple, attendant l'heure de sa mort qui était bizarrement avancée de plus en plus sans raison. D'ailleurs le fait de mourir pour avoir transférer ses pouvoirs à un humain pouvait paraître injuste, mais c'était les lois de Soul Society. Et Kuchiki n'avait aucune chance de survivre car la force du Sokyoku était un million de fois supérieure à la lame d'un Zanpakuto. Mais pourtant, le capitaine Kuchiki ne montrait pas sa tristesse; c'était quelqu'un qui avait toujours défendu ces règles, et il savait qu'il fallait punir ceux qui ne respectaient pas ces règles. Et il n'y pouvait rien, il devait accepter les décisions de la chambre des 46 car le fait de s'y opposer lui aurait apporté de graves ennuis. D’ailleurs, personne ne devait tenter quoi que ce soit contre cette condamnation.
Des bruits venant du couloir interrompirent les pensées de Matsumoto. Depuis toutes ces heures d’attente, chaque bruit, chaque conversation attiraient son attention. C’était le soir, maintenant, et elle était encore sous perfusion, en attendant de reprendre de l’énergie, mais à présent elle était parvenue à s’asseoir sur son lit. Ses blessures lui faisaient de moins en moins mal, mais lorsqu’elle les touchaient avec le bout du doigt, cela piquait encore un peu. Elle entendit des portes s’ouvrir, des pas précipités ; apparemment il y avait de l’agitation. Mais c’était sûrement les infirmières s’affolant encore sur des blessés…ou alors des gens venus rendre visite à leurs proches. En parlant de visite ; depuis trois heures elle était restée toute seule. Elle avait fouillé les tiroirs se situant près de son lit et avaient passé son temps à lire les derniers articles. Elle était tombée sur une page où une pub montrait des lingettes spéciales pour lame de Zanpakuto. Il y en avait avec plusieurs couleurs, ou parfums différents. La jeune femme en avait déjà un avec le goût pomme et l’autre à la clémentine. Mais bon, seuls les Shinigamis aimant prendre soin de leurs affaires en possédait. A la page suivante, il y avait de très jolies tenues en vente, mais vu le prix, cela ne valait pas la peine. A la page quarante six, une interview de Komamura-Taicho, mais cela lui était égal. Lire cette entrevue allait l’ennuyer, c’était certain…le seul truc bien était de savoir ce qu’il cachait dans ce masque. Pauvre capitaine…il devait avoir chaud à l’intérieur de ce casque. Pour une fois, Matsumoto préférait être ici, à l’hôpital entrain de guérir, plutôt que de rester à vie dans ces camouflages. Mais peut-être que Komamura-Taicho avait un complexe ; un gros bouton en plein milieu du nez, oui c’est très moche à voir…il en avait peut-être honte ! Ou encore, il avait un petit œil et un gros œil o.o, sans oublier une grosse bouche et des petites oreilles ! Fin du délire…
Cette fois-ci, elle entendit une voix féminine qui lui parût étrangement familière. De qui s’agissait-il ? Elle ne savait pas malgré un léger doute au fond d’elle. Donc, il y avait une probabilité que cette personne allait venir l’a voir et cela l’a soulageait. Au moins, elle pourrait enfin papoter avec une personne, et s’éclater un minimum. Puis, elle sursauta légèrement quand elle vit la poignée de sa porte appuyée vers le bas. Apparemment cette personne n’avait pas frappé à la porte avant d’entrée, ce qui l’inquiéta un peu. Imaginons que la fuku-taicho n’était même pas habillée et que ce quelqu’un entrait sans autorisation…ben, il fallait avouer que ce n’était pas le cas là tout de suite, mais bon. La porte s’entrouvrit légèrement, avant de faire apparaître une Hinamori totalement paniquée. Matsumoto soupira ; elle fut soulagée que ce soit elle qui soit entrée, et personne d’autre. Elle s’était un tout petit peu attendu à son arrivée à cause de cette voix qu’elle avait entendu, mais était pourtant certaine de s’être sûrement trompée. A vue d’œil, La vice capitaine de la cinquième division semblée essoufflée, avec les cheveux un peu ébouriffés et pour finir, ses habituelles poches qu’elle avait sous les yeux lorsqu’elle manquait cruellement de sommeil. La pauvre petite ; elle avait l’air de se faire un sang d’encre pour elle. S’attendait-elle à voir un cadavre, sans vie dans ce lit de malade ? En tout cas, Matsumoto ne l’espérait pas…quand même, mourir de cette façon aurait été vraiment stupide. Mais Hinamori était tout à fait le genre de personne à s’inquiéter pour un rien ; un peu comme ce petit Hanatarou qui, d’après ce qu’on lui avait dit, prenait grand soin de Kuchiki Rukia depuis son emprisonnement dans le temple des regrets. Mais malgré cela, une grande gentillesse se cachait au fond de leur cœur.


" - Bonsoir…Hinamori ^^ Je vois que tu es la seule à s’être inquiétée de mon cas…Pas comme certains à qui je passerais un bon savon, une fois sortie. "

Elle afficha un petit sourire qui avait l’air de rassurer son invitée. Oui, dès qu’elle aurait le temps, elle dirait deux mots à Kira, Hisagi, Madarame et les autres de la bande…ils allaient entendre parler d’elle durant toute une semaine et allaient regretter de s’être éclatés sans elle. Enfin…peut-être qu’ils n’étaient pas au courant, mais bon, c’était de leur faute s’ils ne se renseignaient jamais sur ce qui arrivait au Seireitei -_-. Et dire que c'était son tour de payer la bouteille de Saké...pour la peine, elle ne le ferait pas et ce sera Kira qui l'achètera à sa place.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une patiente inattendue..   Lun 15 Déc - 13:44

Hrp:On as ordre de fermer tout les rps cette semaine , je vais donc poster pour fermer ce rp comme l'a dit le grand chef "POST COURT ET BREF , MERCI DE LE PAS POSTER DERRIERE MOI !


Après avoir fini sa mission dans le monde réel en compagnie de sa division , et malheuresement en n'étant pas accompagné par sa Fuku-Taisho, Hitsugaya se dirigea vers les quartiers de la quatrième division car un de ses hommes avait été gravement bléssé quand tout à coup il vit deux membres de la quatrième qui parler entre eux de l'état stable d'une patiente venant de la 10éme Division , Toshiro compris tout de suite qu'il s'agissait de Matsumoto et demanda aux Deux Shinigamis

" Pardon , mais la personne dont vous êtes entrain de parler , ne serait-ce pas ma Fukutaisho Rangiku Matsumoto par hasard ? et si jamais c'est elle , dites-moi pourqoui elle est ici et si son état est stationnaire. "

" Hitsugaya-Taisho ! Mes respects .Et bien oui la patiente est bien Mlle Matsumoto Rangiku de la 10é Division , on ne va pas vous mentir Capitaine , la patiente a eut beaucoup de chance de s'en être sortie vivante mais ses jours ne sont plus en danger , elle pourra reprendre son service dans un ou deux jours maximum.Malheureusement nous sommes tenus aux secrets médicals et ne pouvont en aucun cas vous dire pourqoui Mlle Rangiku est ici . Désolé.Si vous voulez la voir et bien elle est dans cette chambre "

Un des deux hommes montra du doigt une chambre ou il y avait du bruit puis tounèrent les talons en souhaitant un bon rétablissement à Matsumoto et une bonne journée au Capitaine Hitsugaya .Celui-ci se précipita alors en courant car malgrès tout même s'il ne le faisait pas voir , il tenait beaucoup à sa Fukutaisho.Mais une fois devant la porte il reprit son air de petit génie et toca deux fois à la porte puis entra .Il fut étonné de voir Hinamori seule dans la chambre à côté d'une Matsumoto méconaissable , pleine de bandages.

" Tiens , Salut Hinamori ! Salut la momie ! "dit Hitsugaya en ayant l'air de se moqué de Rangiku.
"Deux médecins viennent de me dire que tu pourrais sortir demain ou après demain de l'hopital , on va avoir besoin de toi car nous soupçonnons Kukaku Shiba d'aider les Ryukas .Ils vont certainement bientôt réapparaitre.Au faite Hinamori tu dois partir maintenant , Aizen-Taisho voudrait te parler !"

Hinamori se leva d'un bond et dit au revoir au Taisho et à la Fukutaisho avant de disparaître on ne sait pas où .

" Bon la momie je te laisse te reposer , à demain à mon bureau ! "

Puis Toshirô tourna les talons , puis en un coup de Shunpô s'éclipsa , laissant Matsumoto toute seule dans sa chambre , celle-ci s'endormit et essaya de reprendre des forces pour le lendemain .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une patiente inattendue..   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une patiente inattendue..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retrouvaille inattendue [pv Zarathos]
» Une visite inattendue (PV Roro et Lala)
» Retrouvaille inattendue [PV Fukumi Fumiko] [Fini]
» La patiente est une vertu
» Des Retrouvailles inattendu...[PV Reve du passé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach World Rpg :: Accueil , Presentation , etc ... :: Temple des joueurs :: Archives des rp :: Archives de la Soul Society-
Sauter vers: