Bleach World Rpg

RPG par forum Bleach , ici la bonne humeur est reine !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexionPortail

Partagez | 
 

 Un incroyable ennui ( PV Rangiku )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un incroyable ennui ( PV Rangiku )   Ven 6 Fév - 23:39

Yachiru avait obtenu l'autorisation de son Taicho pour sortir en ville, exceptionnellement. L'établissement n'avait rien de plus banal qu'un simple chemin.Mais ce quartier avait plus de charme que ceux qu'elle avait déjà visité.En bref, Yachiru trouvait ce secteur assez propre. Mais malheureusement, Yachiru n'avait pas d'occupation ni d'activité à faire pour s'occuper. Rien du tout. Elle n'avait dans sa poche qu'un bloc à dessin, et un joli stylo rose. elle avait déjà eu l'idée de réaliser un dessin pour Zaraki, mais elle ne savait pas dessiner... Tant pis ! Elle laissa tomber le carnet vierge par terre et s'accroupit près de ce dernier comme à son habitude.Yachiru patienta, attendit plus de dix bonnes minutes à réfliéchir à une occupation,elle posait son regard sur les petites boutiques , la verdure qui jonchait le Quartier nord de Seretei.Elle cherchait dans son petit kimono de shinigami de l'argent de poche, mais elle se rendit compte qu'elle avait oubliée les petites pièces de yen dans la poche de l'habit de shinigami de son Taicho. C'était une fâcheuse manie à Yachiru ; elle mettaient toujours ses pièces de monnaie en lieu sûr; dans l'uniforme de shinigami de son "garde du corps" ? Elle trouvait ses yens par terre dans la Soul Society. Yachiru ne put s'empêcher de bailler , puis d'exclamer son ennui. Evidemment, c'était toujours triste pour la pauvre petite lieutenant de ne pas trouver de passe-temps , d'ailleurs , cela lui arrivait très rarement, ce genre de petit incident. Mais Yachiru,elle, ne cessait de s'entraîner en compagnie de son Taicho afin d'améliorer ses bases, son niveau, et la pauvre petite Yachiru ne connaissait personne à cet endroit. C'était anormal, car la gamine était très populaire à la Soul Society, généralement, on la croisait toujours en marmonnant "Qu'elle est petite" ou encore "Qu'elle est mignonne", car en effet, Yachiru incarne la petite protégée de Zaraki, et la petite enfant toute sage et sensible, mais c'en était le contraire ! Yachiru ne put s'empêcher de s'exclamer un cri d'ennui. Etre assise sur le rebord du trottoir à attendre quelqu'un et ne penser à rien,c'est une perte de temps d'après la jeune petite lieutenant. La main fermée retenant la petite tête de Yachiru, la vice-capitaine ressentit de la nostalgie et du regret.Il aurait été préférable que Zaraki l'accompagne...Etrange, certes , Yachiru désirait prouver qu'elle était une grande fille et qu'elle pouvait très bien se débrouiller seule.Mais Yachiru s'en voulait d'avoir répliqué la morale à son cher Taicho bien aimé. La toute petite Yachiru sanglota en répétant plus de 5 fois "Ken-chan, pardoooon". Les larmes s'écoulaient et remplissaient les bas des trottoirs, enfin , n'abusons pas, mais avouons qu'elle a beaucoup pleurée, ce qui est totalement rare qu'elle sanglote. Mais le vrai, c'est qu'elle pleurait pour son cher capitaine, Zaraki Kenpachi, surnommé Ken-chan. Quelle idée de lui avoir cité une phrase si égoïste, premièrement, Yachiru est très petite, vers les 5-6 ans, et deuxièmement, cela aurait pu le blesser, lui qui tient tant à Yachiru... Yachiru s'étendait sur le gravier qui craquait, elle se disait que, heureusement, Kenpachi est un dur à cuir ! Yachiru continuait à s'ennuyer, puis se remit debout afin de quitter le quartier.Et ce fut pile une ironie du sort , elle perçu une adulte plus ou moins familière, une vraie femme , qui savait parler aux hommes,une forte poitrine, de longs cheveux blonds ondulés... Yachiru se rendit compte de l'identité de cette femme qui ne pouvait être que... RANGIKU MATSUMOTO !! = D

- Ouaiiiis ! Matsumoto ! Tu es lààà !!! =D C'est génial , je m'ennuyait et je te vois en train de te promener, Matsumoto. Tu permets que je me promène en ta compagnie ? =)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un incroyable ennui ( PV Rangiku )   Sam 7 Fév - 0:45

Il faisait assez beau ce matin comme les jours précédents de cette semaine. Malgré que le soleil était caché par quelques nuages gris, le ciel était toujours coloré d'un magnifique bleu ciel, et le vent du nord ne soufflait que très légèrement, ce qui n'était pas suffisant pour faire voler les cheveux de Matsumoto dans l'air. Il n'était que dix heures pourtant, et on aurait pu croire qu'il était plus de quatorze heures de l'après-midi. La vice capitaine avait quitté sa division car elle n'avait rien à faire dans les locaux à part s'ennuyer, ou à écouter les discussions très inintéressantes des autres shinigamis. Elle préférait raconter sa vie aux gens plutôt que d'entendre celle d'autrui car elle trouvait sa vie quotidienne beaucoup plus captivante. Malgré cela, elle était toujours à l'écoute de ses amis si jamais ils avaient besoin de réconfort. C'était une de ses qualités de consoler ceux qui sont en plein problème, de leur donner des conseils si cela pouvait les aider. Elle n'était pas toujours tête en l'air comme certains pouvait le croire, il lui arrivait d'être sérieuse à d'autres moments. Un peu comme quand elle avait dû passer cet entretien de recrutement avec un jeune dénommé "Yakura Sasuto", par moment, elle avait dû devenir plus sérieuse, mais après elle s'était détendue devant de bonnes bouteilles de Saké. D'ailleurs, en parlant de lui, n'était-il pas censé avoir fini la paperasse qu'elle lui avait confiée ? Bon, c'est vrai, il fallait avouer que ce n'était pas très gentil de lui avoir filé tout le travail durant sa première soirée à la division mais au moins il saura ce que c'est d'être "troisième siège^^". Toutefois, il était sûrement entrain de se détendre ailleurs après cette rude nuit blanche à remplir les feuilles vierges qui ne demandaient qu'à être terminées. Rangiku quant à elle, s'était reposée dans son lit et (d'après ses souvenirs xD), s'était relaxée sous un bon magazine dont les articles parlaient de promotions sur les vêtements et accessoires pour femme dans les petites boutiques du Seireitei. En ce moment, on ne pouvait pas dire que c'était les soldes car les pris étaient toujours en hausse mais son salaire pouvait lui permettre de s'offrir de très jolies choses mignonnes. En plus, elle avait été attirée par un joli haut rose pâle avec des motifs et décorations qui étaient vraiment superbes, c'était pourquoi elle avait décidé que le lendemain, elle irait faire un peu de shopping car elle savait que beaucoup de femmes irait se l'arracher donc il fallait qu'elle se déplace de bonne heure. C'était donc pour cette simple raison que la jeune femme traînait ici, dans le quartier nord où avait été construit, un sublime et mirifique magasin de vêtements très chics. Surtout, elle avait tout son temps libre pour aujourd'hui, pas de missions, ni d'imprévus pour lui gâcher sa journée ce qui l'a rendait plutôt joyeuse ce matin. Elle avait installer une partie de son argent dans une poche intérieur de sa tenue de shinigami et avait donc quitté les bâtiments de la dixième. Matsumoto s'était donc retrouvée à l'extérieur, dehors, respirant l'air frais du Seireitei et à plusieurs coups de Shunpô, parcourait le trajet de toit en toit en direction du Quartier Nord. Contrairement à un autre jour, il y avait quelques personnes qui se baladaient seuls, ou accompagnés ce qui rendait le paysage un peu rempli. La fukutaicho se rappela de cette folle journée où elle était partie à l'Est du Seireitei avec Kira; les ruelles étaient, ce jour là, complètement vide. Cela avait été très inquiétant mais le fait que cela ne se reproduisait plus était bon signe. Il fallait l'admettre: ce n'était pas drôle de se promener alors qu'une "ville" était déserte ?! En tout cas pour la belle Rangiku c'était abominable. Elle arriva à un sorte de carrefour où trois chemins l'entouraient; lequel prendre ? Il était évident qu'elle devait continuer tout droit si elle voulait arriver à destination plus rapidement. La shinigami connaissait le plan de ce Quartier par coeur car elle y allait souvent pour faire des commissions. Cette fois-ci, elle ralentit le pas voulant profiter du petit vent qui soufflait, et de l'air frais. Et puis, apparemment, il y avait pas grand monde ici alors pourquoi se presser de pénétrer dans ce petit magasin? La vice capitaine profita de ce déplacement pour sortir tous ses yens et les compter; il fallait être sûr qu'elle avait pris une sonne raisonnable pour ses achats car généralement, elle préférait acheter une tonne de choses en une fois, plutôt que deux ou trois trucs en plusieurs fois. Après c'est chacun ses goûts et puis il y avait quelques fois des exceptions où elle devait s'efforcer de sortir de sa coquille parce qu'un nouveau modèle de petite jupe était sorti ou un truc dans le genre. Elle arriva à un tournant et sentit un Reiatsu non loin d'elle; après l'avoir identifier, elle sut qu'il s'agissait sûrement d'un shinigami de niveau fukutaicho. Qui était-ce ? Nanao Ise de la huitième division ? C'était fort possible, mais pourtant cette énergie spirituelle ne lui ressemblait pas. Il ne correspondait pas non plus à celui de Nemu qui devait sans doute enfermée dans le laboratoire du grand capitaine Kurotsuchi. D'ailleurs, pourquoi avoir citer des femmes ? Il se pouvait qu'un homme s'était déplacé pour aller s'acheter des nouveaux trucs xD ! Enfin, c'était moins probable étant donné que la plupart étaient de vrais flemmards ( -'). La shinigami arriva enfin à une grande place où une petite silhouette, debout, qui l'a regardait. Elle sourit lorsqu'elle reconnut Yachiru Kusajishi; oui, c'était bien elle, la petite fukutaicho, la plus jeune shinigami du Seireitei aux cheveux roses, et au visage tendre. C'était une fille vraiment mignonne, et hilarante. Malgré le fait qu'elle tapait souvent sur les nerfs d'Ikkaku ou d'Ayasegawa (en même temps, bien fait pour ces deux là ;p), elle était vraiment gentille avec elle. Peu après que les deux vice capitaine s'étaient aperçu toutes les deux, Yachiru l'appela avec sa jolie voix pleine de gaieté habituelle.


"- Ouaiiiis ! Matsumoto ! Tu es lààà !!! =D C'est génial , je m'ennuyait et je te vois en train de te promener, Matsumoto. Tu permets que je me promène en ta compagnie ? =)"

Comment pouvait-on refuser de se promener dans le Seireitei avec elle ? C'était impossible, sauf pour les crétins. Sérieusement, la fille aux cheveux roses était une très bonne amie de Matsumoto. Cette dernière l'appréciait beaucoup, et ce fut avec grand plaisir qu'elle accepta.

"- Yachiru n_n! Cela me fait plaisir de te revoir ici ! :] Ça change de ces autres boulets qui ne cessent de m'ennuyer avec leurs bêtises -.-! Allez, on a qu'a continuer le chemin ensemble^^ J'ai juste quelques trucs...mmm, beaucoup de trucs n_n... à aller m'acheter !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un incroyable ennui ( PV Rangiku )   Dim 8 Fév - 13:10

Yachiru fut satisfaite de la réponse de Rangiku Matsumoto. Il faisait un un beau temps; une très belle journée en absence de pluie , quelques nuages qui s'effaçaient à mesure du temps,et surtout la couleur azurée du ciel qui saturait son beau bleu terni par une couleur éclatante.Les courants d'air étaient presques inexistants.Ce qui changea de Yachiru d'être avec Rangiku plutôt que de toujours rester sur le dos de son cher Taicho adoré, rna c'était que la jeune lieutenant avait toujours rêvée d'avoir l'ocasion de délirer, car en effet Rangiku est toujours partante pour une bonne blague, tant que ça ne ne fait de mal à personne.Quelle idée de laisser son argent dans les poches de son capitaine...Yachiru n'avait pas d'argent pour s'acheter des jouets,des glaces ou encore un cadeau pour "Ken-chan", tout ça à cause de cette erreur. Mais c'était une crainte de perdre ses sous en chemin pour Yachiru, elle est tête en l'air, rigolote, mignonne et insouciante,mais il faut l'avouer, elle est sérieuse quand il le faut.C'est une petite dure qui ne pleurait que très très très rarement. Elle se tourna des quatres côtés, et vit des petites boutiques où acheter beaucoup de choses, une pièce était par terre, Yachiru la ramassa, mais hélas, ce n'était pas suffisant pour s'acheter des crayons de couleur ou encore des petits jouets...

"- Rangiku-san, tu n'aurais pas un peu d'monnaie ? Parce que j'ai rien =S"

Afin d'amuser Rangiku, Yachiru retourna les toutes petites poches de son habit de shinigami et fit tomber des trombones ou des petites parties de jouet cassé.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un incroyable ennui ( PV Rangiku )   Dim 8 Fév - 15:22

Les deux vices capitaines prirent le même chemin ensemble pour aller se promener dans les coins de ce quartier. Ce qui était étonnant pour Matsumoto était sans doute le fait de voir Yachiru Kusajishi seule, dans le Seireitei sans être avec le capitaine Zaraki. Oui, c'était inhabituel car on la voyait toujours derrière le dos de son Taicho. Chaque fois, elle le suivait partout, parcourait les aventures avec lui, bref...ils étaient comme "inséparables". Mais aujourd'hui ce fut différent; la petite fille était toute seule et semblait se languir. Heureusement que Rangiku passait par-là et au même moment car elle ne pouvait pas imaginer l'ennui que pouvait avoir la fille aux cheveux roses. Et l'ennui, la jeune femme connaissait; il lui était arrivé à plusieurs reprises de se retrouver seule, perdue dans les pensées, en attendant que ça se passe. C'était très embarrassant, agaçant, pénible pour elle de ne pas discuter avec quelqu'un, de plaisanter avec quelqu'un. Et en ce qui concerne les blagues, la fukutaicho de la onzième était bien le genre de personne avec qui on pouvait rigoler une bonne partie de la journée. La fillette était quelqu'un qui ne pleurait jamais, qui était rarement triste, qui était pleine de joie et de joyeuseté. A première-vu, on pouvait la qualifier "sage" et "calme" mais elle pouvait se montrer très exigeante quand elle le voulait ^^. Ikkaku et Ayasegawa en subissait les conséquences ;p. A part ça, c'était une gentille fille, un peu étourdie, et drôle. Mais était-elle toujours aussi heureuse ? Ou cachait-elle sa tristesse aux gens ? Ça, c'était impossible à savoir et Matsumoto ne comptait pas demander cela à son amie mais pourtant, il arrivait à plusieurs personnes de montrer leur joie, mais de cacher leurs angoisses, leurs désespoirs pour ne pas mêler les gens de leurs histoires. Les deux jeunes gens arrivèrent à une autre grande place, beaucoup plus étendue et vaste que celle où elles s'étaient retrouvées. On pouvait entendre maintenant des voix parler; des shinigamis étaient eux aussi entrain de faire leurs courses ce qui n'étonna pas Rangiku. Cela aurait été impossible et trop beau pour être vrai si les boutiques n'étaient ouvertes que pour elle. Elle soupira de dégout; il y avait trop de boutiques à visiter en peu de temps, et il fallait se dépêcher si elle ne voulait pas que les articles qu'elle comptait acheter ne se volatilisent à cause des autres clients. Il y avait des chemins partout, des petites ruelles qui menaient à des magasins différents, des auberges, confiseries (elle sentit le regard de Yachiru se tourner vers la boutique de bonbons n_n), une parfumerie, un salon de coiffure etc...Cette grande place remplie de chemins labyrinthiques ressemblait à un sorte de centre ville qui était envahi de shinigamis, courant d'une boutique à l'autre, les bras chargés de sacs, et en fouillant leur poches à la recherche de monnaie. Alors qu'elle avançait vers une autre rue moins blindée que l'autre, la fukutaicho sentit que Yachiru s'était arrêtée. Elle se retourna et observa la petite fille qui s'était abaissée par terre, près d'un magasin de jouet, les mains saisissant quelque chose au sol. Qu'avait-elle pris ? Un bonbon, ou un autre truc amusant ? Matsumoto s'approcha de son amie, et se pencha légèrement vers elle; la fillette tenait une pièce entre ses petits doigts. C'est là qu'elle commença à se douter que finalement, sa partenaire n'avait peut-être pas d'argent sur elle pour aller s'acheter quelque chose. Et puis, comment aurait-elle pu savoir que la jeune femme aux cheveux blonds orangés allait faire du shopping dès le matin ? La fillette avait levé les yeux et lui avait demandé si elle n'avait pas un peu d'argent car elle n'avait rien sur elle. Rangiku soupira; il fallait s'y attendre. Elle fouilla dans une de ses poches intérieures de sa tenue, à la recherche de son porte-monnaie. Elle espérait y avoir pris de l'argent en trop. Elle jeta un coup d'oeil et constata qu'elle avait pris plus de vingt mille Yens, ce qui était une bonne somme pour aller faire les commissions. La jeune femme se tourna vers la petite fille aux cheveux roses, et lui tendit un billet de deux mille et un autre de mille yens. Avec ça, elle pourrait s'acheter une bonne quantité de choses comme des bonbons, des jouets, enfin tout ce qu'elle voulait. Il était vrai qu'au Seireitei, les magasins étaient très chers par rapport à ceux du monde réel, mais à force on s'y habituait. Chaque fois qu'elle sortait dehors, la vice capitaine avait toujours une somme entre dix mille et vingt mille sur elle pour les boutiques les plus chics. Après tout dépendait de son salaire mensuel, car il lui arrivait d'économiser lorsqu'elle n'avait pas le choix. Elle remit le reste de son argent à l'intérieur de sa tenue, et déclara:

"- Je suppose que tu peux faire les magasins toute seule, non ? Telle que je te connais, tu me sembles très autonome pour ton âge ;] Alors je propose qu'on s'éclate un peu chacun de notre côté et on se retrouve après à la grande place ^-^ ! "

Elle jeta un dernier coup d'oeil à Yachiru qui semblait contente de cette sortie matinale et s'apprêtait à s'enfoncer dans une autre rue plus au Nord. Elle pensait commencer par visiter les parfumeries qui étaient souvent blindées de clients. Avec un peu de chance, il y aurait moins de monde que d'habitude..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un incroyable ennui ( PV Rangiku )   Lun 9 Fév - 21:56

La lieutenant aux cheveux roses fixa le regard vers les bonbons et la grande boutique de jouet. Souhaitons bonne chance à ces deux-là pour se retrouver dans cet énorme établissement. Yachiru commença ses commissions par la petite boutique à bonbons,et la petite Fuku Taicho regardait la vitre de loin avec attention : des boules de gum multicolores, de la réglisse en rouleau, des chewing-gum bleus, des verts , des rouges , des violets etc...Tout avait l'air succulent. Et ne parlons pas de la boutique de jouets où sont inclus les tout nouveaux sortis ! D'ailleurs, Yachiru s'amuse souvent avec les catalogues de jouets ou de bonbons pour les découper ou les coller sur des feuilles, mais bon, elle préfère le combat bien sur ;p. Elle voulait acheter ces fantaisies pour petites filles mais n'avait hélas pas de yens pour s'en procurer par ses propres moyens. Heureusement, Rangiku, toujours aussi fidèle à elle-même, tendit à la Fuku Taicho un joli billet de deux mille yens, et un autre de mille yens.

- Je suppose que tu peux faire les magasins toute seule non ? Telle que je te connais, tu me sembles très autonome pour ton âge ;] alore je propose qu'on s'éclate un peu chacune de notre côté et qu'on se retrouve après à la grande place ^-^

- Je veux bien tenter l'occasion de m'acheter tout ce que je veux ;] on se revoie tout à l'heure Very Happy

Suite au grand sourire de Rangiku, la petite lieutenant poursuit son chemin vers le petit magasin de friandises.
Devant les bacs à bonbons bavait la petite Yachiru qui entra pleine de joie.Elle ne sut par où commencer, mais finit par prendre une grande poche et y composer sa sacoche de bonbons, elle se servit sans hésiter des boules de gum ;P.


Dernière édition par Yachiru-Chan le Lun 16 Fév - 23:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un incroyable ennui ( PV Rangiku )   Mer 11 Fév - 0:16

Alors que Yachiru partait de son côté pour aller faire ses propres achats, Rangiku repartait vers une rue plus au nord, vers les fameuses parfumeries. Elle savait que la petite fille irait automatiquement voir les confiseries, les magasins de jouets, bref...des petites boutiques pour enfants. Avec ce qu'elle lui avait donné, elle avait suffisamment d'argent pour s'acheter une bonne quantité de choses. La jeune femme avança encore tout droit, ses yeux bleus ciel rivés vers les vitrines. Malgré les bousculades et la foule bruyante, serrée en troupeau, elle parvint à se faufiler parmi les personnes présentes. Elle empoigna la porte d'entrée de la célèbre parfumerie de ce quartier et pénétra à l'intérieur. Par chance, le magasin n'était pas si rempli de clients comme chaque jour et heureusement. Il y avait qu'une vingtaine de personnes dans ce bâtiment contrairement aux autres jours où il y en avait bien une cinquantaine. Il faisait chaud ici, les murs étaient tapissés en rouge foncé en velours, et des lumières étaient fixés au plafond. Des shinigamis restaient à l'accueil ou à la caisse pour s'occuper des gens, et d'autres surveillait les rayons. La shinigami prit un petit panier, monta un petit escalier et jeta un balaya les rayons des yeux. Par où commencer ? Car non seulement cette parfumerie vendait des parfums, mais également des eaux de toilettes, peigne, maquillages etc..donc en gros, elle allait passer un long moment à faire ses achats. D'abord, elle pensait à aller voir les produits de beauté. Elle s'empara d'un shampooing et lut la description qu'il y avait derrière le produit. *Shampooing, parfum de lavande, pour cheveux abîmés et secs*..Non, ce produit n'était pas fait pour elle. Elle trouva un miroir juste à côté, et se regarda...Ses cheveux étaient parfaits, ils n'avaient pas besoin de ce genre de truc. Elle reposa l'article à sa place, et fouilla dans d'autres cartons à la recherche d'un bon shampooing qui lui correspondrait. Après cinq minutes de recherche, tout était en désordre mais elle s'en fichait; le plus important était qu'elle trouvait son bonheur, et peu important comment c'était mal rangé car les employeurs de ce magasin rangeait tout après ^^. Les produits étaient rangés n'importe comment, dans les mauvaises catégories, toutes mélangées, mais au moins la fukutaicho avait enfin trouvé un Shampooing et un Gel douche aux extraits naturels de Vanille. Finalement, les bons articles étaient rangés tout au fond, c'est pourquoi, il ne faut jamais acheter les produits qui sont situés devant ;p [ Hrp: c'est vrai en plus xD Faut prendre derrière..]. Pareil pour la nourriture, les produits qui ont une date de limite plus longue sont généralement posés à la fin. Rangiku décida enfin d'aller jeter un coup d'oeil aux parfums; elle n'avait pas besoin de produits de visage, elle en avait encore dans sa chambre. Mais finalement, elle revint sur ses pas, et reprit trois autres flacon de Gel Douche. Hé oui, les femmes sont comme ça ;p Elle vont quelque part, et revienne sur leur pas car elles ont oublié un truc. Après avoir rajouté de nouvelles choses dans son panier, elle alla enfin dans le rayons des parfums. Là-bas, on pouvait sentir d'agréables odeurs, même si elles se mélangeaient juste après. La vice capitaine saisit un testeur, et attrapa un flacon dont le design lui plaisait fortement. Après avoir parfumé le bout de son testeur, elle l'approcha de son nez et c'est avec un regard de mécontentement qu'elle déposa la fiole à sa place initiale. Elle en reprit un autre mais le reposa car la déco n'était pas comme elle le voulait.

C'est après dix minutes de recherche, et plus de vingt testeurs utilisés qu'elle trouva enfin une bonne bouteille qui lui convenait. Il était petit, en forme de prisme à base triangulaire dont le liquide à l'intérieur était d'un bleu saphir et dont le bout du bouchon était rond. Malheureusement, la bouteille qu'elle avait en main n'était qu'un flacon servant de modèle...car il y avait plus aucune fiole de ce parfum là. Elle soupira; pourquoi il avait fallu que les autres shinigamis aient acheté...ce Parfum ?! Pourquoi pas un autre ? :/ Elle se pinça la lèvre et après une minute de réflexion, elle se résolut d'aller demander à quelqu'un du personnel de cette boutique d'aller chercher dans la réserve, le même parfum que celui qu'elle avait en main. De toute façon, il devait bien rester quelques bouteilles dans leur petits tiroirs non ? Et puis si ce n'était pas le cas, elle péterait un câble. C'était totalement exaspérant pour elle, de ne pas pouvoir s'offrir quelque chose qu'elle voulait. Après avoir parlé à une des dames qui s'occupait de la caisse, cette dernière se sentait obligée d'aller servir la belle cliente. Et puis, rien qu'après avoir reconnu la vice capitaine, la dame devait bien se douter qu'elle avait intérêt à lui donner ce parfum. Oui, elle était très populaire, notre chère Matsumoto ;p. C'était sûrement à cause de ses sorties de shopping qui étaient très fréquentes, et c'était une personne qui était déterminée à obtenir tout ce qu'elle voulait surtout en matière de vêtements ou accessoires. Elle patienta deux petites minutes et passa son temps à regarder dehors...Il y avait toujours le "bazar" de la foule, les carambolages, embuscades, et des problèmes de circulations car tout le monde se poussait et était serré comme des sardines. Bref, la jeune femme n'était pas pressée de sortir de cette parfumerie si c'était pour se retrouver coincée entre plusieurs personnes et avouons qu'avec son imposante poitrine, ce n'était pas si simple que ça. Elle se demanda ensuite ce que Yachiru était entrain de faire et où elle devait se trouver à l'heure actuelle. Peut-être qu'elle n'avait pas ce problème de "monde qui se pousse, qui s'enguirlande etc..", et qu'elle était tranquillement entrain de marcher parmi toutes les vitrines, cherchant un bon magasin de jouet ou une confiserie. Rangiku sursauta légèrement après que la dame apparut subitement à côté d'elle, en tenant une boite bleue marine entre les mains. La fukutaicho sourit et après avoir remercier l'employeuse, saisit la boite de parfum et l'a posa délicatement dans son panier. Elle fit le tour complet de la boutique, cherchant et vérifiant si rien ne manquait, puis après quelques minutes, se dirigea vers la caisse en déposant ses achats sur le comptoir. Elle paya ensuite, et vu qu'aujourd'hui était un jour de solde, avait obtenu une réduction de trente pour cent, ce qui était déjà pas mal pour un magasin chic tel que celui-ci. Elle sortit du magasin et put retrouvé à nouveau l'air frais de l'extérieur. Malgré les bruits agaçants des gens présents, elle préférait respirer le bon air plutôt que la chaleur devenue insupportable de la parfumerie. Alors qu'elle comptait quitter cette rue pour aller dans un autre magasin, elle se retrouva, comme elle l'avait prévu, bloquée par des personnes. Sois ceux-ci discutaient tranquillement sans se soucier des gens, ou sois ils avaient vraiment l'intention de bloquer la circulation. Un groupe d'hommes ne cessaient de se disputer, bloquant une bonne partie de la rue qui était assez étroite. Alors qu'elle et d'autres gens essayaient désesperemment de passer, la fukutaicho s'énerva d'un coup et ne put s'empêcher de crier.


"- Bougez-vous merde ! >< C'est pas possible d'être aussi bêtes que vous..J'ai pas que ça à faire à perdre mon temps à attendre gentiment ici ! Et vos gamineries...Je veux plus jamais en voir ici, sinon vous signez votre mort directement ! Et toi là...Pourquoi est-ce que tu m'as regardé de travers ?! -.-'' C'est pas une façon d'observer les gens, ça ! "

Sur ce coup là, elle s'était vraiment lâchée et il fallait avouer que c'était insupportable de rester coincer entre tout le monde, en cherchant le bon chemin. Après avoir menacer les hommes qui étaient sur le point de se battre, ceux-ci semblaient troublés et s'écartèrent de plus en plus du chemin de Matsumoto. Le dernier, dont la jeune femme avait accusé de l'avoir regardé bizarrement, était immobile sur place, et paraissait observer quelque chose de bien particulier qui appartenait à la shinigami. C'est après avoir reçu, une grosse et bonne baffe en pleine figure de la part de la fukutaicho qu'il se réveilla et partit en courant, appeuré. A présent, le chemin était dégagé...enfin presque :/.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un incroyable ennui ( PV Rangiku )   Mar 17 Fév - 1:13

L'enfant rosette s'empara brusquement de sa poche à friandises emplies d'éclats de sucre, qui disparaissaient au fur et à mesure des barquettes ;p. Elle fixa froidement le prix de la pochette complète de bonbons : 2935 yens !! La fukutaicho crut halluciner.Trop complexe de porter tout plein de petites pièces de yens rendues par le marchant, non impossible, et la flemme.Yachiru prit rapidement une allure discriminatoire afin de ne pas se faire remarquer dans les locos du recoin. Pourquoi un tarif aussi cher pour de simples bonbons ? Yachiru sentit que le temps était venu de passer à l'action : Voler les friandises ?! L'enfant n'a jamais eu la monstrueuse manie de commettre un vol. La lieutenant essuya du revers de sa main sa sueur interminable et inspira un grand coup. Elle ne volait que dans les rares occasions, la dernière fois qu'elle avait volé, c'était à cinq ans, c'est-à-dire il y a deux ans passés. Une situation cruelle et froide, alors qu'elle dormait paisiblement...

[ Début du flash back de Yachiru ]

Les ennemis s'emparèrent du corps fragile de l'enfant et...Yachiru s'éveilla de justesse; un cauchemar qu'elle avait fait déjà 5 fois dans une semaine.La fukutaicho tourna en rond dans sa chambre en fonction de son rythme (quand elle est morte de fatigue) ; 5 pas toutes les minutes. Dehors, quelques oiseaux insomniaques chantaient, mais la pénombre était toujours présente, l'aube arrivant petit à petit.Recroquevillée sous son drap, elle essaya de retrouver le sommeil, mais les images cruelles de son cauchemar ne cessaient de la tourmenter lorsqu'elle osait fermer ses paupières.L'enfant se dirigea d'un bond vers la sortie de la pièce et sortit après avoir passée son entrée ornée de fleurs ^^ la fukutaicho chercha une lampe et l'alluma; elle était jolie en simplicité,toutefoie de bonne qualité, et l'alluma.Avec tout ces rêves qui se répètent sans fin,son plaisir de combattre se dissipait rapidement.Elle sortit à l'extérieur puis escalada sans trop de peine les lianes de son arbre fétiche qu'elle change toujours, elle choisissait toujours un grand et gros arbre à tronc large.Yachiru sauta sur une des branches solides avant de s'y poser et s'y installer pendant cinq petites minutes.Elle scruta d'un oeil angoissé les environs, une présence à allure noire ?! Elle eu la préférence de partir du coin jusqu'au lever du soleil.Elle se retrouvait dans un lieu peu familier et plus inconnu qu'autre chose, ici squattait des magasins d'outils de combat,dont le Shuriken en était le trésor. Zut! Les yens de Yachiru étaient oubliées dans sa chambre... Mais elle voulait absolument un Shuriken, c'était une arme redoutable...Le voler ?! Non, incensé ! Quoique, la fukutaicho n'avait pas le choix. Elle frappa la vitrine de la boutique afin d'y pénétrer tant qu'il n'y a personne, puis rampa jusqu'au Shuriken. Elle le prit en sursaut, car elle découvrit qu'un garde scrutait le magasin d'armes,il arriva, et il n'eut même pas le temps de voir Yachiru volée qu'elle s'était volatilisée...Très rapide, la petiote ! (sacrée Yachiru ;p) elle revint vers sa chambre habituelle, et garda son Shuriken actuellement rangé précieusement dans son petit coffre à jouet décoré de cadnas fleuris.

[ Fin du flash back de Yachiru ]

Ce souvenir envahit Yachiru, mais elle finit par accepter cette solution pour avoir ces petites boules sucrées/glacées à la fraise. C'est une coriace de friandises par excellence ! Sans hésitation cette fois, elle se lanca. La fukutaicho mit ses belles récoltes dans ses poches, puis reposa la poche où elle les avait planquée. Cette fois, elle sortit, nonchalante, vers la porte vitrée et s'élanca vers le magasin de jouet.Malheur ! Le marchand de bonbons avait tout remarquée...

- Hé, attendez, vous n'avez pas payé ces bonbons, je vous pris de choisir entre le choix de les rendre, ou le choix de payer !!

*Rôhlàlà , je me suis fait prendre, zut alors >.<*

En effet; le vendeur avait bel et bien vu cet acte. Tant pis...Mh, quoique, Yachiru n'est pas du genre à mettre ses idées ou ses excuses à l'abandon ;p Elle pépara un bon coup de point en entrée et finit par multiples coups de pieds. Dégoûté, le marchand poussa des cris de douleurs et se plaint sans que personne n'y fasse vraiment attention.

- Alors Mr.Le distributeur de têtes brûlées, je peux partir sans payer ? =)

Le marchand ne put parler sous peine d'avoir très mal aux dents puis fit un signe "oui" de la tête. Yachiru partit joyeuse et courut vers la salle de jouets. Un paradis pour enfants ! Direction magasin de jouets !! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un incroyable ennui ( PV Rangiku )   Mer 18 Fév - 22:42

Après s'être enfin débarrassé du groupe d'hommes qui avaient produit un vacarme abasourdissant et qui avaient bloqué la rue, Matsumoto et toutes les autres personnes purent finalement reprendre le chemin sereinement sans crainte d'être à nouveau dérangé. Pour l'instant, tout semblait plus calme qu'avant mis à part le brouhaha de certaines personnes, il fallait juste espérer que cela continue encore un peu. Les petits sacs en main, elle s'avança dans un coin plus à l'Est et à première vue, on pouvait aviser que cette grande allée semblait incommensurable comparable à une énorme route sans fin. De plus, il y avait deux fois plus de shinigamis qui se déplaçaient vélocement et d'autres, indolents, préféraient rester dans leur coin en se plaignant de l'énorme foule qui circulait sous leur yeux. Attendre que tout cela se passe était quelque chose de fastidieux pour eux, mais pas pour Rangiku qui était déterminée à profiter cette bonne matinée. Aujourd'hui, elle n'était vraiment pas exténuée mais plutôt de bonne humeur car elle n'était pas à son bureau entrain de remplir les dossiers qui survenaient si soudainement et comme elle avait tout confié à quelqu'un d'autre, elle n'avait plus rien à faire à part sortir dehors. Toute façon, elle était décidée de sortir de cette vie de labeur ( mais qui n'était pas si pénible que ça) pour au moins une journée. Après de grands efforts et une patience de dix minutes, la vice capitaine parvint à se dégager d'une grande partie de la foule tumultueuse, et, ne voulant pas attendre encore un lustre, pénétra à l'intérieur de la troisième boutique de vêtements de l'allée connaissable grâce à ses murs bleuâtres et ses bandes blanches qui faisaient guise de décoration pour attirer la clientèle. Oui, même à la Soul Society, les vendeurs attiraient les gens en prenant soin de leurs bâtiments, en les embellissant, en les ornant de pot de fleurs etc... Mais visiblement, toute cette parure ne servait à rien car aujourd'hui était un jour de soldes alors il y avait, par rapport à d'habitude, de très grandes et nombreuses visites très inopinées. Contrairement à précédemment dans la parfumerie, la chaleur intense de l'intérieur avait disparu et le monde était plus abondant dans ce magasin. Le personnel de cette grande boutique semblait excédé par tous ces gens car même si cela rapportait beaucoup à ce magasin, il étaient dans la contrainte de s'occuper et de répondre aux besoins des personnes, ainsi que de les aider ...et tout cela avec plus d'une centaine de clients ! D'ailleurs, pour accéder aux différents rayons de vêtement, il fallait passer par une grande file d'attente à cause de deux shinigamis qui fouillaient les différentes personnes afin de les inspecter; aucune arme n'était autorisée ici, mais Rangiku ne craignait rien car son Zanpakutô était resté dans ses quartiers. Elle ne le prenait jamais lorsqu'elle allait en ville mais elle savait que ce n'était pas conseillé de venir sans arme. C'est avec un soupir furtif d'agacement que la fukutaicho se mit en ligne derrière tous ces gens en attendant de pouvoir passer. C'était vraiment inique de lui faire patienter de la sorte...mais tout le monde était dans son cas alors elle n'avait pas l'intention de se plaindre comme elle le faisait la plupart du temps.

Bref, pendant vingt bonnes minutes (la file est quand même immense -') la jeune femme s'était lassée soit en regardant à l'extérieur du bâtiment ou soit en jetant des coups d'oeil aux autres ou encore des regards méprisants vers les shinigamis qui fouillaient les clients. Il leur fallait plus de trois minutes pour chacune des personnes présentes ce qui était très embêtant pour ceux qui patientaient. Cependant, après cinq autres minutes, Matsumoto se rua vers les deux shinigamis contrôleurs tout en ayant hâte d'en finir avec eux. Elle se mit alors à geindre de la façon dont il faisait attendre les clients et se jura qu'ils entendraient parler d'elle malgré qu'il l'a démentaient. Elle entra enfin dans les rayons de lingeries. A la différence des autres magasins presque aussi similaires à celui-ci, il y avait que des vêtements et rien d'autre. Elle se précipita vers les tout nouveaux hauts qui n'avaient pas encore été vidés et heureusement car sinon elle se serait mise à abhorrer toute personne ayant acheté le vêtement qu'elle voulait tant porter. Elle saisit un décolleté bleu marine avec des motifs carrées, une matière satinée mais l'a reposa pour en prendre deux autres beaucoup plus "stylés" à son goût. Finalement, elles décida de tout prendre car ils avaient chacun un "petit truc" assez chouette et lui allaient à merveille. Ensuite, vint le tour des rayons des jupes, sous-vêtements et autres où une tonne de vêtement étaient empilés dans son sac. A la fin d'une demi heure plus tard, elle se retrouva avec deux kilos d'habits, nombreux et différents l'uns des autres. Il y avait en particulier beaucoup plus de haut que de bas car les plus soldés étaient sans doute les petites chemises, décolleté, pulls, vestes etc...Il y avait dans son panier d'achats les plus belles choses qu'elle ait trouvé de ce magasin et avait profité de l'attente des autres personnes à l'accueil pour tout prendre vite fait et pour les trier dans les cabines d'essayage car il était plus prudent de tout attraper discrètement et de faire un tri ensuite. Ce fut après une quinzaine d'essais plus au moins probants sur quelques affaires et d'autre non qu'il lui convenu de sélectionner les choses qu'elle aimait le plus. La fukutaicho dût faire des choix assez ardus vu qu'elles aimaient pratiquement tous les articles qu'elle avait pris et regardait aussi combien ils coûtaient: certains avait un prix exorbitants mais valaient le coup de les mettre dans le panier. Elle se mit alors à se converser à elle-même vu que personne ne l'accompagnait, de plus, il lui arrivait souvent d'être volubile, même quand elle était seule !


"- Ils sont vraiment trop mignons... Non mais je rêve, ce n'est pas possible d'avoir de si beaux trésors entre ses mains *.* Ce haut violet...impossible de ne pas le porter, mais j'hésite vraiment entre celui-là et le orange pâle...Au pire, je prends les deux, ça ne fera de mal à personne ^^' "

Normalement, elle avait pris tout ce qu'elle voulait à part un haut qu'une dame avait déjà pris avant elle et qu'elle voulait impérativement, mais elle n'était pas du genre à aller réclamer quelque chose aux gens..non, elle en avait pas envie et puis elle était bien trop orgueilleuse pour aller faire ça. Et puis après tout, sa garde-robe était assez bien remplie pour le moment alors inutile de l'encombrer derechef. Étant certaine de n'avoir rien oublier, elle se dirigea enfin vers la caisse pour tout payer. Elle savait qu'à la fin, il ne lui resterait sûrement pas grand chose en monnaie mais c'était son but; tout dépenser aujourd'hui. Alors qu'elle tendait les billets à la vendeuse, son regard fut rivé sur une grande horloge qui trônait sur sa gauche; il était presque l'après-midi...et elle n'avait pas encore manger, ce qui l'a dérangeait fortement. Comment oublier son repas de midi ? Impossible, il fallait qu'elle se paye une petite boisson ou un plat. Rangiku sortit du magasin et retrouva la foule toujours très active. La jeune femme avança, les bras de nouveaux surchargés de sacs, tout en se faufilant dans des endroits moins peuplés afin de ne pas se retrouver bloquée, à la recherche d'un bar ou d'une cafétéria pour aller manger un petit quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un incroyable ennui ( PV Rangiku )   Ven 20 Fév - 1:51

L'univers paradisiaque de jouets constituait ma foi des prix remarquables, la raison pour laquelle le grand magasin enrichissait les moyens d'agrandir la boutique enfantine.Celui-ci dotait de rayons complets d'exemplaires d'armes,des kits de combat, et dépassait toutefois le sens du mot "grand" ou "énorme".Oui.Il était vaste et empli de shinigamis enfants qui payaient leur dette de leurs jouets parfaits trouvés. Le côté négatif de ce magasin en était le tarif. Chose qui guère ne changeait en aucun cas des autres boutiques visitése, l'autre côté non opposé également en était la foule. Le passage vers le rayon féminin était barricadé par de jeunes filles folles du jouet favoris, voir ultime, de Yachiru, c'était un jouet charismatique, recherché par nombreuses, multiples fanas des pétales de roses. Ce jouet était un bâton coloré d'une couleur indigo, orné d'un énorme bouton de même forme physique qu'un diamant constituant un jet de roses à chaque appui. Ma foi Yachiru tenait plus à ce jouet qu'à l'admiration des autres filles pour ce bâton à roses. Cela signifie qu'elle fut prête à sauter, habile et dextre de ses petites jambes, et d'attraper l'emballage tenant le jouet à l'abri. Action faite et suite aux lamentations qu'exprimaient les filles par de petits cris ridicules, elle le demanda à la caisse tout en se méfiant bien sur du prix douteux, mmh... 1500 yens, ça passe pour le jouet préféré de Yachiru ;p tout en payant, elle songeait déjà aux pluies de roses qu'elle réaliserait dans sa chambre, cela servirait éventuellement de décoration ! Chose dite, elle s'empara du joli petit bâton violet, puis tout en évitant la foule en délit, la lieutenant Kusajishi prit la direction des impasses, des magasins en construction, et escalada les toits presque achevés. Yachiru passa sur le sol défraîchi et fixa nonchalamment la peinture pas encore sèche. Lieu visité, prochaine destination : La caravane de crèmes glacées ! Avant de sortir de ses poches le joli cadeau de billets de monnaie que Matsumoto lui avait fait don, il aurait été préférable que la magnifique femme rousse (Rangiku ;p) lui offre des yens pièces remplaçant les billets...Une glace coûtait à peine 500 yens, Yachiru pensait qu'elle aurait l'air bête en tendant un billet de 1000 yens, tant pis, pas le choix ^^ la lieutenant se trouva une excuse pour le billet de 1000, et se rafraichissa d'une bonne glace au doux parfum de fraise, soutenue par un gros cornet. Quelle bonne après-midi Yachiru avait là.Elle se demandait ce que faisait Matsumoto en ce moment...

- Que fait-elle donc, elle ? J'espère qu'elle s'éclate autant que moi ;p
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un incroyable ennui ( PV Rangiku )   Dim 22 Fév - 12:02

La grande partie Est du Quartier Nord offrait à tous, une grande vue de toutes les boutiques de cette immense rue remplie de gens. Il était près de midi dorénavant et donc, la plupart des shinigamis repartaient chez eux, le sourire aux lèvres comblés, satisfaits de leurs achats, le ventre gargouillant qui n'attendait qu'à être rempli. C'était plutôt une chose apaisante qu'il y ait moins de monde en ce lieu titanesque car se sentir compressé parmi de nombreuses centaines de personnes qu'on ne pouvait pas éluder, ce n'était point quelque chose de facétieux. Parvenant hâtivement à se glisser jusqu'à un chemin beaucoup plus libre, Matsumoto tourna à un angle vers l'Ouest. Là-bas, on pouvait voir que la foule était moins abondante et moins abasourdissant, ce qui soulageait la jeune femme rousse. Certes, il y avait toujours quelques shinigamis par-ci, par-là, mais au moins, l'espace y était beaucoup plus vaste et plus libre pour se déplacer placidement. Certains magasins fermaient leurs portes le midi et rouvrait deux heures plus tard, lorsque les clients étaient de retour excepté la grande cafétéria qui se dressait tout au bout de la rue Ouest. Plusieurs jeunes gens s'orientait vers celle-ci assez ahuris à cause du décor de ce "restaurant". Oui, la décoration changeait souvent, et aujourd'hui cette cafétéria était très effarante, plus merveilleuse que jamais afin de ravir, d'enchanter la clientèle, comme toutes les boutiques de ce Quartier d'ailleurs. Elle était de forme triangulaire vue de l'extérieur, des lumières scintillantes qui fulguraient de toutes les couleurs tout en portant le nom de cette cafét'. Des fenêtres bleues transparentes offraient une vision intérieur du fast-food; plusieurs gens s'étaient déjà installés à des tables, tout en parlant. Certains semblaient murmurer des choses à voix basses car ils regardaient de tous les côtés comme si personne n'était censé entendre, d'autres badinaient tranquillement histoire de mettre un peu d'ambiance, et le reste jaspinaient calmement. On pouvait voir aussi le regard des shinigamis se rivés vers les gens de l'extérieur via la fenêtre; le fait d'être seul à une table devait être soporifique pour eux, donc il ne pouvait s'empêcher de balader leur yeux dehors. La vice capitaine suivit un couple de shinigami qui se dirigeait vers la porte d'entrée. A présent, elle avait une monstrueuse faim; il fallait à tout prix qu'elle mange quelque chose sinon, elle allait se courroucer très rapidement. Elle pénétra vivement à l'intérieur du grand et chaleureux bâtiment et regarda autour d'elle; à l'accueil, l'ambiance semblait agité car nombreuses étaient les personnes venues manger ici mais ce n'était pas très horripilant. La décoration était mirifique, prodigieuse et très luxueuse. On pouvait se douter que le tarif de la nourriture était sûrement très chères mais au moins, c'était de la haute qualité et les fauteuils orangés étaient confortables et moelleux faits de mousse à l'intérieur, et de cuir à l'extérieur. Les tables étaient aussi jaune pâles que le sol fait de parquet et étaient de forme ronde. Le plafond, soutenus par des colonnes blanches pures couvertes de motifs décoratifs, regorgeait de lumières aussi pétillantes les unes que les autres et certaines changeaient lentement de couleurs au fur et à mesure passant du orange à un rouge et du rouge à un vert clair. Et parmi toutes ces lumières, de splendides et somptueux lustres argentés pendaient au-dessus de la plupart des tables. Les fenêtres étaient d'une couleur bleue ciel et étaient arrondies. Les vitres étaient faites de verre mais quiconque n'ayant jamais mangé ici pouvait penser qu'il s'agissait de plastique dur (comme celle de vos équerres, rapporteurs et règles).

Bref, un merveilleux décor qui faisait ressentir une sorte de chaleur dû aux couleurs chaudes. Malheureusement, à l'accueil, toutes les tables étaient occupées au plus grand malheur de Matsumoto. Certaines étaient libres mais étaient remplis de miettes et restes de nourritures qui n'avaient pas encore été nettoyées par le personnel de la cafétéria donc, ce n'était pas la peine. Après un grand soupir de désappointement et d'agacement, elle leva les yeux et constata qu'il y avait un étage au-dessus qu'on pouvait atteindre par un grand escalier noir très assortie à la décoration. Tout en se tenant aux rebords, elle grimpa les marches et arriva au premier étage. La grande salle était similaire au rez-de-chaussez, pas de différences importantes mis à part qu'il y avait beaucoup moins de monde à cet étage. Déterminée à manger au plus vite, la fukutaicho se fraya un chemin parmi les tables et arriva près d'un bar où des shinigamis étaient installés sur de grands tabourets, la bouteille à la main. Les ivrognes sifflèrent l'arrivée de la jeune femme qui se décida de les ignorer tout simplement. Ce n'était pas la première fois qu'on sifflait son arrivée, à force elle en avait l'habitude et elle s'en lassait même. Après avoir appelé la jeune serveuse qui s'occupait de servir les boissons et les petits plats, elle souhaita avoir une bouteille de Saké avec une assiette de légumes; malgré sa faim de loup, elle n'avait pas en tête de manger de la viande aujourd'hui et puis après tout, les légumes étaient remplis de ces bonnes vieilles vitamines A, B, C et D ^^. Dès sa commande finie, elle recula et chercha une table dans laquelle elle pourrait s'asseoir. Elle préférait être à distance des pervers qui passeraient leur temps à la regarder, des vieux grincheux qui ne cesserait de se geindre à tout moment et des bonnes femmes à allures hautaines et désagréables qui persiflaient et parlaient péniblement dans le dos des gens ou alors, qui provoquaient les embrouilles. Elle finit par trouver une table pour deux, près de la fenêtre et qui n'attendait qu'elle. Matsumoto s'installa donc, posa les deux coudes sur la table et saisit un magazine qui était posé devant elle. Le temps que la serveuse n'arrive, elle pouvait profiter de ces instants d'attente pour lire un peu. Malheureusement, c'était une parution qu'elle avait déjà regarder...elle se rappelait parfaitement de l'image de la première page et de quelques articles comprenant généralement des publicités. Elle le reposa, le poussa plus loin et patienta trois minutes qui furent assez longues pour elle. Dès que la serveuse arriva, elle déposa le tout sur la table. La fukutaicho commença tout de suite à déguster les onctueux légumes. Ce n'était peut être pas grand chose pour remplir son estomac, mais elle savait qu'elle n'aurait plus faim après avoir fini ceci. Elle regardait souvent, tout en mangeant, les autres personnes présentes; ils continuaient de papoter entre eux et l'ambiance était de plus en plus tumultueuse. Les gens arrivaient, d'autres repartaient mais elle avait l'impression qu'il y avait de plus en plus de vacarme. Impression ou réalité ? Alors qu'elle termina sa dernière bouchée, elle remarqua qu'un biscuit avait été dissimulé dans son plateau. C'était sûrement les sortes de gâteaux dans lesquels une inscription été noté sur une feuille à l'intérieur de ce biscuit. Il prétendait "prédire l'avenir", mais pour la vice capitaine, c'était du charabia. Elle mangea le biscuit, mais ne prit pas la peine de lire la prescription..ça ne servait à rien d'y croire. La jeune femme se leva, prit sa bouteille de Saké, l'a mit soigneusement dans un sac en plastique que la serveuse lui avait filé au cas où elle voulait emporter quelque chose, rangea sa chaise, prit ses achats, et s'apprêta à quitter l'étage.

Elle était rassasiée dorénavant et descendit l'escalier. Arrivée à l'accueil, elle jeta un dernier coup d'oeil au magnifique décor et poussa la lourde porte de sortie pour retrouver à nouveau l'air frais de l'extérieur. Maintenant, que faire ? Elle avait déjà acheté tout ce dont elle avait besoin et n'avait plus faim. Le monde abondait de nouveau comme ce matin et cela l'a dégoutait un peu. Après avoir réfléchie, elle constata qu'elle n'avait plus rien à faire dans ces rues, et songea à revenir à la Grande Place. Peut être que Yachiru y était déjà non ? Peut être qu'elle l'attendait...En tout cas, elle devait savoir que Rangiku n'était pas le genre de personne à arriver de bonne heure, ou alors c'était très exceptionnel. Et puis, la petite Kusajishi ne s'ennuyait jamais, elle trouvait toujours une occupation...pas comme la fukutaicho de la dixième...car maintenant elle n'avait plus d'idée de magasins ou de boutiques. Elle avait beau regarder les vitrines, rien ne l'intéressait malgré les prix chocs car ces choses là n'étaient pas assez bien à son goût. Elle repoussa une mèche de cheveux qui gênait sa vue, resta plantée deux secondes devant un miroir pour voir si tout allait bien et repartit vers le Sud. De toute façon, elle n'avait besoin de rien d'autre pour le moment et puis hors de question d'être trop surchargée en revenant au bureau. Et qui sait, son capitaine était peut être revenu non ? Et bien, elle ne savait pas tellement, il ne lui avait pas mentionné dans la lettre la durée de son entraînement chez les vizards. Et rien qu'en y pensant, cela lui faisait rappeler la Grande Bataille qui avait eut lieu à Karakura, il y a pas si longtemps que ça..et dire qu'elle avait tenté d'oublier ce sujet devenu assez déplaisant...c'est raté :/. A présent, la route prenait la forme d'une pente abrupt donc la vice capitaine dut faire attention à ne pas tomber, surtout qu'il y avait pleins de gens autour d'elle..donc passer entre eux était assez difficile mais comme les fois suivantes, elle y arriverait sûrement sans se fulminer contre les gens qui bloquaient tout le chemin. Lorsqu'elle arriva tout au bout de la descente, la Grande Place n'était plus qu'à quelques mètres, toute devant elle, une grande fontaine trônant tout au centre. L'eau cristal montait à une hauteur de deux mètres, grâce à plusieurs projecteurs d'eau et au milieu, une statue de shinigami dominait. Cette fontaine était assez vaste et était composée de plusieurs marches. Les projecteurs d'eau étaient situés tout en haut, tandis que l'eau éjectée coulait jusqu'en bas. Le fond était coloré d'un beau bleu ciel, donnant une splendide couleur à l'eau. Des personnes étaient venues, par groupe de quatre, au bord de celle-ci pour aller toucher la substance transparente qui envahissait la fontaine tout en parlant entre eux. Matsumoto, quant à elle, prit place sur un banc, posa toutes ses affaires à côté d'elle et attendit que cela se passe. A vrai dire, elle s'ennuyait car de une, elle ne savait pas quoi faire, et de deux, aucune trace d'une personne qu'elle connaissait..enfin si, elle connaissait la plupart des personnes mais que de vue, et elle ne leur adressait jamais la parole, sois parce qu'ils appartenaient à une autre division, ou sois parce qu'elle les avait ignorés. Même Yachiru ne semblait pas être là; elle avait beau balayer la Grande Place du regard, aucune trace d'une petite fille aux cheveux roses. Elle était sûrement au rayon jouet, comme d'habitude. Pour une fois, la jeune femme était plutôt en avance, et elle s'en exulta. C'est alors qu'elle trouva, juste en face du banc dans lequel elle était assise, une femme qui vendait des glaces et qui tenait une grande glacière rouge sang devant elle. Même si elle n'avait pas vraiment faim, Rangiku savait que manger une glace l'occuperait alors pourquoi pas ? Elle se leva puis courut vers la marchande de glace.


"- Héééé, excusez-moiii ! "

La marchande se retourna après avoir entendu l'appel de sa cliente. La fukutaicho s'arrêta devant la glacière et se pencha au-dessus de celle-ci afin de mieux voir les différentes sortes de glace déjà toutes préparées mis en vente.

"- Mmm, elles ont l'air tellement délicieuses que je ne sais même pas laquelle prendre...:/ Hum, peut être celle à la vanille..Ouii, je prendrais celle-là ! ^-^"

Tandis que la vendeuse sortait une des glaces à la vanille, Rangiku préparait l'argent à payer qui d'ailleurs, n'était vraiment pas très élevé. A la Soul Society, les prix étaient quelques fois exorbitants certes, mais il y avait des exceptions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un incroyable ennui ( PV Rangiku )   Mar 24 Fév - 2:28

Yachiru dégusta les parfums choisis puis se mit en route tout en courant, sa glace à la main gauche, vers la place principale.Mais la foule ne se dégageait pas...Même pas d'un petit millimètre. D'ailleurs, ça n'arrangeait personne ! Yachiru ingurgita sa glace avant qu'elle fonde (les rayons d'après-midi frappaient très fort!) les voies étaient bloquées, Yachiru profita de cet instant afin d'éclair le bouton de son jouet. D'un appui, de grandes roses couleurs fushia s'étendaient sur la foule, le monde était à peu près dégagé. Ces roses n'étaient pas artificielles , mais de véritables roses tourbillonnèrent parmi le public. A présent,le Quartier nord du Seireitei regorgeait de remarquables fleurs et devenait pur (je veux pas passer poétiquement mais bon xD). Bravo la fukutaicho pour ce merveilleux spectacle ! Les shinigamis en étaient bouche bée, et grâce à cela, Yachiru a pu se faire rapidement des enfants fans ou encore des adultes charmés. Mais à quoi bon ? Pas le temps de rêvasser, elle sauta au-dessus de ses interlocuteurs. Elle passa sur la foule à pas si rapide qu'elle n'eut le temps de tomber dans ces derniers, surement une explication rationnelle à ses privilèges et capacités de lieutenant shinigami. Elle avait hormis cela, vue une autre camionnette à glaces, garnie de parfums encore plus appétissants , elle s'était approchée comme à son habitude de petite curieuse, et perçut une certaine amie,hum oui, une certaine, c'était...Yacihru avait souvent du mal à se souvenir d'un prénom complexe de ce genre...Ah oui ! Rangiku Matsumoto, dont Yachiru, depuis qu'elle la connaît mieux, se permet de la surnommer Rangiku-chan ^..-

- Ah, Rangiku-chan , je t'aie retrouvée =)

La petite rosette surprit la femme mature sirotant la glace fondue, voire liquide qu'il restait au fond de sa coupelle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un incroyable ennui ( PV Rangiku )   Jeu 26 Fév - 20:49

Matsumoto donna l'argent à payer à la vendeuse et saisit le cornet de glace que lui tendit la dame. La fukutaicho contemplait la grosse boule jaune pâle toute froide avant de commencer à lécher le dessus. Elle était vraiment exquise. Même en avalant, elle pouvait encore sentir le parfum de vanille dans le bout de sa langue tandis que la froideur de la glace descendait jusqu'au fond de sa gorge. C'est avec un sourire jovial qu'elle avança de nouveau vers le banc, là où ses affaires étaient tranquillement installés sous celui-ci. Alors qu'elle dégustait tranquillement, elle remarqua que la température était drôlement plus chaude que tout à l'heure. Levant la tête au ciel, elle put constater que le soleil n'était plus vraiment à son zénith..il devait être prêt de treize heures trente, sûrement. Elle baissa la tête, savoura à nouveau sa glace, tout en pensant à ce qu'elle ferait après. Pour l'instant, elle s'occupait à manger, mais après que ferait-elle ? De plus, Yachiru n'était pas encore là, où du moins, elle ne l'avait pas encore croisé depuis ce matin. Pourtant, elle semblait sentir un peu de son reiatsu non loin d'ici. En tout cas, la jeune femme rousse n'avait pas l'intention de partir à sa recherche; premièrement, elle avait vraiment la fainéantise de le faire, deuxièmement, elle savait que la petite rosette viendrait elle-même et troisièmement, elle préférait finir sa glace avant de faire autre chose. Elle passa donc, durant cinq minutes, à manger, à trifouiller dans ses différents sacs vérifiant tout ce qu'elle avait acheté. C'est alors que l'énergie spirituelle de son amie Yachiru sembla s'approcher d'elle. Rangiku n'eut guère besoin de se retourner puisque la petite fillette venait de la surprendre par derrière. Même si on savait qu'elle était là, la petite Kusajishi était toujours stupéfiante ! Ce n'était d'ailleurs pas la première fois que cela arrivait. Malgré sa petite taille d'enfant et son air d'innocente, se cachait en elle quelqu'un d'assez brutale mais marrante. Il lui arrivait de frapper les gens, de leur mettre des coups de pieds lorsqu'ils l'énervaient, spécialement Ikkaku, Yumichika ou encore ce shinigami que la petite surnommait "Maki-Maki". A part cela, elle était quand même hilarante. La petite prit la parole la première:

"- Ah, Rangiku-chan , je t'ai retrouvée =)

- Yachiru n.n ! Je me demandais bien où tu étais passée, en plus c'est la première fois que j'arrive à l'heure *o* ! Bref, je m'ennuie vraiment ici, et puis t'as vu tout le monde qu'il y avait dans les allées ?! Ça m'a vraiment saoulée :/ Tout cet embouteillage me désole...J'en ai encore mal à la tête, et puis ce soleil tape vraiment trop fort... Et à part ça, je te propose d'aller un peu plus loin, dans des endroits tranquilles...on sera beaucoup mieux. "

Ce n'était pas la première fois qu'elle se plaignait de quelque chose...Dès que quelque chose ne lui plaisait pas ou la gênait, elle n'hésitait pas à le dire. Elle ne voulait pas que tout soit parfait non plus, mais il était dans sa nature de se plaindre à chaque fois que quelque chose de mal tombait sur elle. Comme lorsqu'un jour elle avait eu envie de s'acheter un bijou qui n'était malheureusement pas à vendre sauf si l'on payait une assez forte somme exorbitante et qui servait qu'à faire joli à la vitrine; elle s'était plainte au vendeur que c'était du n'importe quoi, une pure arnaque et lui avait dit qu'il entendrait parler d'elle et que sa boutique risquerait de fermer. Malgré cette menace, elle avait, deux heures plus tard, oublié ce qui lui était arrivé, donc la boutique était toujours ouverte mais rare était les personnes qui y entraient et heureusement ! Alors que sa glace était à présent toute liquide, et entrain de fondre, Matsumoto se dépêcha de l'a finir. Mieux valait de tout terminer avant de bouger car elle n'appréciait pas vraiment de se retrouvée gênée avec multiples sacs aux deux bras et une glace à la main; ce n'était pas très pratique. Elle croqua un bout du cornet, puis un autre jusqu'à la manger complètement. Ensuite, elle se leva, et remarqua que sa tenue était légèrement mouillée car le banc auquel elle était assise se situait juste à côté de la fontaine de la Grande Place. Elle ramena ses cheveux en arrière, et se força de lança des jurons à voix basse pour ne pas que son amie n'entende. Il n'était pas bon pour la petite fillette d'apprendre des grossièretés alors qu'elle était encore trop jeune pour ça. Elle espéra ensuite que son haut sécherait le plus vite possible avec le soleil...finalement, elle était assez contente qu'il fasse très chaud, même si elle était sur le point d'en transpirer. D'ailleurs, même un fin débardeur en coton n'aurait peut être pas suffit tellement que la température était élevée. Le ciel était très éclairée par cette boule de lumière orangée qui piquait aux yeux. Les nuages étaient absents, même pas un seul à l'horizon ! Seule la couleur azur envahissait les cieux. La jeune femme laissa échapper un léger soupir puis jeta un coup d'oeil à Yachiru; la fillette tenait un jouet en forme de bâton indigo. Il était orné d'un joli et gros bouton en diamant. La jeune femme se souvenait d'en avoir entendu parler, c'était un objet très recherché et voulu par les enfants. Il coûtait très chers, donc seuls les enfants gâtés pouvaient se permettre de l'avoir..malheureusement, elle ne se rappelait plus où elle l'avait vu. Ce jouet lançait des choses en l'air de couleurs roses..quelque chose dans le genre, bref, elle avait complètement oublié. Sûrement, elle l'avait vu dans un magasine qu'elle avait simplement survoler ou alors entendu à la radio. Il y avait souvent des pubs à la radio locale de la Soul Society, mais généralement, elle écoutait que pour les différentes musiques qu'elle passait, ou pour les blagues et témoignages habituels et quotidiens que racontaient les invités.

Sinon, à part cela, elle était plutôt du genre à lire les nouveautés dans les magasines, ou à demander aux autres. Elle aimait être renseignée tout le temps, cela lui permettait de savoir tout ce qu'il se passait. Cependant, elle pensait bien que les capitaines en savaient toujours plus c'est pourquoi, elle réclamait souvent des informations à son taicho. Bref, Rangiku avança la première en direction de la sortie de cette immense place. L'endroit où elle voulait aller était situé un peu plus loin dans le Quartier Nord, presque à côté de la frontière du Quartier Ouest. Elle vérifia que Yachiru ne l'avait pas perdue de vue et partie en un Shunpô. La petite fille suivrait sûrement, d'ailleurs, elle était très rapide..c'était sans doute à cause de son jeune âge. La shinigami avait décidé de s'installer dans un toit, là où elle pouvait contempler la magnifique vue du Seireitei. C'était souvent là que les autres shinigamis venait boire, manger et discuter entre amis. La plupart du temps, elle et ses amis aimaient "squatter les toits" pour mieux regarder les étoiles, le soir, lorsqu'ils s'ennuyaient terriblement dans leurs Quartiers avec une bonne bouteille de Saké. Après quelques secondes de voyage en shunpô, elle trouva un bâtiment inhabité, vide, et à l'abri du soleil. Cela ressemblait fort à une vieille maison qui pouvait très bien servir de Quartier Général pour des enfants. Les fenêtres étaient poussièreuses et il était difficile de percevoir quelque chose à l'intérieur car il faisait très sombre. Elle était faite de bois, mais n'avait pas vraiment l'air solide. Matsumoto haussa les épaules: de toute façon, elle ne risquait sûrement pas de tomber car elles n'étaient que deux. Elle monta sur le toit, posa ses affaires à côté et s'assit sur un rebord. Elle saisit un sac en plastique, l'ouvrit, puis tira sa boisson alcoolisée préférée. Puis, elle pensa à Yachiru...Après tout, pourquoi pas ? La fillette serait sûrement capable d'avaler de l'alcool cet après-midi. Ce n'était d'ailleurs pas la première fois qu'elle buvait du Saké en compagnie de la jeune femme rousse. Elle s'en souvenait encore, c'était un soir alors que Matsumoto avait (Par miracle! xD) finit sa paperasse..Elle s'était ennuyée par la suite, et était sortie dehors avant d'apercevoir, comme par hasard, Ikkaku, Iba, et Hisagi se balader à l'extérieur au clair de lune. Elle s'était joint à eux et avait accepté sans hésiter de passer le reste de la soirée avec eux. Ils avaient déjà acheté de quoi boire et avaient rapidement absorber la boisson. C'est alors qu'une demi heure après, Yachiru s'est joint à eux sois-disant parce que le capitaine Zaraki était occupé et ne voulait pas être dérangé. Mais les quatre amis qui étaient bourrés, avaient sans l'avoir voulu distribuer un verre à la petite qui l'avait prit avec joie. Donc depuis ce jour, Matsumoto savait que son amie ne risquait rien en buvant du Saké, alors elle se tourna vers elle tout en souriant.


"- Dis-moi, Yachiru...t'en veux ? ;p Profite que le capitaine Zaraki ne soit pas là, car je ne sais pas s'il accepterait que tu boives en ma compagnie...peut être qu'il serait jaloux de ne pas en avoir, hein ? n.n "

Normalement, elle était certaine qu'elle accepterait car Yachiru n'avait jamais refusé de boire cette boisson déconseillée aux enfants. Elle aimait prendre des risques et puis de toute façon, il y avait rien à craindre...On avait rarement vu la petite tomber malade. On la voyait tous les jours se promener un peu partout dans le dos de son capitaine, toujours heureuse et bavarde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un incroyable ennui ( PV Rangiku )   Ven 27 Fév - 17:52

Yachiru ne put résister à la tentation, à quoi bon refuser une telle offre ? Cette boisson que la fukutaicho appréciais, une boisson métamorphosant les peines en oubli, une boisson qui enlève tout nos soucis, "une boisson marrante" approuvait toujours Yachiru lorsqu'elle buvait du saké. Toutes les sensations d'être sâoule sont "trippantes" ? Et puis, le gout de l'alcool dispose d'un certain charme ^^ elle avait toujours bu en cachette ce luiquide dangereux pour les enfants, mais pourquoi s'en priver ? Yachiru est une fille risque-tout,et loin de se dégonfler à toute reprise.La joyeuseté envahit Yachiru quelques instants tout avant de se rendre compte qu'elle était chargée de répondre à Rangiku.

- Tu as raison, Rangiku, il serait sûrement jaloux de ne pas boire alors que moi si ! Je vais profiter de son absence ! Oui Rangiku, j'en veux, s'il te plaîîîît ! ^^ j'adore cette boisson ! C'est ma préférée euh..Enfin après le soda à la fraise, hihih' ! Alors, je peux en avoir, hein ? Et je veux la même portion de Saké que la tienne !

La petite rigola, comme à son habitude de fille en bonne santé ! Elle ne tomberait jamais malade, c'est sur. Peut-être se sentira-t-elle toute bizarre rien qu'à l'idée de boire la même quantité que Rangiku aurait ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un incroyable ennui ( PV Rangiku )   Lun 2 Mar - 14:35

Juste après que Matsumoto ait proposé un verre à Yachiru, cette dernière accepta volontié avec une certaine joie. Elle prétendait adorer cette boisson ce qui ne surprit pas la jeune femme., qui ne put s'empêcher d'en rire. Une fois qu'on en buvait, on en devenait presque "accro" (tout dépend de la personne qui en boit aussi), alors c'était normal que la fillette en réclame après en avoir bu des verres et des verres, autrefois. Elle lui versa alors un quart de la bouteille dans un grand verre, le lui donna, et en prit la même quantité pour elle-même. Yachiru ne risquait rien vu qu'elle ne tombait que très rarement malade...et puis même si elle se sentait un peu bizarre juste après, c'était l'un des effets secondaires les plus fréquents de cette boisson. Il y en avait bien sur, des autres, comme les légères nausées, les vomissements (ça, c'est généralement pour les inhabitués), la fatigue etc...Mais à force, on se sentait capable de supporter tous cela. Afin de mieux profiter la belle vue du paysage qu'elle avait devant elle, le shinigami recula jusqu'à se retrouver en plein milieu du toit. Elle entama sa première gorgée d'alcool puis contempla la grande vue qu'elle avait devant elle. Ce n'était plus les centres villes, magasins, restaurants et tout le tralala qu'elle avait devant elle, mais plutôt une épaisse, grande et sombre forêt qui se dressait à l'horizon mais qu'on voyait parfaitement bien d'ici. Rien qu'en l'a voyant, on pouvait remarquer que les arbres étaient beaucoup trop trop grands, et attiraient alors, l'attention de tous. C'était en plus, un endroit assez spécial et absolument bien pour s'entraîner. Quand on y allait, on se retrouvait, la plupart du temps, seul sans dérangement car chacun allait dans son coin, seul ou par petit groupe de trois ou quatre, ce qui était mieux que de s'entraîner à dix dans les salles conçues pour ces activités. D'ailleurs, la vice capitaine était souvent venue dans cette forêt avec des amis, durant la journée, non pas pour se battre mais de préférence pour rêvasser, ou paresser alors que les autres bossaient. C'est certain que ce n'était pas une bonne habitude à prendre, mais au moins, elle s'amusait bien alors que d'autres devaient en avoir marre de rester assis près d'un bureau, des feuilles aux mains. Cependant, on finissait toujours par se languir à ne rien faire dans cette forêt. Au début, on discutait, parlait, buvait, racontait des ragots mais après on restait sans occupation, et donc, on s'en lassait. Matsumoto se souvint encore qu'Ikkaku et Renji, refusant de ne rien faire, avaient gravés des messages dans les écorces d'arbre grâce à la pointe de leur lame. Des vrais gamins...surtout qu'après, ils s'étaient presque battus parce que l'un avait écrit des choses assez ridicules que l'autre ne supportait pas. La jeune femme, qui était visiblement ennuyé par ces gamineries, s'était plainte de s'ennuyer et ne voulait pas entendre leurs enfantillages, et avait trouvé le prétexte de s'en aller alors que Kira était resté. Il savait sans doute que s'il repartait avec elle, les deux autres se douteraient que lui aussi en avait marre d'eux.

La shinigami laissa échapper un soupir, puis après avoir fini son troisième verre, se mit en position couché sur le toit. Le soleil était présent alors pourquoi ne pas en profiter pour se détendre ? Elle ferma les yeux et commença une petite sieste. Yachiru ne devait sûrement pas s'ennuyer, elle avait son jouet entre ses mains. La petite fille n'avait besoin que d'une seule chose pour ne pas se languir. On savait tous qu'un seul objet pouvait lui permettre de s'amuser durant un bon bout de temps. Alors que le temps passait très lentement pour Rangiku qui était sur le point de s'endormir non seulement à cause du Saké, mais aussi par la faute de la matinée très mouvementée. C'est alors qu'un crac! se fit entendre mais la shinigami l'ignora , tout en pensant qu'il s'agissait de son imagination. Même en buvant de trop, on pouvait entendre de drôles de bruits, voir des choses floues etc...et qui n'existaient pas en réel ! C'est alors qu'un deuxième bruit survint, plus fort et brusque. Cette fois-ci, elle ouvrit un oeil mais le referma vite-fait..elle n'avait même plus la force de se lever, tellement que la fainéantise l'avait gagné. Puis, elle avait l'impression que le toit auquel elle était couchée était en train de se transformer en pente dans lequel on pouvait glisser et tomber. Mais encore une fois, elle savait parfaitement que c'était sa tête qui lui jouait des tours. Un nouveau bruit plus sonore et proche de la Fuku Taïcho l'énerva et celle-ci ouvrit les yeux, les écarquilla , et se redressa en position assise. Non, mais! On avait plus le droit à un repos mérité, ou quoi ?! Alors qu'elle venait de s'asseoir, elle remarqua que ce n'était pas elle qui devenait folle. En effet, le toit de la maison était réellement sur le point de se pencher vers le côté gauche et de tomber rapidement. Puis, pour finir, en une fraction de seconde, celui-ci s'écroula soudainement en un bruit énorme, cassant presque les tympans des oreilles. Cependant, par chance qu'elle fut réveillée avant le vacarme, la jeune femme eut le temps et le réflexe de prendre vite fait toutes ses affaires (même la bouteille de Saké, ben oui, elle ne pourrait pas supporter de la perdre ^^) et de partir en un shunpô sur le côté, évitant de tomber sur les débris de bétons, bois etc.. Car il fallait l'avouer, cela faisait très mal de tomber sur des choses dures, surtout si on y s'attendait pas ! Matsumoto, s'étant échappé de ce bazar, prit un air beaucoup plus sérieux:


"- Non seulement je ne peux pas rêvasser calmement et que c'est suffisamment chiant d'entendre ces bruits...Mais il a aussi fallu que ça tombe sur moi ! Et en plus, cette maison est carrément pourrie, et elle ne peux pas tenir malgré le poids léger que je fais >-< "

Encore un peu plus, et elle se serait retrouvée écrasée contre tout ce chantier. Elle jeta un coup d'oeil autour d'elle: Yachiru sembla avoir elle aussi échapper à cet écroulement de toit et heureusement. Peut-être était-elle de l'autre côté, vu qu'elle ne l'a voyait plus. Il était certain qu'elle s'était déplacée car rapide et observatrice comme elle (à part son sens d'orientation), il fallait bien se douter qu'elle était parvenue à se sauver. Tout en remettant sa tenue de shinigami normalement en essuyant les poussières qui étaient dessus, et en laissant ses affaires dans un coin à l'abri de tout danger, la jeune femme à la chevelure rousse se mit à la recherche de la fillette. Histoire de se rassurer un peu, elle préférait la voir saine et sauve. Malgré le fait qu'elle savait qu'elle était en pleine forme, elle voulait le voir par ses propres yeux. Mais tout ce qu'il y avait devant elle était un gros tas de débris, des morceaux de bois cassés formant des piques au bout, de la poussière qui s'en échappait, des objets cassés, et pleins d'autres trucs qui ne furent pas encore identifiés. Quelle matinée, n'empêche...d'abord, se retrouver avec des milliers de personnes, puis maintenant ça...C'était vraiment trop agaçant pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un incroyable ennui ( PV Rangiku )   Mer 4 Mar - 17:40

Yachiru fixa Rangiku,le regard tendu; celle-ci sentait la haine de la fukutaicho de la dixième... C'est assez dur de tenir le coup avec des foules à répétitions, et une démolition de maison, avouons. Mais le bon côté était toutefois le saké siroté, les achats etc.. ^^ de très bons achats ! Yachiru écarquilla ses yeux exorbités; Rangiku se reposa, couchée sur un toit ... alors que la fukutaicho avait prévue un bel emploi de jeu qu'elle pourrait réaliser avec Rangiku, mais tant pis. Elle fit flotter son modeste achat et ré-appuya sur le bouton; de très belles fleurs sortirent du bâton, elle étaient recouvertes d'un espèce de halo rose. Suite à quelques heures passées, la petite Yachiru se lassait rapidement des appuis à répétitions... Elle lâcha le jouet, et s'assit. Elle sentit un violent tremblement derrière cette dernière. Une destruction ? Elle se tourna, méfiante, et frotta ses yeux ; toute une maison réduite en poussière. Incroyable, mais c'était Matsumoto Rangiku qui avait commis cela; pourtant, la lieutenant de la dixième semble très svelte !
- Euh..Rien de cassé Matsumoto ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un incroyable ennui ( PV Rangiku )   Jeu 5 Mar - 13:23

[Désolée je fais à l'arrache, j'ai une de ces flemmes xD ]


Après que la maison fut démolie, Matsumoto rechercha la petite Yachiru. Elle ne voulait pas se retrouver toute seule, en plus, si quelqu'un avait été témoin de tout ce bordel, elle était mal. Les réparations coûtaient drôlement chers..Mais bon, pourquoi reconstruire cette vieille maison abandonnée ? Cela ne servait à rien. Mais même en regardant autour d'elle, elle avait constaté que personne ne les avait vu et c'était tant mieux. Elle tourna tout autour des débris à la recherche de la rosette et finit par la trouver de l'autre côté. Malgré le bazar produit tout à l'heure, la petite fille ne sembla pas trop préoccupée par cela et de toute façon pourquoi le serait t-elle ? Elle continuait de jouer avec son jouet et on pouvait remarquer que des fleurs roses étaient tombées. C'était donc ça...des pétales roses qui s'échappaient du jouet lorsque l'on appuyait sur le bouton. Des pétales étaient éparpillés un peu partout, mais au moins cela embellissait l'endroit qui était rempli de cette épaisse poussière qui donnait envie d'éternuer.

" - Euh..Rien de cassé Matsumoto ? ^^


- Non ça va..."

En compagnie de Yachiru, elle retourna là où elle était, à l'abri du soleil. C'était presque devenu une de ces canicules d'été..la quatrième division devait sûrement avoir une sorte de crème solaire pour éviter les coups de soleil mais malheureusement, elle avait oublié d'en prendre. Elle récupéra ses affaires et s'assit sur un banc en bois en attendant le temps passé. Que ferait-elle une fois rentrée ? Ses subordonnés avaient sûrement fini la paperasse pour elle, les pauvres...ben, en même temps, être un shinigami au service du Gotei 13 ne voulait pas dire qu'il se reposerait durant des heures et des heures. Pour Matsumoto c'était souvent le cas mais bon, elle ne pensait qu'à elle la plupart du temps; c'était une personne un peu égoïste et désordonnée mais vraiment loyale. Rien qu'en pensant au boulot, elle se rappela que quelque chose d'urgent l'attendait...une fameuse fiche à remplir qu'elle avait oublié depuis plus de trois jours et que seule elle pouvait faire. Si elle ne le faisait pas tout de suite, on lui taperait sur les doigts :S. Cela l'embêtait énormément de laisser l'enfant toute seule, mais elle savait que cette dernière ne s'ennuierait pas..il était rare de l'a voir languir, elle trouverait sûrement quelque chose à faire. Et si elle se lassait vraiment de rester toute seule, peut être ira t-elle rejoindre le capitaine Zaraki dans son bureau..Avec lui, elle trouverait sûrement une bonne occupation. La petite était plutôt chanceuse contrairement aux autres lieutenant: la paperasse, elle ne l'a faisait jamais, c'était toujours Ikkaku qui l'a remplissait lui-même..mais c'était certain que dans quelques années, ce serait son tour de bosser !


"- Bon, je vais te laisser Yachiru-Chan ^^' J'ai tant de choses à faire, comme d'habitude u.U..on remettra cette journée à une autre fois ;] "

Tout en prenant ses affaires, elle adressa un clin d'oeil à Yachiru suivi d'un signe de main, puis d'un coup de Shunpô commençait à disparaître du champ de vision de la petite fillette. Elle était certaine que son amie ne lui en voudrait pas..du moins, c'est ce qu'elle préférait espérer.

[ Fin du Rp avec l'accord de Yachi']
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un incroyable ennui ( PV Rangiku )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un incroyable ennui ( PV Rangiku )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Insomnie et ennui ... [Priv. Seamus] [TERMINE]
» 05. Ennui inlassable et Cosmique Attitude. {Klaus}
» [Parc] Tuer l'ennui [PV: Keito Masahide & Eliza Trips]
» Ennui sur le bateau...
» Ennui mortel - TERMINÉ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach World Rpg :: Accueil , Presentation , etc ... :: Temple des joueurs :: Archives des rp :: Archives de la Soul Society-
Sauter vers: