Bleach World Rpg

RPG par forum Bleach , ici la bonne humeur est reine !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexionPortail

Partagez | 
 

 Le retour du Sotaicho Yamamoto Genryûsai Shigekuni

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le retour du Sotaicho Yamamoto Genryûsai Shigekuni   Dim 18 Jan - 15:31

Après le face à face entre les capitaines et l’espada, Yamamoto fut contraint d’admettre, que ces derniers siècles d’inactivité l’avaient affaiblit. Il devait donc se renforcer et se décrasser. Pour cela, il confia le commandement de la Soul Society à Ukitake et Shunsui pour s’exiler.
Le commandant-général, n’était pas du genre de quitter son poste, mais dans cette guerre titianesque, il devait se renforcer pour le bien de ses « enfants ». La puissance d’Aizen surpassait ce qu’avait imaginé Yamamoto de ce fait, resté dans son état du moment aurait conduit la Soul Society à sa perte. Il partit donc vers des montagnes au fin fond de la Soul Society, dans un lieu ou les particules de reitsu étaient abondantes et où seuls les plus expérimentés pouvaient survivre. Il atteignit le sommet de la plus haute montagne de la Soul Society et de la Terre. A une altitude de plus de dix milles mètres, respirer cet air saturé de particules de reitsu était plus que difficile même pour les meilleurs capitaines.
Les premiers jours, Yamamoto évita tout entraînement. Il devait se réhabituer à respirer, après tant d’années d’inaction, il s’était réellement ramollit.
Il lui fallut réellement deux jours pour pleinement si habitué, mais il attendit le troisième pour débuter son entraînement. Selon lui, confronter son zanpakutô à l’énergie environnante, le renforçait et réveillerait sa puissance endormie depuis plusieurs décennies.
Le taicho avait seulement le kimono traditionnel sur ses épaules, sa veste blanche était restée dans son bureau afin de ne pas l’abîmer inutilement.
Il passa ses bras en dehors de leur manche puis leva son bâton fait de bois au-dessus de sa tête. Il remplit ses poumons d’air, laissa les particules spirituelles du mont Reihou, se mélanger aux siennes. En lui, il sentait son énergie aussi vieille que lui, renaître de ses cendres, remplacée par la fraîcheur et la jeunesse de ces particules spirituelles.
Le bâton toujours lever, il dirigea son reitsu vers le pied du grand bout de bois puis remonter jusqu’au sommet, le bâton, émit une légère fumée, mais sans plus. Comme prévu, il faudrait quelques secondes pour que les deux reitsus puissent se mélanger. L’ébullition d’énergie spirituelle fit léviter la roche autour de lui. Quand soudain, le bâton s’embrasa de milles feux, il l’abaissa devant lui. Alors que le bâton venait de se désintégrer dévoilant un katana rengainé dans son fourreau, le reitsu du vieillard explosa. Un brasier entoura le vieil homme qui ne sembla surprit de ce phénomène. Il dégaina lentement la lame et jeta le fourreau sur le côté. Les bras en l’air, il contracta son imposante musculature, faisant scintiller les cicatrices couvrant son corps, à la lumière de cette fournaise. Puis, Yamamoto prononça l’allocution habituelle au réveil de sa lame :


"Banshou issai kaijin to nase Ryûjin Jakka (Que toute chose devienne cendre et poussière, Ryûjin Jakka)"

Le zanpakutô scellé s’éveilla à la prononciation de son nom et libéra son pouvoir, intensifiant la fournaise et la peur étouffante que dégageait le reitsu du commandant-général. Le ciel semblait lui-même brûlé au contact du reitsu, les nuages s’écartèrent, tout ce qui rentrerait en contact avec cette force de la nature, serait instantanément réduit en cendres. Ryûjin Jakka, le zanpakutô de feu le plus ancien et le plus puissant était de nouveau réveillé et prêt à réduire en poussières l’ensemble de la création. Mais le plus impressionnant, était l’intensité avec laquelle les flammes brûlaient, le reitsu du sotaicho, avait retrouvé sa puissance d’antan.
Il tandis la lame, le pic de montagne à une dizaine de mètres de lui, puis prononça une incantation.


"Kaenhoushaki !"

Les flammes environnantes, s’enroulèrent autour de la lame puis, unies en un point s’écrasèrent telle une colonne de feu sur la montagne, explosa une énorme partie de la roche.

*Après temps d’années, je sens mon pouvoir renaître ! Mais dans ce combat contre Aizen, ma puissance seule, ne suffira pas ! Je dois maintenant réveiller pleinement Ryûjin Jakka, si je veux que mon bankai soit à l’apogée de sa puissance ancestrale. Et il n’y a qu’un seul endroit pour cela*

Il resta tout de même une bonne semaine de plus à s’entraîner et à habituer son corps à de tels débordements d’énergies, puis il reprit ses affaires avant de descendre la montagne.

Un mois après, au Sud du mont Reihou à plusieurs centaines de kilomètres du Sereitei, le commandant-général Yamamoto Genryûsai Shigekuni, atteignit le flanc du volcan Seikazan, où jadis, il avait eût l’honneur de devenir le propriétaire de Ryûjin Jakka, la lame divine du feu. Au sommet, du volcan, il traversa le sentier qui s’enfonçait dans les entrailles de la montagne de feu.
La chaleur était intense, et l’oxygène rare. Mais le précédent entraînement du sotaicho, l’avait préparé à cela. Il marcha pendant ce qui parut une éternité, suivant ce petit chemin, qui semblait mener au centre du monde. Il évita tout contact avec la paroi rocheuse qui était plus que brûlante avec la lave qui entrait en contact constant de l’autre côté du mur de pierre.
Il arriva enfin dans une grotte sans issue, mis à part peut-être, la chambre magmatique du volcan, en escaladant la cheminée du volcan. Au centre de la grotte, un oiseau de grande envergure, fixait le capitaine droit dans les yeux :


"Yama-chan ! Je t’attendais."

Le vieux capitaine s’avança vers l’oiseau et posa genoux à terre en honneur de la puissance de cette créature.

"Je vois que vous êtes toujours d’une clairvoyance sans égale maître"

L’oiseau déploya ses gracieuses ailes, quand soudain, son corps s’embrassa d’un feu encore plus pur et plus puissant que celui du zanpakutô.

" La première et dernière fois que tu es venu, c’était, il y a plus de deux milles cinq cents ans. A l’époque, tu n’étais qu’un simple shinigami ayant tout juste terminé son apprentissage. Tu rêvais d’unifier la Soul Society et les shinigami, et d’être le pilier de la lutte contre les Hollows. Tu avais tout fait pour me convaincre de te confier mon pouvoir, qui selon toi serait le flambeau de l’espoir. Je t’ai alors confié Ryûjin Jakka.
Et tu as tenu promesse. Le monde des shinigamis, ne c’est jamais mieux porté. Mais aujourd’hui après tant d’années à avoir une utilisation limité de Ryûjin Jakka, son pouvoir s’est endormit. Pour combattre ton nouvel ennemi, et ancien capitaine Aizen Sôsuke, tu dois faire appelle à cette puissance de feu. Quel meilleur endroit que celui-ci, pour réveiller se pouvoir élémentaire ? De là où il est né. Tu as raison, tu as raison. "


Le Phénix tendit une aile vers le vieil homme qui lui donna le zanpakutô. Puis, il replia ses ailes, autour de l’arme et plongea dans la lave. Une vive lumière éclaira la sombre grotte puis disparut. L’oiseau jaillit du magma, les ailes déployées, il revint sur son « trône » et prit de son aile le zanapakutô luminescent. Genoux toujours à terre, tête inclinée, Yamamoto, leva ses mains au-dessus de lui et les serra autour du fourreau. Il se releva péniblement, et dégaina la lame qui refléta tout ce qui l’entourait. Le sotaicho la brandie et dit :

"Banshou issai kaijin to nase, Osha samasu, Ryûjin Jakka ! (Que toute chose devienne cendre et poussière, réveille toi, Ryûjin Jakka)"

Enfin, Ryûjin Jakka était pleinement réveillé. Yamamoto libéra son bankai et s’entraîna au maniement de cette nouvelle puissance, qui avait tant sommeillée en lui.
Après avoir salué le dieu du feu, le commandant-général, assuré de sa puissance restaurée, regagna les siens au sein du Gotei 13.

Le Soleil s’apprêtait à se lever lorsque Yamamoto Genryûsai Shigekuni entra dans le Sereitei, tout le monde dormaient sauf les quelques gardes qui s’étaient mit au garde-à-vous en le voyant arrivé, un peu surprit par cette long absence et se retour inattendu. Il s’engouffra dans les allées du quartier général de la première division saluant les premiers shinigami qu’il croisa. Il entra dans son bureau, marcha jusqu’à son siège et enfila son Haori de capitaine de première division.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le retour du Sotaicho Yamamoto Genryûsai Shigekuni   Sam 24 Jan - 20:37

[ Hrp: Je place ce RP après l'investiture ( qui n'a en réalité pas encore eu lieu du fait du programme chargé d'Ukitake mais je ferais comme ci cette investiture avais déjà eue lieu)]

Zentsô s'habillait en vitesse, il se devait d'être dans une tenue impeccable, oui une tenue impeccable et en règle, un garde l'avait, sur sa demande , prévenu que son Taishô, le vrai So-Taishô, Yamamoto , était enfin de retour a la soul society,une bonne nouvelle, très bonne nouvelle en perspective, mais surtout beaucoup de pression et de stress pour le jeune , car Zentsô était jeune pour un Shinigami, Zentsô qui venait d'être investi Fukutaishô de la 1ere Division des armées de la cour, et qui servirait désormais sous les ordres directs du Commandant Général des armés de la cour , Yamamoto Genryûsai Shigekuni.
En effet , un garde du siège des divisions l'avait informé du retour de son Taishô et donc Zentsô s'habillait , un peu a la hâte , en conséquence puisqu'il se devait de rejoindre cet homme si important aux yeux de Soul Society, lorsqu'il avait été prévenu le SoTaishô avait été aperçu a l'entrée du Seireitei, normalement celui-ci ne devrait pas aller trop trop vite, c'était alors dit Zentsô, mais bon personne ne pouvais savoir ou prévoir ce qui pouvait se passer, donc il avait rapidement revêtu sa tenue noire et passé son Zanpakutô a son flanc gauche, puis pour finir s'était recoiffe, il se regarda rapidement dans une glace qui traînait sur son mur , puis se dirigea en courant mais sans s'essouffler vers le bureau de la première division, tout le portait a croire que le Sotaishô était déjà là, tout , tant l'attitude des gardes , qui marmonnaient ou parlaient entre eux de divers sujets dont le retour du Sotaishô, mais surtout cette terrible pression spirituelle , une pression présente dans chaque particule du bâtiment, dans chaque recoins de la première division, pas de doute l'homme était déjà là.
Il arriva au niveau du bureau de son taishô, la porte était close, mais la pression spirituelle imposante qui régnait là ne laissait aucun doute a quiconque aurait pu croire que personne ne figurait a l'intérieur.Il fallait l'avouer Zentsô était vraiment stréssé , a l'idée d'enfin rencontrer l'homme qu'on disait le plus puissant de tout Soul Society, mais également a l'idée qu'il se pourrait ou bien que celui-ci le prenne en grippe, ou bien que celui-ci n'aie pas la moindre considération pour lui et décide de le renvoyer de son poste.
Toujours était-il que Zentsô était devant la porte et en oubliait maintenant de cacher son énergie spirituelle, bon au moins le sotaishô saurait qu'il était là, donc pas de problème la dessus, mais il ne savait pas forcément qu'il avait un nouveau vice-capitaine, a moins qu'on ne l'aie déjà prévenu.
Tout les gardes étaient là a regarder Zentsô devant la porte, surement a se demander si il allait camper là définitivement , en fait de cela, il prit son courage a deux mains, replaça son Zanpakutô sur son flanc gauche et ouvrit la porte du bureau, la refermant calmement et affichant un calme parfait façe a l'homme qui se trouvais là, un homme pourvu de long sourcils épais et blanc, d'une longue barbe qu'on ne voyait que partiellement et au visage couvert de cicatrice ça et là.Sa pression spirituelle était imposante, il en dégageait une masse extraordinaire, le simple fait de sa présence, là , devant lui, obligeait Zentsô au silence et au respect le plus profond, pourtant il se reprit et adressa enfin la parole a l'homme qui portait le Haori de capitaine de la première division.


" So-Taishô , Genryûsai Shigekuni Yamamoto, je me présente , Akame Zentsô, Fukutaishô en place de la première division."

Quelle allait être la réaction de cet homme ? Nul ne pouvait le savoir, tout ce que l'on pouvais savoir c'était que sa présence était imposante, pourtant une étincelle de fougue brillait dans le regard de Zentsô, cette fougue du jeune combattant qui va transgresser les règle de la bonne foi pour atteindre un objectif, cette étincelle de fougue qui lui intimait , telle une petite voix très malicieuse et en quelque sorte démoniaque de vouloir se placer d'égal a égal avec le sotaishô, une petite voix bien malicieuse et trop entreprennante au goût de Zentsô qui malgré ses efforts avait bien du mal a faire taire, il esperait juste que ce cher Yamamoto ne remarquerais pas cette petite gêne, enfin de toute façons pour le moment il n'avait pas encore relevé le nez de ses papiers.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le retour du Sotaicho Yamamoto Genryûsai Shigekuni   Dim 25 Jan - 13:05

Voilà tout juste une dizaine de minutes que le commandant-général venait d'arriver dans son bureau au cœur du quartier général de la première division. Un peu fatigué de son voyage, il resta un bon moment à regarder le soleil monter vers son zénith à travers l'imposante fenêtre qui se trouvait à sa droite.
Son regard se posa alors sur un message griffonné sur un bout de papier qu'on avait laissé à son attention sur son bureau qu'il lirait des son retour.
Le message disait qu'un nouveau vice-capitaine lui avait été assigné. Qui avait pu décider de cela alors que le conseil des 46 avait été divisé et que la direction complète de la Soul Society lui revenait ? Jyuushiro Ukitake très certainement ! A la suite de son affrontement avec Aizen il y a quelques semaines, le sotaicho Yamamoto Genryûsai Shigekuni, avait constaté, qu'après tant d'années sans pratiquement du Kendo, du haido et du kidô, sa puissance avait diminué, et son zanpakutô s'était endormit partiellement. Aizen Sôsuke, était très puissant et plus qu'imprévisible, au cours de l'année passée, il l'avait confirmé. L'armée qu'il avait à sa disposition le rendait dangereux. Yamamoto, ne devait donc pas le sous-estimer. Il avait donc décidé de quitter son bureau pour reprendre son entraînement et réveiller ses pouvoirs. Malheureusement, il ne pouvait abandonner ainsi le commandement du Goteï 13. Voilà pourquoi il avait du le confier aux capitaines de la huitième et treizième divisions à Kyoraku Shunsui et Jyuushiro Ukitake, ses anciens élèves en qui il avait entièrement confiance. Ukitake avait du donc vouloir déléguer une partie de son travail à une aide et avait donc décidé de nommer un vice-capitaine, ignorant quand le sotaicho rentrait de son voyage.
Mais voilà, l'entraînement du vieil homme n'avait pas durée longtemps. Il ne pouvait en tout les cas perdre du temps inutilement car Aizen gagnait en puissance rapidement.
Il sentit alors une énergie spirituelle inconnue approcher de sa porte. S'il s'agissait du nouveau vice-capitaine, sa première erreur était de ne pas masquer sa présence. Mais le commandant était de bonne humeur et ne lui ferait pas la remarque. Yamamoto se redressa dans son fauteuil et revêtit le "masque" du commandant-général, un visage impassible et sévère, marque de reconnaissance du vieil homme, sans oublier sa pression spirituelle. Mais il préférait ne pas plus stresser le nouvel arrivant.
La porte du bureau s'ouvrit un jeune homme se glissa dans l'entrebâillement. De l'autre côté de la porte, les gardes de la première division observait les moindre fait et gestes du nouveau venu prêt à bondir s'il représentait une menace pour le leader.
De son imposante silhouette, le sotaicho dévisagea le visiteur. Il ressemblait à un gamin, un adolescent tout juste sortit de l'académie. De petite taille, environ un mètre soixante-dix, le shinigami avait une apparence frêle. Cependant, Yamamoto décelait une lueur dans son regard qui devait faire de lui un dangereux combattant.
Après quelques secondes de silence, le jeune garçon prit la parole et se présenta:


" So-Taishô , Genryûsai Shigekuni Yamamoto, je me présente , Akame Zentsô, Fukutaishô en place de la première division."

Yamamoto ne répondit pas laissant un nouveau silence plus pesant s'installer puis d'une voix caractéristique d'un son apparence il répondit:

"J'espère pour toi que tu te montrera à la hauteur de ton rang ! Si je trouve que tu ne conviens pas à ce poste, je n'hésiterai pas à te renvoyer d'où tu viens"

Malgré sa bonne humeur, le vieux sage ne faisait nul preuve d'aucune clémence envers le jeune homme, il voulait qu'il face son devoir dès les premiers instants.

"Je me demande ce qui à pousser Ukitake à te choisir. Tu ressemble à un enfant tout juste sortie du shin’oreijutsu-in"

Il ne s'éternisa pas à ce sujet préférant savoir ce qui s'était passé en son absence.

"Que c'est-il passé pendant mon absence ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le retour du Sotaicho Yamamoto Genryûsai Shigekuni   Dim 25 Jan - 22:59

Froid, ce type était d'un froid a faire pâlir une chambre froide d'abattoir , c'est de cette façon que Zentsô se représentait l'homme qui se tenait devant lui et qui avait cette attitude, pas même une formule de politesse , rien , directement l'homme avait songé aux affaires qui occupaient Soul Society , directement il avait repris le contrôle de toute cette vaste entreprise, et surtout , directement il avait fait clairement sentir a Zentsô qu'il n'avait pas de mérite a être vice-capitaine si celui-ci le jugeait inapte a faire son travail, aux yeux de Yamamoto, Zentsô devait paraître un vrai gamin , un gamin ou un adolescent qui aurait été inapte au combat ou a la gérance d'une division ou d'un simple bureau, et pourtant ce fut avec une fierté non pas exagérée mais justifiée que Zentsô répondit au So-Taishô, il aurait beau essayer de la briser moralement cela ne servirait a rien , Soul Society était en ce moment en temps de guerre et d'affrontement façe aux arrancars et a Aizen Sôsuke , ex-capitaine de la 5e division des armées de la cour, et cette façon de répondre a Zentsô, pour le concerné, était un test , un test de force motrice et de force morale, si il le passait peut-être obtiendrais il une simple marque de reconnaissance ou de confiance de la part du vieil homme dont il ne doutait cependant pas de la puissance, tout ce types de la division qui se faisaient joie de faire des commentaires sur Zentsô a son entrée dans le bureau ravaleraient bientôt leur paroles tout comme leur langues ( ou je les ferais écarteler !!! ( désolé je viens de regarder astérix et Obelix aux jeux olympiques :p) car Zentsô ne se laisserais pas marcher impunément sur les pieds et ce même si il s'agissait du type le plus puissant de tout soul-society.
Donc ce type lui demandais simplement ce qui avait eu lieu en son absence, comment Zentsô aurait pû le savoir puisqu'ayant été investi a son poste seulement quelques heures auparavant ? C'était sûrement là la réponse que pouvait probablement attendre le capitaine de la 1er division , et ce fut la réponse que donna Zentsô:


" Sauf votre respect , So-Taishô, ce n'est pas a moi , qui vient d'être investi a ce post depuis a peine quelques heures, mais plutôt aux capitaines des 8e et 13e divisions , Kyoraku Shunsui , et Jyuushiro Ukitake, que vous devriez poser la question , puisque mon ancienneté ne me permet pas d'y répondre."

Oui , c'était une réponse correcte, plus que correcte plutôt .... la bonne réponse selon Zentsô, dont la lueur de la malice et de l'instinct qu'on ne saurait brider dans une telle situation où, la pression spirituelle et le stress mis a part, était a l'apogée de son expression, était même presque materialisés dans la parole et dans les faits, si une chose était pour le moment certaine aux yeux de Zentsô c'était la suivante, le vieil homme, tout commandant du Gotei 13 qu'il soit , ne l'intimidait pas et ne le briderais pas vraiment facilement !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le retour du Sotaicho Yamamoto Genryûsai Shigekuni   Lun 26 Jan - 21:34

Le tout juste nommé fukutaisho, répondit qu'il ignorait la réponse du fait qu'il venait à peine d'être investi de sa tâche de vice capitaine de la première division. Ce fut sans hésitation et du voix séraine, qu'il répondit au comandant-général.
Yamamoto du admettre, du moins pas de vive voix, que le jeune garçon avait réussi ce test moral. A un poste aussi important qu'Ichi ban tai fukutaicho, le jeune garçon ne devait en aucun cas montrer le moindre signe de peur même face au vieil homme. Il devait faire preuve d'audace pour remplir son rôle. Il devrait donc s'inspirer de son supérieur et agir comme le vieux sage agirait. Mais avant tout, songea le vieillard, il devrait se renforcer. Avec une silhouette aussi fragile, il ne serait pas très convainquant dans ce rôle. Après tout, en tant que première division du Gotei 13, ils devaient montrer une image de force et de sagesse car de cette division dependaient les douze autres.


"Bien, dans ce cas, je devrais m'entretenir avec mes deux capitaines. Tu iras les chercher quand nous en aurons fini."

Le capitaine toisa le shinigami continuant son petit jeu pour voir jusqu'où allait son audace.

"Maintenant, donne moi ton dossier ! Même si j'ai confiace dans le choix du capitaine Jyuushiro, je me dois de connaître tes andécédants, tes problèmes, tes compétences, et tout ce qui te concerne."

Le commandant-général se devait de mieux connaître ce jeune garçon avait de pouvoir lui faire confiance.

[vraiment désolé pas d'inspiration et peu de temps]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le retour du Sotaicho Yamamoto Genryûsai Shigekuni   Lun 26 Jan - 22:13

Apparement , il avait répondu juste au vieil homme, bon point peut-être avait il réussi le test moral ou au moins une partie , même infime, de celui-ci, puisque le vieil homme avait apparamment accepté sa réponse, soit c'était la réponse qui avait été donnée qui convenait, soit il s'agissait plutôt de l'attitude qu'il avait adopté pour donner celle-ci a son supérieur, a regarder le supérieur en question on avait l'impression qu'il s'adonnait a un jeu du chat et de la souris avec son nouvel Ichi ban tai fuku-taishô, c'était même très sûrement le cas , ou alors il s'amusais a essayer de le faire craquer , ou bien dernière option tout ce qui se passait là était vraiment serieux, intimidant mais serieux.
Toujours était -il qu'un silence s'était fait une petite place dans la conversation, toujours ses fameux silences qui vous permettaient de réfléchir a tel ou tel sujet, et ce fut dans ce moment que Zentsô décida de réfléchir, il aimait bien réfléchir, du moins cette partie de lui aimait bien le faire , et ce a quoi il réfléchissait c'était cette fois-ci a lui même et a la représentation qu'il pouvait bien donner de la division a laquelle il appartenait désormais .... tout le monde se serait moqué de la division si il n'avait pas déjà par la passé fait ses preuves au combat , et surtout si il n'avait pas réussi a imposer le respect de sa personne au fil des années par des combats et des apprentissages relativement brillant, pourtant dans tout ses moments il n'avait jamais vraiment été seul , dans les combats il s'était toujours agi de son autre lui, celui qui était forgé a l'assaut et non pas a la réflexion, celui qui avait pour habitude de tuer ou de blesser, et si jamais le commandant de la première division n'était pas au courant de tout ce qui concernait ce "lui" ? Et si en l'apprennant il en venait a décider de releguer le poste d'
Ichi ban tai fuku-taishô a un autre ? A vrai dire malgré toutes ces questions qui se pressaient dans son esprit c'était machinalement que , après la demande du Commandant des 13 divisions, Zentsô avait remis son dossier au vieil homme, dossier qu'il avait instinctivement apporté avec lui, savait-on jamais que l'homme n'en ai pas eu vent , seulement le dossier ne comprenait pas forcément la partie selon laquelle Zentsô avait un dédoublement de personalité, qu'on appellait Schyzophrénie chez les humains, qui était pourtant parfois assez utile durant les combats et affrontements , l'apparence n'ayant rien a voir , normalement la technique faisait la différence au combat, et bien que bourrin , son autre lui avait la technique au combat, mais bon , l'image qu'il fallait renvoyer de la division était sûrement une image de force et de sagesse , et ce fût donc avec audace, avant que le vieil homme n'ouvre le dossier pour le feuilleter que Zentsô prit la parole, une audace mesurée, contrôlée.

"
Sachez, Taishô, que j'ai déjà prouvé ma valeur au combat a maintes reprises avant d'arriver au Seireitei, même si les affrontements avec les gens des bas districts de Rukongaï ne sont pas forcéments considérés comme preuve de force au combat, mais outre tout ces " faits d'armes" que je considère comme bagatelles pour ma part, c'est pour mon dédoublement de personalité que je suis plus connu de mes adversaires, je possède deux personalités, celle que vous voyez actuellement , plus une autre qui m'accompagne ou prend ma place au combat, elle est moins réfléchie mais plus forte dans l'assaut .... je pense que vous savez là a peu près tout sur moi .... "

Oui c'était en fait presque tout ce qu'il y avait a savoir concernant Zentsô, si ce n'était que personne ne savait a part lui même et ceux qu'il avait tué ou afforonté, l'apparence de son shikai ou la propriété de son Zanpakutô, cependant personne n'avait a savoir cela , pas même le plus puissant shinigami de tout Soul-society, cette information se devait simplement de rester cachée jusqu'a ce que l'homme desireux de le savoir aie la possibilité d'admirer et peut-être de succomber a cet aspect de la puissance et de la personalité de Zentsô.

[ Un peu court aussi désolé ^^"]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le retour du Sotaicho Yamamoto Genryûsai Shigekuni   Mar 27 Jan - 23:06

Le jeune garçon sembla pensé avoir réussi l'épreuve du sotaicho. Certes, il avait su faire preuve d'audace face au ton méprisant du vieil homme, mais il lui retsait tant de choses à faire et de preuves pour que Yamamoto puissent lui accorder sa confiance. Après la trahison de Aizen Sôsuke, Gin Ichimaru et de Kaname Tousen, le commandant-général, était plus que circonspect avec les shinigamis qui l'entouraient. Il était donc très méfiant avec ce nouvel arrivant au poste de vice-capitaine de la première division. Ce poste de hautes responsabilité ne pouvait être négligé par le mauvais travail du responsable à ce poste. Il allait donc lui-même le tester. Il ne doutait pas du choix de Jyuushiro Ukitake, mais il voulait lui-même se faire un avis sur le jeune garçon. Il prévoyait même de l'affronter dans un combat singulier afin d'étudier son style de combat. Mais pour le moment, ce qui importait était de connaître l'histoire du shinigami.
Yamamoto Genryuusai ne s'attarda que très peu sur son passé d'humain. Ce trouver à la Soul Society signifait que soit la personne était un shinigami pur, c'est-à-dire né dans la Soul Society ou soit avoir été un humain qui serait décédé. Cela voulait donc dire, la fin d'une vie et le début d'une nouvelle. Il nota simplement son appartenance à l'armée américaine durant la guerre froide. Yamamoto conclut qu'il devait être discipliné.
Ensuite, il avait comme toutes les âmes défuntes, rejoint le Rukongai.
Il fut plus tard accepté au sein du Sereitei. Il se retrouve finalement tout juste investit au poste d'Ichi ban tai fukutaicho sous le commandement direct du commandant-général Yamamoto Genryûsai Shigekuni.


" Sachez, Taishô, que j'ai déjà prouvé ma valeur au combat a maintes reprises avant d'arriver au Seireitei, même si les affrontements avec les gens des bas districts de Rukongaï ne sont pas forcéments considérés comme preuve de force au combat, mais outre tout ces " faits d'armes" que je considère comme bagatelles pour ma part, c'est pour mon dédoublement de personalité que je suis plus connu de mes adversaires, je possède deux personalités, celle que vous voyez actuellement , plus une autre qui m'accompagne ou prend ma place au combat, elle est moins réfléchie mais plus forte dans l'assaut .... je pense que vous savez là a peu près tout sur moi .... "

Le sotaicho leva les yeux du dossier puis répondit d'un sa voix glaciale qui le caractérisait:

"Je me moque d'avoir ton point de vue sur tes capacités au combat ! Je suis le seul juge de tes compétences au combat. Cela pourrait-être mon défunt père qui t'aurais investit à ce poste après t'avoir évaluer que cela ne changerais rien. Je verrais moi-même sous peu ton style de combat.
Tu dis être enclain à la schyzophrénie. Ne te repose pas la dessus car tes futurs adversaires aux ordres d'Aizen Sôsuke seront des arrancars aussi puissants que toi et même plus."


Après avoir estimé en avoir suffisament apprit sur le shinigami, Yamamoto attrapa son long bâton en bois puis se souleva de son siège.

"Il est temps de me faire un jugement de tes compétences au kendô !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le retour du Sotaicho Yamamoto Genryûsai Shigekuni   Sam 14 Fév - 23:51

[HRP: reprise de RP après un bug qui n'est pas encore fini je sais pas ce que va donner mon post Wink]

Bon, en tout les cas les sentiments du sô-taishô étaient bien clairs, il n'était pas le moins du monde ici pour passer un dossier au peigne fin , bien au contraire, le dossier il s'en contre-fichait au plus haut point, ce qui l'importait étant bien plus la personne que son passé, c'était a voir comme si le dossier n'était en fait que l'attache basique a la Soul Society.... mais à bien y réfléchir c'était sûrement le cas et le sô-taishô , lui , le dossier il s'en contre-fichait pas mal puisque si on n'avait pas un bon dossier on ne se pointerais jamais devant lui en lui déclarant sollennellement " je viens prendre fonction du poste qui m'a été attribué", donc la seule et unique manière qui restait de faire une mise a l'épreuve d'une personne à son poste de capitaine était tout simplement .... le combat, c'était déjà clair dans l'esprit de Zentsô depuis son entrée dans ce bureau, à aucun moment le sô-taishô Yamamoto Genryûsai Shikeguni n'avait évoqué le contenu d'un dossier qu'il devait probablement déjà connaître au moins en partie puisque "regnant" sur à peu près tout les shinigamis existants, à l'exception des Vizards et de Tôsen , Gin, ou encore Aizen Sôsuke en personne. Donc l'épreuve suivante serait physique, un combat ? Ou un simple entraînement ? Ou voire même une démonstration ? Impossible de le savoir et pour cause, Genryûsai Yamamoto [garéesurleparking] ne laissait absolument rien transparaître dans son attitude corporelle ou faciale, si ce n'était une simple désinvolture , une désinvolture totale , peut-être même mélée à un certain mépris ou sentiment de supériorité, bien plus donc qu'il n'en fallait pour mettre le feu aux poudres chez Zentsô, si le sô-taishô en personne voulait tester ses aptitudes au Kendô, cela devait signifier qu'une chose, une confrontation par l'épée, mais il ne fallait pas se laisser abuser, si certes il n'avait encore jamais vu le sô-taishô en action, il ne doutait absolument pas de la puissance démesurée que pourrait donner celui-ci donc si il ne voulait pas mourir ( à nouveau ^^") il lui faudrait donner toutes ses tripes dans un combat qui pourrait tout a fait avoir lieu , personne ne sachant jamais ce que préparait dans son esprit quelques peu tordu , le sô-taishô.

" Mes aptitudes ..... au Kendô ? "

Rien de là bien surprenant mais cela cachait sûrement quelque chose, Zentsô retraca donc ce qu'il avait dit et fait depuis son entrée dans le bureau du vieil homme, bon .... Il était entré et s'était présenté , ensuite il avait donné au capitaine de la première division les instructions le concernant personellement , pourtant une chose le tracassait , c'était bel et bien un entretien , et il avait ommis de dire au capitaine de sa division une information importante, ou du moins il avait respecté une règle de base, ne jamais trop en donner à son interlocuteur qu'importe de qui il s'agissait, oui , et si on restait dans l'optique d'entretien il restait une chose que le capitaine de la première division devrait avoir BESOIN de savoir au sujet de l'eventuel lieutenant de sa division, autre même que sa faculté de gérer un combat, puisqu'a la rigeur cela était accessoire, non ce qu'il fallait que le capitaine de la première division sache concernant son lieutenant en poste concernait l'apparence et la propriété du Zanpakutô de celui ci !

" Hum .... je crois comprendre où vous voulez en venir "

Ce fut sur ces paroles tant mysterieuse qu'explicites que Zentsô se clos dans un silence interieur, écoutant simplement toute choses l'environnant. Qu'allais faire le capitaine de la première division ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le retour du Sotaicho Yamamoto Genryûsai Shigekuni   Dim 15 Fév - 15:37

Quand Akame eut comprit l'intention du général, le vieil homme se leva de son fauteuil et marcha à l'aide de son long bâton en direction du jeune garçon. Après un long entraînement, un petit affrontement contre un jeune shinigami lui permettrait au moins de détendre ses articulations endolories par l'âge. Il ouvrit la porte de son bureau et fit signe à son nouveau vice-capitaine de lui suivre. Les gardes regardèrent les deux hommes s'éloignés, eux restèrent à leur postes.
En chemin, ils en croisèrent d'autres qui se mirent au garde-à-vous au passage du sôtaicho. Ils longèrent une série de couloirs, passant diverses pièces et rencontrant divers shinigamis. Après plusieurs minutes de marchent, Yamamoto Genryusai ouvrit une nouvelle porte donna dans une grande salle remplie d'armes avec en son centre des tatamis sur lesquels s'entraînaient les membres de la première division.
A la venue du commandant-général, tous cessèrent leurs entraînements et s'écartèrent des tapis. Le vieil homme se plaça au centre du tapis et posa son appuis.

"Que le combat commence, donne tout ce que tu as."

Le vieil fixa son lieutenant et choisit la première partie de cet affrontement. Avant toutes choses, il devait pouvoir résister à sa pression spirituelle. Il ne comptait pas tout libérer car seul un vrai capitaine pouvait respirer à son contact. Le vieil fit signe au shinigami l'entourant de quitter la pièce. Une fois la salle vide, le vieux sage laissa échaper sa pression spirituelle. Ses vêtements ondulèrent puis l'air s'alourdit de plus en plus. Si le jeune homme n'arrivait pas à se mouvoir avec une tellle intensité, il ne pourrait combattre l'espada de l'ancien capitaine de la cinquième division Aizen Sôsuke. Yamamoto déploya sa puissance au niveau des quatres premiers souffifres du traître, les quatre plus puissant.

*Je vais également devoir tester la seconde partie de sa personalité*

Le vieil homme se demandait s'il tirait cette personnalité d'un hollow ou s'il était réellement scyzophrène. Dans le premier cas, il serait contraint de l'expulsé de la Soul Society pour une exile sur Terre. Même si les vizards pouvaient les aider dans cette guerre, il doutait de leur capacité à contrôler ces êtres. Il avait d'ailleurs apprit que durant son absence, Tôshiro Hitsugaya s'était révélé être l'un d'eux. Heureusement, Jyushiro avait su agir en conséquence en l'exilant sur Terre.
Le vieil porta de nouveau son attention sur le jeune homme qui allait devoir montrer sa résistance à une forte pression spirituelle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le retour du Sotaicho Yamamoto Genryûsai Shigekuni   Mar 17 Fév - 17:29

Bon, il avait dû suivre le capitaine de la
première division des armées de la cour jusqu'à la salle d'entrainement
dans la division, c'était un endroit d'une grande simplicité, une
simple grande salle où reposaient au sol des tatamis bleus ou vert
selon les envies.
Pour sa part Zentsô n'avait pas beaucoup été dans
cette salle durant toute sa carrière au sein de la première division de
la cour, le plus souvent il s'entrainait avec l'un ou l'autre de ses
amis, systematiquement ayant plus d'ancienneté que lui pour qu'il
puisse s'améliorer, voire encore placé dans un coin de la 10e division
à partager du Saké avec les membres de celle-ci.
Son arrivée dans la
salle en avait donc surpris bien plus d'un de ceux qui pouvaient le
connaître dans la première division car sa venue ici n'aurait , pour
eux, eu aucun sens, mais là ou cela les surprenaient surement c'était
que dans sa venue, Zentsô soit précédé du chef de la division!
Rien
ne laissait de doute, rien du tout, le capitaine de la première
division avait donné pour ordre aux hommes présents, on ne pouvait pas
ignorer cet avertissement clair, il ne se passerait maintenant qu'une
chose possible , et c'était pour cela que tous hormis Zentsô devaient
sortir, le sô-taishô allait....
Le temps manqua a Zentsô pour
realiser la chose, une pression spirituelle écrasante, étouffante, se
libéra dans l'athmosphère, c'était commencé, on allait maintenant
commencer ce fameux test.

"Que le combat commence, donne tout ce que tu as."

Le
plus grand serieux s'imposait maintenant , pour commencer il fallait
contrer l'effet de la pression spirituelle libérée par le vieil homme,
pour y remedier Zentsô deploya une partie de sa propre energie
spirituelle afin de creer sur son corps une fine pellicule qui avait
pour effet de laisser le corps de Zentsô sans séquelle dûes à la
pression du capitaine de la première division.
Le vieil homme voulait de Zentsô qu'il donne tout ce qu'il avait , il ne se ferait pas prier.
A
la difference d'un vrai " Schyzophrénie" des humains , Zentsô, lui,
avait appris a traiter celle-ci comme un second lui , mais une personne
qu'il recquierait dans le combat, comme un atout au combat non comme un
poids incontrôlé.
Tout d'abord il fallait qu'il fasse appel a lui,
c'était la meilleure façon de laisser le sô-taishô se faire une idée de
cette schyzophrénie, Zentsô ferma donc ses yeux , un très court moment
, mais lorsqu'il les rouvrit, ce n'étaient plus les même , ils étaient
maintenant passés a une couleur carmine, la couleur du sang, prouvant
la violence dont cette personnalité de Zentsô pouvait être capable.


" D'acord je vais donner mon meilleur, " Pleure Kestueki no Namida ! " "

Le Zanpakutô se libéra, le sabre à deux tranchant apparut prêt a frapper.
Zentsô s'élança alors sur le vieil homme ne doutant absolument pas de
sa puissance rien qu'au vu de la puissance dégagée par son aura et sa
pression spirituelle, il ne fallais pas du tout se faire d'illusion il
ne pourrait jamais l'emporter façe a son capitaine, mais sa lui ferais
un bon entraînement et il pourrait prouver sa valeur en fait d'armes.
Il s'était donc élancé sur le vieil homme et avait dévié de sa
trajectoire de base pour passer sur la diagonale gauche de l'homme
passant au dessus de lui par un puissant saut , essayant de ne pas
espacer ses actions il concentra la puissance de son shikaï pour porter
son premier coup, un coup transversal droit dans le dos du vieil homme,
coup qu'il suivit de 4 autres coup normaux, puis il recula du vieil
homme esperant que les coups aient touchés au but pour pouvoir
finalement lancer une action Bakudo: *26 ! Kyakko !
Le corps de Zentsô se dissimula donc a la vue de pas mal de gens, peut
être même a celle du capitaine de la première division, même si il y
avait peu de chance que ce soit le cas.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le retour du Sotaicho Yamamoto Genryûsai Shigekuni   Lun 2 Mar - 20:30

Akame déploya une partie de son reitsu pour se protéger des effets de la pression spirituelle du capitaine. Il ferma ensuite les yeux pendant un court moment, plongeant au plus profond de son être. Genryuusai en déduit qu'il devait faire appelle à sa seconde personnalité. Voilà donc, comment il l'employait. A l'inverse des humains qui n'avaient aucun contre ou aucune influence sur les manifestations schyzophrénique, Akame se servait de se double mentale, pour le combat. Même si le commandant-général était satisfait de ce contrôle, il désapprouvait son utilisation directe. Il devait d'abord compter sur sa propre force et la complémenter avec celle de son double plutôt que de lui laisser la place trop rapidement. S'il venait à se retrouver dans une situation qui nécessite un contrôle, le double ne ferait pas la différence, ce basant sur les instinct primaires que réveillait la schyzophrénie.
Mais l'heure n'était pas aux bavardages, il lui en parlerait à la fin de l'exercice. Le vice-capitaine tira sa lame et libéra son pouvoir en prononça le nom de celle-ci.
A première vue, il avait une apparence dès plus banale, celle d'un katana traditionnel, mais Yamamoto connaissait ses capacités dont il avait lu les caractéristiques dans le dossier le concernant. Le zanpakutô possédait deux tranchants. Un habituel et l'autre ayant la particularité d'absorber l'énergie spirituelle ambiante pour augmenter les dégâts de la seconde face. Il était claire, que si le capitaine déployait trop d'énergie, il risquerait de gravement être touché; du moins s'il arrivait à le toucher.
Le premier coup vint de derrière. Le capitaine jusque-là immobile qui suivait du regard les mouvments du jeune homme utilisa son shunpo pour éviter les coup et se placer à son tour dans le dos de son adversaire. Il le frappa du revert de la main avant de le pousser.
Le sotaicho ne semblait pour le moment, pas décidé à utiliser son zanpakutô n'y même à lançer la moindre offensive pouvant causer des blessures à son vice-capitaine. Il voulait tout d'abord tester le comportement du double d'Akame et jusqu'à quel point, le vrai avait une influence sur le comportement de l'autre.


"C'est tout ! J'ai plus de deux milles ans et du n'arrive même pas à entailler mes vêtements"

Pour cela, rien ne valait la provocation. Il ne doutait pas que le double ne tarderait pas à s'énerver devant un adversaire comme lui, et il prendrait rapidement le dessus sur le vrai Akame.
Le shinigami utilisa une technique pour se dissimuler aux yeux non-entraînés. Mais pour Yamamoto, un tel sort n'était pas d'une grande utilité. Il repéra le vice-capitaine grâce à son reitsu et récita une incantation:


"Murs d'acier Sableux, une Pagode de Prêtres, vêtus de Brûlantes Lames d'acier. Tenez Vous Droit, Silencieux jusqu'à la Fin"

Ce sort invoqua cinq piliers de pierres très résistants, autour d'Akame, prêt à s'écrouler sur lui s’il avait le malheur de les attaquer.
Toujours s'en se lançer dans l'affrontement, le capitaine de la première division immobilisa son advsaire derrière ces cinq pilliers.
Il concentra ensuite une grande quantité de reitsu et la libéra sous forme d'éclairs qui se dirigèrent vers le shinigami.


Stats en début de tour: ... pv, ...Re
Action 1: shunpo
Action 2: Gochutekkan 60 re
Action 3: Byakurai (120 de reitsu pour 200 de dégâts)
Action 4: ...
Action 5: ...
Action 6: ...
Action 7: ...
Action 8: ...
Action 9: ...
Action 10: ...


Dégâts totaux infligé: ... sur ...

Perte totale de Re: 180


Stats en fin de tour : ...pv, ...Re.[/quote]

[Si tu pouvais me donner le lien où son marqués les stats des persos stp car je ne connais pas les miennes merci]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le retour du Sotaicho Yamamoto Genryûsai Shigekuni   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le retour du Sotaicho Yamamoto Genryûsai Shigekuni
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach World Rpg :: Accueil , Presentation , etc ... :: Temple des joueurs :: Archives des rp :: Archives de la Soul Society-
Sauter vers: