Bleach World Rpg

RPG par forum Bleach , ici la bonne humeur est reine !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexionPortail

Partagez | 
 

 De l'importance de l'investiture d'un nouveau Vice Capitaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: De l'importance de l'investiture d'un nouveau Vice Capitaine   Jeu 22 Jan - 0:14

Le Seireitei avait enfin , après tant d'années passées a l'entraînement le plus épuisant et intensif qu'il ne soit , ouvert ses portes au " jeune " Zentsô, enfin il pourrait réaliser ses rêves de gloire et de puissance, cependant ces rêves en questions n'étaient actuellement pas la principale occupation de Zentsô, non , loin, bien loin de là même.
En effet , l'actuelle préoccupation de Zentsô était son investiture à son nouveau poste, si certes il avait réussi à être accepté au Seireitei cela n'était pas comme il l'aurait cru, rien que l'apparence du Seireitei l'avait agréablement surpris , il fallait dire que cela changeait énormément , en fait cela faisait même un énorme contraste , lorsque l'on venait, comme lui , du Rukongai.
Il n'était déjà pas donné a tout les shinigamis ou apprentis Shinigamis d'avoir accès a ce lieu, mais c'était encore bien plus surprenant lorsque de par cet accès on vous reconnaissait la puissance ou la sagesse nécessaire à obtenir un poste au sein de la Première Division des armées du Palais Royal !
Et oui, Il avait été intégré au sein de la Première division , qui plus est non pas a n'importe quel poste mais au poste second, et non moins important, de Vice-Capitaine de la première division sous les ordres du Sotaishô Genryûsai Shikeguni Yamamoto , le capitaine de la première division et chef du Goteï 13.
A vrai dire , Zentsô était tout a fait ravi d'être affecté à un tel poste, pour lui faire partie de la première division était une chose, mais être le second du Sotaishô Genryûsai Shikeguni Yamamoto en était une autre, cet homme , considéré comme le plus puissant de la Soul Society était , rien que par sa présence , dit imposant et imposant le respect à n'importe quelle personne qui se serait retrouvée en sa présence, c'était donc un incommensurable Honneur que de servir sous ses ordres directs.
En tout les cas, si il avait rejoins le seireitei il devait de toute façons être investi à ses nouvelles fonctions et donc devait se rendre voir le chef des lieux qui lui permettrais de prendre rapidement état de ses fonctions.
C'est donc ce qu'il du se résoudre a faire, tout d'abord il pensa devoir se rendre face a son capitaine de division mais , après avoir demandé maintes informations, sa curiosité prenant alors le dessus , il apprit donc qu'il devait en fait se rendre au Quartier Général du Goteï 13 , aux appartements du SoTaishô temporaire qui assurait l'intérim en l'absence du Sotaishô réel, l'homme chez qui il devait se rendre , apprit-il, était un dénomé Jyuushiro Ukitake, capitaine de l'actuelle 13e division du Goteï 13 , donc ce type avait assez de pouvoirs et de puissance et sagesse pour avoir été nommé capitaine , qui plus est pour avoir été investi Sotaishô temporaire et donc devant assurer l'intérim durant l'absence du capitaine de division de Zentsô, actuel sotaishô " réel" , un type qu'il ne faudrait surement pas prendre a la légère ou prendre de haut à cause du numéro de sa division , en fait il fallait même se demander si la division et son numéro avaient une réelle valeur, en tout les cas soit le numéro en représentait la puissance , soit il en représentait la spécialité, Znetsô penchant plus sur la seconde optique se dit qu'il faudrait qu'il apprenne , vu son actuel poste, la spécialité de chacunes des divisions , en fait de cela il ne connaissait a bien y réfléchir pas même la spécialité de sa propre division , n'en connaissant pour le moment que l'emblème floral , le Chrysanthème , fleur impériale au Japon et donc , par analogie le symbole du pouvoir en lui même.
Il marchait donc au travers des couloirs des multiples bâtiments présents dans le Seireitei , a la recherche du Quartier Général du Goteï 13, ce fût après environ une bonne ..... Trentaines de minutes humaines qu'il finit par réussir a trouver celui-ci , un grand , très grand bâtiment d'une présence qui vous coupait littéralement le souffle, lorsque Zentsô se trouva devant celui-ci il n'en regretta vraiment pas la longue marche durant laquelle il avait dû traverser des cours entières , des bâtiments entier, il n'en regretta même pas de s'être un moment perdu dans un dédale d'allées cerclant une zone de bâtiments , non il ne regrettait vraiment rien de cela.
Il pénétra finalement au sein du Quartier Général du Gotei 13, de l'intérieur c'était moins beau a voir que de l'extérieur , une couleur de bois pâle et terne , une couleur .... habituelle pour les membres du seireitei se disait Zentsô , du bois et du papier de riz .... c'était là l'interieur du bâtiment qui servait de QG aux capitaines de divisions.
Il traversa trois couloir avant de se retrouver face a une large porte simplement recouverte d'un tissu , il observa d'abord le tissu, méfiant puis décida d'entrer et de faire enfin face au sotaishô temporaire Jyuushiro Ukitake.
Une fois pénétré dans l'espèce de pièce qui devait constituer les appartements de ce type , Zentsô ne prit même pas la peine de regarder autour de lui, tendu par l'atmosphère silencieuse du lieu, il regarda juste vers un siège qui était tourné dos a lui , ne sachant si celui-ci était occupé il se déplaça jusqu'au centre de la pièce et se présenta d'une simple phrase.


" Akame Zentsô , je viens prendre service des fonctions qui m'ont étés attribuées , sotaishô."

Si tant étais qu'il puisse ne pas vraiment apprécier de devoir se présenter et prendre ses fonctions auprès d'un sotaishô d'intérim , Zentsô devait de toute façons montrer a celui-ci le respect qui lui était dû , il savait que ce type , en l'état actuel des choses , pouvait tout a fait faire virer de bord la balance de sa simple présence au sein du Seireitei, donc mieux valait lui vouer un respect minutieux, respect qui se retranscrivait ne serait-ce que dans la simple position corporelle de Zentsô, droit, la mais sur la poignée de son Zanpakutô, mais loin d'avoir l'intention de le dégainer face a cet homme qui, il en était convaincu, l'aurait écrasé comme une mouche si il l'avait voulu.
Il attendit donc que l'interlocuteur prenne la parole et décide de s'interesser a lui, après tout il était peut-être, comme le disait le terme humain, "Sympa".
Pourtant allez savoir pourquoi , Zentsô était d'une nervosité monstrueuse dans le moment présent , certes il ne dirait rien et choisirais de rester dans l'attente d'une réaction de l'entité que représentait à ses yeux le Sotaishô d'intérim, et ce fut dans cet état de constante nervosité que Zentsô détailla enfin l'endroit ou il se trouvait, c'était un appartement tout à fait respectable et à l'apparence qui faisait tout de même plaisir à voir, le tissu a la porte [HRP: j'ai repiqué l'idée du manga =)] aurait dû, d'ailleurs, laisser présager cela à ce cher Zentsô, mais que voulez vous il était d'un naturel méfiant tant que stratégique, donc il avait choisit de se montrer .... méfiant et pourtant une fois a l'intérieur et détaillant les lieux il se rendit rapidement compte qu'il n'y avais en fait pas de quoi, c'était juste un appartement plaisant aux couleurs sympathiques , orné d'un bureau où reposaient des dossiers que devaient sûrement remplir le dénommé Ukitake , voire qu'il avait déjà remplis, en tout cas toujours était il que l'homme n'avait pas encore répondu et que le silence finissait par se faire pesant, allait-il ou non lui répondre, serait-il agressif ou agréable ? Peu importait , il fallait de toute façons passer par là , plus vite cela serait fait, plus vite Zentsô pourrait se familiariser avec le Seireitei et ses habitants, Ukitake compris!
Revenir en haut Aller en bas
Yurikô Natsume
Empereur des Quincy

avatar

Féminin
Nombre de messages : 762
Age : 30
Date d'inscription : 24/10/2008

Feuille de personnage
Nom du Zanpakûto / de l'Arme: Ama no Murakumo
Points de vie:
5100/5100  (5100/5100)
Points de Reiatsu:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: De l'importance de l'investiture d'un nouveau Vice Capitaine   Lun 26 Jan - 19:01

Le Gotei Jû San Taï... Toute une histoire sur cette société réservé aux âmes positives nommés les Shinigami... A eux seuls, ils représentent la justice... Enfin, si on veut. Autrefois dirigé par la chambre des quarante six, celle-ci fut entièrement décimée par l'ancien capitaine de la cinquième division. A dire que le nouveau Go Ban Tai Taïshô à beaucoup de choses à faire comme motiver ses troupes par exemple. Il est vrai qu'Aizen était bien aimé dans sa division et personne ne soupçonnait sa trahison. Ce fut un coup plutôt difficile pour la société car la précédente guerre a causer trop de ravage... Même pour le so-taïshô remplaçant, c'est bien difficile à gérer mais il à le mérite d'essayer au moins et c'est déjà pas mal. Tout s'est enchaîné beaucoup trop vite et il semble avoir été oublier derrière. Malgré sa maladie, il trouvait encore et toujours de l'énergie à revendre. Mais comment il pouvait bien faire celui-là ? Et bien, il ne vous le dira pas... Chacun ses secrets comme pourrait dire le capitaine de la douzième division. Mais c'est un petit malin car même si sa maladie le gêne, avec ce qu'il à actuellement sur le dos, rien ne serait jamais réellement comme avant. La Soul Society est dans un chaos presque complet..; Les Shinigami se tapent dessus pour savoir qui est plus fort que l'autre... Ce n'est plus vraiment une société soudée qu'il avait connu... Pourtant les dernières paroles de son sempaï lui reviennent à l'esprit. A croire que tout le monde veut l'oublier... Mais il en est hors de question, c'est lui qui est le véritable commandant général du Gotei, pas Ukitake, pas Shunshi. C'est Yamamoto le vrai responsable de cette société qui s'effondre avec le temps mais qui semble aussi se renforcer. On pouvait bel et bien dire que cette guerre avait tout ravagé jusqu'aux âmes elles-mêmes. Mais comment redresser une société qui s'entretue pour tout et n'importe quoi ? Est-il possible que Yamamoto ait demander une chose bien trop lourde pour les épaules des deux so-taishô provisoire. Il ne faut jamais dire jamais. Tout est possible et un dicton terrestre dit que lorsqu'on le veut, on peut. Mais Ukitake ne manque pas de bonne volonté. A vrai dire, la seule chose qui lui manque c'est une forme olympienne. Si il devait écouter les médecins, c'est encore un miracle si il tient debout. Il est malade et pourtant avec son ami Shunsui, Unohana et Yamagi, il est l'un des plus vieux shinigami que la Soul Society ait connu. Mais cela changera peut-être un jour. Cependant, ce n'est pas pour de suite car il à toujours des ressources. Même si personne ne sait d'où il les tire. Si jamais le capitaine de la quatrième venait à l'apprendre, il aurait chaud à son matricule. On pourrait même dire comme à chaque fois. Il n'est franchement pas original dans ses faits et gestes mais en même temps ce ne serait plus Ukitake si quelque chose devait changer de son côté. Cette détermination digne des plus grands shinigami à attirer le respect de tous et aussi celui de son senseï, Shigekuni Yamamoto Genryūsai, qui est tout de même le commandant général du Gotei 13. Malheureusement, celui-ci n'est plus là mais de manière temporaire car le Jû-San Ban Taï So-Taïsho n'était vraiment pas fait pour être un grand dirigeant. Son état ne lui permettra pas tout le temps, il arrivera sûrement un moment où il va s'effondrer.

Mais le So-Taïshô avait apprit un peu à contrecœur, le départ de l'ancien lieutenant de la première division, Chōjirō Sasakibe. En effet, il à toujours très bien fait son travail mais l'heure de la retraite avait sonner pour lui. C'est dommage mais Ukitake ne peut pas lui en vouloir. Après une longue discussion avec lui, Ukitake comprit que l'ancien Ichi Ban Taï Fuku-taïshô avait véritablement besoin de cela alors le capitaine fantôme accepte sa démission sans plus tarder. Depuis la fin de la guerre contre les arrankars, les démissions s'accumulent et il doit sans cesse combler les brèches... Il se rappelle des paroles de son ami Shunsui qui lui à confier que la Soul Society ne pouvait pas vaincre les espada qui sont dirigés par les trois traîtres. Ah si il avait su, cela ne se serait pas passer comme cela... Il est en effet juste de signaler que le numéro de la division concerne une spécialité. Dans son cas, la treizième division est spécialisé dans la surveillance de la Terre et des différents passages par le Dangaï. Il s'agit du passage entre la dimension des âmes positives et la dimension réelle. C'est alors que la première division lui à signaler une personne possédant un potentiel lui permettant de devenir Fuku-Taïshô. Intrigué, le remplaçant fit tout vérifier par les Archivistes: son nom, son passé, son parcours, ses diplômes, la façon dont il l'a obtenu... Bref, aucun détail n'avait échappé au capitaine aux cheveux blancs. Il faut dire que le poste de lieutenant n'est pas à prendre à la légère et encore moins celui de la première division. Même si cette division est spécialisé dans le commandement, il n'est pas judicieux de placer n'importe qui non plus. Déjà qu'Ukitake ignore comment va prendre le fait qu'il est réintégré le shinigami exilé, Kisuke Urahara, alors si il commence à faire n'importe quoi... Cela risque de mal se passer et Ukitake ne tient pas à en venir là mais alors vraiment pas... Le bureau du taishô était ouvert mais couvert par un drap. Bien entendu, Ukitake était assis quand le nouveau Ichi Ban Taï Fuku-Taïshô entre dans la pièce. C'est alors qu'il se présent. D'abord, il put entendre quelqu'un tousser. C'était lui, le So-Taïshô remplaçant. Plusieurs minutes passent et le nouveau shinigami entendait encore une forte toux. Ukitake est malade, il ne faut pas lui en vouloir. Tournant son siège, il se calme avant de se lève. Il se devait de bien accueillir les nouveaux et ceux quelque soit leur rang. Approchant sa main du Fuku-Taïshô, le capitaine aux cheveux longs et blancs manifeste un sourire.


« - Pardonnez-moi pour l'attente. Soyez le bienvenue Zentsô-san. Je suis Jyuushiro Ukitake, le Jû-san Ban Tai Taïshô et je remplace Shigekuni Yamamoto Genryūsai au poste de Sô-Taïshô ! »

Au moins et malgré son état, celui-ci semblait très chaleureux et accueillant. Les dossiers présents sur son bureau sont tout les dossiers qu'il doit contrôler. Et oui, la Soul Society ne peut guère attendre. C'était ainsi et pas autrement. Ukitake n'était pas agressif et tout la Soul Society le respectait non pas pour son rang temporaire mais pour son courage et sa volonté à se battre au travers d'une maladie incurable. Il à su montrer dans sa propre division une atmosphère détendue et calme. Il est très rare d'entendre parler de problèmes provenant de sa division car même malade, il sait très bien comment diriger la division de la diplomatie. Ainsi dont il était venu réclamé son du... Normal mais le so-taïshô temporaire devait discuter longuement avec lui. Il l'invite alors à s'assoir avant de s'installer à son tour. Tirant un tiroir, il en sort le bandeau du lieutenant de la première division. Croisant les mains sur le bureau, il regarde son interlocuteur d'un air sérieux.

« - Il faut savoir que votre poste n'est pas ouvert à tous et que j'ai du émietter votre dossier avant de vous juger apte à devenir le lieutenant de la première division. Cependant, avant de vous fournir le bandeau, je me dois de vous poser quelques questions. Déjà, selon vous, en quoi le poste de Ichi Ban Tai Fuku-Taïshô est-il différent des autres postes de lieutenant ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'importance de l'investiture d'un nouveau Vice Capitaine   Lun 26 Jan - 20:47

Le silence était relativement pesant, depuis bien une dizaine de minutes terriennes le sô-taichô temporaire ne disait rien, c'était stressant de se retrouver là, dans une pièce, debout, a attendre dans un silence , il fallait le dire, de mort, et pourtant c'était bel et bien la situation actuelle dans laquelle se retrouvait Zentsô, il attendait simplement , vouant simplement un mini-culte interne a l'espoir que le type avec qui il devait parler ne se soit pas endormi ou ne sois pas mort "dans ses bras" , comme disait l'expression terrienne, et ce ne fut pas peine perdue que d'attendre, au moins cela il devait le reconnaître, ce type était soit extrêment occupé dans l'instant , soit malade au point de se reposer sur son siège, ce fut d'abord une toux , une quinte de toux , qui vint confirmer la seconde hypothèse qui s'était présentée à Zentsô, une première quinte de toux qui n'était pas foncièrement forte ou inquietante , la seconde en revanche était quelque peu plus appuyée que la première, ce type devait vraiment avoir une maladie assez grave ou alors de passage, ce qui aurait été bizzarre puisque Zentsô ne connaissait aucun shinigami qui aie jamais eu un rhume ou une grippe, Soul Society n'étant de toute manières pas du tout comme ce monde sur lequel nous veillions tous, la Terre, cet endroit où tomber malade était si fréquent .... alors qu'a Soul Society les seules maladies qui affectaient les shinigamis devaient être des maladie rares liées a l'âme ou bien encore des maladies incurables, sûrement que le chef de la 13e division et commandant en intérim du Goteï 13 devait être acculé par une de ses maladies terriblements gênantes et incurable, et le fait que celui-ci lutte pour la vie et combatte de lui même cette maladie forçait le respect de tous , le respect et l'admiration en fait, ces deux même sentiments qui dans l'instant animaient Zentsô, ce fut alors qu'il était en pleine reflexion silencieuse sur le fait de la maladie possible de celui qui était connu comme Jyûshiro Ukitake , celui qui luttait constamment pour sa propre vie, que celui-là même décida de se retourner et de faire face à Zentsô, il n'était pas vraiment comme l'avait imaginé Zentsô, en effet n'ayant jamais vu cet homme auparavent il lui était assez difficile de se faire une idée de l"homme en question , il l'avait imaginé d'apparence plus âgée , pourtant l'homme avait un visage jeune , et de longs , très longs cheveux d'un blanc immaculé, et un visage qui ... forçait la sympathie , bon ce type avait l'air d'être sympathique en fait , et ce fut par son action première qu'il prouva le fait de sa sympathie, il s'était levé, avait contourné son bureau, et était venu se planter face à Zentsô, sourire simple au visage et lui avait tendu la main.
Cette attitude famlière avait quelque peu surpris Zentsô, comment un chef de division , et intérim du commandement du Goteï 13 avait bien pû être aussi ... familier ? ce n'était surement pas chose tout a fait courant au sein de la Soul Society ,mais c'était surtout agréable a vivre , il avait pensé que l'homme qui allait l'investir a son poste aurait été d'un froid et d'un sérieux a toute épreuve mais il paraissait surtout calme et détendu malgré la maladie qui semblait l'animer, ce fut donc avec une joie invisible et indefectible que Zentsô serra chaleureusement et fortement , sans mauvaises intentions, la main de l'homme qui avait décidé de se montrer quelques peu familier mais fort sympathique a première vue, Jyuushiro Ukitake.
Celui-ci se présenta a Zentsô tout en s'excusant de l'avoir fait attendre , c'était une attitude louable , sans doute ne se doutait il pas qu'il était déjà connu de nom mais que le temps de silence qui avait été instauré par l'espace entre la présentation de Zentsô a l'homme et les deux quintes de toux avaient permis a Zentsô de réflechir et de se faire au moins une petite idée sur lui, ce fut donc poliement et chaleureusement , tout autant que sa poignée de main a vrai dire, que zentsô lui répondit.


" Je vous connaisait déjà de nom , Jyuushiro-sama , mais c'est un vrai plaisir que de vous rencontrer et de vous parler de vive voix , votre réputation vous ayant précédé."

Tout en pronocant ses fatidiques paroles qui mettait un climat plutôt détendu dans la conversation , Zentsô avait été invité a s'asseoir par Ukitake , celui-ci s'étant lui même installé a son bureau et farfouillant dans un tiroir, ce fut apparement pour en sortir le bandeau qui représentait le titre de capitaine de la première division, si l'on devait parler du bureau on aurais dû dire qu'il s'agissait d'un bureau très simple d'apparence un bureau sur lequel traînait des dossiers, surement des dossiers en cours de traitement d'ailleurs puisque certains étaient ouverts a côté de la pile de dossier qui était relativement conséquente.
Ukitake avait finalement croisé les mains sur son bureau et avait choisi d'entamer la partie serieuse de la discussion, malgré un visage calme et acceuillant Ukitake parlais avec un serieux a toute épreuves , il apprit donc a Zentsô qu'il avait épluché son dossier et farfouillé dans son passé, logique le poste de lieutenant de la première division n'était bien sûr pas anodin , même si en définir la particularité était bien difficile...


" Tout d'abord , si vous avez épluché mon dossier Jyûshiro-sama , vous devez connaître le petit problème qui ... m' "habite" , a savoir celui de cette double personalité qui parfois me cause des problèmes et qui prend souvent le dessus sur moi au combat, et secondement .... je ne saurais pas vraiment vous définir de particularité au poste de lieutenant de la première division , si certes il est , le lieutenant de première division, celui qui se doit d'assisster au mieux Yamamoto Genryûsai Shigekuni , cette place est , pour moi en tout cas, à l'égal de tout autre lieutenant et n'a pas véritablement de supériorité a exprimer sur les autres lieutenants et encore moins sur des capitaines.Du moins ceci n'est rien de plus que mon avis et n'est pas a prendre comme une vérité générale"

C'était là l'expression de la pensée de Zentsô, en effet ce poste était juste un poste de lieutenant comme les autres pour lui si ce n'était que votre taishô était l'homme le plus puissant de soul society toute entière et qu'il vous demanderait peut-être d'effectuer des tâches a hautes responsablités et a conséquences accrues sur soul-society entière mais si on faisait abstraction de cela c'était toujours un simple poste de lieutenant , après Ukitake penserait ce qu'il voudrait puisque c'est lui qui avait le choix d'investir ou non Zentsô, en tout les cas il fallait admettre que la réponse qu'avait donné Zentsô était faite sur le ton de la franchise et qu'il n'avait en aucun cas cherché a masquer une quelconque information sur lui ou sur sa pensée , peut être cela lui vaudrait il un " bon point " pour Ukitake mais rien n'était sûr , de toute façon tout se porterait sur un jugement personnel, et cela Zentsô le comprenait tout a fait puisque donner un poste de lieutenant était une forte responsabilité et engageait des conséquence pour Ukitake lorsque le So-taishô, capitaine de la première division reviendrait prendre son poste, celui-ci , ukitake, ne devrait donc pas faire la moindre petite erreur de jugement au vu des conséquences que cela pourrait entraîner , c'était donc tout a fait compréhensible de sa part de faire une étude minutieuse de chaque shinigami qu'il pouvait potentiellement engager comme lieutenant de division et une attention encore plus particulière devait alors être apportée au choix du lieutenant de la première division qui se devrait d'assister directement le So-taishô.
Peut être Ukitake allait il choisir de ne pas lui donner ce poste, peut-être le jugerait-il apte a l'occuper en tout les cas la décision lui revenait mais , non pas l'impatience, mais la curiosité, qui est un vilain défaut, prit quelques peu le dessus sur Zentsô qui osa alors poser une question un peu particulière au Capitaine de la 13e division , question qui n'aurait pas dî avoir lieu d'être.


" Hum , excusez mon impertinence mais qu'est-ce qui a pu vous pousser a me choisir comme candidat potentiel a ce poste Ukitake-sama ? "

Il savait ,bien sûr, qu'une telle question n'avait pas du tout lieu d'être et encore moins d'être posée , pourtant c'était là une sorte de manifestation de cette seconde personnalitée propre a Zentsô, cette personnalité qui ne réflechissait pas avant d'agir et qui fonçait généralement dans le tas, cette personalité qu'on ne reconnaissait alors que dans le style des actions , juste une sorte de second Zentsô , son côté refoulé peut-être, un côté qui n'affectionnait pas de se plier au protocole...
Peut-être cette question avait-elle joué l'avenir de Zentsô, peut-être avait elle étée innofensive.... allez savoir ...
Revenir en haut Aller en bas
Yurikô Natsume
Empereur des Quincy

avatar

Féminin
Nombre de messages : 762
Age : 30
Date d'inscription : 24/10/2008

Feuille de personnage
Nom du Zanpakûto / de l'Arme: Ama no Murakumo
Points de vie:
5100/5100  (5100/5100)
Points de Reiatsu:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: De l'importance de l'investiture d'un nouveau Vice Capitaine   Jeu 29 Jan - 18:33

Et tout simplement le fait d'être le plus « humain » des capitaines le rend ainsi. Le Jû-san Ban Tai Taïshô restait la personne que tout le monde connaissait avec juste un rang de plus. Il faut dire que Yamamoto à fait fort quand même. Cependant, peut-être avait-il ses raisons de nommer Ukitake à ce poste en attendant le retour du grand chef du Gotei Jû San Taï. Ce n'est parce qu'il le remplace qu'il dispose forcement de la puissance pour le devenir. Pour être franc, il ne s'attendait pas à ce que le véritable So-Taïshô le nomme à ce poste qui demande vraiment beaucoup de temps et de sagesse. Certes, le taïshô aux longs cheveux sait se servir de sa tête mais quand même.

¤ Flash-back ¤


La Soul Society... Lieu où vivent et reposent les âmes dites positives... Pour tous, il s'agit du paradis mais peut-on réellement l'appeler ainsi ? La violence n'est pas laisser de coté surtout dans les districts dont les numéros s'approchent de la fin... Pour les humains, ce monde est connu que par les Quincy qui sont l'un des multiples ennemis de la société qui lutte pour l'équilibre des âmes et surtout une justice qui semble disparaître peu à peu... A dire que tout était si calme avant... Pourquoi a-t-il fallu en arriver là ? Dans ce monde, où plutôt cette société, il existait deux grands dirigeants qui ne tiennent plus qu'à un fil. Il existait ce qu'on appelle la Chambre des quarante-six alors composée de quarante sages et de six juges. Tous provenant de la Soul Society... A cette époque, lorsqu'une décision était prise, personne ne pouvait s'y opposer... Mais une décision de trop à permit de révéler une catastrophe... L'exécution de sa subordonnée qui est aujourd'hui le nouveau lieutenant de la treizième division mais aussi un membre d'une des plus grandes familles de nobles: Kuchiki Rukia. Cette décision à attisé un sentiment déjà connu du capitaine de la treizième division. En effet, le taïshô âgé avec son ami Shunsui sont parvenu à arrêter l'exécution avant de savoir que le Chuuou Chika Gjiidou contenait quarante six corps... Tous tués par un seul être qui est un ex-taïshô du Sereiteï...

Le taïshô malade repensait justement à tout ça. Tout s'est passer si vite qu'il n'a réellement pas vu le temps passer. Mais tandis qu'il était en train de se reposer un peu, un shinigami de la première division se manifeste à son bureau. Le taïshô fantôme, surpris, se tourne vers le shinigami.

« - Que me vaut votre visite, Ichi Ban Tai Shinigami ? »

« - Le Ichi Ban Tai So-Taïsho désire vous voir ! »

« - Nani ? »

« - Je l'ignore mais le Hachi Ban Tai Taïshô à lui aussi était convoqué... »

« - Très bien, j'arrive ! »


Bien entendu, l'un des premiers élèves du So-Taïshô se demande la raison de cette convocation si soudaine. Que se passe-t-il ? Il est très rare que le commandant général demande à voir des gens de cette manière. Cela inquiète quelque peu le capitaine fragile. Cependant, il doit s'y rendre car obligation. Quittant alors précipitamment sa division, il se mit à marcher en direction de la première division. Il préfère ne pas trop se fatiguer sinon Unohana va encore lui tomber dessus et c'est vraiment pas le moment. Actuellement, le Sereiteï à besoin des dix capitaines restants vu que trois l'ont déserté. Arrivant alors à cette division spécialisée dans le commandement, Ukitake se fait annoncer avant d'être rejoint par son ami Shunsui qui ne semble pas non plus comprendre la raison de cette convocation si soudaine... Une fois annoncée, on les conduit au bureau de Yamamoto et pas un seul mot ne s'échangèrent entre les deux amis. Seuls des regards interrogateurs... Arrivés au bureau, ils entrent ensemble et le So-Taïshô semble être concentré sur les dossiers de la Soul Society. Un silence reste pendant plusieurs secondes avant que les deux premiers éléves du plus vieux taïshô ne se décident à le saluer.

« - Yamamoto-senseï, vous avez nos respects ! »

Disent-ils ensemble d'une seule voix. Ce qui était rare actuellement mais cela montre une certaine complicité entre les deux taishô. D'ailleurs, par la suite, on entend une quinte de toux qui ne semble pas alarmant... Seulement, elle ne fut pas la seule car deux autres quintes se présentent. Ukitake ,malade depuis son plus jeune âge, se fait aider par son ami qui le maintient debout tandis que le Jû-san Ban Taï Taïshô avait une main sur la bouche avec un mouchoir. Décidément, il n'a pas fini d'être gâté par cela. Il fit alors signe à son ami de le lâcher et il tient seul debout. Quoi ? Un miracle ? Certainement pas, Ukitake avait l'habitude depuis le temps qu'il à cette maladie incurable. Celle-ci lui pousse souvent à devoir rester couché dans un lit. Un lit hein ? Voilà un lieu qu'il n'aime pas... Une fois calmé, ce fut au tour du Commandant Général de prendre la parole. Laissant ses yeux sur ses dossiers, il prit un ton grave en faisant signe aux deux capitaines de s'approcher.

« - Pour des raisons connues, j'ai pris la décision de m'exiler quelques temps... »

« - Je vous demande pardon, So-Taïshô, ai-je bien entendu ? »

« - Oui, vous avez bien entendu... »


Les deux capitaines se regardèrent bien plus que surpris... Ils ne s'attendaient certainement pas à ça. Mais qui va gérer le Gotei Jû San Tai en son absence ? D'autres questions traversent les esprits des deux amis... Cependant, tandis qu'Ukitake allait prendre la parole, Yamamoto fait signe de la main et il ne dit rien.

« - Cependant, je n'ai pas l'intention de partir en laissant la direction du Gotei 13 sans commandement... C'est pour cette raison que vous êtes là. Jyuushiro Ukitake, Jû-San Ban Taï Taïshô vous aurez la charge de commander les treize divisions ainsi que le Gotei en mon absence. Kyôraku Shunsui, Hachi Ban Tai Taïshô, votre tâche sera d'aider le So-Taïshô remplaçant lorsque son état ne peut le lui permettre... »

Les deux capitaines se regardent complétement éberluer. Ils ne s'attendaient encore beaucoup moins à cela. Les voilà tout les deux promus au rang de commandant de la Soul Society... Ukitake semble ne pas pouvoir se sentir capable de diriger tout cela... Pas qu'il ne sait pas commander mais c'est surtout sa maladie qui va lui mettre encore des bâtons dans les roues... Mais ils savent tout deux que si leur senseï à fait cela, c'est qu'il à ses propres raisons.


¤ Fin du Flash-back ¤


Cela ne remonte pas à si longtemps que cela. Aujourd'hui encore, le So-Taïshô remplaçant doute encore de ces capacités à diriger le Gotei et ses capitaines mais il devait avancer pour ne pas laisser cette société mourir. Batir pour mieux reconstruire comme le disent les Terriens. Pour se reconstruire, la Soul Society à besoin de nouvelles bases et de nouveau support. Les supports ? Les capitaines et les lieutenants... Ce sont eux qui commande les divisions et chaque division à sa spécialité. Beaucoup de choses ont changer, beaucoup vont changer et cela n'est qu'un début. Aujourd'hui, elle est en perdition et en drôle de guerre. Cela veut dire que chaque camp se prépare mais lorsque l'un des deux sera prêt, il n'attendra pas que son ennemi soit prêt pour attaquer... Voilà ce qui attend actuellement le Gotei 13...

Ukitake sert la main du nouveau lieutenant de la première division avec chaleur. Il n'est pas méchant. C'est juste qu'il entretien avec ses subordonnés une relation bien particulière qui est très apprécier ici, à la treizième division. C'est avec un petit clin d'oeil qu'il prit la parole


« - Vous savez, il ne faut pas toujours se fier aux rumeurs et réputations... »

Il avait garder une voix assez joyeuse et son sourire. C'était extra-ordinaire de voir que ce shinigami malade garde le sourire et surtout sa bonne humeur. C'était rare. Mais en même temps, il à toujours vécu avec donc il ne peut pas faire la différence entre avant et après. Sur le bureau, se trouvaient effectivement, des dossiers en très grand nombre qu'il devait traiter. Il lui arrivait parfois de se demander comment son senseï pouvait faire pour rester autant de temps la tête dans des dossiers... Enfin, il ne doit pas les ignorer sinon ce serait que problème supplémentaire pour le Gotei... comme si il n'y avait pas assez de soucis. C'est avec un air attentif que le So-taïshô écoute son « homologue » de la première division. Pour avoir épluché son dossier, il est au courant de la « schizophrénie » de la personne se trouvant en face de lui. Tout était indiqué dans son dossier: ses missions, ses antécédents médicaux, les problèmes éventuellement causés au cours de son affectation à la première division... Bref, tout s'y trouve. Par conséquent, il est forcement au courant mais il ne s'est baser dessus pour nommer un nouveau lieutenant pour la première division.

« - Je vais vous éclairer. Vous devez savoir que chaque division qui compose le Sereiteï, c'est à dire 13, possède chacune leur spécialité. Je pourrais citer la seconde division qui referme les Forces Spéciales ou bien la treizième qui est chargé de surveiller le moindre recoins de la Terre ainsi que la dimension des êtres humains... En ce qui concerne la première division, elle est spécialisée dans le commandement des troupes. Yamamoto Genryûsai Shigekuni commande à lui-seul l'ensemble des division qui forme en quelque sorte l'armée de la Soul Society. Vous, en tant que lieutenant, devez ,effectivement, le seconder. Ce qui rend votre rôle bien plus important que celui des autres lieutenants. Je vous en demande votre vision... »

Au moins, il essaye de se faire comprendre de manière calme et sincère et ceux sans avoir besoin de lever la voix. Non, non, rien de tout cas, il garde sa joie et sa voix accueillante. Il ne peut pas se permettre le moindre écart dans son jugement ou il est clair que Yamamoto lui tombera dessus... Il n'y tient pas vraiment pour être honnête, il à déjà assez de soucis... C'est alors qu'il se renfonce dans le siège avant d'entendre à nouveau la voix du « candidat » comme il s'appelle.

« - C'est bien simple. La première division à besoin d'une personne capable de garder son sang-froid afin de prendre des décisions qu'il jugera les bonnes si le So-Taïshô venait à s'absenter. Mais elle à aussi besoin d'une personne sachant régler ce qu'on nomme des petits litiges afin d'éviter que cela ne termine sur le bureau de votre supérieur si vous voyez ce que je veux dire... Même si vous êtes d'une « schizophrénie » légère, selon votre dossier médical, cela ne vous empêchera aucunement d'accomplir ses tâches qui sont non seulement à hautes responsabilités mais dont les erreurs sont strictement interdites. Le moindre écart peut être fatale... Or, selon ce que je constate dans votre dossier, c'est que justement, tout au long de votre affectation à la première division, vous avez toujours su prendre les bonnes décisions et vous n'avez jamais fait d'erreurs jusque maintenant.... »

Le Sô-Taïshô détache ses mains de sur le bureau et croise les bras en se collant le dos à la chaise. Il espérait que cette fois-ci, tout semble clair pour le lieutenant de la première division. Il n'aimerait pas être obliger de le répéter et c'est surtout qu'il ne dispose pas de tout le temps qu'il voudrait...

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'importance de l'investiture d'un nouveau Vice Capitaine   Dim 15 Fév - 10:11

Jyûshiro Ukitake avait, semblait-il, prit la décision directe de faire de longue explications, pourtant ce qui était tout a fait étonnant était que fortes d'êtres longues, lesdites explications étaient concise, claires , précises et sans appel, et si on les avaient bien écoutées on pouvait constater que la compréhension de se poste par Zentsô était relativement bonne jusqu'a maintenant, certes il y avait bien quelques points qui avaient étés éclaircis par les explication d'Ukitake mais dans la compréhension globale Zentsô ne s'était apparement pas trompé sur le poste, c'était un poste de lieutenant comme les autres à la différence près qu'il fallait assister le Shinigami le plus respecté de tout Soul Society et que les erreurs à ce poste étaient encore moins pardonnables que celle des autres lieutenant des autres divisions, bien que les erreurs de ceux-ci étaient déjà très peu enclines à être pardonées, en fait ce poste de lieutenant était effectivement bien important, un poste qui avait tant de hautes responsabilités que de hauts risques sur le plan humain que sur le plan de toute l'organisation de Soul Society.
Cependant malgrès les explications tout à fait claires qui avaient étées fournies par Jyûshiro Ukitake, certaines questions rôdaient encore dans l'esprit de Zentsô, des questions ainsi que des constatations liées à l'esprit vif qui résidait tout de même dans l'enveloppe charnelle que pouvait représenter Zentsô, et ce fut , bien sûr, au fur et à mesure des explications portées par Ukitake que celles-ci fusèrent, ça n'était pas des remarques bien méchantes, juste des constats, tels que sur le point de l'absence éventuelle de Yamamoto où des commentaires tels que " même si cela ne risque pas d'arriver souvent a mon humble avis" passaient dans la conversation, c'était là des relans de l'attitude de l'humain qu'avait été Zentsô, un type qui avait toujours été curieux de tout et à l'attitude spontanée, pourtant cette personalité ne risquait pas de ressortir de si tôt , elle avait disparue le jour où il avait dû planifier ce fichu assaut, ce fichu assaut qui lui avait coûté plus que de l'honneur , de la fierté, de l'argent ou même tout autre choses auxquelles on attachait une valeur sur terre, non cela lui avait coûté plus que la vie, cela lui avait coûté son être, depuis qu'il avait été mené a Soul Society il avait vécu une " renaissance' a proprement parler, un nouveau Akame Zentsô était alors né ce jour là, et il se retrouvait maintenant promu au titre de Lieutenant de la première division des armées de la cour.
Ce poste l'intriguait, il avait déjà éprouvé une grande fierté le jour où l'on était venu le chercher pour lui indiquer sa promulgation au sein d'une division des 13 armées, une fierté encore plus grande c'était emparée de lui lorsqu'il avait appris qu'il s'agissait de la première des 13, mais tant qu'une fierté et un sentiment d'honneur accordé, c'était en ce moment même l'intrigue et la surprise qui l'habitait, on aurait beau dire il pouvait toujours se demander pourquoi on l'avait nommé LUI comme lieutenant, il y avait plein d'homme aux capacités de raisonnement et de lutte qui étaient bien plus anciens et aguéris que Zentsô, mais on ne les avaient pas choisis, peut être cette nomination était une simple erreur, une simple nomination éronnée faite par Jyûshiro, si tel était le cas personne ne saurait ce qui adviendrais de Zentsô, pourtant il y avait en lui cette minuscule certitude selon laquelle, non , il ne s'agissait pas d'une erreur , cette nomination n'était pas éronée, mais justifiée quelque en soit les motivations, pourtant cette interrogation restait là, taraudant Zentsô, ce fameux POURQUOI qui cherchait une réponse.


" Hum , sachez Ukitake-Sama que j'ai jusqu'ici tout a fait compris vos explications qui bien que longues se voulaient explicites, mais une question me taraude l'esprit, Pourquoi ? Pourquoi moi ? Je n'était sûrement pas le seul " Candidat " à ce poste , quelle particularité aurait pû vous pousser a me choisir plutôt qu'un autre de mes camarades de la première ? Je vous pose cette question sauf votre respect bien sûr, et il ne tien qu'à vous de decider ou non d'y répondre."

Les dés étaient jetés, la partie continuait!
Revenir en haut Aller en bas
Yurikô Natsume
Empereur des Quincy

avatar

Féminin
Nombre de messages : 762
Age : 30
Date d'inscription : 24/10/2008

Feuille de personnage
Nom du Zanpakûto / de l'Arme: Ama no Murakumo
Points de vie:
5100/5100  (5100/5100)
Points de Reiatsu:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: De l'importance de l'investiture d'un nouveau Vice Capitaine   Sam 28 Fév - 15:39

Le capitaine de la treizième division avait au moins eu le mérite d'être claires. Après tout, il en à l'habitude et c'est peut-être le fait qu'il est prédisposé à discuter avec les autres assez facilement qui lui permet de lier son rôle de remplacement à celui de capitaine de a division diplomatique. Car on pouvait bien dire que cette division n'aime pas trop se battre même si il reste efficace contre des Hollows. Mais en fait, cette division n'est pas la plus importantes. Bien au contraire, pour la plupart des shinigamis extérieurs de la division treize, celle-ci ne sert strictement à rien et pour eux, elle ferait mieux de disparaître à jamais. Seulement, Ukitake sait à quoi sert sa division et si elle n'était pas là, voilà longtemps que les humains seraient sujet à des explosions d'origine inconnues détruisant leur maison, leur biens et parfois ,pour ceux capable de voir les agents responsables, leur vie. Pour être honnête, la Soul Society n'a vraiment pas besoin de ça et surtout pas maintenant. Déjà que l'attaque du Hueco Mundo est plus proche que jamais... Ukitake reste assis et les mains devant lui. Il observe celui qui l'avait déjà pré désigner comme fuku-taïshô de la première division. Celui-ci était attentif et il manifestait un calme absolu et une neutralité sur le visage. Ukitake pense qu'en ce moment même, il ressemble beaucoup au So-Taïshô niveau comportement. Contrairement à ce qu'il pourrait croire, cette nomination n'a rien d'erroner car il savait ce qu'il faisait et au fond de lui, il espérait qu'il sache faire usage du Kendô. Comment il connaissait ce style de combat ? C'est simple... Il suffisait de se rappeler de qui était le senseï du capitaine blanc dirigeant les affaires extérieures et se chargeant de la surveillance terrestre... Pour ceux qui aurait perdu la mémoire, il s'agit du So-Taïshô lui-même... Donc Ukitake sait se servir d'une telle façon de combattre et qu'à la différence de Zaraki Kenpachi, le capitaine de la onzième, il n'en fait jamais usage. Parce qu'il n'en à jamais besoin. Il possède ,avec son ami de la huitième division, l'un des Zanpakuto les plus puissant capable de se dédoubler en forme Shikaï. Et puis de toute façon, il n'a jamais eu besoin de montrer son Bankaï de toute sa carrière. Même contre son propre senseï qui possède tout de même le plus ancien et le plus puissant des zanpakutôs de type élémentaire connu. Souriant alors, Ukitake s'enfonce dans son siège en le regardant de ses yeux habituels.

« - J'estime que vous avez parfaitement le droit de savoir... C'est simple. Contrairement à vos camarades, ce sont vos états de service qui me dirige vers vous en tant que lieutenant de la première division. »

Il n'avait pas besoin d'en dire plus. Et c'est ce point que le So-Taïshô de remplacement s'est dirigé. On ne peut pas permettre à un shinigami novice de prendre la tête d'une division aussi importantes que la première. Et cela, Ukitake le savait très bien sans jamais douter de ces choix. Après tout, si il fait ça, c'est parce qu'il faut combler les trous que les traîtres ont laisser derrière eux. Des démissions à gogo puis la guerre. Il faut dire que le programme n'a rien de réjouissant même pour le capitaine fantôme. Il sait très bien que la Soul Society n'est pas prête. Il sait que les shinigami ont du mal à récupèrer de la dernière guerre mais pourtant il sait que c'est bientôt que les Arrankars vont attaquer la dimension des âmes positives. Mais il ne peut pas rester de marbre et ne rien faire. Il cherche un moyen d'aider au mieux cette société qui est au bord du gouffre. Même si elle semble moins désordonné qu'avant, elle reste très fragile et la rupture avec un de ces piliers de soutien risquent d'entraîner la chute totale et complète de cette société qu'Ukitake essaye de faire survivre dans l'étouffement général. Étouffement ? La dernière guerre à laisser ses marques et de grandes séquelles chez les shinigamis qu'ils soient capitaine ou non. Beaucoup de choses n'ont pas été oubliées mais elle ne font plus tarder à se reproduire. Pour être franc, même lui ne sen sent pas prêt à recommencer une guerre mais on ne lui à pas demander son avis. C'est une paix mais malheureusement provisoire car elle cache bien des secrets qu'il aimerait bien percevoir et comprendre rapidement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De l'importance de l'investiture d'un nouveau Vice Capitaine   

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'importance de l'investiture d'un nouveau Vice Capitaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un nouveau Vice-Capitaine [PV 6°Division]
» S'organiser [Capitaines/Vice-Capitaines (Optionnel)]
» Fan Club de Rukia Kuchiki (Bleach)
» Ryûzoji Yoshihiro.
» Un Vice-Capitaine à la Dixième ! [Pv Taka]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach World Rpg :: Accueil , Presentation , etc ... :: Temple des joueurs :: Archives des rp :: Archives de la Soul Society-
Sauter vers: