Bleach World Rpg

RPG par forum Bleach , ici la bonne humeur est reine !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexionPortail

Partagez | 
 

 Appartement d'Ukitake [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Appartement d'Ukitake [Terminé]   Ven 9 Jan - 13:14

Shunsui arriva à la 13ème division en trois coups de shunpos, puis il se dirigea vers les appartements d'Ukitake son ami depuis toujours et désormais son Commandant Général Provisoire. Arrivait à la porte il respira un coup et frappa a la porte attendant qu'on lui demande d'entrer ...
Revenir en haut Aller en bas
Yurikô Natsume
Empereur des Quincy

avatar

Féminin
Nombre de messages : 762
Age : 30
Date d'inscription : 24/10/2008

Feuille de personnage
Nom du Zanpakûto / de l'Arme: Ama no Murakumo
Points de vie:
5100/5100  (5100/5100)
Points de Reiatsu:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Appartement d'Ukitake [Terminé]   Ven 9 Jan - 14:46

Mais le capitaine de la treizième division avait profiter de sa bonne récupération du moment pour se tirer en catimini ailleurs. C'est d'ailleurs pour cette raison que son ami n'entendit rien du tout. Mais où était-il donc passé ? Depuis la trahison de ses collègues, il semblait s'impliquer plus qu'il ne le devrait. Mais en même temps, il à un excellente raison. Tout s'est enchaîné beaucoup trop vite et il semble avoir été oublier derrière. Malgré sa maladie, il trouvait encore et toujours de l'énergie à revendre. Mais comment il pouvait bien faire celui-là ? Et bien, il ne vous le dira pas... Chacun ses secrets comme pourrait dire le capitaine de la douzième division. Mais c'est un petit malin car même si sa maladie le gêne, avec ce qu'il à actuellement sur le dos, rien ne serait jamais réellement comme avant. La Soul Society est dans un chaos presque complet..; Les Shinigami se tapent dessus pour savoir qui est plus fort que l'autre... Ce n'est plus vraiment une société soudée qu'il avait connu... Pourtant les dernières paroles de son sempaï lui reviennent à l'esprit. A croire que tout le monde veut l'oublier... Mais il en est hors de question, c'est lui qui est le véritable commandant général du Gotei, pas Ukitake, pas Shunshi. C'est Yamamoto le vrai responsable de cette société qui s'effondre avec le temps mais qui semble aussi se renforcer. On pouvait bel et bien dire que cette guerre avait tout ravagé jusqu'aux âmes elles-mêmes. Mais comment redresser une sociète qui s'entretue pour tout et n'importe quoi ? Est-il possible que Yamamoto ait demander une chose bien trop lourde pour les épaules des deux so-taishô provisoire. Il ne faut jamais dire jamais. Tout est possible et un dicton terrestre dit que lorsqu'on le veut, on peut. Mais Ukitake ne manque pas de bonne volonté. A vrai dire, la seule chose qui lui manque c'est une forme olympienne. Si il devait écouter les médecins, c'est encore un miracle si il tient debout. Il est malade et pourtant avec son ami Shunsui, Unohana et Yamagi, il est l'un des plus vieux shinigami que la Soul Society ait connu. Mais cela changera peut-être un jour. Cependant, ce n'est pas pour de suite car il à toujours des ressources. Même si personne ne sait d'où il les tire.

Ainsi dont le capitaine de la treizième n'était plus dans ses quartiers. Mais c'est pas possible, il est vraiment intenable celui-là... Mais qu'importe. Au fond, cela n'est peut-être pas plus mal que cela. Il prend très à cœur la lourde tâche que son sempai et senseï lui à confier. Cela montre bien le caractère du plus humains des capitaines. Et oui, c'est un véritable changement pour lui. A dire que la treizième division se chargent essentiellement de l'entente entre les humains et les Shinigamis... Et voilà que maintenant, il avait la Soul Society à ces ordres. C'est limite le monde à l'envers là. Mais bon, il savait ce qu'il devait faire. Et c'est pour cette raison qu'il avait quitter ses appartements dans son état. Si jamais le capitaine de la quatrième venait à l'apprendre, il aurait chaud à son matricule. On pourrait même dire comme à chaque fois. Il n'est franchement pas original dans ses faits et gestes mais en même temps ce ne serait plus Ukitake si quelque chose devait changer de son côté. Au fond de lui, il savait que les combats internes ne sont pas vraiment éteint. La preuve, cela ne fait qu'augmenter dans sa propre division. Mais pourquoi ? A dire que la treizième était toujours très silencieuse et calme mais là depuis le retour de la guerre avec El Hueco Mundo, rien n'est plus pareil. Sa division en à prit beaucoup dans le derrière pour en arriver là. Mais ce qui est encore plus drôle c'est qu'il ne sait toujours pas décider pour nommer un nouveau lieutenant pour la treizième. Et dieu seul sait qu'il en aurait fort besoin aujourd'hui... Plus que jamais... Enfin, il devait résoudre les problèmes de sa division et il n'était pas prêt de récupérer du repos avant bien longtemps si cela continue à tourner au vinaigre de cette manière. La treizième division avait toujours apprécier leur taishô pour ce qu'il était mais il à vraiment l'impression que cela est en train de changer. Jamais auparavant, il n'avait connu autant de bouleversements et de transformations au niveau de la Soul Society. On pouvait dire que c'était bien sa veine tient... En tant que nouveau commandant général, il en à des charges... Avec la chambre des 46 entièrement décimée, il devait prendre toutes les décisions jusqu'à ce qu'elle soit reformés... Bonté divine heureusement que Shunsui était là parce qui sinon... D'ailleurs, en parlant de lui... Il ne devrait plus tarder à se manifester à ses quartiers. Il libère un soupir tandis qu'il se trouve dans la treizième division. En effet, encore un combat qui à encore failli tourner au vinaigre, un nouvelle fois. Jamais depuis qu'il est capitaine, il n'avait fait usage de son zanpakutô pour calmer ses troupes. Mais dans quelle galère il est tomber ? Déjà que sa santé continue à se dégrader mais en plus, la treizième division continue à le harponner de charges supplémentaires. Mais le soucis, c'est que si il ne les prend pas en charge, l'état pourrait s'aggraver et il ne peut vraiment pas se le permettre. Tandis que Shunsui se trouvait devant la porte des appartements du Jû-ni san so-taishô, une voix se fait entendre. Elle provenait non loin de loin et le capitaine de la huitième division put reconnaître la voix de son ami. Bizarre, il lève la voix ? C'est vraiment étrange car ce n'est pas du tout son genre. Mais en même temps, tout lui tombe dessus. Faut pas s'étonner qu'il perd patience... Lui qui est reconnu pour avoir la meilleure patience du monde... Mais tout être à des limites et il semblerait qu'Ukitake les découvre assez rapidement.

En s'approchant de la pièce d'où la voix résonnait, on pouvait se douter que le taishô était encore en train de réprimander. Mais cela se voyait car la plupart des shinigami de la division n'était pas présents dans les couloirs menant à cette pièce. C'est comme si il avait peur... Pourtant, Ukitake n'a rien d'un monstre. Mais le soleil s'était à peine lever et le so-taishô provisoire s'était levé de très bonne heure... Hum... Pas bon mais tant pis... D'ailleurs, il commence bien. En tant que So-Taishô, il à déjà raté la réunion de la veille. Même si il avait une excellente raison... Mais pour lui, c'était pas bon et il allait essayer de voir si il pouvait pas acquérir un autre rythme de vie. Mais une chose est certaine, c'est que le capitaine de la division médical n'allait pas du tout être content. Tant pis. La porte de la salle en question était ouverte et on put entendre une conversation. Cela semblait désespérant pour Ukitake qui devait prendre des sanctions radicales pour faire cesser ce comportement d'enfant de quatre ans. Dans la pièce se trouvait un bureau avec des chaises. Tient, le bureau avait été déplacé... Et bien oui, sur sa demande. Il voulait pouvoir être accessible à tous les shinigami qui avait des papiers ou d'autres trucs à lui remettre. Ukitake était assit et il toussait mais malgré tout, il était debout à observer ses deux troisièmes sièges qui ne cesse de se battre pour un oui ou pour un non. Cela devient lassant et le taishô en à marre. Mais il y a aussi le problème du manque de temps. Avec la Soul Society sous son contrôle, il n'a plus autant de facilité qu'avant.


« - Mais Taishô ... »

« - Il n'y a pas de mais. Je vous avais prévenu maintenant à vous de subir les conséquences de vos actes ! »

« - Taishô, on ne voulait pas... »

« - Je me fiche de cela. Le commandant général avait prévenu et je ne vous laisserais continuer à le bafouer ! »

« - Mais c'est vous maintenant le commandant général, taishô ! »

« - Raison de plus... Donnez-moi vos zanpakutôs et vous êtes suspendus jusqu'à nouvel ordre ! »

« - Mais... Mais … mais... »

« - Il n'y à pas de mais qui tiennent. Et pour information, je ne fais que remplacer l'ancien capitaine de la première division. Dès que vous m'avez donner vos zanpakutos, vous pourrez retourner dans vos quartiers... »


Ukitake avait été bien plus qu'autoritaire mais cela devait cesser. Ce jeu pour enfant doit s'arrêter. Déjà que le lieutenant de la seconde division avait tenter de tuer son supérieur. Et d'ailleurs, heureusement qu'il à décide avec son ami de le changer de division. Il se lève alors et s'approche de ses deux subordonnés en tendant ses mains. Si ils refusent de lui donner alors il les prendra par la force. Mais les deux shinigami savaient ce qui les attendait si ils parvenait à énerver encore plus le taishô de la diplomatie. C'est à contre cœur qu'ils donnent leur zanpakuto et qu'il quitte le bureau temporaire d'Ukitake. Debout, tenant les deux zanpakuto, il observe la scéne et finit par libèrer un gros soupir. Voilà où il devait en venir pour se faire désormais entendre. Rien n'est plus comme avant. Il baisse alors la tête et regarde les deux lames avant de fermer les yeux. Pourquoi tout ce changement ? Même lui ne parvenait pas à y échapper... Il se mit à marcher vers son bureau pour s'installer derrière. Il pose les deux lames et reprend son travail. Mais après quelques secondes, il pose le tout et met ses coudes sur la table. C'est un geste qu'il ne fait pas mais là, c'est un peu dépasser les bornes. Il passe alors les mains sur son visage aussi blanc que celui des fantômes et il ferme les yeux. Soudainement, on l'entend tousser mais cela ne le dérange plus tellement. Il vit depuis toujours avec cette foutue maladie et il sait que c'est elle qui le tuera à un moment donné.

Il décide alors de prendre une petite pause. Avec tout ce qui se passe depuis ce matin, il n'a même pas eu le temps de prendre une petite pause. Mais il se demande surtout comment Yamagi faisait pour s'organiser... De toute façon, il finira bien par s'en sortir un jour. Il se relève du bureau et laisse ses affaires telles qu'elles sont. Y compris les zanpakutos de ses subordonnés. Cela ne lui fait pas plaisir de prendre de telles décisions mais il est vraiment important de remonter la pente. La soul society à besoin plus que jamais de ses shinigami qui font tant sa force. Mais actuellement, la Soul Sociéty ressemble plus à un troupeau de moutons de panurge qui se jette dans le premier piège venu. Mais est donc passé la puissance d'antan de la Soul Society ? Personne ne le sait à vrai mais Ukitake va tout faire pour tout reprendre en main. Il quitte alors son bureau et il ferme la porte. Bien entendu, il tourne le dos à Shunsui qui se trouve devant les portes de ses quartiers. Cela tombe bien, c'est justement là qu'il va. Il long le couloir et tombe nez à nez avec son ami de la huitième division.


« - Ahh ! Ohayô Shunsui-san ! Comment vas-tu ? »

Ukitake portait encore son éternel cape avec le symbole de la treizième division. Mais plus le temps passe et plus ce symbole s'effondre. Enfin, au moins, il à le mérite d'essayer de s'en sortir entraînant avec lui la soul society. Il marche dans sa direction et il semble s'être calmer. C'est pas plus mal. Une fois aux côtés de son ami, il porte la main droite sur la porte et il ouvre la porte. Amicalement, il laisse son ami entrer avant de faire de même. Une fois à l'intérieur, Ukitake se mit à tousser et mit ses mains sur ses genoux pour tenter de rester immobile. Saleté va... Cela se voit et cela s'entend qu'il est encore malade. Mais ses fonctions ne lui laisse pas trop le choix. Il respire en fermant les yeux afin de reprendre le « contrôle »
Souriant malgré tout, il demande à son ami et suppléant au poste de commandant général


« - Je te sers quelque chose ?  »

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Appartement d'Ukitake [Terminé]   Ven 9 Jan - 19:46

Hum oui ce n'est pas de refus

Puis Ukitake se mit a tousser, Shunsui alla lui donner une tape dans le dos pour l'aider a mieux respirer.

ça va ?! Tu en as fait trop pour aujourd'hui apparament !

Shunsui alla se servir un verre et apporta de l'eau et un medicament pour Ukitake.

Voila j'ai mis au points ce qu'on avait parler, les capitaines et changement de divisions, et autres que tu m'as demander de cité ! Desormais la 3ème, 5ème et 9ème division on un nouveau capitaine, mais on reste encore plus faible que le Hunco Mundo qui continue d'augmenter ses force ...
Revenir en haut Aller en bas
Yurikô Natsume
Empereur des Quincy

avatar

Féminin
Nombre de messages : 762
Age : 30
Date d'inscription : 24/10/2008

Feuille de personnage
Nom du Zanpakûto / de l'Arme: Ama no Murakumo
Points de vie:
5100/5100  (5100/5100)
Points de Reiatsu:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Appartement d'Ukitake [Terminé]   Ven 9 Jan - 23:30

Saleté de maladie... Décidément, viendra un moment où elle aura raison de lui... Elle peut pas lui foutre la paix quelques jours le temps qu'il règle tout ce qu'il se passe ici... A dire que tout à changer... Mais comment calmer tout ce monde qui semble être en furie contre quelque chose d'invisible ? A vrai, même pour l'expert en négociation et en diplomatie c'est un sujet très délicat. Le vieux shinigami aux cheveux blonds reprend ses toux incessantes avant de sentir une sorte de coulée de sang. Et merde ! Manquait plus que cela. Il se redresse et se dirige vers une petite table pour y attraper un mouchoir. Cela fait vraiment chier. Elle peut pas lui foutre la paix. Mettant sa main devant sa bouche, il finit par se rassoir en mettant le mouchoir devant sa bouche. Bien sûr que les traces de sang sont visibles mais cela fait depuis sa naissance que cela dure. Sur ce coup, il est possible que son ami ait raison mais il ne peut pas sans cesse tout remettre sur le dos de ses subordonnées non plus. Enfin, il ne va pas se plaindre, il est juste agacé. Shunsui lui tape dans le dos et il lui fait signe d'arrêter. A force de tousser comme un mort, le visage du taishô fantôme finit par prendre des couleurs. Merlin qu'il n'aime pas cela. Il met sa tête en arrière et ferme les yeux le temps de reprendre du souffle. Il met son mouchoir dans la poche avant de poser ses mains sur ses genoux. Oùla, il à encore trop forcer. mais pas question de se laisser abattre non plus. Ses longs cheveux blancs étaient un peu en bataille mais il devait penser à se reposer plus souvent. On pouvait entendre dans l'appartement le souffle du capitaine qui semble s'épuiser. Erreur ou réalité ? A vrai dire, cela ne regarde que lui. Sa division lui fait des misères sans parler des changements brutaux de la Soul Society... Enfin, Ukitake n'est franchement pas du genre à se plaindre. Il reste assis sur sa chaise quelques minutes avant de sentir ses battements cardiaques diminuer. C'est pas trop tôt. Mais pourquoi faut-elle qu'elle vienne dans les moments les plus importants ? C'est pas vrai, il à pas de chance avec sa maladie incurable et inconnu. D'ailleurs, en parlant de ça, il aimerait bien savoir ce qu'il à afin qu'il sache enfin la manière dont il va mourir. Shunsui était parti chercher un verre d'eau et il avait penser à ramener un des multiples médicaments qu'il doit prendre. Pff ! C'est lourd les médicaments. Et puis, il avait l'habitude. Déjà avant qu'Ukitake devienne Capitaine commandant, ces deux là étaient impossible à séparer et il y a toujours une raison. Ils ont fait leur études ensembles et ils ont progresser ensemble. Allant même jusqu'à devenir de bons capitaines en même temps. Autant dire que c'est rare... Encore plus de nos jours... Ukitake se calme peu à peu et attrape le médicament pour l'avaler. Mais cela ne s'avale pas seuls les médicaments. Un verre d'eau au minimum. La vache, cela lui brûle la gorge. A force de tousser, cela devait bien arriver... Une fois avaler, il regarde son ami et un nouveau sourire se manifeste sur son visage redevenu aussi blanc que celui des fantômes. Pourquoi le surnomme-t-on le taishô fantôme ? Ce n'est pas par un pur hasard. Il participe pas toujours aux réunions de capitaines à cause de sa maladie, il ne remplit presque jamais véritablement son rôle de taishô car il est souvent coucher. Il aimerait vraiment guèrir mais c'est malheureusement difficile lorsqu'on est frapper par un mal inconnu. Terminant son verre d'eau, il se relève un peu plus normal. Il n'aime pas inquiéter son ami qui ,au fond, doit se faire un sang d'encre pour lui. Ukitake s'approche de son ami

« - Merci pour le verre et le médicament. Oh ! T'en fais pas pour moi ! »

Shunsui lui parle des changements qu'ils avaient décider ensemble. Quelque part, c'est bien qu'ils soient deux pour diriger. Si l'un est manquant, l'autre peut le remplacer. A dire que lorsque Yamagi était encore capitaine commandant, il n'avait pas de suppléant... En même temps, il était toujours dans sa division alors nommer un suppléant était une pure perte de temps. Ainsi les changements étaient opérationnels... Parfait. Ukitake hoche la tête tout en regardant son ami. Une chose est sûre, c'est si jamais le vieux se pointe et réalise que les deux amis ont fait revenir le capitaine Uruhara, ils sont certainement morts. Mais en même temps, la Soul Society lui devait bien cela. Mais il dit alors que El Hueco Mundo continue sa progression vers la puissance. Si cela continue, le traitre enverra ses troupes sur la Soul Society sans qu'elle ne soit prête. Cela ne doit pas arriver. Ukitake met sa main sur son menton et réfléchit. Comment bien préparer les shinigamis à ce qui les attend ? C'est encore une guerre qui risque de faire bien plus de dégâts que la précédente. Ce qui ne joue certainement pas en la faveur de ce qu'il dirige. Bon déjà, les trous laissés par les traitres sont déjà bien comblés, c'est déjà une bonne chose de fait mais vient le sujet le plus délicat. Hum... Ukitake libère son menton et regarde le taishô de la huitième division.

« - J'avoue que cela ne m'enchante pas. Si le El Hueco mundo continue de cette lignée, les Arrankars pourraient nous renverser avant la fin de la saison... Avec les conflits internes de la Soul Society, on est fortement ralenti. Rha, j'aime pas ça... Laissez l'alerte de la Soul Society serait peut-être le mieux pour le moment... Des nouvelles du capitaine Hitsugaya ? »

Il l'avait oublié lui... Il est vrai que ce n'est pas dans ses habitudes. Pour le reste, il trouvera les réponses dans sa propre division. En effet, c'est encore la treizième qui est chargé de surveiller ce qui se passe sur Terre et notamment à Karakura. Aux dernières nouvelles, tout semblait si paisible mais elle n'est que relatif car tout le monde sait à la Soul Society que le El Hueco Mundo passera une nouvelle fois à l'attaque lorsqu'il sera prêt. Néanmoins, il peut pas rester là, à réfléchir. Il doit agir. Merlin que c'est lourd et chiant d'être commandant général... Surtout de cette manière mais bon. Au moins, il à le mérite d'essayer. Déjà, il sait qu'il va demander au capitaine de la seconde division quelque chose. Même si cela peut s'avouer être un échec. Mais les Forces Spéciales sont assez douées donc Ukitake ne se fait pas trop de problème. Maintenant, il faut avec les nécromanciens et leur nouveau chef, Tesseï. Tient, mais oui. Vu que les nouveaux capitaines sont en place, Ukitake va devoir faire les voir un à un afin de vérifier certaines choses. Notamment leur effectif. Depuis la grande crise, la Soul Society ne parvient pas à garder un nombre fixe de shinigami. Sans oublier, l'académie... Et oui, il faut bien les répartir ces petites bêtes. Si ce n'est pas le commandant général qui le fait, qui le fera ? Personne car ils en le peuvent tout simplement pas. Le silence s'était poser sur la salle et Ukitake brise le silence en libérant un soupir. Dur dur hein ? Et bien oui. Il reste debout puis repose son regard sur son ami.

« - On ne peut pas arrêter leur progression donc de toute façon, l'affrontement est inévitable. Même si je préfère pas. La seule chose que l'on puisse faire pour le moment, malheureusement, c'est de mettre la Soul Society sur la défensive et régler nos soucis internes avant de s'attaquer à autre chose. Tu as des idées ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Appartement d'Ukitake [Terminé]   Ven 9 Jan - 23:58

Je ne sais pas ... Tu sais je ne suis pas une tete en politique

Shunsui esquis un sourire, puis but une gorgé de saké.

Ce qu'on devrais faire et d'utiliser les technique de Kisuke pour l'entrainement, il parait qu'avec le shinigamis remplaçant il lui a appris le bankaï en 3 jours ! alors que normalement il faut environt 10 ans avant d'y arriver ...

Shunsui regarda son amis toujours aussi malade et esperer vraiment que Kisuke ou Kurotsuchi trouve un remede a cet maladi incurable...
Revenir en haut Aller en bas
Yurikô Natsume
Empereur des Quincy

avatar

Féminin
Nombre de messages : 762
Age : 30
Date d'inscription : 24/10/2008

Feuille de personnage
Nom du Zanpakûto / de l'Arme: Ama no Murakumo
Points de vie:
5100/5100  (5100/5100)
Points de Reiatsu:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Appartement d'Ukitake [Terminé]   Sam 10 Jan - 0:38

Ukitake manque de rire un peu. Comme si lui avait une tête de politicien... Ou pire une tête au carré. Ce qui est bien avec le taishô fantôme c'est que même en étant malade, il à toujours le sourire et surtout l'envie de rire. Ou presque. Il se retient de rire car il trouve vraiment la phrase de son ami comique. Oùla... Information ou intoxication ? Allez savoir. Il reprend son verre et prend la direction du robinet pour se servir de nouveau de l'eau. Bah quoi ? Cela n'a jamais fait du mal au autres alors pourquoi cela lui ferait du mal ? Et puis les shinigamis de la quatrième division sont formelles là-dessus: Ukitake doit boire beaucoup d'eau. Bon et bien comme ça, c'est fait. Il penche sa tête en arrière et boit le verre cusec. Ça alors, il avait une de ces soifs. Il pose ensuite le verre à coté et se retourne vers son ami au kimono rose bonbon. Attrapant son mouchoir dans sa poche, il le jette avant d'en prendre un autre mais pour se moucher cette fois ci. Il pince alors son nez et jette de nouveau le mouchoir. Même si ils sont dans les appartements du taishô, Ukitake sait qu'ils peuvent être déranger à tout moment. Enfin, pour le moment, personne ne semblait vouloir les déranger. Il pose ses yeux sur le chapeau de son ami et s'en approche pour lui emprunter. Il l'aime bien son chapeau et il garde le sourire. Il fait tourner le chapeau dans ses mains en disant.

« - Hum... Pourquoi pas. Je vais essayer de voir ça avec lui à la prochaine réunion des capitaines »

Il continuer de faire tourner le chapeau dans ses mains en le regardant tout en ayant l'air absent. Il est en train de penser qu'il doit donner les nouvelles restrictions aux capitaines et lieutenants. Mais comme il ne peut pas s'en charger en même temps, il va devoir agir en deux fois ou bien alors faire appel à son ami. Mais celui-ci fait déjà beaucoup pour l'aider et Ukitake doit prendre son rôle en main. Cessant de jouer avec le chapeau, il lui repose sur la tête avec un sourire. On pouvait dire que Shunsui avait l'habitude puisqu'il le connaissait mieux que personne. Tout à coup, des tas de choses lui traverse l'esprit. C'est en fait c'est tout ce qu'il doit faire. Alors établissons la liste: tenter de trouver un lieutenant pour la treizième division, réunir les capitaines avec les nouvelles instructions, aller voir les nouveaux promus, parler avec le capitaine Urahara, réorganiser les divisions, parler au capitaine Fong aussi. Pfff, heureusement qu'il à une excellente mémoire pour se rappeler de tout cela parce que sinon il serait pas sorti de l'auberge. Remettant sa main sous son menton, il regarde Shunsui en reprenant la parole

« - Déjà, je vais devoir envoyer un shinigami sur Terre afin de garder le contrôle à Karakura. Ensuite, je dois voir le capitaine Fong et le capitaine Urahara. Sans oublier la réunion hebdomadaire des Capitaines et des lieutenants. Bon allez, rends-moi un service s'il te plait. Envoie un papillon de l'Enfer aux capitaines de la seconde et de cinquième division en leur demandant de venir... »

Ukitake se réveille. Il n'est certes pas un politicien mais il essaye de se servir de son expériences dans la diplomatie et la négociation pour s'en sortir. On peut pas dire qu'il reste là à ne rien. Il va d'ailleurs devoir penser à rétablir un certain ordre dans sa division avant d'aller trop vite. Mais il peut bien dire que cela sera vite fait. Il doit nommer un lieutenant pour sa division. Il sait déjà qui nommer...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Appartement d'Ukitake [Terminé]   Dim 11 Jan - 14:56

Le chaos…Voila ce que la petite noble avait put observer ses derniers mois. Elle devait bien l’admettre, la Soul Society n’était pas préparer a devoir affronter ses démons intérieurs, a faire face a toutes ses rivalités qui la gangrenais plus que jamais, a devoir éliminer un ancien capitaine qui comptait parmi les plus puissant et les plus apprécié. Pourtant, elle devait admettre qu’elle n’avait pas retenu que des mauvais cotés a ses aventures tragiques. En effet, elle y avait trouvé quelque chose qui avait toujours été dans son cœur plus important que tout : des amis…Pour eux, Rukia a progressivement abandonner son trop grand respect des règles pour redevenir la personne espiègle et meneuse qu’elle était autrefois ! Lorsque Ichigo et Urahara avait écarté Inoue de la bataille contre les Arrankars, Rukia avait bondie et, l’amenant à la treizième division, s’était chargé de son entraînement sous l’œil attentif de son capitaine. Lorsqu’on soupçonna la jeune rousse de trahison, elle désobéit à un ordre direct pour accompagner Ichigo au Hueco Mundo afin de la libérer ! Le neuvième Espada…La jeune femme avait fait face à ses démons intérieurs devant cette figure de Shiba Kaien. Mais maintenant, il ne la hanterait plus, elle avait put enfin atteindre la profondeur de son message…Ainsi, elle perpétuerait son souvenir et transmettrait son message, car cela était son devoir ! Kaien…Il leur manquait a tous, mais aucun n’avait le temps de s’endormir sur leurs peines, et surtout pas en ses instants si cruciaux ! Après la grande bataille qui vit la destruction de l’Espada, Rukia avait tranquillement prit le temps de récupérer de ses blessures avant de retourner sur terre pour veiller à l’entraînement et la cohésion du groupe de défense planétaire et des humains à pouvoir. Il fallait bien que quelqu’un le fasse, avec un Urahara de retour à la Soul Society et une Yoruichi absente…Rukia prenait la place dans une tâche qui lui tenait a cœur. Mais cela ne durerait pas, la division avait plus que jamais besoin d’elle et ses heures sombres la forcerait à faire avant tout son devoir ! L’heure approchait, instinctivement elle le sentait. Combien de temps encore avant que le nécessaire ne prennent le pas sur le reste et relègue au second plan les volontés de noblesse ? Bah après tout ce n’était pas a elle d’en décidé. Elle soupira, allongée sur son lit, recherchant le courage de mettre toutes ses réflexions de cotés pour se mettre au travail…Tant de chose a faire et si peu de temps pour les réaliser…Cela lui laissait un peu de marge ! Alors qu’elle fini finalement par prendre le chemin de la raison et de s’étirer pour retrouver de la vigueur, la porte s’ouvrit laissant place a un messager. Une lettre à transmettre au capitaine ? Et pourquoi ne le faisait t’il pas lui-même ? Ah bon elle était mieux placé que lui pour déranger le capitaine commandant…Allons bon ?!? Les membres de la division n’auraient t’ils plut confiance en leurs Taisho ? La Soul Society aurait t’elle dont changer a ce point ?

Devant la peur du messager devant la remarque, la jeune femme fut tentée de l’engueuler et de l’envoyer lui-même illico presto donner le message mais une attitude plus humble lui sembla nécessaire ! Elle prit donc le message, posa une main réconfortante sur son épaule en lui signalant qu’elle s’occuperait de tout et tourna les talons en direction du bureau. En chemin, elle croisa les deux troisièmes sièges la tête basse et sans leurs sabres…Les temps changent et de plus en plus, Rukia réalisé que la Soul Society allait avoir besoin de personne exceptionnelle et de meneur pour mener a bien sa tache de reconstruction en vue de l’affrontement contre Aizen et ses laquais ! Arrivée au bureau, elle frappa à la porte et ouvrit, comme à son habitude, avant de réaliser qu’elle tombait bien mal ! En effet, le capitaine était en discussion avec son meilleur ami, Kyoraku Shunsui, probablement sur la politique à adopter pour la suite des évènements. Il faudrait qu’elle parvienne à attraper Renji pour se tenir au courant ! Quoi qu’il en soit, elle adopta, comme à son habitude, une inclinaison de corps un peu trop rapide par rapport a la moyenne pour se placer immédiatement ensuite au garde a vous.


« Je vous salue capitaine Kyoraku. Capitaine commandant Ukitake, l’on ma chargée de vous remettre un message urgent ! »

Elle tendit ensuite l’enveloppe comme a l’accoutumé ! Le moins que l’on puisse dire était que le kimono noir des Shinigamis n’allait guère a la petite noble, il était bien trop grand pour sa petite taille et la demoiselle pourtant ne sembler en avoir aucune gène. Toujours impeccablement coiffée et semblant sure d’elle-même, elle avait été et resterait un symbole de courage dans la Soul Society, une personne dont les autres Shinigamis avait besoin…
Revenir en haut Aller en bas
Yurikô Natsume
Empereur des Quincy

avatar

Féminin
Nombre de messages : 762
Age : 30
Date d'inscription : 24/10/2008

Feuille de personnage
Nom du Zanpakûto / de l'Arme: Ama no Murakumo
Points de vie:
5100/5100  (5100/5100)
Points de Reiatsu:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Appartement d'Ukitake [Terminé]   Dim 11 Jan - 17:14

On pouvait bien dire que le silence s'était installé dans les appartements du capitaine commandant. Mais peu importe, ils sont en train de parler de la Soul Society. Mais que dire d'autre ? A vrai dire, c'est un grand mystère même pour le nouveau commandant général. Mais bon, au moins, ce n'est pas n'importe qui qui en à la tête. Merci Yamagi-senseï. Le taishô blanc n'avait pas bouger de sa place où il se trouvait. Il avait bu de l'eau et cela ne pouvait lui faire que du bien. Mais il repense à la nomination d'un lieutenant. Depuis que le shinigami, Kaien Shiba, était devenu lieutenant, plus personne n'avait prit sa place. A vrai dire, le taishô ne réservait cette place qu'à une seule personne. Mais dans son choix, une personne venait toujours s'interposer. Mais maintenant qu'il est le commandant général, celui-ci ne pourra plus intervenir dans ce choix. C'était donc le bon moment pour lui en parler. Ukitake reste debout à observer son ami avec son sourire habituel. Puis quelque chose semble sortir les deux capitaines d'un silence mortuaire. Quelqu'un frappe à la porte. Le fantôme lève alors la tête et bouge de là où il se trouvait pour se décaler. Mais qui pouvait bien venir les déranger ? Un messager ? Si c'est le cas, Ukitake n'allait pas le disputer. Il était commandant général mais se tenir au courant de tout ce qui se passe dans la Soul Society le concerne désormais. C'était ainsi et rien ne pourrait y changer quoique se soit. Mettant ses longs cheveux blancs derrière ses oreilles, il lève la voix afin de se faire entendre. La politesse avant toute chose.

« - Entrez ! »

Le capitaine avait poser ses yeux sur la porte tandis que celle-ci glissait lentement dévoilant ainsi l'identité de la personne qui venait de frapper. Et c'est un visage que le So-Taishô connaissait que trop bien qui se manifeste derrière cette porte qui prend son temps pour s'ouvrir. Ainsi dont il s'agissait de la jeune Kuchiki. En tout cas, le capitaine est vraiment content de la voir debout. Elle à très vite récupérer de ses blessures. Lui faisant signe de s'approcher, le taishô en profite pour aller chercher quelque chose qu'il à conserver pendant pas mal d'année. Et oui, c'est bien elle qu'il à décide de nommer au poste de lieutenant de sa division. A vrai dire, c'est son frère, Byakuya, qui refusait et empêchait le capitaine de la treizième division de la nommer à ce poste. Et oui, Rukia à bel et bien le niveau nécessaire pour être à ce grade. Tirant un tiroir, il prit alors le bandeau de lieutenant de la treizième division et le met dans sa poche afin de ne pas gâcher la surprise. Il se tourne alors vers elle avec son habituel sourire et sa bonne humeur naturelle. Il se maintient debout même si il se remet à tousser. Décidément, il n'est pas bien et il est quand même debout à tenter de prendre son rôle très à cœur. Si ça, ce n'est pas un signe de courage et de respect, personne ne peut savoir ce que c'est.

« - Ahhhh Kuchiki-san ! Tu tombes bien, je voulais justement te voir ! Merci pour le message...  »

Le capitaine prend alors l'enveloppe et il regarde son ami qui semble toujours absent sans vraiment l'être. Qu'est que c'est ? D'où provient le message ? A en voir par ce qu'il y voit, il mettrait sa main à couper qu'il s'agit du département de la surveillance de Karakura. Encore scellé, le capitaine attrape un coupe-papier et l'ouvre sous l'œil attentif du son ami et sa subordonnée. Se mettant alors assis, il ouvre le message et le lit. Il fronce un sourcil en la lisant. Tient, c'est bizarre... Cette lettre provient bien du département de surveillance. Mais le contenu y est plutôt étrange. Comment ont-ils pu perdre sa trace ? Libérant alors un soupir, le taishô pose la missive sur son bureau avant de se relever. Il allait encore devoir redonner des instructions à ce département. En temps,, ce département forme les trois quart de la treizième division. Bon, bah encore des choses qui s'ajoute sur son répertoire d'affaires à classer. Alors la Soul Society est en pénurie et on trouve le moyen de perdre la trace d'un capitaine qui avait quitter la Soul Society quelques temps avant. C'est vraiment pas possible... Comment réagir face à cela ? Il reste de bout et pose son regard sur le capitaine de la huitième division.

« - Le département de surveillance à perdu la trace du capitaine Hitsugaya ! C'est vraiment notre veine... »

Il grimace un peu avant de libérer de nouveau un soupir. Il allait devoir remédier à tout cela. Ce n'est pas bon de faire trop de chose en même temps. Ça, c'est Yamamoto qui n'arrêtait pas de lui dire. Le pire c'est qu'il le sait mais qu'il ne l'applique pas. Enfin, bon... Actuellement, il n'a pas le choix. La Soul Society ne peut pas attendre car plus le temps passe et plus le danger est imminent. Le Hueco Mundo ne leur laissera pas le temps de se préparer. Lorsqu'ils seront prêts, ils s'élanceront sur la Soul Society qu'elle soit forte ou faible. Le capitaine ferme les yeux quelques instants avant de reporter son attention sur la jeune Rukia qui s'était démontré apte à beaucoup de choses. En battant l'espada numéro neuf, elle à prouver qu'elle pouvait s'en sortir même contre des espadas. Alors maintenant pourquoi ne pourrait-elle pas avoir le rang de lieutenant de division ? Personne ne pourra empêcher cette nomination désormais. Même pas le capitaine de la sixième division... S'approchant alors de la jeune Rukia, il pose une main rassurant sur l'épaule de celle-ci en prenant la parole

« - Ce que je vais te demander n'est pas à prendre à la légère. Au cours des années au sein de ma division, je me suis aperçu beaucoup de chose à ton égard. Malgré le comportements de la plupart des shinigami de la treizième division, tu as su t'imposer par toi-même sans faire appel à la violence que tu sembles prohiber. Aujourd'hui, je pense qu'il est temps de te donner quelque chose que tu as sincèrement mérité...

Il retire sa main de l'épaule de sa subordonnée pour la mettre dans sa poche. Dans celle-ci se trouvait le bandeau de lieutenant qu'il à tant préserver depuis la mort de son ancien lieutenant. Il sort ensuite la main de là et il tend le bandeau à Rukia. Bien entendu, c'est à elle de choisir si elle veut devenir lieutenant ou pas. De toute façon, le capitaine de la sixième division ne peut plus aller à l'encontre de sa décision. Aux yeux du taishô fantôme, la jeune Kuchiki mérite véritablement le poste de lieutenant. Gardant a lors le bandeau dans la main, le commandant capitaine observe sa jeune subordonnée en ajoutant quelques mots.

« - Je ne peux pas te forcer si tu ne le souhaite pas. Tu es libre de ton choix, Kuchiki-san ! »

Il est vrai qu'en ce moment, l'arrivée d'un lieutenant compétant l'arrange de beaucoup mais il ne peut pas la forcer à devenir lieutenant si elle ne le souhaite pas. Il regarde alors son ami durant quelques secondes avant de la regarder. Si jeune et déjà lieutenant, elle devrait être contente que le taishô pense à elle pour ce rôle qui n'est pas si simple.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Appartement d'Ukitake [Terminé]   Jeu 15 Jan - 6:12

Le capitaine Hitsugaya...Tous le monde parlait de sa disparition et ses conditions étaient totalement inconnue. Le bureau de sécurité n'était-il plus capable de faire son travail correctement ? La petite noble laissa une moue contrarier apparaître a cette annonce, elle travaillait pratiquement toujours a l'extérieure de la société des âmes et la faiblesse d'un service aussi vital pour ses missions allait lui compliquer plus que sérieusement la tâche. Elle espérait qu'en haut lieu, il saurait remédier a cette situation car elle ne pouvait pour l'instant rien y faire ! Mais en voyant son capitaine partir vers la commode et sembler dissimuler quelque chose dans sa poche, elle comprit...Elle ne pouvait pas reculer plus longtemps encore derrière l'ombre de son frère. Rukia avait apprit tant de chose depuis qu'elle avait rencontrer Ichigo...Mais désormais, elle ne reculerait plus, oh non plus jamais ! Son capitaine, sa division, ses amis tout simplement...Tous avait besoin d'elle pour mener a bien ce projet ! Un projet utopiste mais si beau en même temps, rendre le monde meilleur...Oui, la petite noble n'avait jamais utiliser la violence pour régler les querelles inter-divisionnaire, cela lui semblait ridicule de tourner son arme contre quelqu'un de son propre camp, et puis la violence engendre la violence...Ce n'était clairement pas comme cela qu'elle parviendrait a s'imposer en tant que shinigami accomplit, surtout en venant d'une famille de noble. Par de simple mots, son frère était parfois capable de régler des situations qui semblaient a première vue totalement inextricable, alors pourquoi pas elle ? Parce qu'elle n'était pas capitaine ? Aucune importance a ses yeux...Quand on veut, on peut ! Elle écouta le discours de son capitaine, il était beau et emplit de vérité, même si elle même se refusait de savoir si elle avait ou non mérité ce bandeau qui lui confier actuellement. Il glissa la main dans sa poche, le passage de témoin allait enfin être réalisé, depuis tant de temps, la division attendait cela, s'était presque inhumain, mais par la folie protectrice de son frère, Rukia vit son avancement freiner...Aujourd'hui toutefois devant l'urgence de la situation, son frère ne pouvait plus guère l'empêcher d'accéder a ce poste pour lequel elle a été préparer depuis tant d'année. Enfin, en quelques sortes, les choses revenaient a leurs places ! Lorsqu'il lui expliqua qu'elle pouvait refuser, la jeune femme fit un signe négatif de la tête en prenant le bandeau dans ses petites mains menue avant d'ajouter

« Taisho, ce n'est pas le genre d'honneur que l'on peut refuser. Je suis honorée que vous ayez pensé a moi pour ce poste et tacherait de m'en montrer digne a partir de maintenant ainsi que dans l'avenir... »

Elle regarda le bandeau, des tas de souvenir se bousculant dans sa tête. Kaien Dono...Dans son cœur, il n'était jamais mort, veillant toujours sur elle de sa bon humeur et toujours prêt a transmettre son savoir, la mettre a l'aise dans le monde des divisions, elle qui n'avait même pas était diplômée. Ce passe droit lui avait couté un siège mais qu'importe désormais, la jeune femme acceptait le rôle que l'on venait de lui confier et qu'elle avait été contrainte et forcée de retarder jusqu'à aujourd'hui. Oh elle ne doutait pas que son frère allait lui reprocher d'avoir accepté, mais dans le fond, elle espérait qu'il comprendrait et qu'il finirait par être fier d'elle...Quoi que, elle en doutait, avec lui, se serait toujours le grand frère protecteur mais strict. Quoi qu'elle ferait se serait toujours pour cet homme inssufisant pour faire honneur a la famille, mais pourtant il s'évertuerait a la garder a l'écart du danger envers et contre tout pour respecter le dernier vœu de sa femme défunte. Sa sœur...Rukia aurait bien aimée la connaître. A cet instant, elle aimerait pouvoir courir dans ses bras et lui montrer fièrement son accession au titre de lieutenant, mais elle savait que c'était impossible...Par contre, Ichigo, lui, ferait surement la tête...Ah ah elle avait vraiment hâte de voir la tête qu'il allait faire en la voyant affublé de ce bandeau de lieutenant ! Et puis tous les autres aussi ! Voilà une nouvelle vie qui commençait maintenant, il fallait se réjouir et vivre dans l'avenir, même si pour l'instant, elle risquait surtout des échecs et des déceptions, accompagnez bien sur de problème d'ordre majeur ou mineur, peu importe ! Elle surmonterez tous tant que ses amis seraient a cotés, et son capitaine en faisait partie, malgré la distance de grade qui les séparer. Fermement, elle s'empare du bandeau avant de le placer d'un geste assurée a son bras, cette fois elle ne pouvait vraiment plus reculer. Affichant un sourire déterminée et fier a son capitaine, les yeux brillants d'une certaine reconnaissance, elle reprit

« Je suis prête Taisho, ordonner et j'accomplirai votre volonté ! »

Pour la gloire ? Non, pour le peuple de la Soul Society, de la terre, pour la paix et l'harmonie...Elle n'avait pas le droit de perdre !
Revenir en haut Aller en bas
Yurikô Natsume
Empereur des Quincy

avatar

Féminin
Nombre de messages : 762
Age : 30
Date d'inscription : 24/10/2008

Feuille de personnage
Nom du Zanpakûto / de l'Arme: Ama no Murakumo
Points de vie:
5100/5100  (5100/5100)
Points de Reiatsu:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Appartement d'Ukitake [Terminé]   Lun 26 Jan - 13:14

Ainsi dont la jeune noble à accepter ? C’est très bon pour la division de la diplomatie… Au fond, le taishô était soulagé. Il ne voulait pas nommer quelqu’un d’autre qu’elle car à ses yeux, c’est la seule qui mérite vraiment ce poste. Il l’observe en manifestant ne serait-ce qu’un petit sourire. Il était assez content qu’elle n’hésite pas à prendre le bandeau. La laissant prendre le bandeau, plusieurs de ces mèches de cheveux de couleur blanc lui tombe sur le visage mais cela ne dérange guère le capitaine. A vrai dire, il a l’habitude d’avoir les cheveux longs. Et puis, ce n’est qu’un détail. Il aime ses cheveux longs blancs même si ils sont devenus comme ça à cause d’une crise lorsqu’il avait 3 ans… Cela remonte à très longtemps maintenant que le taïshô en à même oublier l’incident. Certes, il à une excellente mémoire mais il ne peut pas se rappeler de toute sa vie de shinigami. Pour lui, ce qui l’importe c’est le présent. Dans la mesure où il ne sait pas quand il va mourir, il profite comme il peut du temps qu’il lui reste. C’est alors que Shunsui s’en va et Ukitake le salut d’un signe de tête pour le remercier, il reporte ensuite son regard sur Rukia. La petite noble avait assuré depuis le temps qu’elle est dans sa division. A vrai dire, il se rappelle comment la jeune femme se comportait au début. Et quelque part, elle n’a pas du tout changé. Et avec les années, il n’a pas cessé de la protéger aussi. Pourrait-on reprocher au capitaine d’être bienveillant envers ses subordonnés ? C’est une question sur laquelle il faut méditer.

Même si il est heureux qu’elle est acceptée, il sait que son frère risque de lui tomber dessus. De toute façon, il ne peut plus empêcher Rukia de s’élever parmi les Fuku-taïshô car désormais, le taïshô fantôme avait les pleins pouvoirs sur la Soul Society. La décision de Yamagi ne plait certes pas à tous mais à vrai dire, il n’a fait qu’écouter son cœur qui s’est porté sur Ukitake. Il est vrai qu’Ukitake fait de son mieux pour remplacer Yamamoto mais avec sa maladie, cela n’est pas si simple. Mais il essaye de se surpasser au plus grand désarroi du Yon Ban Taï Taïshô qui ne veut pas qu’il en fasse trop. Mais bon, il est têtu et que faire face à véritable tête d’âne ? A vrai dire, rien… La seule chose qui pourrait le calmer serait qu’il lui arrive un accident tandis qu’il force. Mais on ne peut pas lui en vouloir… Yamamoto lui à transmit un lourd poids pour ses épaules de taïshô malade. Mais en même temps, si Yamagi lui à confier cela, c’est que le juge capable d’en prendre la tête… Mais il arrive parfois que les pensées et les actions du vieux dépassent totalement tout le monde, même ses élèves. Enfin, le So-Taïshô remplaçant tente d’assurer un maximum dans cette charge qui peut-être très lourde mais il se fiche des conséquences.

Laissant ses yeux sur son nouveau lieutenant, il vit qu’elle n’attendit pas une seconde pour prendre ses fonctions et il sourit temporairement. Cela allait faire du bien à sa division. Désormais, les deux troisièmes sièges n’auront plus à s’occuper de la tâche de taîshô et de Fuku-taïshô. D’ailleurs, ils sont passés où ses deux là ? Ah oui… C’est vrai, il les a mis à pied pendant quelques temps afin qu’ils comprennent les erreurs qu’ils ont commis à plusieurs reprises. Et surtout, il est plus ou moins tranquille. Cela lui fait un peu de vacances. Pas qu’ils sont méchants mais ils sont limites gonflants… Toujours en train de s’agresser verbalement, cela commence à bien faire… Soupirant, il reprend un mouchoir avant de le mettre devant sa bouche. De là, il se remet à tousser. Pauvre Ukitake, si il y à bien une chose qu’il voudrait, c’est en être débarrassé et ceux de manière définitive. Mais malgré cela, il continue à vivre comme n’importe quel shinigami… Il ne sait jamais plaint et c’est comme ça qu’il à su s’imposer et manifester du respect. Au départ, tout le monde pensaient qu’il allait se plaindre mais non. Jamais, ils ne l’ont entendu se plaindre et il à toujours fait son maximum… C’est alors que Rukia lui adresse la parole. Continuant à tousser, on vit un peu de sang sur le mouchoir mais les shinigami avaient l’habitude de le voir dans cet état même s’ils ne pouvaient s’empêcher de s’inquiéter. Il se calme un peu avant de s’essuyer la bouche et de jeter le mouchoir. Décidément, cela n’est pas facile pour lui… Levant alors les yeux sur son lieutenant, il reprend la parole.


« - Envoye un shinigami compétant à Karakura afin de rechercher le capitaine Hitsugaya ! Qu’il me fasse des rapports réguliers et sa situation… Je te confie le département de surveillance pendant mon absence… »

Il s’approche alors d’elle et pose une main rassurante sur l’épaule gauche de la jeune noble qu’il avait en face de lui. Elle ne devait pas s’inquiéter pour lui car même malade, il vivra pendant encore longtemps. Si il avait du suivre les anciens avis médicaux, il serait mort depuis longtemps mais il est l’un des taïshô les plus âgés et il est fier de ça. Il s’apprêtait à prendre la parole quand on entend frapper. Tient, qui peut encore venir le déranger ? Il retire sa main de l’épaule et tourne son regard vers la porte en disant

« - Entrez ! »

La porte s’ouvre et un shinigami se trouve à genou. Ukitake s’approche de lui et celui-ci prit la parole.

« - So-Taïshô, un taïshô vous attend dans les jardins… »

« - Très bien, j’arrive. Merci de m’avoir prévenu ! »


Ukitake fit signe pour le congédier. Depuis qu’il remplace Yamagi, il à l’impression que la Soul society change de comportement vis-à-vis de lui. Pourtant, il n’a pas changé… Libérant un soupir, il se tourne vers Rukia en disant.

« - Merci, Kuchiki-san ! Mais saches qu’à partir de maintenant, tu ne pourras plus aller en mission à Karakura et que ta place est ici, à la Soul Society et dans la treizième division… Je te souhaite de réussir dans ce rôle, Kuchiki-san ! »

Il lui fait un clin d’œil et il quitte ses quartiers car il avait des choses à faire. Il va pouvoir se libérer d’un gros poids afin de se concentrer sur la soul Society…

Arrow Une cape pour l'inconnu

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Appartement d'Ukitake [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Appartement d'Ukitake [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eirin Ukitake [terminé]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach World Rpg :: Accueil , Presentation , etc ... :: Temple des joueurs :: Archives des rp :: Archives de la Soul Society-
Sauter vers: