Bleach World Rpg

RPG par forum Bleach , ici la bonne humeur est reine !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexionPortail

Partagez | 
 

 Retour d'une nouvelle équipe [Pv : Mastu !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Retour d'une nouvelle équipe [Pv : Mastu !]   Mer 4 Mar - 19:17

*Oui, je suis le nouveau Capitaine*

Ainsi, le combat était fini. Contrairement à ce qu'il croyait, Norio n'avait pas combattu d'Arrancar. Cela le désolait un petit peu, mais en compensation, il avait combattu quelqu'un de beaucoup plus intéressant. En effet, L'ex-Taïchô de sa Division fut son adversaire. C'était quelqu'un de puissant mais il ne fit pas le poid face à l'ancienne génération. Que voulait-il dire par ancienne génération ? Hé bien, tout simplement que notre Héros était déjà agé de presque trois cent ans, alors que Toshirô, lui, avait seulement dix ans. Ainsi, l'ancienne était toujours plus forte que la nouvelle génération. Pendant son combat, il avait rencontré une shinigami de la dixième division, la Fuku-Taïchô pour plus de précision. Cette demoiselle rousse et à la poitrine imposante était maintenant sa lieutenant. Norio n'avait encore jamais eu une division tout entière à contrôler. Évidemment, lors des missions, il fut plusieurs fois nommé chef d'un groupe d'une dizaine de personne maximum mais là...c'était beaucoup plus important. L'Hayasa allait faire de son mieux pour que ses capacités extraordinaires de réflexions puissent être reconnus, appréciés et utiles. Mais la situation n'était pas encore là. Le jeune, physiquement, garçon marchait lentement dans ce qu'appelle les Shinigamis le Dangaï. C'était un endroit des plus sombres où l'ennui était omniprésent. Il n'y avait rien d'intéressant et tout était droit : la route allait tout droit, les murs suivait la route dans sa direction, et même les animaux, peu nombreux, allait dans la même direction qu'eux. Norio allait surement s'ennuyer dans cette endroit. Il était arrivé là que en vérité, il rentrais de ce fameux combat. Le Kototsu avait été bloqué pour que les nombreux Shinigamis puissent rentrer "à la base". Norio était plutôt lent dans son déplacement vers la Soul Society. Son dernier combat, connu des lecteurs, l'avait bien affaiblis et, en plus de cela, il était quand même quelqu'un aux pas nonchalant. Les mains croisées dans son dos et installées dans les poches, crées spécialement pour cela, Norio avançait à la vitesse d'un escargot. C'était surement l'un des derniers des Shinigamis mais il s'en moquait. Même si n'avait pas changé d'habile, pour l'instant, le protagoniste avait son bras droit brulé et les deux manches détruites Sa cape de capitaine était en revanche propre et toujours fermement accrochées à ses hanches. Bien qu'il ne l'affichait pas, sa Fuku-Taïchô savait qu'il était le capitaine puisqu'il l'avait dit pendant le combat. D'ailleurs, ce fut juste avant que l'ennemi ne déclenche son Bankaï.

"Hai, commenca-t-il soudain, Watashi Wa Jû Ban Tai Taïchô Desu"

Norio ne parlait pas tout seul, il était accompagné d'une personne très intéressante et qu'il venait à peine de rencontrer. Les Shinigamis ne se connaissait pas tous car les Divisions ne se parlaient que très peu. Il y avait beaucoup de concurrence entre tous, c'était ennuyeux de voir tant de gens se battre alors que normalement c'est l'organisation qui prime. Pour Norio, les Shinigamis étaient tous pareil. Lorsqu'on les assignent, au début, c'est selon leur pouvoir, leur capacités. Donc il n'y avait aucune raison de prétendre à des supériorités. Il en soupirait parfois lorsqu'il voyait des gens de la onzième division foncer dans le tas au lieu de préparer une bonne stratégie pour battre l'ennemi. Enfin là il s'égarait dans ses pensées. Normalement, il pensait à cette personne intéressante à qui il parlait tout en marchant. Cette demoiselle, donc un indice en plus, n'était autre que cette fameuse Fuku-Taïchô. D'après ce qu'il avait entendu lorsqu'on lui a validé son examen de capitaine, cette grande femme s'appelait Rangiku. Son nom de famille était Matsumoto. Contrairement au petit nom, à sa petite taille, Norio ne faisait vraiment pas le poids. Il était comme Laurel et Hardy avec leur chanson du gros et du petit. Tout les différenciait sauf une chose, leur appartenance à la dixième. C'est surement comme cela qu'il allait pouvoir s'entendre. D'ailleurs, il ne savait rien sur elle et réciproquement, normalement, alors rien ne pouvait empêcher le destin de faire de son lieutenant, une demoiselle comme lui. Quoi que cela l'ennuierait beaucoup qu'un second Norio apparaisse. Ce qu'il aimait c'était l'originalité, le renouveau. Donc si sa lieutenant souriait, riait beaucoup, il savait qu'il n'allait pas la trouver ennuyeuse. Évidemment, si tout les soirs elle se buvait des litres et des litres d'alcool comme le Saké, là il ne pourrait surement pas la supporter. Boire de l'alcool en grande quantité ramollissait le cerveau et celui-ci ne pouvait plus marcher correctement. Le malus de l'alcool c'est qu'avec la réflexion est quasiment nul et que les actions sont faites impulsivement. Pour quelqu'un de la division de l'organisation militaire cela ne le ferait surement pas du tout.

Norio avait dit ces quelques mots parce qu'il y avait de forte chance pour que la Lieutenant puisse se demander si c'était vraiment son nouveau capitaine qui était à côté d'elle. Donc il avait seulement répondu avant qu'elle ne lui pose une question. Il ne savait pas trop quoi faire maintenant à part marcher. De toute façon, elle allait surement lui parler...


Dernière édition par Hayasa Norio le Sam 7 Mar - 3:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour d'une nouvelle équipe [Pv : Mastu !]   Mer 4 Mar - 23:44

Deux personnes marchaient tranquillement dans un endroit sinistre, sombre et silencieux. Celle de gauche était plus grande et était une femme contrairement à l'autre qui semblait avoir un physique d'enfant. Ils revenaient tous les deux d'un combat assez rude dans le monde Réel, à Karakura précisément. Ils avaient lutté contre un vizard, Hitsugaya Toshirô, qui est devenu l'ancien capitaine de la dixième division. D'ailleurs, pour Matsumoto, les traces et les souvenirs de ce combat lui avait marqué l'esprit. Elle qui n'avait pas prévu d'attaquer son ancien supérieur s'était tout de même forcée de le faire...et même si cela la touchait encore, elle n'avait pas regretté son acte. Ils avaient peut être vécu de bons moments voire excellents et presque inoubliables mais le nain aux cheveux argentés avait quand même fini par trahir la Soul Society...en abandonnant le reste de sa division..et sa petite soeur Hinamori Momo. Enfin, elle n'était pas vraiment sa soeur, mais ils se considéraient comme tels. Déjà que celle ci avait perdu son tendre et bien aimé Aïzen, la trahison de celui qu'elle aimait tant l'attristerait encore plus et la plongerait sûrement dans une grande dépression. Mais en ce qui concerne la Fuku Taïcho présente dans le Dangaï, elle n'en savait trop rien...il n'était pas faux que la venue de l'enfant prodige dans ses Quartiers l'avait troublé et encore plus lorsqu'il lui avait annoncé qu'il partait définitivement du monde des Shinigamis. Au début, elle avait bien pensé qu'elle avait trop bu avant de réaliser que tout ce qu'il avait dit était bien la réalité. Il n'était pas facile de tout oublier en claquant des doigts, elle savait parfaitement qu'il lui faudrait du temps pour s'y habituer. Et elle restait sceptique en ce qui concernait les vizards...ces fameux êtres ayant tous un masque et qui étaient d'anciens shinigamis, des capitaines et des vices-capitaine mais qui avait malheureusement été attaqué avant d'avoir subi une hollowmorphose et de se faire bannir de la Soul Society. Ils avaient donc une bonne raison de haïr tous les shinigamis, de vouloir se venger et même de convaincre un capitaine de se rallier à eux. Tel qu'elle le connaissait, Hitsugaya ne serait jamais parti par un simple coup de tête..on lui avait sûrement proposé quelque chose en échange, quelque chose dans ce genre-là. Cependant, tout avait changé maintenant...Lors de ce combat, elle avait croisé le chemin d'un garçon, presque aussi petit que le vizard...enfin, il était plus grand d'une vingtaine de centimètres, on va dire, mais ils étaient presque pareil...ils possédaient un physique d'enfant mais peut être qu'il avait un mental beaucoup plus développé que ce que l'on pourrait croire. En tout cas, la première fois qu'elle l'avait vu, elle ne s'en était pas tellement préoccupée, elle pensait qu'il s'agissait d'un simple siège d'une autre division sachant qu'il avait "dissimulé" une partie de son reiatsu...En plus, il ne portait aucune insigne de grade, il l'avait caché. C'était seulement après qu'il s'était révélé être le nouveau capitaine de la dixième...ça aussi, c'était une chose qui l'avait étonné fortement. A peine était-elle arrivée en zone de combat qu'on lui annonçait ça si rapidement. En plus, il ne portait même pas son Haori dès le début alors on ne pouvait donc pas vraiment le croire. Mais il avait quand même activé son Shikaï qui s'était avéré puissant, surtout à cause de sa monstrueuse pression spirituelle. Après ça, on pouvait dire qu'il avait un niveau élevé de combat et non celui d'un pitoyable troisième siège. Au final, ils s'étaient quand même bien battus tous les deux, mais n'oublions pas la présence de la très chère Senna qui elle aussi fut très utile. Et en parlant d'elle, elle ne devait pas être très loin...sûrement entrain de faire quelque chose d'important ailleurs. Mais malgré cela, il y avait, au fond de Matsumoto, des petits doutes à propos du petit qui se tenait juste à côté d'elle. Il lui répéta encore, comme tout à l'heure, qu'il était à présent son Taïcho. Toutefois, il était assez louche qu'elle l'ait rencontré aujourd'hui et surtout dans une drôle de situation. Une simple rencontre dans son bureau aurait paru moins bizarre. Le pire c'était qu'on ne lui avait rien dit ! Personne ne l'avait prévenu que quelqu'un avait pris la place d'Hitsugaya Toshirô...personne. C'était assez énervant pour elle, de tout savoir à la dernière minute et au mauvais endroit et surtout au mauvais moment. Elle qui avait l'habitude d'être renseignée le plus tôt possible, et bien cette fois ci, ce n'était pas le cas.

"- Si ce que vous dites est vrai...pourriez-vous simplement m'expliquer...me dire pourquoi aucune réunion n'a été organisée pour votre admission en tant que Taïcho de la dixième division..et pourquoi ne m'a t-on pas informée du remplacement d'Hitsugaya-Taïcho...enfin je veux dire de l'ex-Taïcho ? "

Rien que de l'entendre comme ça, on pouvait voir qu'elle n'avait toujours pas perdu l'habitude d'appeler cet enfant d'Hitsugaya "Taïcho". Elle en perdrait l'habitude au fur et à mesure du temps... on pouvait aussi remarquer qu'elle doutait encore. Pourtant, c'était plutôt bien pour elle que quelqu'un puisse diriger la division non ? Cela lui permettrait de ne pas avoir toute l'administration dans son dos, les doubles-boulots à faire et compagnie. C'était une des premières choses qu'elle avait crainte dès qu'elle avait su que sa division était sans capitaine. Mais si l'enfant disait vrai, elle était, on va dire, sauver de tout ce travail en trop. Parce que, elle, capitaine ? Elle n'osait même pas y penser...Et même si on lui proposait, elle ne pensait pas accepter l'offre. Il était sûr qu'une promotion n'était pas censée être refusée mais on ne pouvait se forcer à atteindre un grade plus haut si nous en voulons pas au fond de nous. D'ailleurs, il semblait être intelligent et niveau force...elle l'avait suffisamment vu en combat pour savoir qu'il avait le niveau d'un bon capitaine. Le pire c'est que jusqu'à présent, elle s'était faite commandée par des petits nains ^^' ! C'était plutôt mignon, surtout qu'elle aimait bien les taquiner, les embêter et se faire réprimander quelques fois. Bref, c'était toujours quelque chose de rassurant d'avoir quelqu'un avec qui parler...même si ce quelqu'un n'était pas forcément bavard ! De toute façon, elle avait l'habitude de commencer les conversations, ce n'était pas tellement un problème, en plus, elle avait l'habitude de parler la première lorsqu'elle était en présence d'Hitsugaya...il avait un caractère assez glacial et mystérieux celui-là et elle ne se gênait pas pour lui raconter des bêtises, des blagues (même pas drôles xD) mais au moins, elle était toujours déterminée à mettre une bonne ambiance. Son côté un peu fofolle pouvait aussi agacer certaines personnes mais à force on s'y habituait..mais en ce qui concernait le Saké...C'était autre chose ! Bien sur, ce n'était pas parce qu'un nouveau capitaine faisait apparition dans sa vie qu'elle changerait ses bonnes vieilles habitudes. Pas question de passer des jours, des mois ou des années sans boire cette délicieuse boisson indispensable à sa vie. C'était l'une de ses passe-temps préféré, donc elle se refusait de s'en priver. Selon elle, il fallait toujours rester sois-même et ne jamais changer. Ceux qui se forçaient à être une personne qu'ils ne sont pas n'avaient pas de personnalité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour d'une nouvelle équipe [Pv : Mastu !]   Jeu 5 Mar - 20:51

*Il y a vraiment beaucoup de boulot à la Soul Society...*

...Et c'est ce qu'elle fit. A peine notre héros, avait-il dit ses quelques mots qu'elle lui répondit. Elle semblait avoir des doutes sur son admission en tant que capitaine. Ce qui était tout à fait compréhensible dans un sens. Il arrivait et, hop, en plein combat il annonçait être son nouveau supérieur, le Jû Ban Tai Taïchô. Norio comprenait qu'elle ne puisse pas y croire. Il y avait plusieurs façon de montrer qu'il disait vrai et il allait utiliser le plus de manière afin qu'elle le croit plus à chaque argument pour son statut. En attendant, il entendu sa lieutenant douter. Elle lui posa plusieurs questions, évidemment tout en marchant dans ce couloir vide et ennuyeux. Mastumoto lui demanda d'expliquer simplement, tout du moins, lui dire pourquoi aucune réunion n'avait été organisé. Norio savait que normalement il devrait y avoir une réunion pour son admission en tant que Taïchô de la dixième division. Sa seconde question portait sur sa connaissance du remplacement. Elle ne savait pas pourquoi elle n'avait pas été informée de ce changement. Norio savait la réponse pour la première. Pendant son entretien dans le jardin de la treizième division, Ukitake-sama, il était Sô-Taïchô pour l'instant, lui avait parlé de cette réunion. D'après Ukitake, la soul society serait beaucoup trop occupé pour faire une simple réunion d'admission. Norio pensait que dans les mois qui allait suivre il pourrait voir une réunion se faire mais en attendant, il ne pouvait que s'installer. Au mieux, les capitaines viendraient le voir pour connaître leur nouvel ennemis. Norio pensait ennemis car sa pensée était toujours tournée vers la compétition entre les divisions. Bien que lui aurait choisit allié et non ennemi. Quant à sa seconde interrogation, le protagoniste de cette merveilleuse histoire avait sa petite idée là-dessus. Il avait ressentis cette hésitation quant à blesser son ex-Taïchô. D'ailleurs pour l'instant, elle semblait toujours le considérer plus ou moins comme son capitaine. C'est sur que lorsqu'on a un même capitaine pendant plus de cinquante ans environs, on prend l'habitude de l'appeler d'une certaine manière. Mais maintenant, elle allait devoir perdre, abandonner voire quitter cette habitude ou bien la transposer, en mieux, sur notre Héros. Il marchait toujours et elle finit juste de parler. Il fit quelques pas pour réfléchir à ses questions tout en faisant un long "hum" Il se décida enfin à répondre d'une voix nonchalante mais sérieuse. Aucune expression d'autorité ni d'amitié, sa voix était...normale :

"Hé bien il me semble, d'après le Sô-Taïchô, que la Soul Society est très occupé en ce moment. J'espère, en revanche, qu'une réunion se déroulera bientôt pour ne pas à avoir des visites régulières des Taïchô : toujours répéter la même chose est ennuyeux. Mais sinon, je n'ai reçus aucune information de la soul Society sur votre deuxième question. D'après ce que j'ai vu, je penserais plutôt qu'elle n'a pas voulu vous brusquer trop rapidement. Il est difficile de perdre un bon capitaine, vous l'avez d'ailleurs montré durant notre combat : L'hésitation n'est pas la bonne solution pour réussir une manoeuvre militaire."

La Dixième division était réputée pour l'organisation militaire donc il avait fait une sorte de petite information. Si elle comprenait cette information, Rangiku allait pouvoir comprendre qu'il avait comprit la base de la dixième division. Ce n'était pas la plus grande des manières pour montrer qu'il était le capitaine, mais il commençait lentement. Il montrais quand même un petit mot qui définissait bien son caractère. Ce mot, il l'utiliser très souvent, c'était surement le mot le plus utilisé dans son langage. Ce n'était autre que "ennuyeux". Oui, il trouvait beaucoup de chose ennuyeuse et le faisait bien savoir. En plus de cela, il montra quelque aperçu bref d'une déduction toute simple. L'hésitation qu'elle avait eut à l'égard de Toshirô était facilement compréhensible. Ce n'était pas un prodige de comprendre cela. Comme pour prouver son statut, il allait petit à petit montrer son capacité de raisonnement. Pour l'instant, ils marchaient encore. La plupart des personnes étaient déjà bien devant eux, mais il se passa quelque chose qui cassa leur cadence. Un Shinigami arriva derrière eux, à tout allure. Il s'excusait de loin pour qu'on le laisse passer. Il était brun. Vu sa vitesse, Norio comprit qu'il devait être bien en retard pour courir aussi vite. Si par malheur, ce devrai être le Kototsu qui arrivait, le Shinigami aurait surement couru plus vite tout en annonçant son arrivé. Ici, il n'avait fait que passer alors tout allait pour le mieux. Norio pensait qu'ils étaient les derniers Shinigami(s) mais en fin de compte, il ne l'avait pas été. Maintenant, ils étaient vraiment les erniers. Ce petit Shinigami l'avait sortis de l'ennuis et il sourit légèrement pendant quelques secondes. En attendant la discutions continuait et il aimait bien cela. Tant que lui et Rangiku parlaient lentement tout allait bien. Tant que leur échange ne passait pas à plusieurs sujet, il pouvait s'y retrouver. Dès fois, des gens parlaient sur plusieurs sujets en même temps et Norio ne répondait qu'au premier des sujets. Il aimait bien avoir une conversation sujet par sujet. Si tout était mélangé, il perdait le fil, déjà très fin : à tout moment, il pouvait se couper et lorsque cela arrivait, Norio n'était plus là mentalement. Être là physiquement serait plus dur à dire car parfois il lui arrivait de bouger de façon étrange, plus que d'habitude. Cela n'arrivait quand le pire des cas...


[je crois que je vais passer à des paroles en gras. Ca le fait mieux xD]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour d'une nouvelle équipe [Pv : Mastu !]   Ven 6 Mar - 0:26

Alors qu'ils étaient toujours au plein coeur du Dangaï, la conversation avait continué. Rangiku avait posé ses deux différentes questions à propos du "pourquoi" on ne lui avait rien dit depuis le départ. Cela ne lui avait pas très bien plu et l'énervait un peu de savoir qu'on ne l'avait pas mise au courant, mais elle finirait par oublier cela dans quelques minutes. De toute façon, chaque fois que quelque chose l'a contrariait pendant un petit moment, cela ne durait jamais très longtemps. Elle finit par obtenir des réponses du prétendu "nouveau capitaine" à ce qu'elle lui avait demandé. Selon lui, la Soul Society était bien trop occupée pour organiser une réunion pour une admission de Taïcho et il avait raison: depuis plusieurs mois tout avait changé et cela à cause de la trahisons de trois ex-capitaines qui ont pris la décision de rejoindre l'autre camp, le côté obscure. Avec toutes ces apparitions de hollows, arrancars ou encore ces fichus Espadas dont la puissance était très grande, tous les shinigamis et tout le Seireitei n'étaient pas tranquilles. Auparavant, ils n'avaient jamais été aussi inquiets de la situation et occupés qu'aujourd'hui. Le rebellion d'Aïzen, sa grande armée d'arrancars sans oublier son principal objectif qui était de créer un Ouken afin de tuer le Roi de la Soul Society...on ne parlait que de ça partout. Presque chaque jour, ceci était le sujet d'une conversation entre shinigamis. Les seuls moments où l'on était sur de ne pas parler de ça étaient sans doute lorsqu'on était assis par terre, avec plusieurs amis, les bouteilles à la main. Le Saké possèdait tellement de drôles effets secondaires qu'on oubliait presque tout. Il y avait aussi ce fameux "club des femmes shinigamis" où seules les femmes étaient admises. Là-bas on ne parlait pas non plus d'Hollow et compagnie, c'était plus des cours assez spéciaux souvent organisés par Matsumoto, évidemment. Bref, le Gotei 13 était effectivement très occupé en ce moment et les shinigamis recevaient beaucoup plus de missions dans le monde réel que d'habitude, comme celle qu'ils venaient d'avoir tous, celle de récupérer les armes de Kisuke Urahara, le capitaine de la cinquième division, promu à ce poste il y a pas si longtemps que cela. Même Ukitake Juushiro, le nouveau commandant général était appelé partout...lui non plus n'allait pas beaucoup se reposer en ce moment. En plus de ça, il était assez fragile par rapport aux autres capitaines..il avait une maladie qui l'affaiblissait par moment. On l'entendait souvent tousser lorsqu'on passait devant les Quartiers de la treizième division, le mouchoir devant la bouche. Malgré cela, s'il avait réussi à devenir un haut gradé, c'est qu'il était tout de même puissant. Le capitaine Unohana le surveillait de temps à autre pour s'assurer qu'il allait bien. Ils étaient vraiment mignons ces deux-là et des petites rumeurs assez indiscrètes circulaient à propos de ces deux Taïcho. Et tout cela depuis que le vieux Yamamoto Genryuusai était parti ailleurs en prétendant "s'entraîner".... Et durant son absence, le vieux avait laissé le commandement du Gotei 13 à Ukitake et à Kyoraku, mais ce dernier était plus souvent le conseiller du malade aux cheveux blancs.Au début, Rangiku n'y avait pas cru une seconde, elle avait pensé à quelque chose d'autre, une expédition dans un autre lieu pour s'allier avec d'autres créatures ( peut être des chimères) mais finalement, il s'était réellement entraîner. Oui, notre magnifique Fuku Taïcho a une imagination débordante et faisait souvent de drôles d'analyses de situation. Il lui arrivait de se faire des films, de raconter n'importe quoi du moment que cela l'amusait. Mais lorsque les choses étaient beaucoup plus compliquées, elle reprenait son sérieux. Bref, revenons à maintenant...

Le nain venait de répondre à sa deuxième question enfin, si on pouvait appeler ça répondre...a vrai dire, il ne savait pas vraiment pourquoi on ne lui avait rien dit là-dessus excepté que c'était sois-disant pour ne pas trop la bousculer trop rapidement alors que son ancien capitaine venait de l'avoir laissée seule avec toute une division dans son dos. Il semblait néanmoins l'a comprendre à propos du fait qu'elle ne se remettrait pas de ces évènements en un clin d'oeil, du moins, c'est ce qu'elle pensait. Elle ne savait pas vraiment grand chose de lui donc il était difficile de savoir ce qu'il pensait de tout cela...de plus, il affichait presque aucune expression dans ses paroles, c'était assez bizarre. Enfin, elle avait plusieurs fois parlé avec Hitsugaya Toshirô qui lui répondait sèchement, ou d'une façon neutre ou encore même froide...ils étaient tous louches ces petits nabots :/ mais au fond, ils étaient sans doute marrants. En tout cas, Matsumoto ferait tout son possible pour bien s'entendre avec son nouveau capitaine s'il l'était vraiment..et elle serait prête à oublier son ex-taïcho, enfin, pas complètement c'était impossible, mais une bonne partie parce que si elle ne le faisait pas, elle galérerait vite par la suite. De plus, le fait d'avoir un nouveau supérieur devait lui faire plaisir: elle en avait tellement souffert lorsque le capitaine aux cheveux argentés était parti. Finalement, c'était bien d'avoir ce petit "changement". Excepté ceci, elle s'en voulait fortement d'avoir hésité autant lors du dernier combat..surtout qu'elle avait agi de cette façon devant une personne importante..encore heureuse que cela n'est pas mal tourné sinon, cela lui aurait coûté sa place de Fuku Taïcho. Elle n'aurait jamais dû montrer ses sentiments en plein combat, elle le regrettait profondément maintenant mais au moins, elle ne recommencerait plus la prochaine fois, elle se le jura. Dorénavant, il était son "ennemi". Enfin, elle préféra ne plus en parler..surtout que cela l'a gênait énormément...Elle était sur le point de changer de sujet de conversation jusqu'à ce qu'un shinigami vienne casser la drôle d'ambiance. Oui, l'ambiance était assez banale...le Dangaï, c'était sombre, on y voyait presque rien, il y avait pas un seul bruit. Le jeune homme semblait pressé et courrait assez rapidement. Heureusement qu'il partit en vitesse sinon, ça aurait "totalement" casser la belle atmosphère pas très agitée (xD). La jeune femme reprit alors en espérant que personne ne viendrait l'interrompre encore une fois:



"- Donc si une réunion n'a pas été prévue...Avez-vous votre Haori sur vous ? Je ne le vois pas à moins que (regard abaissé sur un drôle de pantalon)...euh, Le Sô-Taïcho vous l'a sûrement distribué, n'est-ce pas ?"

Son regard était tombé sur un sorte de vêtement blanc qui lui servait de pantalon...il était assez bizarre pour un shinigami de porter ce genre de truc. En tout cas, ce n'était sûrement pas les goûts vestimentaires de Matsumoto qui trouvait cela vraiment excentrique..mais le ridicule ne tue pas et heureusement ! Elle connaissait des tas de gens qui en seraient sûrement mort.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour d'une nouvelle équipe [Pv : Mastu !]   Sam 7 Mar - 3:44

*Il ne devait pas être coupé celui-là ? Et voilà que mon Haori s'envole...j'aurais tout vus*

Ici, ça n'allait pas être le cas. En effet, tout était trop calme pour pouvoir engager plusieurs sujets en même temps. D'un côté, cela plaisait à Norio dans un sens. Il n'était pas du genre à se plaire dans des fêtes. D'ailleurs ce n'était pas son truc. Bien sûr, ce n'était pas ennuyeux ces choses-là mais pour Norio cela pouvait le devenir. Oui, c'est goût pour dire ce qui était ennuyeux ou pas changeait en fonction de son humeur. Maintenant, il s'ennuyait. Il attendait surement quelque chose comme une erreur ou bien encore plusieurs autres questions réfléchis de Matsumoto. Après cette agréable interruption, Norio fut vite remit dans le silence. Grâce à l'excellente initiative de sa Fuku-Taïchô, ils allaient pouvoir continuer leur dialogue. Comme la plupart des gens, Norio n'aimait pas trop quand il y avait des blancs alors le dialogue était la meilleure solution. En revanche, il n'aimait pas non plus parler énormément. C'était un beau contraste qui l'obligeait parfois à passer outre ses envies, son caractère. Il fallait bien des discutions se fassent sinon le monde serait replié sur lui-même et avoir des millions de Norio serait encore plus ennuyeux. Norio aimait être unique, comme il aimait savoir que des gens pensaient comme lui. Encore une fois, il y avait contraste. Cerner son caractère était des plus difficile, il le reconnaissait. Pour ne plus s'ennuyer il accéléra le pas, laissant la forte poitrine à l'arrière. Le silence lui pesait et pour casser leur marche, il avait décidé qu'il pouvait très bien marcher à une vitesse différente. Mais sa Lieutenant lui avait alors demandé plusieurs choses. L'une consistait à savoir s'il avait son Haori sur lui. Ce vêtement n'était autre qu'un habile donné au capitaine prouvant qu'il était bien, capitaine justement. Chaque division avait un symbole différent sur le dos du vêtement ainsi qu'une forme, différente. Il fallait prendre le Haori de Zaraki Kenpachi pour commencer. Le sien, était dentelé au bout avec des ronds entre d'étrange traits noirs. Il n'y avait aucune manche, elles semblaient arrachées. Celui du Sô-Taïchô de remplacement possédait, lui, des manches plus ou moins longues. Le bout du Haori était net et les traits entres les ronds étaient plus gros. Celui que possédait maintenant Norio était une sorte de mixe des deux. Il savait qu'il allait bien devoir le montrer à un moment, peut-être même plus tôt que prévu. Sa Vice-Capitaine avait continuée sur le fait qu'elle ne le voyait. A moins que, elle avait baissé son regards sur son soit-disant pantalon...Elle ne finit pas sa phrase mais en commençant plutôt une seconde. Normalement on l'avait surement distribué et Rangiku demandait une affirmation. Norio s'arrêta tourna la tête lorsqu'elle fut à sa hauteur, il recommença évidemment, il lui sourit. Satisfait des paroles qu'avait prononcés la Lieutenant, le Héro avait supposé plusieurs. La première était la plus stupide. En effet, elle consistait à penser que Mastumoto n'avait rien d'autre à dire et que, sans le vouloir elle avait posé la bonne question. La seconde hypothèse était quasiment l'inverse. Elle consistait, quant à elle, à penser que Rangiku avait l'intelligence nécessaire pour être une Vice. D'après ce qu'il avait entendu de certaines personnes « on ne pouvait pas tout avoir : beauté ou intelligence » Norio s'imaginait qu'elle avait commencée à prouver le contraire. Une rousse à forte poitrine avec une bonne intelligence était rare à la Soul Society...le protagoniste commençait à l'apprécier...mais comme simple suiveuse. Norio ne s'était jamais lié d'amitié. Que ce soit avec des camarades de classe ou bien encore un autre shinigami, il était toujours à part et écoutait, apprenait les cours. D'ailleurs, même son défunt capitaine, il ne l'avait jamais considéré comme un amis mais comme un supérieur. Leur relation était étrange et Norio n'avait jamais connu les sentiments qu'on avait pour lui. Il comprenait parfois par des regards mais lui et les relations, c'était pas trop son domaine. Il sourit, tout en marchant côte à côté, puis il répondit :

« Hé bien oui, répondit-il, j'ai effectivement l'habile des Taïchô...d'ailleurs... »

Il ne put finir sa phrase. Ce n'est pas qu'il ne voulait pas, au contraire, c'est seulement qu'on l'en empêcha. Cette fois-ci, ce ne fut pas un Shinigami qui arrêta la conversation. Ce n'était autre qu'une énorme erreur provoqué par la Soul Society. Comme s'il n'avait pas assez courut, il allait devoir se remettre en route. Norio s'était rendormis, il ne voulait pas avancer. Il allait bien y être obligé. Cette chose qui pouvait réveiller un somnambule n'était autre que...le Kototsu. Oui, le Kototsu. Normalement, il devait être désactivé mais bizarrement, il arrivait derrière eux. Norio tendit rapidement la main, s'agrippa à Matsumoto, enfin il l'agrippait plutôt. C'est alors qu'il fit un premier Shumpô. Il arriva un peu plus loin avec le Vice-Capitaine et continuait de la tirer pour qu'ils aillent un peu plus vite. C'est alors que le soit-disant allié s'approcha d'un peu trop près. Norio dit qu'il fallait demander des explications au bureau pour savoir la raison de l'activation. D'après lui, la soul society aurait put le réactiver croyant que tous les Shinigamis étaient rentrés. Evidemment, le bureau allait surement dire qu'il y avait une erreur dans la manipulation du Kootsu, c'était toujours leur raison des problèmes avec lui. En attendant, Norio continuait de maintenant le bras de matsumoto et fit un drôle de Shumpô. En effet, il arriva au milieu d'un mur et lança un peu plus loin matsumoto pour qu'elle prenne de l'avance. Norio pensait avant tout à protéger ses alliés. Dans les batailles, il fallait mieux se retirer plutôt que de sacrifier inutilement des unités. En attendant d'avoir la réponse, Norio avançait de saut en Shumpô. Il jonglait entre le sol et les parois tel un singe attiré par la lumière dégagé par l'énorme chose. La situation était vraiment devenu actif et Norio souriait à chaque pas. Une fois, Rangiku semblait ralentir. Si elle le faisait, il l'attrapais aussitôt pour qu'elle ne se passe pas avoir par le nettoyeur. Oui, son rôle était de purifier les âmes qui passaient dans le Dangaï. Sa principale victime était Norio car il avait le plus de Reiatsu. Automatiquement, il l'avait comprit. Il attendait une réaction rapide de la sécurité. Il n'était pas assez réveillé pour combattre le concierge du Dangaï. Pendant ses sauts, Norio faisait parfois des vrilles, c'était beaucoup moins ennuyeux que ses espèces de saut à la noix que faisait la plupart des gens. Norio était véritablement hors-normes. Puis soudain, alors qu'il faisait un de ces sauts, le vêtement blanc attaché à son bassin se détacha. Il tomba comme une feuille et le symbole de la division apparaissait au-dessus de la Fuku-Taïchô. C'était un nouveau moyen de montrer son insigne : un moyen rapide puisqu'au saut suivant il passa un bras dans une bonne manche et le mettre correctement en route. Son Haori était maintenant bien installé. Le Capitaine avait montré, sans crier gare, son plus puissant argument. Il se posa à côté de matsumoto et continuaient ensemble de courir. Son Haori flottait maintenant et un pantalon noir, le véritable, était maintenant là. Norio se demandait quand elle allait intervenir cette fichu sécurité du Dangaï.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour d'une nouvelle équipe [Pv : Mastu !]   Sam 7 Mar - 19:46

Juste après lui avoir posé la question à propos de sa cape, le silence régna quelques instants. Il était censé l'avoir s'il voulait convaincre la shinigami...Peu après, il lui répondit qu'il l'a possédait déjà ce qui fit légèrement sursauter la jeune femme rosse. Mais avant qu'il ne puisse continuer sa phrase, il s'interrompit... Soit il l'avait fait volontairement ou soit quelque chose avait dû attirer son attention. Matsumoto penchait plutôt pour la deuxième proposition. Il n'avait pas l'air de ressembler à ces gens qui ne terminaient jamais leurs phrases ou qui coupaient en plein milieu pour changer de sujet de conversation. En tout cas, si cette chose avait réussi à l'interrompre, c'était que quelque chose d'assez sérieux venait de faire apparition. La vice-capitaine s'était retourné durant une fraction de seconde et vit une grande lumière qui éblouissait une grande partie du Dangaï qui était très sombre et qui émettait un énorme grondement à vous casser les tympans . Elle n'avait pas besoin de se poser la question si elle devait s'inquiéter ou non: il fallait vite s'enfuir. En effet, cette chose semblable à un grand courant était le Kototsu et il apparaissait que tous les sept jours afin de nettoyer la zone. Seuls les âmes pouvaient entrer dans le Dangaï donc si une de ces âmes se retrouvaient en contact avec ce courant, elle se retrouverait immobilisée et aspirée par le Kouryu et jamais il n'en ressortirait. Beaucoup de shinigamis, il y a pas si longtemps que cela, s'était retrouvés piégés bêtement car il n'avait pas courut suffisamment vite pour y échapper. Cela permettait ainsi d'empêcher des ennemis (hollows, arrancars) de pénétrer dans le Seireitei. Mais malheureusement il avait fallu qu'il soit là aujourd'hui et au mauvais moment. Il était agaçant de revenir d'un combat assez chiant et de se retrouver ensuite poursuivit par le Kototsu..Quelle journée ! Alors qu'elle était sur le point de s'enfuir, elle sentit le petit capitaine l'aggriper et partit en Shunpô avec lui. Rien que ce premier coup permit de faire remarquer à la jeune femme qu'il était drôlement rapide..Même plus qu'elle. Selon elle, c'était peut être à cause de sa taille donc son niveau de rapidité était plus élevé. Généralement les shinigamis de petites tailles avaient un petit avantage de vitesse, prenons exemple sur le capitaine de la deuxième division, Soi Fong: avec ses un mètre cinquante, elle avait une très grande mobilité..enfin après, il y avait toujours des exceptions genre Yoruichi Shihôin et ses un mètre soixante dix, ou encore Byakuya Kuchiki qui, malgré était grand, était quand même rapide. Arrivés plus loin, ils continuèrent de courir pour ne pas se faire avoir par cette grosse bête (même si ce n'en est pas une..). C'est alors qu'il semblait s'approcher un peu trop des deux shinigamis, ils disparurent encore dans un nouveau Shunpô avant qu'Hayasa ne pousse sa lieutenant un peu en avant pour qu'elle prenne de l'avance.

Ne regardant pas derrière elle, elle continua le chemin en courant, en s'éclipsant rapidement et en zigzaguant parmis les murs et les rochers qu'il y avait au sol. De drôles de racines très épaisses sortaient d'un peu partout et il fallait faire attention de ne pas trébucher ou de se faire agripper avec. Il y avait de nombreux pièges ici et c'était assez compliqué de les éviter pour quelqu'un qui n'ait jamais venu ici. Le Dangaï ressemblait fortement à une grotte sinistre sauf que le chemin était assez étroit. Matsumoto finit par ralentir un peu, en regardant derrière elle: le Kototsu avait légèrement augmenté de vitesse et semblait pourchassé le plus principalement celui qui avait le plus d'énergie spirituelle c'est à dire le petit nain qui était toujours entrain de courir. Mais elle savait que ce n'était pas encore le moment de dégainer les Zanpakuto, il fallait prévenir les bureaux de la douzième division. C'était habituellement eux qui s'occupait de ces systèmes de sécurité. Tout en continuant de courir et en veillant à ce que son Taïcho soit toujours dans son champ de vision, elle entrouvrit légèrement sa tenue et mit la main sur sa poche intérieur là où se cachait un gadjet qui ressemblait fortement à une petite montre qui lui permettait de garder contact avec la Soul Society en cas de problèmes. Elle se sentit soulagée de l'avoir pris car elle s'était doutée de l'avoir oublié. Vu qu'elle était souvent tête-en-l'air, elle s'inquiétait quelques fois d'avoir oublié quelque chose. Elle manqua de trébucher contre un rocher mais l'esquiva de justesse puis augmenta l'allure. Elle espérait que ce gros courant serait désactivé au plus vite. Elle prit l'objet en forme de montre de couleur rose à motifs de fleurs en main et l'alluma...deux de tension pour s'allumer, super -.- ! La jeune femme sentit l'agacement monter en elle mais il ne fallait surtout pas paniquer. L'écran s'éclaira enfin mais grésillait..c'était sans doute à cause du réseau qui ne passait pas tellement bien dans les endroits comme celui-ci. Matsumoto accéléra encore le pas; sans le vouloir, elle venait de ralentir à cause du fait qu'elle avait durant deux secondes était distraite par le gadget. Elle refit un shunpô afin de s'éloigner du courant qui aspirait tout sur son passage. Puis elle sentit que quelque chose venait de tomber non loin au dessus-d'elle..elle l'avait perçu grâce à une ombre sur la paroi gauche. Elle leva la tête et constata que c'était un vêtement blanc...avec un symbole, celui de la dixième division évidemment. C'était donc un Haori, du moins c'est ce qu'elle crut voir..c'est alors qu'il fut rattraper par l'enfant qui, directement, l'a mis correctement sur lui. A présent, Rangiku ne pouvait plus douter: ce garçon-là était réellement devenu le capitaine de sa division. Cette chose qu'il avait tout à l'heure, qui ressemblait à un pantalon assez bizarre était donc bien sa cape de capitaine. La shinigami en avait fait l'analyse mais n'en avait pas été certaine et avait plutôt préféré penser qu'il s'agissait d'un nouveau style d'habit. Elle le regarda deux secondes, toujours assez étonnée, puis rebaissa la tête sur l'objet. Après avoir appuyé sur certaines touche, l'écran afficha une sorte de connexion entre l'appareil et celui de la douzième division. Elle attendit impatiemment: elle espérait de tout coeur qu'on lui répondrait le plus vite possible car elle n'allait pas tenir à ce rythme là. Elle craignait que le Kototsu n'accélère encore et encore. La shinigami en était presque à son maximum de vitesse. Puis l'outil émit un petit "Bip, bip, bip" sonore prévenant qu'elle était maintenant en contact avec la Soul Society.



"- Matsumoto Rangiku, Vice-capitaine de la dixième division, ici le Bureau de développement technologique..

- Haï ! Je demande une désactivation du Kokotsu dans le Dangaï...et d'urgence... son allure s'amplifie de plus en plus !..Nous ne tiendrons pas à ce rythme-là...

- Compris, patientez juste un instant..."

Un instant...Combien de secondes, ou de minutes exactement ? Cela énervait la Fuku-Taïcho d'attendre surtout dans une pareille situation. Elle continuait de courir le plus vite possible aux côtés de son capitaine le regard plongé sur l'écran du petit appareil. Sa main droite était crispée dessus..Allez, fallait que ça "bip" au plus vite...Pour la première fois, la shinigami ressentit comme un petit stress...elle n'était pas angoissée, ni apeurée mais simplement stressée. Elle commençait aussi à s'ennuyer...Courir avec les cheveux aux vents, utiliser le Shunpô et recourir...toujours ces mêmes actions. Si cela continuait, elle ressortirait du Dangaï avec des jambes en béton mais au moins elle s'offrirait une petite détente sur le bon et confortable fauteuil situé à côté du bureau du Taïcho. Si seulement ce kototsu n'était pas venu casser l'ambiance. Puis, la lumière produite par le Kototsu diminua subitement et sa vitesse également. L'énorme bruit de vacarme qu'elle provoquait avait cessé. Ça y est..la douzième division avait-elle réussi à stopper ce courant ? Elle l'espérait en tout cas. Alors qu'elle s'était retournée pour en avoir la confirmation, le "bip" de tout à l'heure se fit entendre de nouveau.

"- Vice-capitaine Matsumoto, Le Kototsu est désormais désactivé, vous pouvez reprendre le chemin en toute tranquillité !
- Arigatô Gozaimasu !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour d'une nouvelle équipe [Pv : Mastu !]   Dim 8 Mar - 18:15

Juste après lui avoir demandé de prévenir le bureau de la douzième division, c'était eux qui s'occupaient de la sécurité du Dangaï, le lieutenant sortit l'outil indispensable pour communiquer avec la Soul Society. Celui-ci allait être bien utile dans leur situation. Cette sorte de montre était de couleur rose, à motif en forme de fleur. Il le savait car il y avait quelques année, Norio s'en était procuré un car il avait un besoin urgent de rentrer à la « maison » En effet, c'était au cour d'une mission qui consistait à ramener un allié sans se faire tuer par une horde de Menos Grande. Le groupe était constitué de quatre personnes dont Norio et ils devaient prendre chacun un allié. Norio avait sortit l'outil et une fois dans le Dangaï, les menos s'étaient fait aspirer, il avait apprécie ce moment-là. Et maintenant, Rangiku allait utiliser l'outil pour arrêter le Kototsu, c'était un peu ironique en soit. Lorsqu'il fonctionna, Norio avait perdu sa cape. Il n'avait pas vu si elle avait regardé son Haori. Si ce n'était pas le cas, il allait donc devoir lui remontrer un peu plus tard. Pour l'instant, Norio continuait de sauter un peu partout pour esquiver les fortes aspiration du Kototsu. C'est qu'il en avait vraiment après lui dit donc ! Parfois, il se sentait à moitié aspirer mais grâce à sa vitesse au Shumpô, il s'en sortait. Il entendu entre-temps, une personne de la douzième division parler depuis l'espèce de montre. Matsumoto demandait une désactivation du Kototsu dans le Dangaï. Elle insista avec le mot urgence à la suite. Norio avait également remarqué que son allure s'amplifiait de minutes en minutes. La demoiselle au bout lui dit de atientez juste un instant. Norio n'en revenait pas... Il fallait attendre alors qu'ils étaient au bord du point de non retour ? C'était énervant. En plus de cela, il commençait à s'ennuyer car il faisait toujours les même choses pour esquiver les aspirations. Norio changea donc de style de marche et se posa au sol. Il y aurait des problèmes mais tant pis, l'ennui passait avant tout. Cela dura une éternité pour le Héros. Cela l'ennuyait profondément de courir comme ça pendant des dizaines et des dizaines de mètres sans parler si rien faire. Soudain, il en eut marre. Il s'arrêta et laissa le Kototsu s'approcher de lui. C'était comme un suicide, puisqu'il allait rester bloqué à jamais dans le Dangaï. Il s'y ennuierais beaucoup aussi mais tout était ennuyeux de toute façon, il fallait bien choisir.. Soudain, la lumière aveuglante de l'animal s'éteignit, le bruit cessa et pour finir, il disparu. Norio se laissa envahir par un espèce d'Halo transparent. Comprenant qu'il avait disparut, il sourit et entendu ensuite la demoiselle annoncer que le Kototsu était désormais désactivé. Il l'avait bien compris... Ils n'étaient pas très futé au bureau de la douzième. Norio reprit la marche aux côtés de Matsumoto.

Le chemin ne fut plus très long. Après cette longue course, ils finirent par arriver au bout du tunnel. Leur apparition fut plutôt discrète. Norio sortis les bras croisés, le Haori était parfaitement installé et il marchait les bras croisé dans les poches arrières. Il était donc dans son allure normale, décrite dans sa présentation. C'était le lieutenant et son capitaine qui rentrais d'une mission. Cela le faisait vraiment le duo parfait. Enfin, pour l'instant du moins... Les deux shinigamis se remirent en marche laissant la porte japonaise du Dangaï se refermer derrière eux. Ils allaient encore marcher quelques temps avant de retourner au quartier générale. La discutions allait surement reprendre... Cependant Norio ne savait vraiment pas quoi dire...

"Tu me crois maintenant, Rangiku-chan ?" fit-il soudainement Norio pour reprendre la conversation.

Il pointa son Haori dans son dos avant de replacer son bras sur la poche opposé. Il marchait vraiment d'une drôle de manière. Maintenant qu'il connaissait sa lieutenant des projets énormes étaient arrivé dans sa tête. La première action, après avoir été cherché ses affaires à son ancienne division, sera d'aller à Karakura lors de la prochaine attaque de Menos Grande. Il devait se faire à la vie de Capitaine et puis, même si sa vice-capitaine avait eut un bon aperçu, il devait montrer sa puissance. Et puis, les humains devaient un peu être au courant eux aussi. Ils ne connaissaient pas tout les capitaines mais la dixième divisions était souvent envoyé sur terre car c'était la plus qualifiée. Si les humains ne le connaissaient pas, on ne lui donnerais surement pas la liberté de faire ce dont il voulait. Évidemment, il aurait le niveau pour ne pas être dérangé mais comme combattre n'était pas son truc, il ne voulait pas avoir un humain à combattre en plus d'un hollow ou même d'un arrancar. Et puis, s'il connaissait les humains, la confiance pouvait s'installer et cela serait plus facile d'en diriger certains. Sa seconde action sera de rentrer chez lui un petit moment pour montrer à sa "famille" ce qu'il était devenu. Avoir un fils comme capitaine de division était toujours intéressant dans les familles nobles. Elle obtenait plus de popularité, de pouvoir. Cela sera aussi l'occasion de se rappeler le lieu de son apprentissage au bankaï.

Quand nous arriverons à la Division, fit un peu plus tard Norio, il faudra me présenter tu ne crois pas ? Ce sera un peu étrange de voir un gars débarquer et prendre directement la place du Taïchô...surtout qu'il n'y a eu aucune information d'omise.

Il lâcha un de ses rares sourires. Il fallait profiter de ses sourires car c'était comme une ouverture vers l'amitié qu'il faisait, personne pour l'instant n'avait encore comprit cela. Donc il n'avait jamais eu de véritable amis...

Arrow Quartier De la 10ème Division
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour d'une nouvelle équipe [Pv : Mastu !]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour d'une nouvelle équipe [Pv : Mastu !]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment créer sa nouvelle équipe ?
» Le retour de ( la nouvelle) Lisa Osaka ! [ FINIT]
» [LC] Nouvelle équipe - Intermédiaire
» Nouvelle équipe
» Aide pour nouvelle équipe monogen 1G

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach World Rpg :: Accueil , Presentation , etc ... :: Temple des joueurs :: Archives des rp :: Autres Archives-
Sauter vers: