Bleach World Rpg

RPG par forum Bleach , ici la bonne humeur est reine !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexionPortail

Partagez | 
 

 Glandage. (pv Kensei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Glandage. (pv Kensei)   Lun 2 Mar - 18:43

Le glandage… Voila la quintessence de la vie et la vraie source de la puissance. Voyez-vous, tout est question de conversation d'énergie dans la vie. Or, moi, j'emmagasine beaucoup d'énergie tout le temps. Du coup, quand je me relève, j'ai plein d'énergie pour en foutre plein la gueule à mes ennemis. Ce n'est pourtant pas compliqué à comprendre… ET ça semble autrement plus logique que d'adopter la philosophie de ceux qui fréquente assidument les salles de sport et son adepte du bodybuilding. C'est, d'un simple point de vue logique: comment pouvez-vous vous donner à fond dans un combat quand vous avez passé les dix dernières heures à soulever de la ferraille? C'est naze, comme philosophie. En Plus, t'es là, t'es tout transpirant, berk. Peu ragoutant. Et tu muscle peut-être ton corps, mais tu reste avec le QI d'une huitre. Pas formidable, non? Bref, vous l'aurez compris, je ne fait pas de bodybuilding, ni de musculation. A la place, je glande et je réfléchis. Bref. Ah, tien, d'ailleurs, quand on parle du loup… Voila Kensei qui s'approche. Exactement l'exemple type de ce que je disais: un corps de rêve, mais moins puissant que moi en combat. Et un QI de moule. Eh oui… Bref. Interpellons-le pour lui faire un peu part de mes réflexions en cours et dire beaucoup de la merde.

-Hey! Kensei! Ca te dirait d'entendre de quoi je pense depuis tout à l'heure? Et si ma phrase n'est pas française je m'en fous! De toute façon tu n'as pas le choix, tu n'avais qu'a pas passer par la. Tien, en parlant de sa, pourquoi tu passe ici? D'habitude, tu en viens jamais dans ce coins; Affin bon. Bref. Je pensais justement à toi. Je me disais que tu devrais faire un peu moins de muscu et un peu plus de lecture, d'échec et de maths. De sommeil, aussi, tu ne dors pas assez. Prend-moi, par exemple. Quand je dis prend-moi, c'est utilise-moi comme exemple, ne va pas chercher d'autre sens très éloigné. Bref. Je dors dix heures par nuit et 6 heures par jours et je me porte comme un charme. Toi, t'es tout le temps debout, a bouger faire du sport, et tout ces truc-là… Je te le dis, tu av mourir avant l'âge! Déjà avec tout le stress que ça te procure, tu te faire de cheveux blanc…*hem*… Enfin, t'en à déjà, la preuve. Bref. Un tel comportement te pousse vers la tombe, fait-moi confiance. Dans ces états-là, tu ne tiendras pas deux cents ans de plus. Si on ajoute à ça la conjoncture actuelle avec la Hueco Mundo qui débarque de partout, ce n'est pas le pied pour l'espérance de vie… Bref, suis mes conseils, fait moins de sport, dors plus et mange plus.

Eh oui, voila ce qui se passe quand je ne parle pas pendant longtemps, tout d'un coup, je vois quelqu'un qui passe, et je lui débite tout un tas de conneries visant à le déstabiliser et le faire réfléchir un peu. Je devrais me rebaptiser Socrate. Le pire, c'est que si on me laisse continuer, je suis capable de continuer longtemps dans cette veine… Et c'est dur pour els autres, mais moi ça me soulage. Donc ça va, parce qu'a près tout, c'est moi le chef des Vizard, donc c'est moi qui décide, na. Et le premier qui dits que je suis un chieur, je lui explose mon Namakemono entre les dents, ça lui apprendra. C'est triste mais c'est la vie. Bref. J'aimerai voir la réaction de mon compatriote désormais. Est-ce qu'il va s'énerver ou suivre mes conseils? C'est ça le plus important. Je n'ai pas forcément envie de me battre, et Namakemono non plus, donc a mon avis on va reste dans le lit sans bouger et on verra bien demain pour el reste. Bref. Alors, il répond ou quoi?

-Hey! Gros tas! Tu répond ou tu me pose un vent, là?

[hrp: désolé, c'est toi qui m'a laissé commencer x)]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Glandage. (pv Kensei)   Mar 3 Mar - 14:34

J’en avais marre de voir cet hangar qui me sert tout de même de planque ainsi qu'aux autres Vizards, du matin au soir, heureusement que je pouvais tout de même faire du sport, afin de me tenir près pour la prochaine tentative d’Aizen et de ses troupes d’Arrancars, afin qu’encore une fois, je puisses être à la hauteur des événements avec tous les autres Vizards. Aizen avait déjà tenté de mettre ses plans en marche pour créer la clé Royale afin sans aucun doutes d’atteindre le Roi, mais il avait été du reporté quelque peu ses plans car il fut vaincu, par les Shinigamis de la Soul Society, le groupes de Karakura (Kurosaki/Ishida/Yasutora/Orihime) et les notre Groupe. Même si, notre groupe à du s’allier aux Shinigamis, ce ne fus que pour la bataille, car plus que tous, notre groupe déteste la Soul Society ainsi que les humains, mais par-dessus le reste, celui que nous haïssons le plus est Aizen Sôsuke, pour son expérience durant laquelle nous avons étaient cobaye malgré nous, et contraint à fuir dans le Monde Réel afin que la Soul Society ne nous trouves pas, nous perdîmes aussi nos postes de Taisho et FukuTaisho. Nous durent fuir, mais nous avons tous de la reconnaissance envers celui qui nous à sauvés de l’expérience, mais aussi qui de part ses Gigais, nous permet ainsi de camoufler nos Reiatsu. Depuis ce jour où je devins le premier vrai cobaye, suivit par Mashiro et c’est nous qui "contaminèrent" le reste du groupe venu enquêter sur les mystérieuses disparition de moi et Mashiro. Ainsi 8 personnes furent Hollow-morphosés, et ces même 8 personnes forment aujourd’hui le groupe pilier des Vizards, car depuis peu, de nouvelles recrues étaient arrivés au Hangar, parmi elle, l’Ancien Taisho de la 10ème division, Hitsugaya Toshiro. Je me promenais tranquillement dans le hangar, car je ne savais pas quoi faire d’autre, c’est alors que je me retrouvais dans une pièce où en général, je ne passait pas beaucoup de temps, a peine étais-je entré dans cette pièce que la voix de mon chef me vint aux oreilles.

-Hey! Kensei! Ça te dirait d'entendre de quoi je pense depuis tout à l'heure? Et si ma phrase n'est pas française je m'en fous! De toute façon tu n'as pas le choix, tu n'avais qu'a pas passer par la. Tien, en parlant de sa, pourquoi tu passe ici? D'habitude, tu ne viens jamais dans ce coin; Affin bon. Bref. Je pensais justement à toi. Je me disais que tu devrais faire un peu moins de muscu et un peu plus de lecture, d'échec et de maths. De sommeil, aussi, tu ne dors pas assez. Prend-moi, par exemple. Quand je dis prend-moi, c'est utilise-moi comme exemple, ne va pas chercher d'autre sens très éloigné. Bref. Je dors dix heures par nuit et 6 heures par jours et je me porte comme un charme. Toi, t'es tout le temps debout, a bouger faire du sport, et tout ces truc-là… Je te le dis, tu vas mourir avant l'âge! Déjà avec tout le stress que ça te procure, tu te faire de cheveux blanc…*hem*… Enfin, t'en à déjà, la preuve. Bref. Un tel comportement te pousse vers la tombe, fait-moi confiance. Dans ces états-là, tu ne tiendras pas deux cents ans de plus. Si on ajoute à ça la conjoncture actuelle avec la Hueco Mundo qui débarque de partout, ce n'est pas le pied pour l'espérance de vie… Bref, suis mes conseils, fait moins de sport, dors plus et mange plus.

Je ne compris pas grand-chose de ce que Shinji me dit, mis à part deux ou trois trucs qui me parurent comme insensé. Comme quoi, je faisais trop de sport et que du coup j’avais le QI d’une huître, que je ne dors pas assez, que a cause de ma suractivité, j’allais mourir avant l’âge, que rajouté au stress, j’allais me faire des cheveux blancs, et qu’avec le Hueco Mundo qui débarque de partout, ce n’étais pas le pied pour l’espérance de vie... Mais ce qui me percuta le plus fut que mon chef me demanda de faire comme lui, le prendre pour un modèle. Il conclut en me disant de faire moins de sport, de dormir et manger plus... Ces paroles pour le moins étrange me firent tout de même quelque peu réfléchir... est-ce que je faisais réellement trop de sport... et que du coup, je ne profitait pas assez du reste... je ne m’en étais jamais compte... J’étais tellement perdu dans mes pensés, que j’en oublié de répondre, aussi mon chef s’impatienta.

-Hey! Gros tas! Tu réponds ou tu me poses un vent, là?

Cette fois-ci, je ne me mis pas à réfléchir sur les paroles que Shinji venait de me dire, par contre, elles ne plurent pas du tout... moi un gros tas... c’en était trop là, même si c’était le chef, il n’avait pas de raison de me parler comme ça... surtout lui, encore Hiyori qui ne sait que parler comme ça... mais Shinji, non, en plus je n’avais rien dis, ni rien fais... S’ennuyait-il au point de chercher a énerver qui que soit qui passerait tout près de lui... et donc il fallait qu’aujourd’hui ça tombe sur moi... pffff quel mal chance... mais bon, je ne pouvais hélas pas changer ce qui venait de ce passer, je devais faire avec et continuer... mais le truc c’est que malgré ma colère contre lui, il reste mon chef, et étant de mauvaise humeur ou d’humeur chiante, je ne sais pas comment il réagirait si je me braque et laisse parler ma colère... Oh et puis tant pis, on est ami avant tout, et il doit respecter ses amis. Aussi je décidais de ne pas crier, mais de ne pas faire comme ci rien n’était arrivé... Je me tournais vers lui, avec sur mon visage, l’expression «hein, c’est a moi que tu parles...?»

-Hey Shinji! Qu’est-ce qui t’arrive à me parler comme ça, je ne suis pas une merde que je sache, ou comme tu l’as dit, je ne suis pas un gros tas, aussi je n’ai pas au risque de te décevoir le QI d’une huître même avec le sport que je fait. ET si moi je ne dors pas assez, toi tu dors trop et après tu fais chier tes CAMARADES! Car ne l’oublie pas, avant d’être notre chef, tu es notre ami. Je préfères tout de même te le demander, vas-tu continuer à chercher a m’énerver, ou veux-tu passer a autre chose...?

Je posais cette question, même si quelque part au fond, et connaissant l’ami qui est mon chef, je ne crois qu’il passera à autre chose, mais je peux me tromper, peut-être qu’il est plus sage qu’il ne laisse le paraître...

[Hrp: je ne te laisserais plus jamais commencé, vu le résultat que tu m’offres... en plus, vas-y essaye d’y répondre à ton post... lol]


Dernière édition par Muguruma Kensei le Dim 29 Mar - 10:19, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Glandage. (pv Kensei)   Mar 3 Mar - 19:59

Mouais, ce n'est pas faux. Il n'a pas exactement le QI d'une huitre, mais celui d'un capitaine de la neuvième division. Bref, c'est un peu pareil, non? Enfin bon. Tout ceci confirme ce que je dis: il est à bloc, et de cette manière dès qu'on lui fait à peine une petite réflexion, il s'énerve tout de suite. Bref, si je continue, je vais me faire taper, donc essayons dans le mesure du possible d'éviter. Non pas que je n'ai pas le niveau pour tenir une conversation pour le moins musclée avec lui, mais il faut bien se conserver. Et la, tout de suite je suis plutôt occupé, même si il ne le voie pas, je suis en pleine phase de repos; Bref. Passons; I faut enchainer. De toute façon, je ne vais pas passer la journée à vous raconter ma vie. Quoique? Si ça vous intéresse, pourquoi pas; Après tout, c'est toujours mieux que de sortir de la merde à l'autre. Bref. J'étais en train de dire que je suis dans une phase très importante de récupération, ou moi et mon zampakutoh font une fusion presque complète de nos âmes, afin de se ressourcer et se mettre sur la même longueur d'onde, et ainsi être plus efficace en combat. D'ailleurs, en, parlant de ça, en théorie quand on fait une énumération on se site en dernier: ma sœur et moi, mon chef et moi, Aizen et mon, etc. Mais dans le cas d'un Zampakutoh, ça s'applique, ou non? Bonne question. Dans le doute je vais continuer à dire moi et mon zampakutoh. Ou encore le must, je dis son nom: moi et Namakemono. Bref. Mon Zampakutoh, il roxxe trop, vous el saviez? Je fais très mal avec lui. Sa forme matérialisée est celle d'un faucon enchaîné. Je n'ai jamais compris pourquoi exactement il était enchaîné, mais en tout cas c'est bien pratique, car je me sers de ses chaînes pour maîtriser mon Hollow. Bref. Il faut quand même répondre quelque chose à ce brave Kensei qui attend plein d'espoir que je reprenne la parole. La question qui se pose ici est: quoi lui dire? Il ne faut pas que je me foute de sa gueule, pas que je lui dise la vérité, bref. On va parler d'un sujet de la vie quotidienne. Le lavage de la vaisselle, par exemple.

-Hey! Déstresse, je ne pensais pas que tu le prendrais comme ça. Vois un peu de fantaisie dans ta vie… Bref. Ce n'est pas à toi de faire la vaisselle, aujourd'hui? Non, je dis ça parce que la dernière fois, c'étais Hiyori, et avant Hitsugaya; donc il faillait un peu quelqu'un pour élever le niveau… Ok, mon jeux de mot étais pourri, mais ce n'est pas la peine de me frapper pour ça. Bref. Non, sans déconner, ce n'est pas à toi après Hiyori? Moi, je suis après Rose, donc je n'ai pas trop de problèmes de ce côté-ci. Bref.

Bref. Ca devrait l'avoir calmé, non? En tous cas, je n'ai rien dit qui puisse le rendre furax; Enfin j'espère, sinon, dans le cas contraire, c'étais une erreur. Bref. Oui, j'utilise tout le temps bref, et alors? On s'en fout, non? Bref. C'est un moyen habile de ponctuer ses phrases. Si vous voyez ce que je veux dire. Pour en revenir à nos moutons, oui plus précisément à nos Kensei, même si ce n'étais pas une tirade formidable, elle roxxait quand même, non? En tout cas, moi, j'en avais l'impression. Et si vous trouviez qu'elle ne roxxais pas c'est que vous n'avez jamais rencontré mon Zampakutoh. Ca me fait penser aux Arrancars ecclésiastiques. Vous savez, ces connards troués aux robes blanches à capuches, qui vous balancent des Cero au nom de dieu. Bref. Passons, je n'ai pas envie de m'éterniser sur des sujets comme celui-ci. Alors, voyons-voir si la fureur de notre ami blanchâtre du crane est passée ou persiste encore et toujours…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Glandage. (pv Kensei)   Mer 4 Mar - 14:02

Je ne savais pas du tout quoi faire en attendant la réponse de celui qui est le Chef des Vizards, aussi je décidais de laisser mon esprit vagabonder tranquillement, peu importe le sujet, car tout ce qu’il fallait c’est que je n’attende pas à rien faire que Shinji me réponde bien sagement, non, donc mon esprit alla sur le sujet qui en ce moment me revenais le plus en tête, et ceux à cause des événements récents... Le jour où en tant que Taisho de la Neuvième division, j’avais été chargé d’enquêter avec ma division sur différentes et vraiment bizarre disparitions dans le Rukongai. Un genre de disparition que je n’avais jamais vu auparavant, le corps évaporé tout en laissant derrière lui, les habits et les chaussures de son propriétaire disparu. Aussi je décidais, sans y aller moi, d’envoyer une équipe composée de dix éclaireurs afin qu’ils me donnent plus de renseignements sur le problème. Après un certain temps à attendre que l’un du groupe d’éclaireurs nous donnent des nouvelles toutes fraîches, je décidais d’aller finalement moi-même sur le terrain en compagnie d’une garde rapprochée composée de 4membres, sans oublier que Mashiro viendrait aussi. Nous partîmes donc à 6 du QG de la Neuvième division, en direction du Rukongai. Lorsque nous fûmes presque arrivés à destination, je vis alors droit devant, un groupe de trois qui couraient dans notre direction, ils semblaient tous les trois être affolés, quand je vis ce qui les pourchasser, je compris leur affolement. Un hollow énorme les poursuivaient afin de faire de ses trois enfants, son repas, bien sur, ayant vu cela, je ne pus pas rester à rien faire, aussi je m’avançais dans leur direction, mon Zanpakuto sorti de son fourreau et à l’aide d’une de mes techniques, je terrassais le hollow en deux temps trois mouvements. Ensuite, j’essayé de réconforté l’un de ses trois enfants au quel je demandais son nom, il me répondit rapidement qu’il s’appelait Hisagi Shuuhei. Je me souviens encore la tête que j’avais fait lorsqu’en entendant son nom, il continuait de pleurer, avec un comme Shuuhei, tu te dois de ne pas pleurer. Bon pas la peine d’aller plus loin dans le passé, tout ça pour dire que pour moi, ce fus dès plus étrange de revoir ce même Gaki 100 après, il était même maintenant le FukuTaisho de la division que j’avais un temps dirigé. Et aussi, quelque chose chez lui, m’avais marqué... ahh oui, ça me revient, il avait le numéro 69 tatoué sur le visage, comme moi je l’ai toujours sur le ventre. Je décidais, d’arrêter d’être dans mes pensées, et de plutôt m’occupais de ma «discussion» avec Shinji, je revins pile au bon moment, car une minute après mon chef ce décida à me répondre.

-Hey! Déstresse, je ne pensais pas que tu le prendrais comme ça. Vois un peu de fantaisie dans ta vie… Bref. Ce n'est pas à toi de faire la vaisselle, aujourd'hui? Non, je dis ça parce que la dernière fois, c'étais Hiyori, et avant Hitsugaya; donc il faillait un peu quelqu'un pour élever le niveau… Ok, mon jeu de mot était pourri, mais ce n'est pas la peine de me frapper pour ça. Bref. Non, sans déconner, ce n'est pas à toi après Hiyori? Moi, je suis après Rose, donc je n'ai pas trop de problèmes de ce côté-ci. Bref.

Je fus dès plus surpris lorsque j’entendis qu’il était passé à autre chose, je m’étais moi aussi trompé, car je pensais qu’il me répondrait et que bien sur, personne entre lui et moi, ne savourait vaincu. Mais il devait apparemment avoir réfléchi avant de parler. Aussi je décidais de faire comme lui, de bien réfléchir à ce qu’il vient de me dire avant de lui répondre. Pour commencer, il dit qu’il ne pensait pas que j’aurais réagis ainsi et que je devais voir dans ma vie un peu de fantaisie... Ensuite, il aborda un sujet, qui me parut dès plus marrant, la vaisselle, ainsi que ce serais mon tour de faire la vaisselle, car Hitsugaya et Hiyori venaient tous les deux de la faire... il blagua sur le fait que son jeu de mot était pourri et qu’il ne méritait pas pour autant que je le frappe pour ça... Ce fut le seul moment où je pus rire quelques secondes, car il renchaîna avec sa vaisselle et qu’il pensait réellement que c’étais mon tour après Hiyori... il ce justifia en disant que son tour était juste après Love. Je réfléchis encore quelques minutes sur chacune des phrases, et enfin je lui répondis.

-Écoute, en faites pour la vaisselle, je ne savais même pas qu’il y avait un ordre de passage mais bon, puisque tu me dis que c’est mon tour, et bien ok, je la ferais... Ne t’inquiètes pas, après toutes les années où nous étions Taisho, et les 100ans à vivre dans le Monde Réel en tant que Vizard, je me suis habitué à tes jeux de mots pourris, donc je ne te frapperais pas pour ça, car avant tout, comme je te l’ai dit tout à l’heure, nous sommes des CAMARADES! Bien sur et tu le sais que je te respecte en tant que Chef des Vizards, mais sache que je te respecte plus en tant que mon Ami.

Je fis une petite pause, non seulement afin de pouvoir reprendre mon souffle, mais aussi afin de réfléchir à ce que je pouvais lui dire en plus... car j’étais quelques peu à court d’idées... Soka, je me souvins alors d’une chose qui était nouvelle pour moi.

-J’aimerais savoir, depuis combien Hitsugaya est parmi nous?, car je me suis absenté quelques temps, si tu te souviens bien... et j’ai quelque peu du mal à me faire à l’idée que le Taisho de la 10ème division, soit maintenant, notre compagnon...

Après avoir posé ma question, je me demandais, si j’avais bien fait d’aborder ce sujet... je n’en savais strictement rien, puisque que pour moi, ce sujet est totalement nouveau. En espérant ne pas avoir fait de boulette et que Shinji me réponde.


Dernière édition par Muguruma Kensei le Dim 29 Mar - 10:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Glandage. (pv Kensei)   Mer 4 Mar - 19:57

Voila… JE l'ai habilement un peu calmé. Maintenant, il va tranquillement rabâcher dans son coin de l'histoire sur Toushiro… AH, tien, voila quelque chose que je peu lui raconter. On ne va pas lui dire que c'est lui en pnj qui l'as récupérer au tout début (^^'), mais on peu lui raconter la suite. Bref. Je ressasse des sombres pensées durant un instant, histoire de bien lui monter que l'histoire est importante et qu'on ne peut pas en parler comme ça, sur le bout du pouce. Je m'enroule dans ma couette, puis me redresse (imaginez une sorte de nem géante) puis me laisse tomber sur un fauteuil défoncé aux contours vague. Je le regarde de mon regarde de la mort qui tue, et je prends la parole.
Spoiler:
 

-Laisse-moi te parler de Toushiro… Quand ce petit est arrivé, je ne croyais pas qu'il survivrait. Il avait maîtrisé son Hollow, mais à quel prix… C'était il y a quelques mois maintenant. Bref, il était dans un sale état… Alors que désormais, c'est probablement lui le plus puissant de nous. Les gens n'ont pas tors de dire qu'il s'agit d'un petit génie. Mais tout génie à ses limites… Bref, toujours est-il que lui, il a remarquablement bien sympathisé avec son Hollow. Sais-tu, les Vizard sont encore des créatures qui restent rare… Mais bon, elles sont puissantes sans communes mesure, et lui… Il est comme nous. Vois-tu, suite à notre départ, j'ai pensé qu'il avait nommé des capitaines à la va-vite pour combler les trous… Et que ces gens ne méritaient pas vraiment leur titre de capitaine et leur Haori. Des gens comme Kommamura, ou le dernier Zaraki… Et d'ailleurs, ce mini-taisho, je croyais qu'ils n'avaient pas la carrure suffisante pour diriger l'une des divisions. Bien sur, il y a eu les nominations qui ont fait mal au cœur, comme celle d'Aizen, mais tu connais ça, avec Tousen… Mais ce petit bout de garçons, Toushiro, possède une puissance dévastatrice conséquente. A mon avis, elle est supérieure à la tienne… C'est d'ailleurs pour ça: bien que j'ai plus confiance en vous, je l'ai choisit comme second… Bien que je pense qu'il soit loyal envers nous, je pense aussi qu'il à quitté la Soul Society parce qu'il n'avait pas d'autre option, et que si nous l'avions croisé il y a une ou deux années, il n'aurait pas hésité à tente de nous tuer… mais bon. Je ne ferais pas la même erreur qu'avec Aizen, je préfère garder un œil sur lui. Je sais, ça peut sembler bizarre de placer les gens en qui on a le moins confiance près de soi, mais je crois encore en mes propres capacités…

Aborder des sujets pénible comme celui-là n'est pas très agréable pour moi, mais Kensei est quelqu'un que je connais intimement, et ceci depuis longtemps. Je pense que je peux me confier à lui sans problème, même si le début de notre conversation à été plutôt rude… Bref. Je m'accorde un nouveau moment de réflexion dans le silence qui baigne la pièce. Je n'ai pas encore percé à jours l'esprit de Toushiro, et ça m'énerve… D'habitude, je suis capable de juger les gens très bien, sinon dès que je les vois, au moins au bout de quelques temps. Or, là, je n'y arrive pas, comme pour Aizen. C'est principalement pour ça que je le soupçonne, plus que pour une inexistante menace… Peut-être ne sait-il pas qu'il recèle une force qui est capable de tous nous détruire. Bref. Je n'aime pas particulièrement aborder ce genre de sujet, je l'ai dit. Je crois qu'il est temps pour moi de clore la discutions là. Bref.

-Enfin, je suppose que tu comprends… Et même s'il venait un jour à nous trahir, ce dont je doute il n'en resterait pas moins quelqu'un qu'il faut éliminer… Souvient-toi de ceci, Kensei: il doit être soit avec nous, soit mort. SI sa puissance est donnée à quelqu'un d'autre, comme Aizen… Je crois que de terribles choses pourraient en découler. Bref. Je crois que malgré tous, ensemble, les Vizard restent la force la plus puissante qu'il existe. Nous sommes l'arme capable de détruire Toushiro si jamais il refuse d'obéir…

Je laisse de nouveau le silence envahir la pièce. J'aimerais bien avoir une bouteille de Saké pour faire passer, là. Ce serait même plus que sympathique. Bref. Je me relève et, regrettant qu'il n'y ait pas de cheminée dans cette pièce, retourne dans mon lit. Il faut que je réfléchisse à quelque chose… Quelque chose de très important. L'avenir des Vizard, nous pourrions même dire…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Glandage. (pv Kensei)   Jeu 5 Mar - 16:41

Une fois ma question sur le comment et le pourquoi de la présence de Toshiro parmi, j’attendis que Shinji, soit me reprenne de volé parce qu’il ne voulait pas aborder ce sujet, soit par bien sur à une réponse à mes questions. Et c’est alors que je remarquais que Shinji n’avait toujours pas bougé de son lit, il semblait réfléchir à quelque chose. Comme-ci il s’apprêtait à me dire quelque chose de Super Important et qui du coup demandait une énorme réflexion ainsi que la concentration... Quand mon Chef revint à la normale, il fit quelque chose et je ne pus m’empêcher de rire, car il s’enroula dans sa couette, se redressa et se laissa tomber dans un fauteuil défoncé, ce qui me fit rire était ce à quoi il ressemblait, il me faisait penser à ces gâteaux enroulés. Mais il finit enfin par me regarder, et je m’arrêtais aussitôt de rire, car il avait sorti son fameux regard qui tue, pourtant il ne le sort que quand nécessaire, ce qui me fis comprendre qu’il allait aborder un sujet qui avait une grande importance, et donc que je devais y porter la plus grande attention. Aussi je décidais de reprendre mon sérieux, et braquer mon regard sur mon chef, près à l’écouter. Je me demandais tout de même de quoi allait-il me parler, quel sujet méritait que le Chef des Vizards soit aussi sérieux... Je n’en savais rien, mais je n’allais pas tarder à le savoir...

-Laisse-moi te parler de Toushiro… Quand ce petit est arrivé, je ne croyais pas qu'il survivrait. Il avait maîtrisé son Hollow, mais à quel prix… C'était il y a quelques mois maintenant. Bref, il était dans un sale état… Alors que désormais, c'est probablement lui le plus puissant de nous. Les gens n'ont pas tors de dire qu'il s'agit d'un petit génie. Mais tout génie à ses limites… Bref, toujours est-il que lui, il a remarquablement bien sympathisé avec son Hollow. Sais-tu, les Vizard sont encore des créatures qui restent rare… Mais bon, elles sont puissantes sans communes mesures, et lui… Il est comme nous. Vois-tu, suite à notre départ, j'ai pensé qu'il avait nommé des capitaines à la va-vite pour combler les trous… Et que ces gens ne méritaient pas vraiment leur titre de capitaine et leur Haori. Des gens comme Kommamura, ou le dernier Zaraki… Et d'ailleurs, ce mini-taisho, je croyais qu'ils n'avaient pas la carrure suffisante pour diriger l'une des divisions. Bien sur, il y a eu les nominations qui ont fait mal au cœur, comme celle d'Aizen, mais tu connais ça, avec Tousen… Mais ce petit bout de garçons, Toushiro, possède une puissance dévastatrice conséquente. A mon avis, elle est supérieure à la tienne… C'est d'ailleurs pour ça: bien que j'ai plus confiance en vous, je l'ai choisit comme second… Bien que je pense qu'il soit loyal envers nous, je pense aussi qu'il a quitté la Soul Society parce qu'il n'avait pas d'autre option, et que si nous l'avions croisé il y a une ou deux années, il n'aurait pas hésité à tente de nous tuer… mais bon. Je ne ferais pas la même erreur qu'avec Aizen, je préfère garder un œil sur lui. Je sais, ça peut sembler bizarre de placer les gens en qui on a le moins confiance près de soi, mais je crois encore en mes propres capacités…

Le sujet abordé fut donc sur les questions que je lui avais posé sur le au combien intéressant et inattendu membre de ma famille, que constitue l’organisation des Vizards. Effectivement une fois que mon chef eu fini de parler, je compris alors l’importance des paroles, et le pourquoi il avait été aussi sérieux et concentré... Car malgré les 100ans qui se sont écoulés, les mauvais souvenirs que partageaient les Vizards étaient toujours aussi récent. Mais les pires souvenirs étaient pour Shinji qui avait pris sous son aile, Aizen Sosuke comme FukuTaisho, car comme il vient de le dire il avait des soupçons alors il le préférait à ses côtés, mais bon comme tous le monde, personne n’avait vu venir la trahison d’Aizen et ses deux acolytes Gin et Tousen, la première eu lieu il y a 101ans mais au final, la Soul Society décida d’exterminer les expériences d’Aizen plutôt que celui qui les avait engendrés. Car même si c’est dur à dire, nous les Vizards étions nés à partir d’expériences d’Aizen sur l’hollow-morphose, et avions été sauvé par Urahara Kisuke et son Hougyoku. Donc pour Shinji, Toshiro était un allié de poids, même plus puissant que moi, et que maintenant, bien qu’il est plus confiance en nous, les 8 Vizards d’origine, il choisit alors Toshiro comme second, et qu’il ne voulais pas faire la même erreur qu’avec Aizen, qu’il le voulait à ses côtés afin de garder un œil sur lui, et qu’au final il croyait encore en ses capacités. Croire en ses capacités... je compris alors l’ampleur de la méfiance que Shinji avait tout de même envers Toshiro. Alors que cherchais quoi dire à mon Chef sans dire de bêtises... Car même si il était le plus touché par la trahison, je l’étais tout aussi, un Shinigami qui était un des quatre membres d’un groupe spécial lorsque j’étais encore Taisho, et l’hors d’une nuit, je le cru lui et les trois autres morts, mais en fait, c’étais une mise en scène, au final à cause de cela, je fus transformé en hollow, puis après moi, vint Mashiro en seulement quelques secondes, je fus dès lors le premier à avoir subi la transformation, et je dus me battre contre ceux qui sont mes amis... je hais ce Tousen, tout autant que Shinji hais Aizen... Donc au moment ou je m’apprêter à répondre, Shinji reprit la parole.

-Enfin, je suppose que tu comprends… Et même s'il venait un jour à nous trahir, ce dont je doute il n'en resterait pas moins quelqu'un qu'il faut éliminer… Souvient-toi de ceci, Kensei: il doit être soit avec nous, soit mort. SI sa puissance est donnée à quelqu'un d'autre, comme Aizen… Je crois que de terribles choses pourraient en découler. Bref. Je crois que malgré tous, ensemble, les Vizard restent la force la plus puissante qu'il existe. Nous sommes l'arme capable de détruire Toushiro si jamais il refuse d'obéir…


Dans les paroles que je venais d’entendre, il conclu en parlant de la menace que Toshiro représenterait si il venait à nous trahir, qu’il faudrait absolument l’éliminer pour éviter qu’il ne passe entre temps entre de mauvaises mains, car il en découlerait des choses terribles. Puis, comme-ci il avait besoin de ce rassurer, il dit que les Vizards reste les plus puissants et que nous étions les seuls capable de le détruire si il refusait d’obéir... Je ne savais pas quoi dire sur tout ce que je venais d’entendre, car je fus pour le moins touché par le fait que Shinji se confia à moi de cette sorte, après tout, on se connaissait depuis maintenant a peu près 150ans facile. Le silence retomba dans la pièce, Shinji retourna dans son lit, toujours dans ses pensées. Je ne savais vraiment pas quoi faire... c’est pourquoi je décidais de ne pas rompre le silence qui c’était installé quand Shinji eu finit de parler, parce que plus qu’a tout autre moment, je décidais de bien réfléchir à ce que pourrais maintenant dire à mon Chef, qui semblait touché par la trahison, comme-ci elle datait d’hier.

-Shinji, je te remercie de m’avoir confié tout cela, et la seule et unique chose, que j’ai trouvé à dire à près tout ceci, c’est que tu pourras compter à jamais sur moi, en tant qu’ami avant tout, mais aussi en tant que Vizard, si besoin tu en as.


Je me tus, aussitôt car j’avais vraiment pas envie de couper mon Chef qui était maintenant perdu dans ses pensées, sur je ne sais quel sujet, je me demandais ce qu’il allait maintenant ce passer dans cette pièce, si je devrais pas partir afin de le laisser tranquille et seul... Je ne sais vraiment que penser, ni que dire de cette situation...


Dernière édition par Muguruma Kensei le Dim 29 Mar - 10:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Glandage. (pv Kensei)   Jeu 5 Mar - 18:55

Bon, ben, au moins, j'ai un allié. C'est déjà ça… Mais bon, si j'avais douté ne serait-ce qu'un seul instant de la loyauté de Kensei, je l'aurais foutu à la porte depuis un bon bout de temps. Je n'aime pas gardé des gens en qui je n'ai pas confiance près de moi… Sauf si c'est nécessaire, comme dans le cas précis qu'on à évoqué ci-dessus… Bref. La discutions, ou plutôt le silence, commence à s'éterniser. C'est ballot mais c'est la vie. JE suis de nouveau de mon lit, la cheminée manque encore… Il faut que je trouve un endroit ou me poser avec une cheminée. De toute façon, ce repère est compromis. Le Shiningami remplaçant en à donné l'adresse à Kyoraku Shunsui. Nous somme compromis… J'aime bien Shunsui. Je dirais même que c'est le Shiningami le plus cool que je connais, mais on ne peut pas avoir confiance en un capitaine, même s'il est cool. C'est tout simplement... Trop risqué". On ne peut pas faire ça. Donc il va falloir bouger… Mais trouver un lieu à Karakura est difficile. Influence très difficile. Il ne faut pas attirer l'attention… Sans quoi le changement de lieu n'aurait aucun intérêt. Il nous faut un endroit sur, secret, capable d'être défendu facilement. Un Bunker nucléaire? Pourquoi pas, mais ou trouver ça discrètement à Karakura? Eh puis, les cheminées dans un Bunker, c'est lugubre… Non, il faudrait trouver autre chose…

-Kensei, dis-moi… Tu n'aurais pas une idée d'un endroit à Karakura ou nous pourrions déménager? Parce que, même si, au fil du temps, ce repère à fini par être notre foyer à tous, trop de monde est au courant désormais. Nous sommes trop exposés ici… Et ça semble vraiment stupide d'attendre ici que les escadrons de la mort Shiningamis tombent du ciel. Qui plus est, le Quincy aussi est au courant… Enfin, cela fait vraiment trop de monde. Donc, tu ne saurait pas ou on pourrait bouger?

Ma requête n'est pas évidente, je le concède, mais quand même… Ça fait un moment que je réfléchis à cette situation inacceptable. C'est tout simplement invivable. On en peut plus continuer comme ça… Bref. Kensei et le premier à qui j'en ai parlé. Personne d'autre encore n'est au courant… Si ce n'est pas de la confiance, ça. Il en voulait, il en a. Bon. Il faut quand même que je trouve un endroit… Se cacher dans les habitations humaines? Pourquoi pas… Il faudrait crée une sorte de collocation… Mais bon. Pour ça, il nous faudrait de l'argent; Beaucoup d'argent… Enfin, je suppose que ce n'est pas un problème. Il suffit de se glisser hors de son gigai pour être invisible aux yeux du commun des mortels… mais l'argent, lui, restera visible. Alors comment faire? Prendre le contrôle du trafic de drogue de Karakura? Combiner ça avec les escroquerie de propriété, le trafic de chair fraiche, et accumuler en peu de temps une petite fortune? Ça me tenterait bien, mais… Ça apporterait beaucoup de complication. D'une part, les représailles qu'on pourrait exercer sur nous, et d'autre part… Je crois que la plupart es Vizard s'insurgeraient contre ça. Bref. Trouver une autre solution… Il faudrait pouvoir faire disparaître l'argent… On en créer. Bref. Comment faire le casse du siècle… Il faut y songer sérieusement. On n'ira nulle part sans argent. Donc il faut absolument qu'on en trouve… Demander à Lisa de vendre son corps? X), je ne cris pas qu'elle sera d'accord. Bref. Quand à l'endroit….

Oh! Illumination! J'ai l'endroit parfait. Qu'on pourra prendre sans ce battre. Un truc avec des cheminées, des belles pièces aux murs lambrissées, suffisamment vaste en tranquille pour nous tous… Inhabité pour l'instant. Et dont on est sur que le propriétaire ne reviendra pas… Le manoir des Bounts. Là-bas, on peut être tranquille pour un bount de temps, si vous excusez le jeu de mot. C'est facile à défendre, peu fréquenté, agréable. Bref, une sorte de paradis, en quelque sorte. Je lâche un large smile et reprend la parole.

Spoiler:
 

-Ça te dirait d'aller vivre dans le manoir des Bounts? L'idée m'est venue, comme ça, et elle à l'air classe… Bien sur, il faudrait faire toute une série d'aménagement avant, mais ça peut être cool. Voire même plus que cool. Alors? T'en pense quoi? L'idée t'emballe? Je suis prêt à faire toute les démarches nécessaires… Enfin bon. Alors, t'en pense quoi?

Eh oui, je sais, je suis un mec cool. Si vous n'étiez pas au courant, c'est que vous n'avez vraiment rien suivit. Bref. Et là, il ne reste plus qu'à être subjugué par la force de ma superbe idée, et attendre la réponse de mon brave Kensei… Mouhahahahaha!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Glandage. (pv Kensei)   Sam 7 Mar - 13:04

Je ne savais vraiment pas ni quoi faire, ni même quoi dire, dans la situation à laquelle je faisais face, car cela faisait longtemps que mon Chef ne s’était pas confié à moi de la sorte. Je me demandais si il comptait tout de même rompre le silence, car ne sachant pas comment agir, j’aurais préféré ne pas parler le premier. C’est alors que je laissais mon esprit s’échapper tout seul, là où il le désirait. En fait, je ne pouvais m’empêcher de repenser à combien tout cet histoire avec Sosuke avait était douloureuse pour Shinji, et c’est pour cette raison que je préférais le laisser tranquille, que je lui posais pas de questions supplémentaires, comme cela, je ne risquais pas de faire une quelconque boulette, car il suffirait d’une seul question, pour que la situation devienne désastreuse, mais bien sur, je n’avais pas envie d’une telle situation, car Shinji était plus pour moi que tout simplement mon Chef, un ami fidèle que je connaissais maintenant depuis plus d’une bonne centaines années. En qui je pouvais avoir confiance, pour n’importe quel sujet. Il était en plus de tout ça, le plus apte à diriger les Vizards... C’est pour cette raison que je décidais de lui faire totalement confiance envers le cas Hitsugaya, je choisissais aussi de lui adresser la parole et pourquoi devenir son ami, mais tant que nous ne savons pas tout de lui, je préférais tout de même ne pas trop m’attacher à lui. Car même si Shinji est le plus touché par la trahison, j’étais le second à être touché par celle-ci. C’est alors que mon esprit fit une remontée dans les événements qui s’étaient déroulés il y à 101ans en arrière. Je n’avais pas envie de ressasser tous ses anciens souvenir, je ne voulais pas trop m’attacher à Toshiro, car si un jour il venait à trahir, je préférais rien ressentir, mais bon... en réfléchissant de plus près à ce que mon Chef m’avait dit sur le Nouveau Membre, je m’aperçu que j’avais encore pas mal de question sur Toshiro a poser à Shinji, la principale était, comment ce pouvait-il qu’en six mois, il est réussi à devenir plus fort que chacun de nous, les Vizards qui le sommes depuis maintenant 100ans... Bref, je décidais tant bien que mal, d’arrêter de penser à toutes ces choses, et de revenir à l’actuelle situation. Heureusement que Shinji ne m’avais pas regardé à l’instant, sinon, il m’aurait à coup sur, demandé pourquoi je semblais si mal... bien que si il me l’avait demandé, je lui aurais répondu sincèrement. Je fus dès plus content, lorsque comme je l’avais espéré, mon Chef prit la parole, et cassa le silence qui devenait insupportable, bien que j’aime le silence.

-Kensei, dis-moi… Tu n'aurais pas une idée d'un endroit à Karakura ou nous pourrions déménager? Parce que, même si, au fil du temps, ce repère à fini par être notre foyer à tous, trop de monde est au courant désormais. Nous sommes trop exposés ici… Et ça semble vraiment stupide d'attendre ici que les escadrons de la mort Shinigamis tombent du ciel. Qui plus est, le Quincy aussi est au courant… Enfin, cela fait vraiment trop de monde. Donc, tu ne saurais pas ou on pourrait bouger?

Je fus quelque peu surpris de ce que mon Chef venait de me dire, après autant d’intensité et de confidence, auparavant, mais bon le sujet abordé me plus tout de même. Alors Shinji trouvait que notre repère n’était plus assez sur, et je suis d’accord avec lui, pour commencer, nous avions du faire connaître notre planque au Shinigami Remplaçant afin de lui venir en aide, et je pensais que c’étais le seul, mais mon Chef rajouta à la liste qu’un Quincy connaissait lui aussi l’emplacement de notre Hangar. Je réfléchissais à un endroit qui serait apte pour accueillir tous les Vizards ensembles, mais je n’arrivais pas à me concentrer, car même si un hangar tout moche n’est pas une planque idéale, après 100ans à vivre dedans, je m’étais habitué à y vivre, car tout de même, nous y avions apportés quelques aménagements super utiles, comme la salle souterraine, que j’aimais particulièrement, c’étais dans cette salle, que en général je passais le plus de temps, afin de m’entraîner. Mais bon vu que cette salle est une copie de celle de la Soul Society et qu’Urahara en a aussi une sous son magasin, peut importe l’endroit, nous pourrions avoir à nouveau une salle comme celle-ci. Alors que je me remettais à chercher un endroit parfait pour nouvelle planque, Shinji reprit la parole.

-Ça te dirait d'aller vivre dans le manoir des Bounts? L'idée m'est venue, comme ça, et elle à l'air classe… Bien sur, il faudrait faire toute une série d'aménagement avant, mais ça peut être cool. Voire même plus que cool. Alors? T'en penses quoi? L'idée t'emballe? Je suis prêt à faire toutes les démarches nécessaires… Enfin bon. Alors, t'en pense quoi?

J’aimais beaucoup l’idée que venait d’avoir mon Chef, le Manoir des Bounts seraient parfait, il était suffisamment grand, pour que chaque Vizard puisse avoir sa propre vaste chambre, bien sur j’insisterais pour le vaste, car au moins, je pourrais alors avoir a portée de main, dans ma chambre, mes instruments de musculation, la deuxième chose sur laquelle j’insisterais, sera la salle souterraine comme celle de notre hangar, en plus le terrain du Manoir, était suffisamment grand pour en accueillir, facilement au moins deux facile. J’appréciais vraiment l’idée de pourquoi pas vivre dans le Manoir des Bounts. Je décidais alors de donner comme mon Chef me l’avait demandé, mon avis sur l’endroit qu’il avait trouvé.

-Voici comme demandé, mon avis sur le Manoir Bounts, je suis complètement d’accord avec cet endroit, car il pourras tous nous accueillir, et que si tu le veux Chef, nous pourrions avoir chacun une Vaste chambre, et je tiens aussi à préciser que j’aimerais une salle souterraine comme celle qui se trouve sous notre hangar. Voilà, j’ai répondu à ta demande, juste dis-moi, si mes petites idées auxquelles j’ai pensé, te plaisent...?

Je m’arrêtais de parler quelque secondes, afin de premièrement reprendre mon souffle, et aussi pour savoir si, je pouvais lui poser les questions que j’avais encore sur Hitsugaya... Je ne savais pas si c’était le bon moment, pour les poser... Je décidais de ne pas poser les questions, comme ça, mais de prévenir et de demander à celui qui devrait me répondre, si pour lui, c’était le bon moment ou pas.

-Humm... Shinji, je sais que nous parlons, de notre prochaine planque... mais j’aimerais juste savoir une petite chose... j’ai encore quelques questions sur Hitsugaya-kun... alors... est-ce que pour toi, c’est le bon moment que je te les disent... ou tu veux que j’attendes quelques peu avant...? Car je comprendrais que tu veilles d’abord continuer sur la question du nouvel endroit qui nous servira de planque...

Je me tus, ne sachant plus quoi dire. J’espérais que mon chef approuverait mes dires, mais si ce n’est pas le cas, je le comprendrais très bien. Le silence retomba dans la salle, où nous nous trouvions.


Dernière édition par Muguruma Kensei le Dim 29 Mar - 10:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Glandage. (pv Kensei)   Sam 14 Mar - 2:12

Et merde, voilà qu'il repart dans son trip sur Hitsugaya. Bref. Pas super-folichons, comme sujet, mais bon, vu qu'il semble plus ou moins adhérer à mes idées formidables tout va pour le mieux. Pour le récompenser, on peut bien un peu lui dire ce qu'il veut entendre. Enfin, un peu… Dans la limite du raisonnable. Parce que, je dois avouer que je ne veux pas non plus passer la nuit là-dessus. Bref, au moins, l'avantage, c'est que je peux réfléchir en même temps. Réfléchir à cette putain de problème d'argent… Il nous faut trouver beaucoup d'argent et vite. JE suis encore pour cambrioler une banque, mais ce n'est pas facile non plus. Bref. En quelque mot, on n'est pas près non plus de s'installer dans le manoir. De plus, il va falloir qu'on fasse une révision complète de l'installation avant, pour être sur que rien ne manque. Bref. Relançons-le quand même un coup, il le mérite.

- Que veux-tu que je te dise sur Hitsugaya de plus? La majorité des choses importantes sont déjà passées… Mais bon, je suis tout de même près à répondre à tes questions. Après tout, je ne peux pas te sanctionner parce que tu t'intéresse à la structure de l'organisation interne des Vizard. Non, mais c'est vrai, sans rire, ce serait ridicule… Bref, passons sur ce genre de détails, il commence à se faire tard. A passage, tu dors le jour ou la nuit? Non, ce n'est pas que ça aie une importance vitale, mais ça reste une information pratique au cas où. Enfin bon. Alors… Hitsugaya… que veux-tu savoir sur lui? C'est vrai qu'il peut être une étrange énigme selon sous quel côté on le considère. Bref…

Bref. Donc, on fait quoi, maintenant? C'est de ça qu'il faut décider. Il faut que je convoque une assemblée des Vizards. On n'est pas dans une démocratie, mais si tout le monde fait ce qu'il veut ce ne sera pas l'idéal non plus. Bon, le mieux serait de fonder une société anonyme qui gérerait nos fonds, une fois nos fonds acquis. Cela nous permettrais de ne pas rester exposé, et d'être intracable ainsi que de disparaître rapidement en cas de problème. De toute façon, je fais confiance à notre groupe pour échapper à la justice… Il nous suffit d'abandonner nos gigai derrière nous et de s'en trouver des autres. Un Gigai sans personne dedans ressemble fort à un cadavre, surtout si on lui tire deux balles dans le crâne. Ce pourrait faire une illusion sans autre pareilles auprès des services de police de Karakura. Je vois d'ici les gros titres des journaux "un règlement de compte sanglant fais une quinzaines de victimes dans un manoir chic de Karakura, avec notre envoyé spécial sur place!" Je me suis toujours demandé pourquoi leurs envoyés étaient spéciaux. Mais bon. Passons. Concentrons-nous plutôt sur le problème qui nous occupe actuellement, à savoir: pourquoi Kensei garde-t-il la bouche close? Non pas que ça me dérange, mais ça reste un point important. Bah, prenons-le du coté positif, ça me permet de laisser mon esprit vagabonder dans plein de direction différentes. Bref. Passons. On serait en droit de se demander comment il est possibles que mes rp dérivent autant tout en restant à l'extrême limite du plus ou moins en rapport avec le sujet, mais on ne le fera pas. Le tout offert pas Connard.com. Bref. On passe là-dessus aussi, pour en revenir au problème de l'argent. Utiliser du gaz soporifique pour endormir les corps? Mouaif. Ça pourrait être une solution, les âmes comme nous autre Vizards ne somme pas affectés par ce genre de truc. Mais ça reste fort désagréable. En plus, ceux qui visionneront les enregistrement de sécurité vont péter un câble quand ils vont voir les sacs bouger tous seuls. Donc, autre chose mais dans la même lignée ce serait correct. Ou pas. Bref, ça reste beaucoup de possibilité à envisager, il faudrait que je me repose un peu pour démêler tout ça. Non, ce n'est pas ce que je fais de puis toute à l'heure, chose médisantes! Bref. Je me tourne vers Kensei avec un air du genre: je suis là, je suis patient, pose ta question. Non, mais c'est vrai, s'il demande à ce qu'on continue de parler d'Hitsu il doit bien avoir encore d'autre questions sur lui… Sinon, il aurait laissé la conversation flotter. Bref.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Glandage. (pv Kensei)   Dim 15 Mar - 11:11

Je me tenais tranquillement devant mon Chef, qui était encore de réfléchir à je ne sais pas quoi, comme à son habitude, il semblait vraiment perdu dans ses pensées, aussi, en général, pas seulement, mais quiconque le regarderait quand il est comme ça dans ses pensées aurait l’impression qu’il ne devait pas parler, car même si il parlait Shinji ne l’entendrait pas, voilà l’impression que laisse le plus haut gradés quand il pense. Bref, et oui, à force de traîner avec un Chef et Ami qui n’arrête pas de dire ce mot, toutes les minutes, j’ai étais touché, et malgré moi, maintenant je suis devenu quelqu’un qui comme lui, dit ce mot, mais j’en suis pas encore à le dire toutes le minutes, encore heureux, sinon, on aurait commencé à m’appeler Shinji, ^^. Sinon, je me demandais réellement ce qui pouvais bien autant captiver celui qui était mon ami depuis plus de 150ans, pour quelle raison son visage ressemblait à celui de quelqu’un qui cherchait une solution et qu’il avait beau en trouver, elle n’était jamais valable, donc il devait encore et toujours en trouver d’autres. Voilà, ce que je voyais en fait, en regardant le visage de mon Chef, et non pas comme si il était normal et qu’alors mes yeux auraient été regardait le reste, ses yeux car en général quand je parle à quelqu’un, j’aime le regarder dans les yeux, mais bon passons, je ne savais pas vraiment pas quoi faire, en attendant que Shinji me dise si c’étais le bon moment pour que je puisse poser mes questions sur le Nouveau membre, je me mis à réfléchir aux questions que je pourrais poser une fois que j’en aurais eu l’accord. Il y avait bien entendu celle qui me tracassait sans relâche, moi qui a passait des années et des années à m’entraîner dans un premier pour arriver à maîtriser mon Zanpakuto dans ses deux évolutions, mais aussi à maîtriser le plus possible, mon masque qui est la force obtenu par nous autres Vizards, et Hitsugaya arrive et il est le plus fort de nous tous..., il y avait quelque chose qui m’échappait, que je ne comprenais pas. Bref, je me devais de trouver d’autres questions à poser sur Toshiro, et j’en trouvais quelques une, même si elle me paraissait tout de même quelque peu futile, car j’étais parti avant qu’il n’ai réussi à maîtriser son Hollow Intérieur, alors j’avais envie de connaître les quelques petits détails, comme, combien de temps avait-il au final mis pour terminer son combat intérieur, combien de temps arrivait-il à combattre avec son masque... bref parce que de ce que je me souviens, le Shinigami Remplaçant avait frôler la mort de près, mais il avait réussi au bon moment à revenir vainqueur, heureusement pour lui, car quelques secondes plus tard, nous aurions du le tuer lui et le hollow qu’il était devenu. Je m’arrêtais maintenant de réfléchir car en dehors de ce que j’avais déjà trouvé, je n’arrivais pas trouver d’autre questions sur le nouveau membre, c’est alors que Shinji me parlât.

-Que veux-tu que je te dise sur Hitsugaya de plus? La majorité des choses importantes sont déjà passées… Mais bon, je suis tout de même près à répondre à tes questions. Après tout, je ne peux pas te sanctionner parce que tu t’intéresses à la structure de l'organisation interne des Vizard. Non, mais c'est vrai, sans rire, ce serait ridicule… Bref, passons sur ce genre de détails, il commence à se faire tard. A passage, tu dors le jour ou la nuit? Non, ce n'est pas que ça aie une importance vitale, mais ça reste une information pratique au cas où. Enfin bon. Alors… Hitsugaya… que veux-tu savoir sur lui? C'est vrai qu'il peut être une étrange énigme selon sous quel côté on le considère. Bref…

Il avait de nouveau un visage normal, je fus content qu’il avait finalement réussi à élucider son mystère, et que maintenant même si ça ne l’intéressait pas plus que ça, il m’avait alors donner son accord pour que je puisse lui poser mes questions sur Hitsugaya, j’étais au fond, désolé de lui prendre la tête avec toutes mes questions, mais j’étais super curieux et en plus, tout cela, c’était passé pendant que j’étais en voyage privée. Donc le seul qui pouvais répondre à mes questions, ne pouvait être que le Chef de Vizards, lui-même. Bref, je regardais Shinji dans les yeux, et je remarquais au passage, qu’il faisait encore une drôle de tête, genre «je suis là, pose tes questions...» donc sans tarder je me devais de lui poser les fameuses questions.

-En fait, j’ai quelques petits détails que je voudrais connaître, et une vraie question. Ok, j’y vais, j’étais avec vous au début, quand il faisait son combat intérieur, mais je suis parti juste après mon tour, alors j’aimerais savoir combien de temps il a mit pour le conclure et bien entendu, combien de temps peut-il tenir en combat avec son masque...? Voilà pour les petits détails, la question arrive, en fait elle me tracasse beaucoup même, comment en 6mois, ce petit a-t-il fait pour dépasser chacun de nous en force, alors que nous cela fait plus de 50ans que nous entraînons...?

J’étais maintenant content d’une chose, j’allais pas tarder à avoir une réponse à l’importante question que je me posais depuis que mon Chef eu fini de m’expliquer tantôt, l’actuel situation avec Hitsugaya avec ses méfiances... Bref, c’était maintenant à mon tour d’attendre tranquillement qu’il me réponde quand il le voudrait, je n’étais pas pressé du tout, car comparais aux autres, je n’aimais pas trop dormir, bien entendu, je ne peux pas ne pas dormir, mais je dors pas plus que ce que mon corps à besoin, en général ça me fait donc 6 heures de sommeil par jours, de 2h00 à 8h00 du matin, en parlant de ça, il m’apparut que Shinji m’avait d’ailleurs posé une question là-dessus, je me devais de lui répondre.

-Excuses-moi, j’ai oublié de répondre à ta question. Je dors bien la nuit, mais je suis celui qui du groupe, à besoin le moins de sommeil, en l’occurrence, vu que je n’ai besoin pour être en forme que de 6h00 de sommeil, je suis le dernier couché et le premier levé... Bref, pourquoi une telle question, Chef...?

Vu que j’avais réagis après coup, j’espérais que mon Chef, ne ferait pas la même erreur que moi, et qu’ainsi, il n’oubliera pas de répondre à toutes mes questions, concernant Hitsugaya et aussi la question du sommeil... En attendant je me mis bien en face de lui, et croisa mes bras sur mon ventre, bien que rester debout, ne me fatiguais pas, je commençais soudainement à avoir une envie de m’asseoir.


Dernière édition par Muguruma Kensei le Dim 29 Mar - 10:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Glandage. (pv Kensei)   Lun 16 Mar - 3:43

Eh bien… Parlons d'Hitsugaya… Comment est-ce qu'il est devenu si fort? Eh bien, je me le demande aussi, à vrai dire. Il est parti très fort… Et monté très haut... Il est devenu capitaine très rapidement… Une étoile montante, en quelque sorte. Mais ça, il ne m'appartient pas de l'expliquer. Ce que je dois raconter, apparemment, c'est comment il à eu son masque. Une bien triste histoire…

-Eh bien, son masque, il l'a maîtrisé tout seul. Déjà, c'est une histoire compliqué, car il à conclu un pacte avec son Zampakutoh pour l'avoir, puis il l'a maîtrisé dans le parc… Mais il était dans un sale état, alors on l'a récupéré et soigné. Après, on lui a expliqué la situation, et il a compris que la soul Society ne le laisserait jamais en paix s'il retournait auprès d'eux… Après cela, il a commencé à progresser, très rapidement… Je l'ai déjà dit, mais c'est un génie. Il y a des gens, comme ça, qui ne sont pas fait comme nous… Bref. Toi aussi, Kensei, tu peux redevenir plus fort en travaillant. Je ne doute pas un seul instant de ton potentiel. Mais ce type, c'est carrément autre chose… Bref, on ne peut pas décrire ça comme ça, c'est trop changeant, trop éphémère…

Tien, en parlant de ça, j'ai presque envie de bouger un peu. Ces longues conversations au coin du feu, enfin façon de parler car la cheminée n'existe pas, même si on devrait en avoir une sous peu. Bref. On pourrait ce faire un truc avec Kensei… Un truc un peu plus dynamique que cette conversation languissante sur un génie qui casse les couilles. Ils sont trop fort, ces génies, que voulez-vous… Et ils nous font chier… Bref, dynamisons-nous un peu. Il faut tourner ça de façon élégante. Pour ça, commençons par s'extirper délicatement de notre couette, sauter sur nos pieds, et s'appuyer contre le mur après un tel effort. Bref. Le point positif, me voila debout. Donc, récupérant de cet effort intense, je me tourne vers Kensei et luis sort quelque chose qui roxxe, comme:

-Bon, on se bouge un peu mon chou? Un peu d'exercice, ça te tente? Moi, je serais plutôt pour. Un petit entraînement amical, ça t'intéresse, non? Eh puis, ça nous permettrais de nous faire progresser… Alors, t'en pense quoi, prêt à te prendre une dérouillée? Bref, si ça t'intéresse, rejoins-moi au sous-sol… Y'a de quoi se battre sans tout casser. Ca qui serait un point un peu positif, pour une fois. Allez, j'y go…

Eh oui, je vous avais prévenu que ça allait roxxer. Bon, maintenant, quoi faire? Je m'écarte du mur de soutènement (le mur que me soutient XD? Petit jeu de mot^^) et je descends l'escalier d'un pas léger et gai, posant ma fière caquette sur mon front… Hop, je sens qu'il va mordre à l'appât et qu'il va me suivre, pour se faire joyeusement exploser! Que de beau en perspective… Bref, en même temps, Namakemono dors un peu donc ça fais une ombre au tableau, mais bon… On va quand même s'amuser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Glandage. (pv Kensei)   Mar 17 Mar - 18:35

Je me tenais maintenant comme depuis un bon moment d’ailleurs, pile en face de celui qui était autre fois, tout comme moi, un Taisho du Gotei13, il était plus précisément, le Gô Ban Tai Taisho, tandis que moi j’étais le Kyû Ban Tai Taisho, mais plus que tout, il était maintenant le Chef des Vizards, et maintenant plus que de ceux qui le sont devenus il y a environ 100, mais de tous ceux qui le sont devenus il y a peu, notamment le nouveau membre qui, d’ailleurs me surprenait toujours de le compter des nôtres, l’Ancien Jù Ban Tai Taisho, Hitsugaya Toshirô! Bref, j’étais face à face avec Hirako Shinji, je venais de finir de lui poser mes questions, et j’attendais patiemment en apparence alors qu’à l’intérieur, l’impatience dominait, les réponses qu’il allait m’offrir. Il en mettait du temps pour me répondre, mais j’en fus pour le moins du monde, pas surpris du tout, car des brides de notre conversation ayant le même sujet me revenais et je me souvenais donc quel sujet pas facile Hitsugaya était pour mon Chef. Tout cela, car il agissait pareillement qu’envers celui qui était son FukuTaisho et qui l’a trahi, bref, je savais donc pourquoi il mettait autant de temps à répondre, il cherchait les bons mots pour m’expliquer au mieux la situation, pour faire tout son possible afin de répondre du mieux qu’il peut aux questions posées. Je me demandais soudainement une autre chose, comme les 6 autres Vizards agissent-ils envers Hitsugaya-kun, l’ont-ils acceptés dessuite, ont-ils eux les mêmes questions que moi... Je n’en savais rien, et j’aimerais bien le savoir en réalité. Mais je ne demanderais pas cela à Shinji, non c’est bon je lui avais assez posés de questions sur l’Ancien Jù Ban Tai Taisho comme ça, non, je demanderais à chacun de mes frères et sœurs sont avis sur la question et comme ils l’ont vécus... Soudainement, alors que je ne mis attendais pas tout à fait, mon Chef décida de me répondre tout de même. Il me tarde d’entendre ce qu’il va me dire. Bref!

-Eh bien, son masque, il l'a maîtrisé tout seul. Déjà, c'est une histoire compliqué, car il à conclu un pacte avec son Zanpakutoh pour l'avoir, puis il l'a maîtrisé dans le parc… Mais il était dans un sale état, alors on l'a récupéré et soigné. Après, on lui a expliqué la situation, et il a compris que la soul Society ne le laisserait jamais en paix s'il retournait auprès d'eux… Après cela, il a commencé à progresser, très rapidement… Je l'ai déjà dit, mais c'est un génie. Il y a des gens, comme ça, qui ne sont pas fait comme nous… Bref. Toi aussi, Kensei, tu peux redevenir plus fort en travaillant. Je ne doute pas un seul instant de ton potentiel. Mais ce type, c'est carrément autre chose… Bref, on ne peut pas décrire ça comme ça, c'est trop changeant, trop éphémère…

Nani, alors comme ça, Hitsugaya, d’après Shinji devait son immense puissance, du simple fait que celui-ci est un génie, comme il n’en a pas eu depuis des années. Je fus pour le moins que l’on puisse dire surpris par ce que je venais d’entendre, surtout venant de la bouche du CHEF des Vizards. Le plus surprenant pour moi, vint quand Shinji me dit qu’il avait maîtrisé son Hollow Intérieur tout seul, sans avoir eu besoin de notre aide comme ce fut le cas pour Kurosaki, qui serait mort si nous ne l’avions pas aidé, je trouvé que ça n’avait pas de sens, même nous, sans Urahara-kun, nous n’aurions tous péris... Bref, je ne devais pas m’attarder sur les détails, je fais entièrement confiance à Shinji, donc je me dois aussi probable qu’elle me paraisse, croire en ces paroles. Il nous compara aussi à lui, qu’il était différent et que nous ne pouvions rien y faire, c’est comme ça, c’est un génie et nous non. Il dit même, ce qu’il ressentait à mon égard, bien que je lui avais rien demandé de tel, donc il me dit qu’en travaillant dur, je pourrais redevenir plus fort, et qu’il ne doutait pas un seul instant de mon potentiel. Il conclut en disant que Hitsugaya, c’est totalement autre chose et que l’on ne pas le décrire comme ça, car c’est trop changeant, trop éphémère. Bien que secoué par ce que je venais d’entendre sur le Nouveau Membre de notre organisation, je fus content de voir que mon Chef, croyait encore en nous, les Premiers Vizards, ça me regonflas à bloc, oui, je n’allais pas me laisser battre par lui, je suis Vizard depuis 100ans, pas moyen qu’un Vizard depuis seulement quelques mois, soit plus fort que moi, génie ou non d’ailleurs. Alors que je tassais toutes les informations reçues, et que je commençais à réfléchir afin de savoir, si l’éclaircissement que je souhaitais avait eu lieu, Shinji, à ma grande ne se trouvait plus dans sa couette, mais belle et bien debout, appuyé contre un mur, car il venait à peine de se lever, et donc il tenait pas encore bien sur ces deux jambes. Il se tourna alors vers moi.

-Bon, on se bouge un peu mon chou? Un peu d'exercice, ça te tente? Moi, je serais plutôt pour. Un petit entraînement amical, ça t'intéresse, non? Eh puis, ça nous permettrais de nous faire progresser… Alors, t'en pense quoi, prêt à te prendre une dérouillée? Bref, si ça t'intéresse, rejoins-moi au sous-sol… Y'a de quoi se battre sans tout casser. Ce qui serait un point un peu positif, pour une fois. Allez, j'y go…

Mon chou, ce fut la première chose qui me marqua, mais le connaissant, c’était bien entendu pour rire, donc je ne m’attardais pas sur ce petit détail, mais je préférais l’idée qu’il me proposait pour la suite de notre entretien, un petit entraînement amical entre lui et moi seulement. J’aimais vraiment beaucoup cette idée, de pouvoir progresser, car j’avais en ligne de mire, le combat prochain contre les membres du Hueco Mundo et les trois traîtres. Bref, le Chef ce mit même à me narguer en disant qu’il allait me mettre une dérouillée... puis sans attendre ma réponse, il se dirigea au sous-sol, car comme il l’a précisait, dans la salle d’entraînement, nous pourrions nous donner à fond, sans rien casser, il parti sans moi, dans notre salle aménagé spécialement pour nous entraîner. Donc avant que je comprenne tout ce qui venait de ce passer, je me retrouvais maintenant tout seul dans la salle. Il avait osé me dire à moi, si je comptais venir m’entraîner, moi qui passait le plus de temps à faire mon possible afin que mon physique tienne le coup en faisant de la musculation, et je suis aussi celui qui m’entraîne le plus. Bref, je serrais Tachikaze bien fort par le manche, à la différence de contre Ichigo-Hollow, je n’avais pas encore sorti mon Shikai, je descendis tranquillement par les escaliers dans la salle d’entraînement, Shinji se tenait debout, déjà près pour l’entraînement. En arrivant, je me mis en face de lui, et je sortais mon Zanpakuto de son fourreau. Et regardant mon Chef dans les yeux.


-Nous commençons... Chef? Ou bien tu te défiles en fin de comptes!


Dernière édition par Muguruma Kensei le Dim 29 Mar - 10:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Glandage. (pv Kensei)   Jeu 19 Mar - 2:46

Finalement, quel connard prétentieux, ce Kensei! Non, mais franchement, il croit ne serait-ce qu'une seule seconde pouvoir ma narguer sans se faire éclater la tête? Eh bien, il est d'un optimisme à toute épreuve. Bref, moi, l'optimisme, j'ai un peu envie de dire que je m'en fous. Bref. Je préfère encore lui latter la gueule. Le léger problème, c'est que même si moi j'ai envie de lui faire manger ces dents, Namakemono a envie de dormir. Ca veut dire ni Shikai, ni Bankai. Je n'ai vraiment pas envie de m'engueuler avec mon zampakutoh, pour qu'il se transforme en sucette la prochaine fois que je dirais Bankai. Oui, mon Zampakutoh est un salopard lui aussi. Quoique, c'est bon les sucettes. Bref, on s'en fout. On va commencer "l'entraînement" gentiment. Après tout, on n'est pas des salauds non plus.

-alors, mon gros, prêt à débuter? Depuis que t'es parti, je mange ce que je veux chez moi. Alors tranquillos… Bon, je ne vais pas commencer trop méchamment, même si t'es pô mal moi je roxxe trop! T'as même vu mon magnifique sourire Colgate? Eh oui, c'est ça, avoir la classe. Et en plus, je vais te battre. Ca fait longtemps que je ne m'étais pas un peu dérouillé, ça va pouvoir me faire un peu plaisir. Ce qui ne veut pas dire que toi, tu va me dérouiller; C'est juste une petite expression signifiant qu'il va y avoir de sport. Bref. Donc, pour en revenir à des propos un peu plus intéressants… Je crois que je ne vais pas dégainer mon Zampakutoh. T'en pense quoi? Ouais, en fait, je m'en fous totalement. Allez, let's fight!

Et hop, je décolle et passe derrière lui de mon shupershumpo® avant de lui assener une manchette dans la colonne vertébrale. Voila, avec ça il va avoir le dos droit, n'est-ce pas? Hop, j'en profite pour lui retourner un coup de pied dans le ventre, parce d'un faut être gentils, après tout. Tien, eh puis pour la route, je lui mets un coup de Zampakutoh (encore dans son fourreau, ça fait plus coup de bâton, mais bon, on s'en fout, l'effet est déjà pas mal vu comment il réagit). Bref. Bon, on en va pas non plus trop lui taper dessus, si? Boaf. J'ai un peu la flemme de le latter plus. C'est le moment de refaire un de mes génialissime discourt, ne pensez-vous pas? Allez, je me lance. Mais quoi lui dire exactement? Là est le problème. Il faut un truc kewl, sinon ce n'est pas la peine que je parle. Disons un petit chambrage avec une atteinte à la virilité.

-Mais en fait… T'es naze! Remarque, je l'ai toujours dis. Bref. Tien, ça me fais penser, un autre truc que j'ai toujours dit et qui se vérifie à nouveau. Franchement, il faut être un peu, voir même carrément une tapette pour se décolorer les sourcils, hein? Bref. Dans tous les cas, tu es un peu, voire même beaucoup, naze. Bref, on s'en fout, j'enchaine. On continue? On ne va tout de même pas s'arrêter en si bon chemin…

Je recommence à bouger. Enfin, non, c'est faux: je recommence à bouger vite]. Je lui mets un aller retours de sabre qui fait ici office de batte de base-ball, avant de lui enfoncer un poing de roc dans les côtes. Voila qui est époustouflant, non? Bref, une petite balayette qui le fauche, et j'enchaine avec un coup de pied destiné à lui éclater la tête sur le sol. Je me recule de quelques pas, et le regarde d'un air de pitié. Il ferait mieux de se battre plus sérieusement, sinon il va finir par morfler plus que carrément. Bref. Moi, ce n'est pas mon rôle de faire tout ça. Je lui décoche un nouveau coup de pied avant de sauter et de me laisser atterrir sur son dos. Voilà qui devrait le calmer un peu. Bref. Je me redresse et m'éloigne de quelque pas… il serait temps qu'il commence à se réveiller, parce que là…

Citation :
Dégâts reçus: 0… J'encaisse tout
Stats en début de tour: 3600 pv, 3000Re
Action 1: Attaque physique (35)
Action 2: Attaque physique (32)
Action 3: Attaque physique (30)
Action 4: Attaque physique (30)
Action 5: Attaque physique (30)
Action 6: Attaque physique (29)
Action 7: Attaque physique (29)
Action 8: Attaque physique (27)
Action 9: Attaque physique (27)
Action 10: Attaque physique (26)


Dégâts totaux infligé: 295 sur Kensei

Perte totale de Re: 0


Stats en fin de tour : 3600pv, 3000Re.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Glandage. (pv Kensei)   Dim 29 Mar - 9:58

Je me tenais face à face à Shinji, j’attendais qu’il se décide à commencer enfin notre entraînement amical, que lui-même avait proposé et qui sans même attendre une réponse de ma part était déjà parti dans la salle prêt, comme-ci il savait que j’allais venir quoiqu’il arrive, bien entendu qu’il le savait, ce ne m’avait pas du tout surpris, sa manière d’agir, non, par contre ce qui m’aurais surpris ce qu’il n’agisse pas comme il l’a fait, car pour commencer, cela ne lui aurait pas ressemblé, ensuite, parce qu’après 100ans de vie commune, chacun des Vizards, connaissaient les sentiments, les préférences, les envies, les tics, des uns et des autres... en gros, nous nous connaissons parfaitement maintenant... même si les liens qui unissent sont bien plus forts aujourd’hui, ils étaient déjà, ..., ..., comment dire..., euh..., je vais pas me casser la tête..., forts, oui, ils étaient déjà forts lorsque nous étions encore que ce soit Taisho ou FukuTaisho du Gotei13. Bref, non, mais vraiment qu’attends Shinji, je lui ai pourtant demandé de commencer, sans vraiment lui dire directement certes, mais bon quand même, ce n’est pas ma faute là... alors que je m’attendais qu’il m’attaque, il me fixa et me parla... j’aurais du m’en douter, venant de lui, il ne peut pas, ne pas dire de belles paroles lors d’un combat, même si ce combat est pour un entraînement amical... bref, essayons d’écouter attentivement ce qu’il va me dire... Non, mais c’est quoi ces paroles qu’il vient de dire à mon encontre... il allait me dérouiller, sans que moi je le dérouille, même si je sais que ces paroles sont destinés à m’énerver, je ne pouvais pas le laisser parler ainsi, même si c’est amical, car depuis quand, le Chef dénigre la puissance de ses camarades, surtout la mienne, moi qui si il n’y avait pas Toshirô, serais le mieux placé pour être son second... non, il était allé trop loin et le comble, il se vante en disant qu’il ne dégainera pas son Zanpakuto..., non mais vraiment, c’est quoi son problème..., mais bon une chose que je ne pouvais pas lui reprocher, c’est que au moins maintenant il m’attaquait... j’avais même la preuve qu’il ne dégainerait pas son Katana, oui, car il m’attaque avec alors qu’il est encore dans son fourreau... sinon, pour le reste, la seule qu’il fait pour le moment, c’est de m’attaquer avec ses pieds et ses mains... alors qu’il m’attaquait, il s’arrêtait afin d’une fois encore me parler... pfff, je sentais la catastrophe de ses paroles avant même qu’elle ne sorte... je le fixais, attentif a ce qu’il allait me sortir cette fois... j’espérais qu’il n’en rajouterait pas trop, car pas du tout, pour lui serait tout simplement impossible... la preuve, alors comme ça, je suis naze, il en a de bien bonne des fois, ..., ..., ..., alors comme ça, je suis une tapette parce que je me suis décoloré les sourcils, non mais, il veut vraiment que je m’énerve, il sait très bien, que j’ai toujours était comme ça, mais apparemment ça l’amuse de dire de telles choses, alors laissons le s’amuser... après ces paroles, il recommença à m’attaquer... Quel enfoiré, il m’avait dit qu’il commencé tranquillement, pourtant il me fit une balayette, non mais vraiment, c’est vachement tranquille comme début, que de faire que je me retrouve par terre... le comble fut qu’après m’avoir donné un coup de pied, il sauta et il atterrit..., où je vous le demandes..., bien entendu, sur mon dos, tchhh, comme osait-il s’asseoir sur mon dos..., il ne resta pas dessus très longtemps... car il se redressa et recula de quelques pas... quoi, avait-il encore l’intention de me parler... bref, je commençais par me relever, n’ayant pas de quelque chose cassé dans mon dos, a cause de son foutu saut..., je fus surpris, il n’avait toujours pas parler et il semblait ne plus bouger..., mais qu’attend-il...? Peut-être que je l’attaque, si c’est ça, je me dois de parler moi aussi, afin de le pourrir, ou du moins tenter de le pourrir, car hélas, je n’ai pas SA facilité pour ça... Bref, je le regardais attentivement et me lancer dans un petit spitch...

Spoiler:
 

-Chef, c’est tout ce dont tu es capable... par si c’est le cas, tu vas avoir du mal à comme tu l’as dit, me dérouiller, car je sais pas, si tout ce que tu as dit, tu le penses vraiment, mais tu ne devrais pas sous-estimer la puissance d’un de tes camarades qui t’accompagnes depuis maintenant 100ans... Bref, à mon tour d’attaquer maintenant...!


Voilà, je ne disais pas plus, car comme je l’ai déjà expliqué, je ne suis pas doué comme mon Chef pour faire des discours qui roxxe... car en générale, il dit des choses qui roxxe vraiment, mais là, vous n’avez pas pu vous en rendre car les choses qu’il a dit depuis que nous sommes dans la salle d’entraînement, ce sont des critiques à mon égard... mais bon, il était temps que je me préoccupes de l’attaquer à mon tour... Allez, c’est parti, puisqu’il ne m’a pas attaqué avec son Zanpakuto, j’en ferais de même, du moins pour ce tour... bref, allons-y, hop Shunpo dans sa direction, non pas pour arriver derrière lui, mais bien en face et hop enchaînement de deux coups de pieds avec un bon vieux coup de poing au milieu..., mais bon, j’avais hélas, perdu en force à cause de mon long voyage personnel..., malgré ça, je ne pouvais pas, comme il l’avait dit lui-même, m’arrêter en si bon chemin... aussi je continuais mon élan... hop, un autre Shunpo, pour apparaître sur son côté gauche et la encore en enchaînement équivalent à l’autre au niveau des coups que je lui portait à la suite, qu’ils soient de pieds ou de poings..., je reculais de quelques pas, afin de juste pour quelques secondes penser à une autre attaque... Je trouvais presque instantanément, j’allais lui faire la même chose qu’il m’avait fait, une balayette, coup de pied et un saut afin d’atterrir sur son dos, la seule qui changerait sera le nombre de coups de pieds... Bref, hop et de trois Shunpo utilisé, j’arrivais rapidement sur lui et je lui mettais un bon coup dans les jambes, il fut déséquilibré et tomba à son tour sur le sol, sans lui laisser de repos, j’enchaînais avec un coup de pied et le saut où j’atterrissais sur son dos..., bizarrement, c’était confortable d’être sur lui, mais je ne voulais pas rester là longtemps, un fois que je me fus relevé, je lui mettais un dernier coup de pied, dans son côté droit et je me reculais tranquillement de quelques pas. Il savait maintenant quel effet ça fait d’être mis la face contre le sol...

Citation :
Dégâts reçus: 295 J'encaisse tout
Stats en début de tour: 2855pv, 2000Re
Action 1: Attaque Physique (32)
Action 2: Attaque Physique (30)
Action 3:
Attaque Physique (28
Action 4:
Attaque Physique (27)
Action 5:
Attaque Physique (25)
Action 6:
Attaque Physique (23)
Action 7:
Attaque Physique (21)
Action 8:
Attaque Physique (20)
Action 9:
Attaque Physique (19)
Action 10:
Attaque Physique (17)
Dégâts totaux infligé: 242 sur Shinji
Perte totale de Re: 0

Stats en fin de tour: 2855pv, 2000Re.


Dernière édition par Muguruma Kensei le Dim 5 Avr - 10:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Glandage. (pv Kensei)   Dim 5 Avr - 15:41

De nos jours la vie est dure (+1 Tousen!). Mais des fois, on s'éclate vachement. Comme quand on voit que le type en face de nous s'échine à nous frapper sans succès. C'est relativement fun de le voir gigoter dans tout les sens comme un asticot, pendant que j'utilise mon énergie style Hanki pour esquiver de façon formidable. Eh oui, je roxxe! En même temps, je l'avais prévenu. Donc, tan pi pour lui s'il à tapé à coté. Moi, je ne ferais pas de pitié… Je me relève et lui lance un sourire de la mort qui tue. Avant de lui décocher un coup de Zampakutoh dans les dents, Et un coup de pied façon balayette pour éclaircir un peu les chose. Tien, eh puis, même si ce n'est qu'un entraînement, on peu quand même faire appel à notre Hollow, non? Après tout, on est là pour ça. Ça me fera un peu d'exercice pour ma maîtrise du masque. Mais avant ça, une petite bafouille histoire de lui faire sentir que même s'il est un peu inutile, je l'aime bien quand même.

-Eh bien… tu semble un peu pris au dépourvu parce que j'ai esquivé tes coups. Mais, que diable, il te faut un peu plus d'énergie! Dynamise tes mouvements, fais jouer tes muscles sous ta peau tendue, deviens un peu plus intéressants! Bouge, va, cours, vole, et venge-toi (pout changer)! Ah, eh puis, tu es quoi, au juste? Un Shiningami ou un Vizard? Alors? Montre-moi ton masque! Regarde à quoi ça ressemble, un masque, un vrai…

Durant ce petit discours, tout petit je le concède, j'ai lentement élevé ma main gauche (celle qui ne tien pas mon Zampakutoh… Normal. Seul un imbécile come le Shiningami remplaçant changerais son zampakutoh de main pour activer son masque avec ma main droite comme il el fait. Si un adversaire profiterai de cette faille pour l'attaquer, il ne pourrait probablement pas résister, et perdrais un bras, si ce n'est plus. Bref. Donc, moi, je le fais de la main gauche, gardant la droite avec Namakemono dedans, prêt à parer si l'autre tentait de profiter de cet instant de faiblesse. Bref.) Et je condense l'énergie de Hollow autours de ma main, faisant lentement remonter le mien à la surface. Pas question de sortir mon Shikai, ce n'est pas un combat vital et Namakemono à la flemme. Il faut mieux ne pas lui déplaire, si je ne veux pas que cet enfoiré se transforme en trompette en plastique la prochaine fois que je dirais "Bankai" dans un combat contre une espada. Bref. Mais par contre, mon Hollow, je peut le faire remonter just on the line, de façon à pourvoir maîtriser une partie de mes pouvoirs.
Spoiler:
 
Je fais un rapide mouvement vers le bas, et lui décoche deux coups de Zampakutoh quasi-simultané. Rien à dire, c'est quand même plus fun de se battre avec un masque. On est plus rapide, plus véloce, et on roxxe nettement plus. Allez, one two three, four! C'est parti! Je lui balance mon sabre à la figure et en profite pour lui décocher trois coups de poing ultra-rapide dans le plexus solaire, et de rattraper mon zampakutoh au vol pour lui mettre un coup de la garde dans le mentons. Ouille pour lui. Pas de bol, quand je m'y mets, c'est pour de vrai. Je me retourne de nouveau vers lui, et, de ma voix de Vizard toute caverneuse, je lui dis encore deux-trois mots. Juste histoire de, parce qu'il le faut bien. C'est toujours plus fun les combat où ça parle un peu.

-Je comprends ton désarroi… Moi aussi, je l'ai subit, il y a bien longtemps. Mais maintenant, j'ai dépassé ce cap. Te rends-tu compte? C'est quelque chose de dur, mais c'est la vie. Faut-il que je fasse rentrer ça de façon plus nette dans ton crâne? J'ai encore toute latitude pour le faire… Ma marge de manœuvre me semble suffisante. Eh oui, ce n'est pas pour rien que je suis le chef des Vizard… Bref. Allez, bouge-toi, tu n'entraîne que dalle, là. Voyons-voir si tes heures de muscu t'ont fait progresser ou niet. A voir. On continue?

Je bouge encore à ma vitesse surréaliste et lui décoche un coup de Zampakutoh, celui-là renforcé pour toute la puissance de mon Hollow. Ca devrait le faire se tenir tranquille pour un bon bout de temps. Dans le cas contraire, je décoche quand même un double coup de pied sauté à l'aveuglette, on verra bien ce que ça donnera.

Citation :
Dégâts reçus: 242… Je réduit de 15 avec le Hierro et de 227 avec le Hanki
Stats en début de tour: 3600 pv, 3000Re
[hors action: Hanki sur les coups physique, 227 Re dépensé pour 227 dégâts prévenus.]
[hors action: activation du masque, 350Re]
Action 1: Attaque physique (35)
Action 2: Attaque physique (32)
Action 3: Attaque physique (30)
Action 4: Attaque physique (30)
Action 5: Attaque physique (30)
Action 6: Attaque physique (29)
Action 7: Attaque physique (29)
Action 8: Attaque physique avec masque (27+250, action de masque 1/6)
Action 9: Attaque physique (27)
Action 10: Attaque physique (26)


Dégâts totaux infligé: 545 sur Kensei

Perte totale de Re: 227+350=577


Stats en fin de tour : 3600pv, 2423Re.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Glandage. (pv Kensei)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Glandage. (pv Kensei)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kensei vs Kujaku
» [Validée]Fiche technique de Kensei
» Vente figurines Kenseï
» Tournoi de l'Île Feroz : Monster Hunter [Kensei]
» Compte de Kensei

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach World Rpg :: Accueil , Presentation , etc ... :: Temple des joueurs :: Archives des rp :: Archives du monde des Humains-
Sauter vers: