Bleach World Rpg

RPG par forum Bleach , ici la bonne humeur est reine !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexionPortail

Partagez | 
 

 Retour d'une nouvelle équipe → Part.2 [Pv Membres de la Dixième ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Retour d'une nouvelle équipe → Part.2 [Pv Membres de la Dixième ]   Mer 11 Mar - 15:52

Arrow Dangaï

Le Kototsu maintenant arrêté, il ne fallu pas beaucoup de temps pour Matsumoto et le petit Taïcho pour quitter le Dangaï; le fait d'avoir couru au maximum leur avait fait gagné du temps. Malgré cela, la vice-capitaine était toujours un peu essoufflée mais cela passerait sûrement au bout de quelques minutes. Il était apaisant de quitter cet endroit et de retrouver l'air doux de la Soul Society. Rien qu'en jetant un coup d'oeil au paysage, cela faisait un véritable changement par rapport au Dangaï qui était quasiment vide et rempli d'embûches. Il devait être plus de quatorze heures trente et le soleil tapait fort comme à son habitude. Alors que la grande porte se refermait, les deux shinigamis venaient de mettre le pied au sol et de continuer leur route vers la dixième division, c'était évident. Il y avait aucun autre endroit de mieux où aller pour aller discuter et faire connaissance. En parlant de discussion, le calme était revenu depuis que le Kototsu avait été désactivé..s'il n'avait pas été là, la conversation aurait continué depuis longtemps. Matsumoto avait remarqué ce silence mais avait préféré ne rien dire..elle ne savait même pas de quoi pouvait-elle parler et pourtant des tas de questions occupaient son esprit mais elle se promit de les poser un peu plus tard. En attendant, ils marchaient tous les deux paisiblement, sans être dérangés. Il y avait personne aux alentours pour le moment, aucun reiatsu montrant la présence d'un shinigami, rien. On pouvait donc remarquer qu'ils étaient seuls dans ces grands et longs chemins labyrinthiques. C'est alors que le capitaine à physique d'enfant venait d'ouvrir la bouche et de poser une question. Rangiku sursauta légèrement car elle ne s'attendait pas à ce qu'il engagea la parlotte d'une façon très inopinée mais elle espéra qu'il ne l'avait pas remarqué. Il lui arrivait souvent de tressaillir comme ça. Elle se souvenait encore de la fois où elle avait pensé être seule et s'était parlée à elle-même tout en pensant à Gin Ichimaru; c'était juste avant l'exécution ratée de Rukia Kuchiki. Toshirô Hitsugaya s'était arrêté juste derrière elle avant de la surprendre et à ce moment-là, elle avait senti son coeur faire un bond en avant. Cette fois, sa réaction fut moins forte que l'autre jour mais bon. Il lui avait demandé si elle le croyait...elle dévoila un sourire sympathique; bien sur qu'elle était maintenant convaincue qu'il était capitaine de la division dix. C'était surtout le Haori avec le symbole de la dixième qui prouvait tout. La jeune femme n'était plus restée aussi sceptique qu'au début depuis qu'elle avait vu ce vêtement blanc que portait les capitaines.


"- Oui, je n'ai plus de doute maintenant..."

Elle aurait pu continuer encore un peu sa phrase mais décida de s'interrompre car un shinigami était juste à proximité de ces deux là. Il était assis par terre, une bouteille de Saké à la main. L'homme portait un chapeau en paille presque aussi semblable que celui du capitaine Kyoraku sauf que ce n'était pas lui. Il n'avait pas les cheveux noirs comme le Taïcho de la huitième mais il les avait blonds très pâles et fort coupés.Il paraissait somnoler ou alors, était carrément endormi. Encore un alcoolique comme elle. La jeune femme aurait volontié bu quelque chose à l'instant mais malheureusement elle n'avait pas de bouteille en mains et boire devant le petit capitaine..ne le ferait pas du tout. Mais rien qu'en voyant ce shinigami, sa soif commença à s'éveiller petit à petit cependant, elle s'efforça de se retenir. D'ailleurs, elle était sur le chemin pour rentrer dans ses Quartiers alors elle devrait patienter seulement quelques moments avant de pouvoir boire un petit quelque chose. Elle dépassa le shinigami endormi et cessa de le regarder. . Maintenant, elle tourna vers une autre ruelle vers l'Ouest qui était bien sur, vide. En y réfléchissant, il n'était pas tellement bizarre que ces ruelles soient inoccupés, c'était tous les jours comme ça. Un jour, Matsumoto était sortie dehors un peu partout dans le Seireitei, histoire de se détendre un peu au lieu de rester enfermée dans sa chambre ou au bureau. Malheureusement, personne ou alors peu de gens étaient à l'extérieur entrain de discuter comme avant. Elle avait quand même croisé Kira Izuru mais bon...la demoiselle s'était tout de même ennuyée à rester assise sur un banc, à balayer du regard la belle vue du paysage qu'offrait le Quartier Est. L'autre ruelle était plus étroite et à l'abri du soleil à cause des arbres épais qui avait poussé tout le long de l'allée. Puis quelques secondes plus tard, le nain aux cheveux blonds ouvrit de nouveau la bouche pour lui demander quelque chose. En effet, il parlait de ce qui arriverait ensuite dès qu'ils seraient arrivés aux locaux de la dixième. Il fallait effectivement le présenter, c'était quelque chose qu'il ne fallait pas négliger. Toutefois, il fallait réfléchir à une façon de le faire..La shinigami avait quelques idées dans la tête comme une petite fête. Elle avait déjà proposé cette idée à Kira lorsqu'il devait accueillir un nouveau capitaine mais aujourd'hui, elle n'était pas sur qu'une cérémonie serait le mieux, surtout si elle était alcoolisée ! Rien qu'en regardant le capitaine au corps d'enfant, elle savait parfaitement qu'il devait sans doute être comme Hitsugaya, c'est à dire, qu'il ne buvait pas. C'était plutôt dommage qu'il y ait pas de boissons comme le Soda qu'il y avait dans le Monde Réel. Oui, à Karakura on pouvait remarquer qu'il y avait des distributeurs de boissons dans pleins d'endroits. Il suffisait de rentrer un peu de monnaie dans la machine, d'indiquer le code de la boisson voulue et patienter que celle-ci ne tombe pour que vous puissiez l'a prendre. C'était un des trucs superbes qu'offrait le monde des humains, d'ailleurs il y en avait pleins d'autre. Et comme ici, ce n'était pas aussi modernisé, il fallait songer à autre chose. Il fallait surtout réunir toute la division en un seul endroit; c'était sûrement le truc le plus agaçant de la journée: S'arranger pour que tout le monde soit au courant qu'il y ait un nouveau capitaine. Cependant, heureusement que les papillons de l'enfer existaient à la Soul Society ! La jeune femme était déterminée à passer l'annonce et réunir tout le monde grâce à un de ces machaons noirs. Il fallait aussi réfléchir à une salle parfaite, bien espacée pour réunir toutes les personnes mais la demoiselle y penserait plus tard. Ce n'était pas vraiment dans ses habitudes de tout faire ou de tout prévoir à l'avance, elle préférait le faire au dernier moment. Elle s'arrêta alors, et écarquilla un peu plus les yeux.

"- Mmm..je pense avoir une petite idée là-dessus n.n ! Enfin, on verra..et puis la plupart de nos Hommes sont en salle d'entraînement donc ce sera plus facile de les faire venir, mais en attendant...pourriez-vous me dire votre nom ? "

Elle venait tout juste d'y penser...comment avait-elle pu oublier de lui donner son nom dans le Dangaï ? Enfin tout était de la faute de ce foutu Kototsu mais bon...il fallait bien qu'elle le connaisse maintenant sinon, ça ne le ferait pas tellement pour le présenter aux autres. Le plus louche c'était il paraissait être un shinigami depuis longtemps mais elle ne l'avait jamais vu. Matsumoto connaissait un tas de gens au Seireitei sauf ce garçon-là.Mais il n'était pas impossible qu'il soit un shinigami exilé comme Senna l'était avant. Bref, elle ne connaissait rien de son passé mais elle finirait par le découvrir plus tard comme elle avait fini par apprendre celui de Toshirô Hitsugaya.


Dernière édition par Matsumoto Rangiku le Sam 21 Mar - 19:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour d'une nouvelle équipe → Part.2 [Pv Membres de la Dixième ]   Mer 11 Mar - 17:53

*Watashi wa Hayasa Norio desu*

Il avait vraiment dit quelques choses de surprenant. Habituellement il n'engageait pas les conversations, mais comme il y avait un silence il s'était sentis le seul capable de reprendre la conversation. Il était plus petit que sa lieutenant et il ne voyait donc pas tout ce qu'elle faisait. Et puis, il n'avais envie de lever la tête. Il pensait plus à ses projets qu'à la conversation. Il y réfléchissait en marchant à travers les labyrinthes du Seireitei. Pendant ce temps, Matsumoto lui répondit quasiment instantanément. Il y avait eu un bref instant et Norio comprit qu'elle avait surement eu une réaction intense. Il ne pouvait dire laquelle vu qu'il ne la regardait pas. Il entendu juste un acquiescement. Elle n'avait plus de doute, surement depuis qu'elle avait vu son Haori. C'était amusant de voir comment un simple manteau blanc pouvait faire de l'effet sur les gens. Il en sourit discrètement, le visage caché par ses cheveux blonds en bataille. Pendant qu'elle parlait il sentit une présence et avait un peu relevé la tête. Il avait vu un homme totalement fait. Il n'était pas vraiment assis, c'était plutôt le genre de guerrier presque allongé au sol, le mur retenait sa chute, et ses bras étaient ouvert comme une proposition au gens malhonnête. Il dormait surement à cause des bouteilles qu'il avait surement bu. Son chapeau de paille cachait quelque peu ses yeux alors il n'y avait que l'indice du ronflement profond qui permit à Norio de constater son état. Le Sake dans sa main droite était bien visible et c'était certain que ce n'était pas sa première bouteille. Il n'était pas encore assez connu pour lui hurler dessus même si l'envie était là. Il ferma les yeux quelques secondes, le temps de laisser sortir un bon soupire. Il était ennuyeux ce gars à rester là, endormi, et ne servant à rien. Si il en avait le pouvoir, il l'enverrais nettoyer les murs de tout le Seireitei. Ils finirent par dépasser le Shinigami. Matsumoto avait aussi finit sa petite phrase. Ils tournèrent dans direction de l'ouest, Norio ne comprit pas. Le quartier générale de sa Division était au sud-est normalement, juste entre la huit et la douze. Il garda en tête son doute et se laissa guider par Rangiku, sa lieutenant. Les couloirs étaient vide maintenant, aucun ivrogne ne trainait le long des murs. C'était toujours aussi ennuyeux cette endroit. Le Nouveau Taïchô se rappelait d'une journée tranquille à la Soul Society. Il était sortis pour aller faire quelques achat, le soir il n'avait rien à manger chez lui et comme il n'était encore qu'étudiant, il devait se débrouiller seul. A chaque fois qu'il tournait que ce soit à gauche ou à droite, il ne trouvait personne. Enfin, c'est un peu exagéré. Bien sur qu'il voyait des gens, mais ils n'étaient vraiment pas nombreux. Ce qui l'avait frappé ce fut que même il y a plus de deux cents cinquante ans, les ivrognes et les couloirs vides existaient toujours. Ce n'était pas toujours bon de s'aventurer dans le Seireitei quand on ne connaissait pas son chemin. Parfois, Norio avait envie de changer de ses mouvements et de sauter sur de mur en mur pour arriver plus vite à sa destination. Dans la situation actuelle, il préfèrerait marcher plus longtemps pour que la conversation dure, un peu plus longtemps justement. Peu de temps après avoir tourné, il avait reprit la parole. Encore une fois, il avait engagé la conversation. C'était bien un jour différent des autres. Sa rencontrer avec sa lieutenant allait surement changer sa vie. Elle l'était déjà bien chamboulé depuis sa nomination. Quand un homme aime rester cloîtrer chez lui, à ne rien faire à part jouer, le changement se faisait vraiment quand il devenait quelqu'un d'important. Il allait avoir une division toute entière à gérer. Bien qu'il soit intelligent, son caractère avait un peu de stress. C'était un nouveau capitaine donc du coup il n'était pas sûr qu'il puisse s'imposer. Le véritable Norio allait surement faire de son mieux pour ne pas se laisser marcher sur les pieds.

Dans tout les cas, il avait parler de sa présentation à sa division. Sa Fuku-Taïchô laissa un peu le temps passer, surement pour réfléchir à quelques choses dont il ignorait totalement le but. Puis elle finit par lui répondre, d'une voix hésitante. Elle avait une idée là-dessus. La plupart des hommes étaient en salle d'entraînement donc il n'allait pas être trop difficile de les regrouper dans une salle, grande et vide. Le vide permettait de faire résonner la voix. Il n'était pas du genre à hurler pour se faire entendre donc ceux qui allait être au fond, s'il n'y avait aucune répercutions, n'entendrait surement rien. "Mais en attendant avait-t-elle dit, pourriez-vous me dire votre nom ?" Norio tourna brusquement la tête avec un sourire. Il avait comprit que lui connaissait son nom mais que l'inverse était inexistant. Avec tout ce qu'il avait vécu jusqu'à, que ce soit entre le combat contre l'ex-taïchô et la course dans le Dangaï, il ne l'avait toujours pas annoncé. Il savait que si il se présentait comme cela devant les autres membres, Rangiku pourrait rester un peu bête face à eux car elle ne le connaitrait pas. Elle pensait surement même chose et il en avait donc sourit. Ses cheveux blonds s'étaient écartés et on voyait que de petite valise étaient installé sous ses yeux. Le garçon n'était pas fatigué, ces cernes avaient toujours été là car, comme il ne dormait pas beaucoup, son corps lui faisait comme un signe pour dormir plus. Norio ne l'écoutait pas, il se sentait en pleine capacité de ses moyens que ce soit pour réfléchir ou bien combattre. D'ailleurs, lors de son combat contre le Vizard, il l'avait quelque peu démontré. Il écarta lentement les lèvres et dit de simple mot...

"Hayasa Norio desu"

Il avait parlé d'une telle lenteur pour qu'elle intègre bien son prénom et son nom. Il s'était présenté totalement comme cela la barrière était brisé et au moins, un jour elle pourra l'appeler Norio-Taïchô. Pour l'instant, il était plus axé sur le Hayasa, qui était son nom de famille. De toute façon, ils allaient bien devoir s'habituer, que ce soit Rangiku ou les membres de la Division, à l'appeler comme cela. Matsumoto allait surement être une chanceuse car au moins elle allait connaitre le prénom de son nouveau supérieur. Leurs pas les fit arriver jusqu'à un carrefour. Il y en avait un bon nombre dans le Seireitei donc il fallait choisir le bon chemin pour rentrer dans leur quartier. Norio s'arrêta, mit un doigt sur la bouche et tourna la tête dans chaque direction proposer. Une longue hésitation se fit entendre par une onomatopée. Brusquement, il tendit son bras et son index vers la gauche. C'était le sud donc il fallait mieux aller par là, si il voulait rentrer directement au QG. Norio ne demanda pas l'avis de sa seconde, elle devait se plier au choix de son supérieur. Si il se trompait, elle pourrait intervenir mais il savait où y allait. Il restait encore quelques allées, quelques croisement avant d'arriver à leur but. Il ne voulait pas passer toute sa journée ici. Il savait, en plus de cela, que le soleil était au plus au point en ce moment. Ce n'était pas du tout l'heure de sortir, il ne pouvait faire autrement. Ils discutèrent pendant quelques temps encore et pour ne pas que le silence, déjà pesant des ruelles, ne se réinstalla, il sortis quelque chose d'insensé. Il ne savait pas pourquoi, il l'avait sortis...c'était comme cela :

"Il était comment en capitaine...Hitsugaya Toshirô ?"


Il avait pris une intonation enfantine mais savait pertinemment ce qu'il disait. Il semblait avoir sortis cela comme cela...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour d'une nouvelle équipe → Part.2 [Pv Membres de la Dixième ]   Mer 11 Mar - 22:51

"Hayasa Norio", c'était son nom. Le petit capitaine venait de le lui annoncer enfin. Il l'avait prononcé lentement afin que Matsumoto puisse le retenir plus facilement mais de toute façon il était peu probable qu'elle l'oublie. Ce n'était pas quelque chose qu'on oubliait aussi simplement. Yachiru par exemple n'était pas tellement capable de se souvenir du nom d'une personne alors elle s'empressait de donner des surnoms aussi débiles l'un que les autres aux gens. La Fuku Taïcho était sûrement la première après le Sô-Taïcho à connaître son nom et elle en était plus au moins satisfaite. Elle aimait être renseignée avant les autres, par exemple, les journaux quotidiens de la Soul Society et bien elle s'empressait chaque matin d'aller les lire puis d'aller balancer toutes les nouvelles écrites dessus aux autres. Cela pouvait lui permettre de se rendre un peu plus interessante. Bien sur, elle n'était pas aussi prétentieuse que cette beauté incarnée, ce très cher Yumichika Ayasegawa de la onzième division. C'était pareil pour les catalogues de vêtements; elle en était abonnée à plusieurs et connaissait donc toutes les nouvelles tendances du mois. Donc aujourd'hui, elle était la seule vice-capitaine à en savoir plus que les autres à propos du nouveau capitaine qui intégrait désormais la dixième. Personne n'était au courant ce qui était finalement pas si mal que ça; elle irait le dire à tout le monde un peu plus tard après avoir réglé certaines choses. La paperasse par exemple, elle n'avait rien rempli depuis le départ d'Hitsugaya...en fait, c'était Sasuto Yakura, le troisième siège, qui s'en était chargé à sa place, il avait eu l'extrème gentillesse et volonté d'aller tout remplir. Mais elle était sur qu'il n'avait pas tout fait car le reste était bien trop compliqué pour lui. La jeune femme devait trouver un moyen de cacher tous ces papiers; elle n'avait pas envie qu'Hayasa ne voit qu'elle n'ait rien fait ou alors elle trouverait une excuse, comme d'habitude et essayerait de le convaincre que ce n'était pas de sa faute. Ca marchait presque à tout les coups, enfin peut être pas sur Hitsugaya mais sur lui..ça fonctionnerait sûrement. Si seulement elle avait prévue que quelqu'un remplacerait le jeune vizard, elle se serait dêpéchée de tout finir. Elle songeait maintenant à profiter du fait qu'elle devait réunir tout le monde pour aller ranger les choses non faites dans un tiroir de son propre bureau. De plus, si son taïcho, elle et les autres shinigamis de la division se rendraient en salle d'entraînement, cela lui laisserait le temps d'aller tout remettre en place discrètement car le bureau était à l'opposé de la salle d'entraînement. Bref, elle veillerait aussi à ne pas perdre trop de temps pour ne pas qu'on se doute de quelque chose. Alors qu'elle pensait à autre chose, Matsumoto s'arrêta nette dès qu'elle vit que son capitaine venait de se stopper lui aussi. Elle reprit ses esprits et remarqua qu'il était en plein milieu d'un carrefour; il ne manquait plus que ça. Mais quelle direction choisir ? Il y avait plus de cinq chemins menant chacun à des directions différentes. Il y en avait plusieurs des ronds points comme celui-là dans le Seireitei.

Malheureusement, Rangiku n'avait pas la tête à chercher la bonne route et décida de laisser son supérieur le faire. D'ailleurs, elle venait de se rendre compte qu'elle s'était trompée de chemin tout à l'heure...les quartiers de la dixième n'était pas situé tout à l'Ouest mais au sud-est..rah lala, quelle tête en l'air. Elle repoussa une mèche rousse qui était venue lui gêner la vue; c'était assez agaçant de sans arrêt les remettre en arrière mais elle n'aimait pas s'attacher les cheveux comme Yoruichi Shihoin. Il était beaucoup plus beau sur elle de les laisser lâchés et puis c'était beaucoup plus charmant. Certaines femmes se les attachaient tellement qu'elles semblaient être des garçons manqués. Bref, il n'était pas dans ses habitudes de se tromper de route. Elle avait quand même un minimum de sens d'orientation contrairement à certaines personnes de la onzième, genre, Yachiru Kusajishi ou son capitaine mais aujourd'hui, elle pensait tellement à des tas de choses qu'elle ne s'était pas concentrée sur sa destination. Comme l'avait dit Toshirô un jour; "ça rentre toujours d'un côté pour en resortir d'un autre". Hayasa tendit son bras à gauche en direction du Sud. Oui, c'était sûrement la bonne direction mais Rangiku ne chercha pas à en être sur; elle lui faisait confiance car peut être était-il déjà venu à la dixième sans qu'elle ne s'en aperçoive ? Elle se contenta de la suivre et afficha un petit sourire; cela était toujours amusant de suivre un gamin. Elle seule avait pu avoir deux nains en capitaine et c'était toujours mieux qu'un pervers comme Kyoraku ou encore de quelqu'un d'aussi dingue que Kuchiki Byakuya. Il ne parlait jamais celui-là et avait tout le temps cette tête à faire peur. On aurait dit qu'il ne vivait que pour les règles de la Soul Society, en même temps c'était normal en tant que capitaine il était bien obligé mais bon. Matsumoto venait de sortir à nouveau de ses pensées; Hayasa venait de lui parler à nouveau et cette fois-ci à propos de l'ex-capitaine Hitsugaya. Elle écarquilla les yeux et le regarda: pour une fois, ce n'était pas elle qui cherchait la parlotte et elle en fut contente car il était assez déplaisant de toujours commencer une conversation. Il voulait savoir comment il était à l'époque lorsqu'il portait encore son Haori. La shinigami prit une profonde inspiration; il n'était pas étonnant qu'il pose ce genre de question. Il venait de le succéder, c'était normal qu'il puisse se demander s'il était bien ou non, histoire d'en savoir un peu plus, de pouvoir faire un peu mieux que lui si jamais cette envie ne lui vienne en tête. Hitsugaya Toshirô...ce jeune et nouveau vizard..et bien, d'après ses souvenirs, c'était quelqu'un de bien, de très fort, assez sentimental surtout envers Hinamori Momo sa sois-disant petite soeur.


"- Et bien, c'était quelqu'un d'exceptionnel..enfin, tous les vice-capitaine diront cela de leur capitaine mais pour tout vous dire, je trouve que malgré son jeune âge, sa puissance rivalise avec les autres capitaines du Gotei 13...je suis sur qu'il surpasserait Gin Ichimaru surtout qu'aujourd'hui, il possède un masque. A part ça, il respectait les lois de la Soul Society comme tout le monde et passait la plupart de son temps à bosser. "

Evidemment qu'il travaillait beaucoup vu que celle-ci ne faisait qu'un quart du boulot qu'elle était censée faire. Même s'il avait trahi tous les shinigamis, qu'il était passé de l'autre camp, il lui tenait toujours à coeur. Le fait qu'il ait rejoint les vizards avait tout fait chambouler et leur amitié aussi semblerait touchée tout comme celle qu'il portait avec Hinamori. Matsumoto préféra penser à autre chose: elle avait assez déprimée sur ce sujet pour y repenser encore et encore. Ils marchaient toujours en direction du Sud-Est et les quartiers de la dixième division n'étaient pas bien loin. Dans moins de quelques minutes, ils y seraient peut être, tout dépendaient du rythme de leur pas. Pour l'instant, il y allaient lentement mais au moins, ils pouvaient discuter paisiblement, de plus, personne n'était là pour les interrompre. Maintenant, elle ne savait plus quoi dire...et le jeune capitaine était sûrement dans le même cas. Une fois qu'il serait à l'intérieur, elle irait de suite faire ce qu'elle devait faire. Elle ne pensait pas qu'elle devrait lui faire une visite guidée des locaux; on ne s'y perdait que très rarement et encore. Toutes les divisions étaient presque identiques donc ce n'était pas un problème. Quoique, un jour elle s'était perdue à la neuvième division, lors de son entraînement avec l'ex-capitaine Tôsen et avec Myuko Tsukiyo. Elle en était même arrivée en retard à cause de ces dédales de couloirs. Pareil pour la troisième division, lorsqu'elle était venue voir Kira. Par contre, ici, elle connaissait tout par coeur, en même temps elle se baladait partout tous les jours. Elle inspectait les trois différentes sections, allait souvent au logistique ou alors squattait le bureau destiné au capitaine.

"- Nous sommes bientôt arrivés ^^! Vous verrez; les couloirs ne sont pas si pénibles que ça, je suis certaine que vous ne vous y perdrez pas ;p !"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour d'une nouvelle équipe → Part.2 [Pv Membres de la Dixième ]   Jeu 12 Mar - 0:05

*Bien, nous voilà enfin dans notre Division...*

Ce n'était pas du tout le cas. En effet, Norio avait ce caractère enfantin qui contrastait énormément avec son air sérieux qu'il pouvait prendre lors des combats. Il était totalement différent d'un situation à une autre. D'ailleurs en ce moment, il laissait aller la conversation, tout en la poursuivant, et souriait avec ses yeux fatigués. Quand il lui avait posé cette question sur son ancien capitaine c'était pour savoir plusieurs chose. Déjà, il ne devait pas décevoir ni le Goteï 13, ni Rangiku. Si elle voyait que son nouveau supérieur était beaucoup moins bien que l'ancien, cela pourrait causer de nombreux problème. Attention, il n'allait pas changer pour autant sa façon d'être. Si il voulait donner beaucoup de travail à sa seconde, il le ferait et sans sentiments. Surtout que lorsqu'un capitaine part, il y a souvent un vide et les papiers n'étaient pas toujours fait. Il n'avait pas envie de signer et remplir encore et encore des feuilles blanches. Ce genre de tâche était des plus ennuyeuse. Il savait qu'il allait en faire mais s'il pouvait en faire le moins possible, il n'hésiterai pas. En attendant, ils continuèrent à marcher pendant que sa lieutenant médite sur sa question. Il l'avait regardé pendant un moment et avait observé un élargissement intense des yeux. Elle était sans doute étonné par sa question. Norio n'était pas certain de ce qu'il l'avait fait réagir. Était-ce la question en elle-même ou bien autre chose, comme par exemple le fait qu'il annule le silence ? Il n'en savait trop rien. Pour lui, les deux solutions étaient possibles. Comme il ne connaissait pas encore sa Fuku-Taïchô, il ne pouvait compter que sur sa déduction. Là, c'était un peu plus difficile, car comme elle avait surement entretenu une bonne relation avec Hitsugaya, il pouvait penser qu'être surprit du fait qu'il pose les question était moins important. Ou bien l'inverse, au cas où elle penserait maintenant moins à son prédécesseur. C'était complexe et n'essaya pas de chercher plus loin. Dans les deux cas, elle était surprise. Il sentit une grande inspiration venant de son interlocutrice avant qu'elle ne réponde. Elle finit par dire, avec une pointe de recherche, que c'était quelqu'un d'exceptionnel, enfin, elle semblait savoir que tout les Fuku-Taïchô peuvent dire cela de leur capitaine et elle avait raison. En une longue phrase, elle voulait seulement lui dire que malgré son jeune âge, sa puissance rivalisait avec les autres capitaines du Gotei treize. Elle était certaines qu'il surpasserait maintenant Ichimaru Gin, surtout qu'aujourd'hui, il possédait un masque, terne et ennuyeux celons notre héros. A part cela, elle continua en disant qu'il respectait les lois de la Soul Society, comme tout le monde d'ailleurs, et passait la plupart du temps à bosser.

"Il était ennuyeux quoi !"

Norio avait répliquer cela d'une telle rapidité que c'était comme s'il n'avait même pas écouté ce qu'elle disait. Ce n'était qu'une façade puisque de son esprit, tout tournait à une vitesse folle. Sa voix avait été soupirante, comme si l'idéalisation d'une personne l'ennuyait --ce qui était un peu le cas-- Matsumoto avait une drôle d'admiration pour son Taïchô. Elle connaissait sa puissance, tout comme Norio puisqu'ils l'avaient combattus. En revanche, elle le sur-estimait quand même un peu. Gin Ichimaru était l'ex-capitaine de la troisième Division. Il l'avait déjà aperçu une ou deux fois, mais savait pertinemment qu'Hitsugaya ne pouvait rivaliser. C'était devenu un allié d'Aizen, et cet homme ne prenait pas que des faibles, c'était certains. Matsumoto avait donc encore de grande espérance en lui. Comme elle l'avait précisé, il avait aujourd'hui un horrible masque. Cependant, cela ne lui permettait pas d'être largement plus fort qu'avant. Dans le combat à Karakura, il avait perdu non ? Donc au moins, un capitaine, un second et un troisième siège avait donc la puissance nécessaire pour l'arrêter. Autant dire que pour Gin, ce ne devait être qu'un simple Capitaine. Norio savait qu'il ne fallait pas sous-estimer ses adversaires, mais il savait aussi que les sur-estimer pouvait entrainer une grosse chute. Pendant ce temps, il s'approchait des Quartiers. Il y avait encore un peu de chemin donc il pouvait encore discuter. Mais Norio n'avait plus rien à dire, il ne savait vraiment pas comment la conversation allait continuer, si elle ne disait rien. Au début, c'était quand même elle qui avait posé les questions...maintenant c'était l'inverse et cela ennuyait fortement le protagoniste. Une fois qu'il allait être dans la Division, il savait que le regroupement des troupes devait être fait le plus rapidement possible, Rangiku devait surement le savoir donc il ne dit rien pour l'instant. Il allait attendre de voir sa réaction; si celle-ci allait être bonne, il y aurait un plus grand intérêt à lui confier des missions plus ou moins importante. Il espérait que sa nouvelle maisonnée serait comme le quartier générale des autres Divisions. Il s'était difficilement retrouvé au début mais avec le temps il s'y était repéré. C'était surement dû au fait qu'il empruntait toujours les même couloir quand il n'était qu'un siège. Il n'aimait pas ça, devoir faire les même choses encore et encore et à plusieurs reprises, il s'était perdu en voulant changer de chemin. Les retards aux entrainements par exemple et alors fréquent, comme les convocations. Ce n'était pas toujours un bon point pour lui, cependant il ne pouvait pas s'en empêcher. La Nouvelle équipe était de retour chez eux dans quelques minutes. Ils tournèrent encore une fois lorsque Matsumoto Rangiku cassa le silence. Enfin, il n'y avait jamais vraiment eux de silence : Norio avait depuis sa réaction à la réponse de Matsu commençé à faire des petites bruits afin de ne pas laisser l'ennui s'installer. C'était comme une petite mélodie. En réalité, il bougeait ses lêvres rapidement et cela imitait l'éclatement des bulles. Parfois, il serrait les dents comme l'appel d'un animal. De façon très général, il pouvait énerver les gens. Lorsqu'elle prit la parole, il s'était tus.

_"Nous sommes bientôt arrivés[color], fit-t-elle en souriant. [color=olive]Vous verrez; les couloirs ne sont pas si pénibles que ça, je suis certaine que vous ne vous y perdrez pas ;p !"
_J'espère bien répondit-t-il, Je ne veux pas revivre mes erreurs d'orientation comme quand j'étais un simple Shinigami ^^

Il lâche un sourire tout en la regardant. Ses cernes lui donnait, à la base, un aspect d'horreur alors avec le sourire, tout le monde pouvait croire que c'était un malade. Contrairement au capitaine de la douzième division, ce n'était pas un sadique près à tuer n'importe qui pour aboutir à ses expériences. Il n'aimait pas trop trainer près de leur quartier général. Mais avec la proximité de la dixième et de la douzième, il allait surement avoir des moments où il n'aurait pas le choix de passer devant. Il ne savait pas vraiment si le pire était cette avant dernière division ou bien la onzième, qui était formé d'idiots de fou du combat. Il y avait surement des exceptions, mais pour l'instant il n'en voyait aucune. Un jour viendra où il rencontrera surement cette exception. Le duo allait maintenant arriver à la Division. Avant qu'il n'arrive, il regarde d'un ton neutre Rangiku et lui demande quelques petites choses :

"Il faudrait que tu commences à les rassembler. Part devant, comme cela dès que j'arriverais, tu n'auras pratiquement plus qu'à m'annoncer ^^. Ha...et ne leur dit pas pourquoi il se rassemble, ce sera mieux."

C'était beaucoup plus impressionnant pour les Shinigamis de se rassembler sans savoir à quoi il devait s'attendre. Évidemment, il sentait déjà un choc quand il verra un Capitaine aussi petit. Quoi que, en y repensait, l'ancien capitaine qu'il avait était encore plus petit que lui. Cela le rassura un peu de savoir que quelqu'un d'autre avait déjà surement reçus cette remarque. Les questions du genre "c'est qui ce gamin ?" n'allait surement pas venir puisqu'il avait son Haori. Automatiquement, le respect devait être marqué Enfin ,ce n'était pas encore le moment. Pour l'instant Matsumoto partis les prévenir. Le Taïchô se dit qu'il pouvait ralentir le pas, ainsi revenir à la normal. Il regarda l'ennuyeux ciel au-dessus de lui, les mains dans les poches. Il remarqua que c'était toujours et encore ce même ciel que celui qu'il avait observé lors de sa remise de son Haori. Le Capitaine baissa la tête, les choses ennuyeuses ne l'intéressaient pas. Il mit un doigt sur la bouche et écarquilla les yeux. Il se demandait où elle en était rendu avec le rassemblement. Il ne lui restait que peu de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour d'une nouvelle équipe → Part.2 [Pv Membres de la Dixième ]   Sam 14 Mar - 1:06

Après que le petit capitaine ait fini sa phrase, Matsumoto pressa le pas, le dépassa et partit en avant. Il lui avait dit qu’elle devait commencer par rassembler tous les shinigamis de la division sans leur expliquer la cause. Il était bien plus mieux de garder la surprise pour après, et puis, comme ça, le petit capitaine pourrait faire, s’il le veut, un sorte de petit discours de bienvenue ou un autre truc dans ce genre-là, enfin c’était à lui de voir. Elle était certaine que tout cela se passerait bien ; c’était sûrement son intuition féminin qui le lui disait et il ne se trompait que très rarement. La division dix se situait entre la huitième et la douzième. C’était plutôt pratique pour la Fuku Taïcho d’aller rejoindre le capitaine Kyoraku pour une journée « Saké » vu que ses locaux étaient à proximité. Par contre, le fait que Kurotsuchi ne soit pas loin d’ici n’était pas tellement rassurant…Quelques shinigamis de la dixième jetaient souvent des regards par la fenêtre en essayant, désespérément de savoir ce qu’il fabriquait en pleine nuit car il ne dormait pas tellement beaucoup tant qu’il n’avait pas achevé une expérience. Ces expériences…elles étaient aussi horribles et aussi gores les unes que les autres, et quelques fois, des rumeurs circulaient comme quoi il faisait, avec Nemu ou d’autres gens, des choses illicites mais cela n’a jamais été prouvé et puis, en ces temps actuels, on ne se préoccupait plus du tout des activités du capitaine sadique. On avait même besoin de lui, c’était assez incroyable de se l’avouer mais c’était vrai. Sa technologie moderne s’était avérée très utile lors de la dernière bataille à Karakura. Grâce à cela, ils avaient pu, en quelque sorte, téléporter la vraie ville de Karakura ailleurs et en créer une copie parfaite. Elle arriva vers la porte principale qui menait au Quartier Général mais traça le chemin en direction du bureau de l’ancien capitaine Hitsugaya. La porte n’était fermée ; elle l’avait laissé légèrement entrouverte car elle s’était dépêchée de sortir juste avant de venir dans le monde des humains avec tout le monde. La jeune femme l’a poussa et pénétra à l’intérieur ; les fenêtres étaient closes, les rideaux bleu clair bien mis en place, et les tiroirs de chaque meubles également. Seuls les coussins des fauteuils étaient mis n’importe comment et des papiers de gâteaux ou de chips traînait sur la table ainsi qu’un cocktail de fruit en boîte. Elle s’en souvenait ; elle avait mangé grignoté tellement de choses quand elle s’était ennuyée qu’elle avait oublié de tout ranger. Il n’était pas question de laisser supporter cela ici ; elle se rua sur cette table en bois, prit tous ces déchets pour vite mettre tout cela à la poubelle en les fourrant à l’intérieur. Elle savait que bien les enfoncer au fond ne servait à rien car Hayasa finirait sûrement par découvrir ce qu’il y avait là dedans mais au moins la corbeille semblerait moins remplie.

Puis, son regard finit part tomber sur le bureau qui n’était pas si propre que cela, enfin, il y avait que les papiers éparpillés un peu partout qui donnait cet aspect de désordre. Matsumoto saisit l’un d’entre eux et le survola ; c’était encore un truc d’administration à rendre à la division qui s’occupait des archives. D’autres étaient des dossiers concernant les nouveaux recrus et les un tiers de ces feuilles ne demandaient qu’un simple commentaire et une signature d’accord. Bref…elle n’avait pas le temps pour ça et en vitesse, prit dans ses mains toute la paperasse en masse et en fit deux gros tas. Le premier, elle le laisserait ici car ils étaient quand même importants et puis la date de remplissage était pour dans deux semaines. Le deuxième en revanche, était des choses qu’elle n’avait pas encore rendue et qui étaient en retard ; la shinigami le prit dans ses bras et se précipita très rapidement vers la sortie. Elle se promit de les faire plus tard et de les glisser discrètement dans le tiroir. Elle referma la porte derrière elle, et retraversa les plusieurs pièces et couloirs pour gagner sa chambre. Elle avait décidé de les cacher en dessous de son lit, là où personne n’oserait aller voir car c’était beaucoup plus sur qu’autre part, de plus, son bureau à elle était trop blindé d’objets pour y dissimuler quelque chose. D’ailleurs, beaucoup de choses étaient cachées sous son lit ; des revues de magasines, des restes de bric à brac etc...elle comptait ranger tout ça un jour mais pas pour l’instant. Aussi vite qu’un éclair, elle s’éclipsa de nouveau pour une nouvelle destination : La salle d’entraînement. C’était là que presque tous les membres de sa division étaient. D’ailleurs, aujourd’hui était un jour où tout le monde était occupé à s’exercer au combat, et cela tombait bien car il était agaçant de courir partout dans les bâtiments ou dans le Seireitei à la recherche de tout le monde. Bien sur, quelques uns n’étaient sûrement pas en ce lieu et elle comptait les prévenir aussi, c’est pour cela que durant cinq-six minutes, elle chargea plusieurs papillons de l’enfer de passer le message aux absents comme quoi, ils devaient venir d’urgence au Quartier Général de la division. Les machaons noirs avait quitté les lieux par une fenêtre ouverte qui aérait la pièce et se dispersèrent chacun de leur côté. Le capitaine n’allait pas tarder à arriver, ce n’était qu’une question de temps ou alors était-il déjà entrer ? Ca, Matsumoto l’ignorait. Elle entra enfin en salle d’entraînement sans prévenir et constata que tout le monde l’a regardait. C’était plutôt normal ; il était rare qu’elle vienne les couper en plein échauffement sauf si quelque chose était important. A son arrivée, tous cessèrent leur activité et attendirent que cela se passe. C’était vraiment marrant de voir leur visage se pétrifier, en s’attendant à tout..une mission, une attaque ou un truc plus grave ? Certains paraissaient légèrement apeurés…et pourtant, la raison pour laquelle, elle était là ne devraient pas du tout les angoisser, au contraire, il était rassurant de savoir qu’une personne prendrait la tête d’une division laissée à l’abandon par un capitaine qui a déserté ce monde pour en rejoindre un autre. Elle aurait bien voulu tout leur dire pour qu’ils puissent se soulager mais elle avait promis de ne rien dire pour l’instant. La vice capitaine se contenta de leur ordonner l’ordre de stopper ce qu’ils étaient entrain de faire.



" - Excusez moi de vous interrompre tous en plein entraînement…mais je vous prierez de cesser toute activité et de me rejoindre au Quartier Général d’ici quelques minutes pour quelque chose de primordial. "


Alors qu’elle venait de se retourner, elle put entendre de drôles de chuchotements derrière son dos..ce comportement était tout à faire ordinaire et Rangiku ne s’en étonnait pas car elle-même, si elle n’aurait pas été au courant, aurait bien voulu savoir ce qu’il se passait. La jeune femme mit la main sur la poignée, patienta quelques secondes juste pour entendre ce que disait secrètement les autres entre eux, et finit par en sortir carrément. Elle reprit la marche tranquillement ; inutile de se presser, de toute façon, il y avait peu de chance que les shinigamis venant de l’extérieur soient déjà arrivés. Par ailleurs, elle entendait le raisonnement de chaque pas qu’elle faisait, cela prouvait qu’elle était sans doute seule. Mais lorsqu’elle s’arrêta juste avant un nouveau couloir, deux ou trois personnes traînaient paisiblement dans les parages en attendant que quelqu'un ne vienne les guider…au moins, c’était mieux que rien. De toute façon, la demoiselle n'avait aucune envie de se retrouver toute seule à attendre les autres. C'était bien une chose qu'elle détestait par dessus tout: s'ennuyer en solitaire. Pourtant, cela lui était déjà arrivé à la quatrième division, lorsqu'elle s'était retrouvée gravement blessée à cause d'un combat contre des mods-soul version ogres, enfin ce n'était pas tellement grave de grave mais assez pour qu'elle se fasse hospitaliser. Elle s'était donc languie, sans que personne ne soit venue lui rendre visite excepté la très chère Hinamori qui s'était, heureusement, inquiétée pour elle. Dès que les deux shinigamis virent leur supérieur, ils la saluèrent et l’a suivirent non pas parce qu'ils en avaient l'ordre mais car eux aussi étaient impatients de savoir ce qu’elle aurait à leur dire à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour d'une nouvelle équipe → Part.2 [Pv Membres de la Dixième ]   Mar 17 Mar - 14:16

*Aujourd'hui, je prend mes quartiers. La Dixième m'appartient...*

Hayase la regarda partir au loin. Quand courait, ses bras étaient parfois en arrière, parfois se balançant devant elle. Elle disparut rapidement et Hayasa resta quelque instant, sans bouger. Il se demandait vraiment si la division allait être sympa. Les remarques sur sa taille ne lui plaisait pas tellement donc il espérait une entente rapide. Le fait d'avoir un ancien capitaine "nain" allait surement les aider. En effet, Norio était plus vieux, et plus grand, même s'il restait un nain, donc il se sentait plus à l'aise. Normalement, s'il s'était bien renseigné, il était venu à la conclusion que Toshirô avait au moins deux tête de moins que sa Fuku-Taïchô, alors que Norio, lui, n'en avait qu'une pour l'instant. A un cheval près, il était plus grand que l'ancien. En tout cas, il se remit en marche, les yeux vers le ciel. Ses mains étaient dans les poches opposés, devant lui, on pouvait facilement penser à un échappé d'une asile même si son regard ne le faisait pas. Il était pensif et heureux. Il voulait faire plein de chose. Il lui revenu en tête la ville de Karakura, cela faisait bien longtemps qu'il ne s'y était pas rendu. Avec l'année d'entraînement au bankaï, il ne s'était pas permit de sortir. Avant, il était resté longtemps à la Soul Society pour réussir à matérialiser Shiita. Le Taîchô sortit un de ses mains et sortit son Zanpakutô. Il était devant lui, à l'horizontal. Il avait vécu de nombreuse années ensembles et une nouvelle ère s'ouvrait à lui. Il était content d'avoir ce Zanpakutô car c'était l'inverse de Norio. Shiita était plutôt du genre active, prête au combat alors que Norio trouvait les combats ennuyeux et restait passif. Quand il la sortait, elle émanait un surplus de reiatsu qui, non seulement pouvait permettre à Norio de faire des parades impossibles, mais également réveillait lentement Norio. Cela le pénétrait et, une fois la dose atteinte, il activait son Shikaï. Dès qu'il prononçait son nom, elle était tellement contente qu'elle offrait une terrible puissance à Norio. Au début, son pouvoir n'avait pas été assez grand pour pouvoir utiliser l'épée éclatante si vite. A la première activation, il en rigolait encore aujourd'hui, il ne faisait qu'une trentaine de coup par seconde. C'était vraiment très peu comparé à maintenant. Avec ce nombre de coup, Shiita avait été différente. Il y avait toujours eux la boule d'acier autour de son poignet, cependant les fils qui remontent jusqu'à l'épaule n'était pas là. Ce fut lorsqu'il arrivait au huit cents par secondes qu'ils apparurent. Il s'était tellement entrainé à améliorer son Shikaï qu'aujourd'hui, à mille coup par seconde, il se demandait si c'était vraiment assez. Il se posait la question en combat bien sur. Shiita voulait toujours s'améliorer. Elle espérait arriver un jour à deux milles coups. Norio trouvait que cela faisait beaucoup alors il lui proposait de s'entrainer jusqu'à mille trois cent. Elle avait acquiescé... Mais avec la nouvelle de son ancien capitaine, il ne s'était plus entrainé à cela. Shiita avait comprit ce qu'il s'était passé lors de son entretien. Le Bankaï devait être atteint. Elle lui avait dit que cela faisait plusieurs semaines qu'elle y avait pris et donc, tout les deux, s'était entrainé pour que la véritable nature du guépard puisse sortir. Dix ans était passé avant qu'ils ne réussissent. Il avait été content du résultat, même si la proposition de capitaine, si peu de temps après, ne l'avait pas trop emballé. Quand on est capitaine, on restait trop longtemps au Seireitei, à organiser la division. Avec cela, il avait maintenant moins de temps pour s'entrainer, moins de temps pour sortir, et... moins de temps pour lui. Bref, il ne s'était pas senti près. Maintenant, c'était un capitaine, il avait changé d'avis, surtout grâce à Shiita, et avait décidé de faire son possible pour la division tout en se donnant le temps nécessaire pour les entrainements, les sortir etc... Quand il était dans son ancienne division, il avait déjà vu la paperasse que les capitaines et vice-capitaines devaient remplir. Cela allait être dure, mais c'était un défi à relever.

Hayasa Norio s'avançait toujours et finit par tourner à gauche, puis encore une fois un gauche après deux mètres. La Division était bientôt là. Il leva encore les yeux en l'air pour voir s'il n'y avait pas quelque chose de changé. Au début, il ne vit rien. Quand soudain, il remarqua une drôle de fumée noir. Il se demandait ce que c'était et abaissa la tête le long de cette fumée. Il comprit qu'elle sortait de la Douzième Division. Cette dernière était à côté des quartiers de l'escouade numéro dix. Il n'appréciait pas beaucoup cela, mais il n'y pouvait rien. Les nombreuses rumeurs qu'il avait entendu sur elle n'était pas toute flatteuse, voire aucune. D'après ce qu'on disait, elle était composé : d'un Taïchô-fou, d'un lieutenant timide et...d'un tas d'autres fou. On n'avait vraiment pas envie d'y aller lorsqu'on savait cela. Kurotsochi Mayuri, tel était le nom de ce malade. Il l'avait déjà croisé dans des couloirs d'un des nombreux bâtiment, il ne s'en souvenait plus lequel, à cette époque il n'était rien, et connaissait donc ses yeux de sadique. On disait que la Soul Society représentait le bien...quand on le voyait on pouvait difficilement le croire. Bien sur, on ne pouvait allait jusqu'à dire que les Arrancars étaient le mal en personne...mais quand même ! A part cette escouade, il y avait une seconde division proche de la dixième. Ce n'était que la huitième. Celle-ci était vraiment plus calme. Il savait qu'elle était régit par un capitaine au manteau rose et au chapeau de paille. Il aimait bien ce genre de capitaine qui ne faisait rien de la journée même si parfois, il pouvait trouver les personnes comme ça un peu ennuyeuse. C'était un contraste énorme entre ces deux divisions et savait qu'il préférerait passer devant la calme plutôt que de se faire surprendre à passer devant les malades. Devenir un sujet d'expérience ne plaisait à personne --sauf suicidaire--
Il arriva alors devant la somptueuse maison japonaise avec le même symbole que sur son Haori...

"La voilà...J'espère que Matsumoto les a bien rassemblés"

Norio continua son chemin et passa à l'extérieur d'un des bâtiments. Il remarqua un joli petit terrain avec des traces tout fraiche, il venait d'arrêter leur entrainement. Ses pas semblaient résonner sur la parquet, si le bruit était effacé, les membres auraient put l'entendre arriver. Le soleil se répercuta sur lui et au moment où il se posa devant la porte coulissante, une grande ombre de lui pouvait être aperçu. Il ne savait pas comment c'était possible mais c'était là. Il allait avoir une surprise, il n'en doutait pas. Il passa sa main et fit coulisser, lentement la porte. Une fois en position, il l'ouvrit complètement avec puissante. La réaction fut immédiate : un silence. Norio les regardait avec un air soupirant. Il s'attendait à ce genre de réaction :

"Bonjour, fit-il les bras de nouveau croisé devant lui, Watashi Jû Ban Tai Taïchô Hayasa Norio desu. Je suis le nouveau capitaine...et... Il se gratta la tête en souriant bêtement, il n'était pas habitué au discours...j'espère qu'on s'entendra bien tous. Je ne suis pas doué pour les discours donc...des questions ?"

Il avait dit chaque phrase séparément. C'était plutôt quelqu'un de réservé alors faire un discours pour un division toute entière était vraiment ce qu'il trouvait de pire. Il y avait toujours pire de toute façon, mais à ce moment, il ne se sentait pas très bien. Il ne le montrait pas vraiment. C'était plutôt un aspect étonné qu'il faisait. Comme s'il ne pensait pas parler devant tant de gens. C'était un masque parfaitement réussis qu'il appliquait. La situation était encore sous silence. Dès que les questions commencèrent, les gens parlaient entre eux : surement des réactions sur moi, pensa-t-il.

[post après moi : les membres de la Division. Puis Matsumoto ensuite on reprend par moi etc ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour d'une nouvelle équipe → Part.2 [Pv Membres de la Dixième ]   Sam 21 Mar - 18:52

Kitsu venait d'arriver à la réunion car un papillon de l'enfer avait interrompu sa sieste et lui a dit que son nouveau capitaine fesait une réunion , il écouta le nouveau capitaine , c'était un nain comme hitsugaya mais il était un peu plus grand que lui et il fesait pitié , il mit sa main sur son visage et remarqua que matsumoto était là , il regarda ensuite son capitaine et puis il sourit , il voyait que ça le génait d'être ici mais kitsu était du genre de bon coeur avec les nouveaux donc , il ferat tout pour ne pas laisser son nouveau capitaine dans les problèmes , il leva la main et puis dit :

j'ai une question , c'est pour savoir quel est le but de la réunion car ce fichu papillon des enfers m'a mal expliqué la situation ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour d'une nouvelle équipe → Part.2 [Pv Membres de la Dixième ]   Lun 23 Mar - 0:01

Matsumoto en compagnie des deux shinigamis qui la suivaient derrière, traversa le long couloir avant d’arriver dans une des plus énormes salles de la division ; le Quartier Général. C’était un endroit parfait pour y réunir tous les shinigamis. Des personnes étaient déjà arrivées, alors que d’autres traînaient toujours dans les vestiaires. La vice capitaine espérait qu’ils ne prendraient pas trop de temps car elle était sur que le capitaine n’était pas loin d’ici, quelques part dans les parages, ou alors, découvrait quelques lieux en attendant. Dès qu’elle était arrivée, la moitié d’entre eux avaient levé leurs regards vers elle attendant qu’elle leur explique la situation. C’était assez drôle de voir ces têtes tournés vers elle…ils semblaient tous perdus et c’était normal ; ils s’attendaient sûrement à une mission qu’on leur confierait, ou alors une alerte comme quoi des intrus s’étaient incruster dans le Seireitei. Malheureusement, elle n’ouvrait toujours pas la bouche malgré ça et se contenta de les ignorer et d’ouvrir une fenêtre parce que la chaleur commençait à devenir étouffante, avant de se poser contre un mur et attendre que cela se passe. Après cela, elle entendit des petits chuchotements derrière son dos ; les autres devaient se demander pourquoi elle ne disait rien et faisait comme ci de rien était. Certains voulait très certainement aller lui poser la question mais n’osait pas trop l’aborder de peur qu’elle ne leur reproche quelque chose. Elle les laissa parler à voix basse, de toute façon, ils finiraient par se taire dès que le nouveau capitaine ferait apparition, elle en était sûre. C’était toujours comme ça dans presque tout les cas : le silence régnait quand le nouveau venu entrait dans la salle choisie pour une cérémonie d’intégration. D’ailleurs, c’est ce qui se produirait sans doute dans quelques temps. Alors qu’elle était plongée dans ses pensées les plus profondes, trois apparitions la firent sursauter. C’était des retardataires. Ils en avaient mis du temps ! Ils s’abaissèrent devant leur supérieur, un genou à terre et s’excusèrent de leur retard. La jeune femme à la chevelure rousse leur fit signe de prendre place avec les autres qui attendaient toujours. Les minutes passèrent vite, et d’autres personnes arrivaient au fur et à mesure. La salle était à présent blindée de gens, et tout le monde discutait entre eux, à part Matsumoto qui, pour la première fois, ne participait pas à la parlotte. Pourtant, engager une conversation avec les membres de sa division faisait parti de ses habitudes mais aujourd’hui, elle préférait garder le suspense car elle savait que si elle parlait avec quelqu’un, elle ne pourrait s’empêcher de tout dire à cette personne. Et oui, c’est ça d’être bavarde !

Peu après, elle quitta le mur dans lequel elle s’était posée, et s’avança lentement près de la porte coulissante ; elle avait senti qu’Hayasa était tout proche…D’ailleurs, on pouvait percevoir son ombre. Tout le monde (enfin presque, excepté les derniers murmures) s’était tût depuis que la shinigami s’était déplacée. Et rapidement, la porte s’ouvrit laissant place au petit nain…enfin, il n’était pas vraiment si petit qu’un nain, il dépassait Hitsugaya, mais bon… on va dire qu’il en est un quand même. Son arrivée fracassante eut le don de faire taire cette fois-ci, tout le monde. Les regards de tous les shinigamis étaient rivés vers lui, et uniquement vers lui. Ils étaient tous stupéfaits, on pouvait le voir avec leurs yeux exorbités… c’était assez bizarre, mais bon, c’était peut être une réaction normale. En tout cas, Matsumoto savait que ce n’était pas une situation agréable que son capitaine avait là. Etre seul face à pleins de personnes qui vous regarde, ce n’était pas très réjouissant. Cependant, elle savait que tout se passerait bien, c’était son intuition féminine qui le lui disait, et jusqu’à présent, il ne s’était que très rarement trompé. Elle aussi, à ses débuts, avait réussie à bien intégrer sa division lorsqu’elle venait de quitter l’académie des shinigamis… enfin, en y réfléchissant, cela n’avait pas été si facile que cela. Elle se rappelait toujours des moqueries que des personnes lui avaient dites parce qu’elles étaient jalouses. Mais avec le temps, elle avait fini par séduire un maximum de monde avec sa gentillesse et tout s’était bien passé ; elle s’était faite de très bons amis, avait monté les échelons au fur et à mesure du temps jusqu’à atteindre son grade actuel et elle était fière de son parcours. Cette dernière quitta ses pensées, et constata que son supérieur venait de parler. Du coin de l’œil, elle le regarda tout en l’écoutant. Il avait décidé de ne pas faire de discours, d’après ce qu’il disait, il n’était pas doué dans ce genre de truc. De toute façon, ce n’était pas grave, au contraire, Rangiku n’aimait pas tellement les grands discours de « blabla », cela l’ennuyait fortement. Le mieux était de tout dire en résumant très clairement, et pas en récitant de très longues paroles de six cent lignes, très fastidieuses, et préparées à l’avance. Les gens qui parlent trop ont tendance à donner la nausée à force. Après avoir terminé ce qu’il venait de dire, des nouveaux chuchotements se firent entendre…les gens parlaient tous entre eux, c’était sans aucun doute à propos de ce petit Taïcho. On ne pouvait pas entendre précisément ce qu’ils se disaient car chaque conversation était noyée par une autre, etc. Rangiku, quant à elle, surveillait presque chaque personne, de toute façon, elle n’avait que ça à faire. Son regard était tombé sur une personne qui lui semblait familière ; c’était un siège de la division qui portait une drôle de cape sur lui. Elle le connaissait mais le voir ici l’étonna fortement. C'était Kitsu Hataki, ancien troisième siège d'après ses souvenirs. Ancien car à cause de son absence, Rangiku avait dû passer un entretien avec un autre shinigami qui a fini par prendre la place de celui-là. On lui avait dit qu’il était parti à Karakura pour une mission mais qu’il avait comme « déserté » par la suite. Serait-il finalement revenu ou cette rumeur était fausse ? Peu importe. Justement, il venait de lever la main, comme les petits, ou plutôt les étudiants à l’académie. Ils levaient toujours le bras pour poser une question ou répondre à celle du professeur. C’était assez amusant, il fallait l’avouer. Il avait sûrement gardé cette drôle habitude mais bon, c’était plus poli que de parler à haute voix sans prévenir. Puis il prit la parole et posa une question…qui fut assez bizarre mais bon. Ce dernier demande quel était le but de cette réunion et déclara que le papillon des enfers lui avait très mal expliqué la situation. En même temps, Matsumoto avait bien veillé à ne rien préciser sur cette réunion, donc c’était normal si le machaon noir n’avait rien dit de plus que de venir au Quartier Général. Mais après avoir vu Hayasa, il aurait quand même dû savoir le but de cette réunion. Enfin bon, mieux valait lui répondre que de le laisser ignorant sur cette question.


" - Hataki… comme tu as pu le constater, il y a quelques temps, Hitsugaya a déserté la Soul Society ce qui nous a fait perdre un dirigeant d’une division. Il a donc fallu cherché quelqu’un apte de le remplacer pour éviter de créer un vide et il se trouve que nous avons trouvé cette personne qui est juste en face de vous. En gros, nous sommes ici pour accueillir notre nouveau capitaine. "

Elle finit sa phrase et espéra avoir été claire pour ne pas qu’une autre question cruche ne sorte de la bouche de quelqu’un d’autre. C'est pas que c'était chiant mais il était préférable de répondre à des questions plus ou moins intelligentes.
Après cela, le calme était à nouveau revenu. On n’entendait pas le moindre bruit et quelques shinigamis semblaient remuer vaguement leurs lèvres. Ils voulaient très certainement dire quelque chose mais n'osaient peut-être pas ouvrir la bouche. C'était compréhensible mais bon...Matsumoto n'aimait pas tellement que ce silence ne dure trop longtemps, il fallait le casser, cela valait mieux. Alors qu'elle le pensait fortement, un homme grand, maigre, portant des lunettes et qui possédait une coupe presque aussi similaire à celle de Kaien Shiba s'était avancé de quelques mètres vers l'avant. On pouvait entendre les bruits de ses pas et, à son approche, tout le monde avait tourné le regard vers lui. Il commençait à devenir légèrement rouge et devait sans doute se demander s'il avait bien fait d'être le deuxième à réagir après Hataki. Au moins, la conversation pouvait continuer...ça ne devait pas être super super de relancer un sujet alors que tout le "public" qui paraissait presque effrayé à l'idée de sortir quelque chose de leur bouche, restait muet. C'était ça qui était le plus agaçant..pour raconter des ragots ou des bêtises pas marrantes, ces shinigamis étaient forts dans ce domaine là mais en ce qui concerne le reste, ils ne l'étaient pas du tout. Ou alors, il se pouvait très bien que le stress ou le fait de voir un inconnu devant eux les stupéfiaient. L'homme qui venait de se déplacer, après une longue hésitation, se décida enfin de prendre la parole:

"- Qu'est-ce qui peut donc nous prouver que vous n'êtes pas comme lui ? Il se peut très bien que vous trahissiez la Soul Society à tout moment ! Il y a déjà quatre capitaines qui se sont exilés ailleurs et c'était très inopiné. Et quels sont vos projets pour la suite ? Que comptez-vous faire une fois que cette réunion sera terminée et que vous auriez pris possession de votre bureau ? "

Rangiku soupira; quel idiot celui-là...Enfin en même temps, il fallait le comprendre c'était plutôt normal qu'il s'inquiète. C'est vrai que quatre capitaines en moins, c'était plutôt lourd à supporter :/. Par contre, sa question à propos des projets que feraient Hayasa n’était pas stupide. Même la Fuku Taïcho n’y avait pas tellement pensé. Toute façon, il y avait tant de questions à poser au petit capitaine alors on ne pouvait se souvenir de tout.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour d'une nouvelle équipe → Part.2 [Pv Membres de la Dixième ]   Lun 30 Mar - 12:29

Voilà donc que le calme semblait régner au sein du Jû San Goteï... Le silence qui y régnait laissait croire à une période de paix mais ce n'est que provisoire... Le vent semblait se manifester peu à peu et le bruit des arbres et des buissons était audible. L'ensemble des capitaines préfèrent favoriser le calme qui semblait bien trop silencieuse comme à son habitude. Même si tout le monde sait qu'elle est trompeuse... Mais parmi ce tas de pièges silencieux, quelque chose approchait de chaque division sans réellement se soucier de ce qui passe. Des petites formes volaient dans les airs en battant des ailes calmement et en libérant derrière lui une sorte de petites poussières. C'était généralement à cela que l'on reconnaît l'arrivée d'un insecte qui est très couramment utiliser ici, à la Soul Society: un papillon.

Les petits êtres vivants volent sans réellement se soucier de ce qui pouvait se passer dans les alentours. Il faut dire que les petits insectes n'ont aucun prédateur donc il n'a par conséquent strictement rien à craindre ici. Tous volent et se faufile dans les divisions. Ils vont même jusqu'à se promener dans les couloirs avant de se pénétrer le bureau des capitaines. Des portes étaient entre-ouvertes tandis que d'autres avaient les fenêtres d'ouvertes. N'était-ce pas la bonne occasion pour transmettre le message ? Ni une ni deux, les papillons ailés se manifestent dans les bureaux avant de s'approcher des capitaines. Lorsqu'il put se poser sur l'un des doigts des responsables, ils transmirent alors le message suivant.

"- Message à l'attention des capitaines et lieutenants du Jû San Goteï (Gotei 13). Moi, Yamamoto Genryuusai Shigekuni, Ichi Ban Taï So-Taïshô (capitaine de la première division) suis contrains de quitter définitivement le commandement de la Soul Society. La chambre des quarante-six, n'existant plus, je suis autorisé à nommer le nouveau So-Taïshô (capitaine-commadant). Ce sera ma dernière décision à ce titre. Désormais, le commandement de la société des shinigamis sera gérer par l'actuel Jû-San Ban Taï Taishö (capitaine de la treizième division), Jyuushiro Ukitake. Par conséquent, la division diplomatique sera responsable de la Soul Society"

Après avoir transmis son message, les papillons commencèrent à battre leurs ailes avant de s'envoler. C'était pratique pour envoyer des messages. Chaque papillon s'envolent pour retourner là où ils doivent aller. Maintenant, c'est au capitaine Ukitake de se pencher sur le sujet... Yamamoto venait de lui confier toute une société qu'il va devoir bâtir sur ces principes et sur ses idées. Mais personne ne pourra plus voir ou entendre parler du créateur de l'académie de shinigami... Même pas ses deux élèves...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour d'une nouvelle équipe → Part.2 [Pv Membres de la Dixième ]   Mar 31 Mar - 23:02

*Ukitake-sama, Sô-Taïchô. Je crois que j'arrive au moment des grand changements. Ca me plait...*

L'un leva la main. C'était rapide dit donc, mais il fallait mieux poser ses questions maintenant au lieu d'attendre que le capitaine soit seul. Ici c'était l'occasion, la personne l'avait saisi. Une fois dans son bureau, Hayasa irait surement se changer les idées avant de remettre de l'ordre dans la Division. Il y aurait du travail, il le concevait : des papiers à finir de remplir, une réorganisation de la Division que ce soit dans les chambres ou bien lors des entraînements. En tout cas, la premier question arriva. Il s'agissait d'un d'un homme, normal, au allure enfantin lors de sa question. Ses cheveux blonds faisait naître quelques préjugés en Norio. Tout le monde parlait de l'intelligence des Blonds... Dans cette Division, il ne fallait surtout pas foncer dans le tas ou bien encore moins inintelligent. La Division de l'Organisation Militaire était normalement constitué de Shinigami calculateur et loyal. N'en faire qu'à sa tête ne pouvait que mettre en danger la vie de ses alliés. Bref, Norio se posait beaucoup de question sur lui. Sa question lui sembla si...stupide, il fallait le dire, qu'il resta un peu là, étonné de cette remarque. Le but de cette réunion lui était encore inconnu. On lui avait mal expliqué. Avant qu'il ne puisse répliquer, la Fuku-taïchô prit le relai. Elle connaissait son nom et commença par cela. Hataki...tel était le nom de ce shinigami. Il allait retenir ce nom au cas où des missions pourrait lui être attribué. "Au cas où" puisqu'avec ce genre de question on ne pouvait monter très haut dans la hiérarchie au sein de la dixième. Matsumoto continua : comme il avait put le constater, il y a quelques temps, Hitsugaya le vizard exilé, a déserté de la Soul Society ce qui avait fait perdre un dirigeant d'une division. Norio aimait bien la façon de parler de Matsumoto. Elle parlait sur un ton neutre, on ne pouvait apercevoir se sentiment qu'elle avait eu auparavant. C'était pour elle quelque chose de très dur...de perdre Hitsugaya. En même temps, ils avaient surement passé du temps ensemble donc à force on s'attache. Norio ne le comprenait pas très bien. Lui qui n'avait jamais aimé véritablement quelqu'un -aimer dans le sens apprécier- il ne pouvait savoir. Quant à Rangiku, elle finit d'expliquer de façon claire le but, normalement évident pour quelqu'un de cette Division, de la réunion. D'après elle, il a fallu chercher quelqu'un apte à remplacer ce Vizard pour éviter de créer un vide, Norio savait qu'une division sans capitaine pouvait rapidement devenir chaos.

_"...et il se trouve que nous avons trouvé cette personne qui est juste en face de vous, finit matsumoto. En gros, nous sommes ici pour accueillir notre nouveau capitaine.
_Merci Matsumoto-san, répondit Norio d'un ton fatigué, quant à toi --Hataki c'est ça?-- hé bien j'espère qu'un simple papillon de l'enfer ne te fera plus poser ce genre de question. Tu devais savoir normalement que tu n'avais plus de capitaine. Poser ce genre de question est plutôt, il leva la nez tout en lâchant un son, il réfléchissais à son mot, ...plutôt Shinigami de la Onzième."

Avec cela, il espérait que l'Hataki avait maintenant comprit. Bien sur qu'avec ce genre de ton, il laissait passer une ambiance amusante, il fallait se faire bien voir tout en étant respecté. Pour ne pas arranger la situation, il lâcha un sourire rapide pouvant faire basculer la compréhension de sa réponse soit vers l'humour, soit vers la haine. C'était au choix et Hataki allait devoir choisir.
Maintenant que la question sur le but de cette mission avait été terminé, Norio lança une petite question pour demander s'il n'y avait pas d'autre question. Les gens se regroupèrent alors, chuchotant entre eux avec parfois des tête qui se levait, se tournait pour le regarder. Il était évidant qu'on parlait de lui. Sa question, dans un premier temps, ne trouva pas preneur. Puis vint alors un homme largement plus grand que Matsumoto. Autant avouer que l'écart en lui et notre petit capitaine représentait ici le Soukyokuu face à un Shinigami. Une autre façon de voir est possible cependant. Ce fin à lunette ronde --typique-- n'était autre qu'un humain face à un microbe. Ici on peux aussi s'apercevoir qu'un minuscule être pouvait faire d'énorme dégâts sur une grande masse. Norio se sentait confiant. Sa puissance était celle de cette bactérie. Se faufiler partout et attaquer l'ennemi à son point faible était la meilleur façon de faire. Quand il était aller à Karakura lors de l'invasion des Arrancars, il avait put combattre ce Üllian. C'était la même différence de taille, quoi que cet ennemi était peut-être plus grand, plus déformé physiquement. Bref, il s'avança un peu plus vers l'avant entre tout les regards alliés. Il hésita un peu à poser sa demander avant de recevoir un regard pressé de Norio. Avec ses yeux de zombies, ses yeux au beurre noir et l'impression de fixation qu'il donnait... le Shinigami se lança après s'être présenté : "Dekai Puchi Desu, Hajimemashite Jû Ban Tai Taïchô..." Norio ferma un peu les yeux pour l'accueillir. Il avait les manières de faire fâce à supérieur. Il se demandait comment il pouvait prouver qu'il n'était pas comme "lui". L'Hayasa comprit aussitôt qu'il parlait de Tôshirô, mais fit un peu l'idiot :

_"Lui ? fit-il un doigt sur la bouche, Haaa l'ex-Capitaine Hitsugaya...
_Oui, aquiesca-t-il, et il se peut très bien que vous trahissiez la Soul Society à tout moment ! Il y a déjà quatre capitaines qui se sont exilés ailleurs et c'était très inopiné...Et quels sont vos projets pour la suite ? Que comptez-vous faire une fois que cette réunion sera terminée et que vous auriez pris possession de votre bureau ?
_Une question à la fois, souria-t-il avant de prendre un air sérieux quoi qu'un peu enfantin. Son visage d'enfant de huit ans n'arrangeait jamais rien. Alors tout d'abord je tiens à dire que ma loyauté envers la Soul Society est comparable à...à ce ciel. Il pointa dehors. Bien qu'il soit ennuyeux, le ciel est bleu et le restera toujours. Il laissa un temps pour réfléchir. Ha oui, les autres questions. Mes projets, mes projets, hum. Hé bien je ne dirais qu'une chose pour l'instant : Réorganisation. Je compte bien remettre de l'ordre dans la Division. La façon de faire vous sera communiquée le moment approprié. Pour finir je dirais que...j'irais ranger mon bureau et que j'essayerais de commencer cette Réorganisation."

Cette fois-ci, le capitaine avait beaucoup parlé. Parfois, était apparut un sourire qui disparaissait rapidement qu'à son apparition. Cela n'était pas dans ses habitudes mais la situation l'exigeait. La Division voyait un nouveau capitaine et c'était normal de poser ce genre de question. Au fond de lui, il savait que chaque Shinigami de cette salle s'inquiétait de voir déserter un capitaine, une seconde fois. Même Rangiku-chan avait surement cette idée dans le coin de sa tête, surtout après avoir vécu ce qu'elle avait...vécu. Norio frappa alors des mains, tel un père de famille qui avait finit de nettoyer le grenier. Il ajouta un petit bien avant de finir par dire que chaque personne dans cette salle pouvait retourner dans leur quartier respectif. Il devait se préparer à un futur entraînement. Il n'ajouta pas que bien sur, il allait vivre quelques choses d'inédit. Il marcha alors vers le fond de la salle, là où se trouvait son bureau. Chaque division était construite de la même façon, il était facile de s'y retrouver. Les membres s'écartaient sur son passage. Lui et Matsumoto pénétrèrent dans un autre couloir où l'Hayasa prit à gauche puis quasiment aussitôt à droite. Il ouvrit la porte et arriva dans l'antre des capitaines. Cela lui faisait bizarre d'y aller. Jusqu'à maintenant, il n'avait été que siège et lorsqu'il allait dans ce genre de lieu, ce n'était que pour parler au capitaine ou bien au vice. Maintenant, c'était lui qui était à cette place. Du haut de ses un mètre cinquante-cinq, seul sa tête --et peut-être ses doigts-- dépassait de la table. C'était parfait. Le capitaine se tourna vers sa fuku-taïchô, la regarda tel un zombie avant de posa la main sur le bureau et sauta sur le siège. Sa position était mauvaise, mais il s'y était habitué. Ainsi, il avait les pieds sur la chaise, les genoux jusqu'au épaule et... la tête sur le genoux. D'un de ses poches, il sortis un petit bonhomme noir. Il faisait cela lentement. Seulement il lui manquait de quoi peindre alors il se leva marcha sur le bureau vide et sauta jusqu'au fond de la pièce où il trouva, dans une armoire, ce qu'il désirait. Il sortit donc une grand boite de peinture et regagna sa place tel un singe. Pour grimper sur la chaise il repassa par dessus. Une fois bien positionné, il commença à peindre avec différente couleur, ne s'occupant pas de matsumoto, les yeux du Taïchô était rivés sur l'objet peinturluré. C'est alors qu'il vit que la fenêtre était ouverte. Ne sachant pas comment et pourquoi elle était dans cette position, une chose avait réussis à le sortir de son état de transe. Un papillon noir, de l'enfer donc, atterris dans la salle. Il virevolta jusqu'à Norio qui tendit le doigt devant son nez. L'insecte s'y posa et il entendu d'importante nouvelles :

Papillon de L'enfer a écrit:
"- Message à l'attention des capitaines et lieutenants du Jû San Goteï. Moi, Yamamoto Genryuusai Shigekuni, Ichi Ban Taï So-Taïshô suis contrains de quitter définitivement le commandement de la Soul Society. La chambre des quarante-six, n'existant plus, je suis autorisé à nommer le nouveau So-Taïshô. Ce sera ma dernière décision à ce titre. Désormais, le commandement de la société des shinigamis sera gérer par l'actuel Jû-San Ban Taï Taishö, Jyuushiro Ukitake. Par conséquent, la division diplomatique sera responsable de la Soul Society"

Tout était dit, il y avait maintenant un nouveau Sô-Taïchô. Norio s'en doutait un peu. Lorsqu'on lui avait remit sa cape, Ukitake-sama était considèré comme le capitaine-commandant. D'une façon un peu étrange, c'était il n'y a pas si longtemps que cela puisque l'attaque des arrancars avaient été faites juste après sa remise. Jyuushiro Ukitake, Sô-Taïchô. Le gars à la toux allait donc être responsable de l'ensemble du Seireitei et du Rukongaï. C'était un peu fou comme pari, seulement maintenant que c'était fait, il allait devoir s'en sortir. Le Capitaine laissa s'envoler le papillon et retourna dans sa peinture. Il semblait avoir totalement oublié sa Fuku-Taïchô. Si elle essayait de voir ce qu'il faisait, il la repoussait tout en lui disant d'attendre. Sinon il ne disait rien à part chantonner des petites chansons inconnus. une fois fini, il laissa le temps à Matsumoto de poser LA question : "Que disais le papillon ?" Évidemment, elle pouvait le dire différemment mais la réponse de Norio serait à peu près la même. En effet, Norio sortirait alors d'une seconde poche un second bonhomme et les emboiterait sur ses index. L'un à gauche représentait le capitaine et le second était maintenant sa Fuku-taïchô. La bouche gonflé, elle ressemblait le mieux possible à la vrai Rangiku-chan. Pour répondre, il ferait bouger ses doigts comme si les personnages bougeaient :

"Le papillon ? fit-il, il disait simplement que Jyuushiro Ukitake prenait le commandement complait du Seireitei. Je suis certain qu'une réunion sera organisée, il faudrait s'y préparer maintenant, Rangiku-chan, tu ne crois pas ?"

Norio était très intelligent, bien qu'il ne le montre pas. Savoir qu'une réunion allait arriver était une chose simple à deviner. Selon lui, le fait qu'un nouveau capitaine soit devenu commandant voulait annoncer de nouvelles choses, de nouveau projet pour le Seireitei. En plus, cela allait plaire à Norio puisque ainsi il pourra être présenter aux autres Division. Ce n'est pas ennuyeux du tout ce qu'il se passe pensa-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour d'une nouvelle équipe → Part.2 [Pv Membres de la Dixième ]   Jeu 2 Avr - 20:28

Matsumoto jeta un coup d’œil au mini-taïcho ; il venait de répondre à la question du shinigami à lunettes. Selon lui, sa loyauté envers la Soul Society était semblable au ciel. De toute façon, on verrait bien par la suite si ce qu’il disait était vrai. Tout le monde pouvait raconter des choses dans ce genre-là mais la plupart des personnes mentaient. Mais était-ce le cas, aujourd’hui ? On aurait pu croire que non mais il fallait toujours rester sur ses gardes durant un petit moment, cela vaut mieux. Cette méfiance était s’était développée juste après la trahison du jeune vizard. Une personne qu’on croyait fidèle, aimable et tout ce qu’on voulait avait disparu… du coup, ils étaient tous perplexes. Ensuite, Hayasa répondit aux autres questions qui concernaient ses projets ; apparemment il avait d’abord en tête de réorganiser la division. Cela risquait d’être assez pénible à faire mais c’était faisable. A part cela, il avait sans doute d’autres idées à l’esprit mais peut-être voulait-il les garder pour lui ? Il était vrai qu’il ne fallait pas tout dévoiler dès le premier jour : certaines choses devaient rester secrètes pour le moment et on les découvrirait plus tard. Après avoir répondu à ces questions, plus aucun shinigami ne leva la main pour prendre la parole, soit ils étaient timides ce qui seraient pitoyable, ou alors ils n’avaient vraiment rien d’autre à dire. Le capitaine donna l’autorisation à tout le monde de pouvoir retourner à leurs activités. Il se dirigea vers le fond de la salle pour gagner son bureau. Rangiku était un peu surprise qu’il connaisse le chemin… enfin c’était peut être normal, il avait très certainement dû être un siège dans une autre division, auparavant mais bon, elle ne l’avait jamais vu quelque part. De toute façon, elle n’avait pas une grande mémoire pour retenir les têtes de chaque personne mais en avait sûrement plus que Yachiru qui, elle, oubliait carrément les noms de certains de ses subordonnés. D’ailleurs, en parlant de la rosette, il fallait que la jeune femme rattrape sa journée avec elle. Elle s’était éclipsée trop vite à cause de ces stupides armes à venir chercher à Karakura…elle avait « abandonné » la pauvre enfant qui voulait tant s’amuser. Elle se promit de trouver une date où elle n’était pas surchargée de boulot pour aller sortir dehors avec elle. Il venait à présent de tourner au couloir de gauche. Cet endroit était moins éclairé que le Quartier Général, on ne voyait pas tellement bien mais une faible lumière venant du couloir de droite les guidait malgré tout. Même pas une minute après, ils étaient tous les deux derrière la porte et le nain l’entrouvrit lui-même. Cela faisait bizarre de voir le bureau vide ; d’habitude, lorsqu’elle y entrait, elle voyait toujours un gamin aux cheveux blancs assis, un stylo à la main. Mais cette fois-ci, la pièce semblait « vide » même s’il n’y avait pas vraiment de changement radical. Peut être qu’il y en aurait d’ici quelques jours… la plupart des nouveaux capitaines modifiaient la décoration de leur bureau selon leurs goûts donc il faudrait s’y attendre. On passerait peut être à cette tapisserie bleue ciel à une couleur plus pétillante et d’une bibliothèque bien rangée à un truc désordonné. Enfin pour le désordre, c’était toujours Matsumoto qui le créait et Hitsugaya rangeait toujours. Son regard tomba sur la poubelle qui se situait juste à côté de la chaise du capitaine ; elle afficha une petite grimace car les déchets qu’elle avait enfoncé profondément dans la poubelle remontaient petit à petit à la surface et tomberaient bientôt. Elle espéra cependant que son supérieur ne verrait rien. D’ailleurs en parlant de lui, il venait de s’asseoir sur sa chaise d’une drôle de façon et on ne voyait que sa tête dépasser de la table ce qui était assez marrant, la jeune femme faillit en pouffer de rire. Le moindre truc inhabituel ou louche avait le don de la faire rire aux éclats. Elle s’assit à son tour sur le fauteuil confortable à l’opposé de la chaise du capitaine. C’était bizarre ce calme… mais il serait sûrement cassé dans pas longtemps. Justement, le garçon venait de sortir un étrange objet de sa poche. Ensuite, il alla rapidement chercher dans une armoire, une boite de peinture…vraiment louche, pensait la shinigami. Son matériel récupéré, il semblait ignorer totalement sa vice capitaine et se concentrait sur son activité. Il peignait ces trucs-là tranquillement, en ne se préoccupant de rien d’autre. C’était un instant bizarre…vraiment bizarre. On pouvait sentir l’odeur fraîche de la peinture ; ce n’était pas si désagréable que la peinture du monde des Humains. Là-bas, on croirait vraiment s’intoxiquer avec leurs produits chimiques. C’était sans doute pour renforcer la qualité du produit, de la couleur ou quelque chose dans ce genre-là, mais cela faisait vraiment pitié de rajouter ces substances. Ici, à la Soul Society, c’était beaucoup mieux, on n’avait pas besoin de rajouter quoi que ce soit dans l’article. Petit à petit, les « jouets » du nain prenaient des couleurs, c’était beaucoup plus joli à voir.

" - C’est vraiment mignons comme trucs ! ^^’ Assez bizarres mais… charmants ! "


Elle n’avait pas pu s’empêcher de sortir un mot de la bouche, voire une phrase complète mais le silence l’agaçait un peu. Elle s’était sentie obligée de commencer à converser la première, et puis cela ne lui plaisait pas tellement de se faire ignorer étrangement. Le pire c’est qu’il venait de faire semblant de ne pas l’entendre, du moins c’est ce qu’elle pensait… il avait l’air beaucoup trop concentré pour lui répondre peut-être. C’est alors que soudainement, elle ressentie un léger frisson lui parcourir le dos ; la fenêtre était ouverte et un petit vent l’avait frôlée. Elle regarda en direction de l’extérieur et distingua une petite tâche noire qui planait dans les airs. Il s’approcha petit à petit du bureau : c’était évidemment un papillon de l’enfer. Le machaon s’approcha lentement et se posa sur le doigt du capitaine. Son attention s’était faite captivée par l’animal. Si un de ces papillons venaient leur faire part d’un message, c’était généralement très important… soit c’était une alerte rouge, une convocation à une réunion ou autre chose de fondamental. Matsumoto regarda le gamin, empressée. Elle avait hâte de savoir ce que la bête venait de lui dire. C’est pourquoi, tout de suite après, elle le lui demanda. Son regard tomba ensuite sur le petit « jou-jou » qu’il venait de peigner. Il en sortit un autre de sa poche. Il n’avait donc rien d’autre à faire que de s’amuser avec ces trucs ? N’empêche, c’était beaucoup plus marrant que de rester assis à ne rien faire ou entrain de méditer dans le jardin comme la plupart des autres capitaines. Tandis que la papillon repartait, elle demanda à Hayasa ce que venait de lui dire le machaon noir.


" - Le papillon? Il disait simplement que Jyuushiro Ukitake prenait le commandement complet du Seireitei. Je suis certain qu'une réunion sera organisée, il faudrait s'y préparer maintenant, Rangiku-chan, tu ne crois pas ? "


Cette information n’étonna pas la jeune vice capitaine, enfin un petit peu quand même. Ces changements étaient assez ennuyeux à la longue. D’abord, le vieux Yamamoto désertait pour un soi-disant « entraînement intensif » pour les prochaines batailles à suivre contre l’autre camp en donnant ainsi toutes les responsabilités à Ukitake. Mais ensuite il revenait subitement sans prévenir personne et tout le monde était chamboulé pour savoir s’il avait reprit son grade de commandant général ou non. Chaque fois qu’on parlait de décisions importantes, la plupart des gens se demandaient à qui il fallait s’adresser. Puis maintenant, il venait de dire à tout le monde qu’il repartait cette fois-ci définitivement ! C’était totalement ridicule et n’importe quoi mais bon, Ukitake était, jusqu’aujourd’hui un bon capitaine, donc la Soul Society serait entre de bonnes mains. Il faudra à partir d’aujourd’hui s’habituer à ce que la treizième division soit, on va dire, la plus importante de toutes. Il y avait tant de changements en quelques semaines, voire quelques mois. Tout s’était passé très vite, aussi rapidement qu’un shunpô (expression shinigamienne xD).

" - Mmm..oui…ce serait vraiment génial oO ! S’il y en a vraiment une, et bien il y aura peut être des festins avec du pudding et du Saké, des super fêtes ainsi que d’autres trucs surtout avec un évènement pareil !! En plus, vous aurez l’occasion de vous présenter devant tout le monde…Ça doit vous angoisser, tout ça, non ? "

Souvent, un nouveau capitaine était toujours un peu stressé lorsqu’il devait, pour la première fois, se montrait aux autres dirigeants de division et d’autres savaient contrôler ou cacher ce trac. Enfin en y réfléchissant un peu plus, elle ne se souvenait pas de l’avoir vu apeuré tout à l’heure, devant les autres shinigamis. Mais ces derniers n’étaient rien face aux autres commandants. Elle se redressa du fauteuil de façon à s’asseoir convenablement. Elle était en face du bureau et pouvait donc apercevoir tout ce que son Taïcho faisait. Il était toujours occupé avec ses ‘jouets’ et ne lui avait pas demandé s’il y avait de la paperasse à remplir ou à envoyer, c’était tant mieux. Mais à présent, elle avait faim ; elle n’avait pas mangé depuis longtemps. Sur une petite table basse se situait un mince paquet de petits gâteaux sableux qui n’avait pas été encore ouvert. Ils n’étaient pas lourds à manger contrairement à d’autres encas. Elle le saisit rapidement, l’ouvrit avec un bruit assez désagréable de l’aluminium qui constituait le paquet avant de saisir un premier biscuit et de le manger, le sourire aux lèvres.Ils étaient si délicieux ces petits machins tout ronds, tout doux et fondants lorsqu’on les mettait à la bouche. Elle avala son premier gâteau avec contentement ; son ventre avait tant réclamé de la nourriture depuis des heures. Le combat de tout à l’heure l’avait rendue affamée. De plus, le fait de parler de nourriture aggravait son envie de manger.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour d'une nouvelle équipe → Part.2 [Pv Membres de la Dixième ]   Dim 5 Avr - 19:42

Le Taïchô faisait bouger les deux petits shinigamis de la dixième dans ses mains. Ils discutaient comme les vrai le faisait. Ainsi Norio était sortit de son monde pour dire quelques mots à propose du papillon de l'enfer. Celui-ci était venu et avait annoncé que le Sô-Taïchô était partis, maintenant c'était à Ukitake-sama de le devenir. Comme il l'avait dit, il sentait une réunion arriver et donc lui et rangiku-chan allait devoir se préparer pour celle-ci. Norio la regarda répondre tout en la fixant. Ou du moins c'est ce qu'il laissait paraitre. Son esprit réfléchissait lentement pour une fois et tout en entendant parfaitement Matsumoto, il ne pensait à rien, ne disait rien. Il restait là, inerte. Sa Fuku-taïchô hésita un peu puis dit que ce serait génial. Si il y en avait une, d'après elle, il y aurait un festin, du Saké et une super fêtes etc. Norio se remit alors en route et gigota légèrement la tête. Les engrenages de sa machine commençait lentement à passer les crans. Elle ajouta ensuite, respectueusement, que Norio allait avoir l'occasion de se présenter devant tout le monde. Elle le questionna sur son angoisse, celle qu'il devait avoir lors de ce genre de présentation officiel. Norio cligna des yeux et regarda ses doigts. Son esprit était maintenant revenu. Il ne savait pas trop ce qui lui était arrivé et d'un côté il s'en moquait. Maintenant qu'il était revenu il pouvait réponse à rangiku, qui, pendant deux ou trois secondes, n'avait obtenu aucune réponse. Aussitôt après ce temps, il fit un tour complet de son fauteuil avant d'étaler ses mains sur son bureau. Il prit la voix d'un taïchô :

" Du Saké ? Ne dit pas n'importe quoi...dans ce genre de réunion, je ne pense pas qu'il y en ait. Il faudra que tu prennes les bouteilles qu'il y a ici."

Il s'arrêta quelques secondes, laissant à matsumoto de réagir. Il avait sortit cela, de nul part. Il n'avait pas montré qu'il regardait partout dans la pièce. A plusieurs endroits, il avait remarqué certaines choses et avait joué sur son caractère pour qu'on ne remarque pas que, dans l'ombre, il scannait la salle. Cette instant d'esprit perdu était dû à cela. En fait, il stoppait en quelque sorte son esprit, regardait très rapidement une pièce puis remettait en marche son cerveau. Maintenant il savait que sa Fuku-Taïchô avait un faible pour le Saké. D'ailleurs, la présence en grande nombre de bouteille dans cette pièce était, pour chaque bouteille découverte, une preuve accablante. Puis, il la laissa se diriger vers un canapé. Il était un peu moche donc il allait surement le changer un peu plus tard. En attendant, elle était maintenant assise en face d'elle. Chacun pouvait parfaitement voir ce que faisait l'autre. On aurait put se croire dans un Western. Le shérif et le bandit au saké se tenait en face à face, la main sur leur colt ou leur bouteille, prêt à dégainer ou boire. L'un d'eux cassa la mauvaise ambiance, c'était dommage, la scène était si bonne pour un film ! Norio se souvenu qu'elle lui avait posé une question donc il fini lui répondit :

"Sinon, je te dirais que non. Non ça ne m'angoisse pas. En fait, cela m'importe peu de me présenter ou pas puisque c'est surtout une marque de respect envers les autres capitaines qu'autre chose. Ils faut qu'ils sachent quel était la personne qui avait remplis la Jû Ban Tai. Et puis, c'est quand même ennuyeux de se présenter non ? Moi je préfère qu'on m'annonce...au moins j'aurais plus qu'à dire un ~enchanté de vous connaitre~ alors que c'est pas forcement vrai..."

Il remarqua alors soudain qu'elle avait pris un paquet de biscuit. Norio écarta légèrement les yeux, de façon à ce que ne soit pas trop visible puis disparu. Il réapparut sur l'accoudoir, à côté de sa Fuku-Taïchô. Il était accroupis et tenait en main, l'ensemble des biscuits --dans le paquet bien sur-- Il pencha la boite d'un côté et laissa tomber l'un d'eux. Il lâcha l'objet qui tomba sur les genoux de la Lieutenant. Maintenant, il avait en main ou plutôt en deux doigts, un gâteau. En réalité, le biscuit était à deux doigts --voyez le jeux de mots XD-- de tomber comme tout ses autres confrère. Norio leva le bras au-dessus de lui et leva la tête. Il abaissa légèrement la main et mordit dans le biscuit. Il revenu ensuite à sa position initiale, la tête quasiment à côté de matsumoto. Il mâcha légèrement puis montra bien qu'il avalait. Norio avait ressentit le goût de cet aliment : doux et fondant mais légèrement croquant. Il se demandait bien où elle avait put trouver cela. Leur forme ressemblait à Norio quand il dormait : en boule. D'ailleurs, celui-ci regarda matsumoto et dit :

"En attendant, ça te dirais bien d'aller chercher la paperasse, que ce soi dans la poubelle ou non ?"

Il ne lacha aucun sourire même si les paroles devaient normalement en faire apparaître un. Il était vraiment étrange comme personne, comme shnigami, comme Taïchô ! Et c'est ainsi que pendant un petit moment, Norio et Rangiku travaillèrent sur les papiers qu'il fallait rendre. Ils commencèrent par les plus urgents afin de finir par la paperasse, qui d'après matsumoto, devait être habituel. Hayasa la croyait, elle était fuku-taïchô de la Division depuis plus longtemps que lui, elle avait l'expérience que Norio allait bientôt acquérir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour d'une nouvelle équipe → Part.2 [Pv Membres de la Dixième ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour d'une nouvelle équipe → Part.2 [Pv Membres de la Dixième ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment créer sa nouvelle équipe ?
» Le retour de ( la nouvelle) Lisa Osaka ! [ FINIT]
» [LC] Nouvelle équipe - Intermédiaire
» Nouvelle équipe
» emily + nouvelle vie, nouveau départ.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach World Rpg :: Accueil , Presentation , etc ... :: Temple des joueurs :: Archives des rp :: Archives de la Soul Society-
Sauter vers: