Bleach World Rpg

RPG par forum Bleach , ici la bonne humeur est reine !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexionPortail

Partagez | 
 

 Rend une petite visite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Rend une petite visite   Dim 29 Mar - 22:07

Début du Flash Back


Cela faisait environ une trentaine d'heures que Dante, ne pensait qu'à une seule chose. Il avait commencé à éprouver une sensation très faible, peut être une fausse impression d'ailleurs, qui s'était manifestée dans la salle de la baie vitrée derrière le trône. Ca lui avait pris un peu par surprise et il s'était jeté dessus avec délectation. Minute après minute, il avait fait en sorte de faire grandir la sensation, l'imposant à son esprit et à son corps jusqu'à ressentir la délicieuse douleur dans son ventre. A chaque inspiration il sentait désormais son estomac qui se tordait, au supplice, avide de combler le manque... La faim.

Peut être étais-ce à cause des paroles de Aizen, mais l' Ex-Primera Espada avait réussi à éprouver ce qui était si difficile à ressentir pour certains hauts levels. Plus la puissance augmentait, moins les instincts dominaient les Menos. La faim qui avait jusque là dominé leur existence se pouvait se faire tenue, plus sourde pour certains Vasto Lordes, jusqu'à disparaître parfois pendant longtemps. Alors quand par bonheur elle se manifestait, il ne fallait pas rater cette occasion. Il ne fallait quand même pas attendre, de peur... d'oublier et de rater sa chance, la chance de la jouissance provoquée par la mise à mort et la curée.

Pendant tout ce temps là, Dante était resté dans la même salle, ne répondant à rien, à personne, et ceux qui le connaissaient un minimum ne cherchaient pas à réellement lui parler de choses même importantes quand il était dans cet état. Ça ne servait à rien. Pire, il était facilement irritable. Quand il avait senti qu'il ne pourrait plus tenir la distance bien longtemps, le Primera s'était redressé, cessant de fixer le vide et s’était mis à marcher à travers les couloirs de Las Noches. Il avait patienté quelques minutes aux portes du palais, contemplant l'étendue de sable clair. Son esprit se projetait au loin, analysant les Reiatsus qu'il rencontrait. Les faibles n'étaient pas intéressants, il aurait été dommage de gâcher son appétit pour eux. A partir des adjuchas, ça devenait plus comestible, mais attention à ne pas dévorer une recrue potentielle. La proie qu'il allait choisir devait être assez banale pour ne pas manquer à Las Noches mais tout de même assez forte pour valoir le détour. Au bout de quelques minutes, il la repéra.

Son aura était violacée, ou en tout cas évoquait à Dante un violet chaud. Elle était assez forte pour être ressentie correctement depuis sa position et pourtant n'émettait pas ce genre de vibrations qu'il avait par le temps fini par repérer sur les sujets intéressants. Peut être était-ce un adjuchas condamné à ne plus évoluer? Le dévorer était en quelque sorte un acte de pitié, il n'aurait plus à s'en faire pour sa régression, Dante allait le débarrasser de tous ses doutes. C'était plutôt pourri comme excuse, non?

Sans attendre l'Espada entama une série de Sonidos courts, pendant lesquels il prenait soin de camoufler de plus en plus sa présence. C'était une façon comme une autre de mettre la puce à l'oreille de la victime. Dante n'aimait pas tomber sur une proie qui ne s'y attendait pas. Là, c'était un peu comme si une présence qui se rapprochait disparaissait en même temps... Singulier. Arrivé à destination, il profita du relief escarpé pour se poster en hauteur, invisible pour les sens sauf celui de la vue. Mais encore aurait il fallu regarder en l'air. En dessous de lui, au pied de la falaise, s'ouvrait une vallée sablonneuse, comme il y en a des centaines partout. Et à quelques pas de là, le Menos que Dante convoitait. A sa vue, son ventre se tordit un peu plus et il constata avec soulagement que la journée passée avait bien servi à le mettre en appétit.

C'était une espèce de grand échalas tout en pattes. Ou tout du moins avec de longues tiges fines qui devaient être des pattes. On pouvait en compter cinq, ce qui par la nature des choses pouvait peut être laisser comprendre qu'il s'en était déjà fait croquer une... Ou alors c'était normal, possible aussi. Au dessus de cet amalgame insectoïde, posté à environ un bon mètre soixante du sol vu la taille de la bête, de dressait un buste à l'aspect étonnement humain mais surtout étonnement féminin. Une taille fine, un dos cambré, un ventre plat et une poitrine ferme exposée aux regards, le tout d’une teinte grise vaguement rosâtre. Bon, ok, cette partie là était plutôt esthétique, mais malheureusement le reste n'avait rien de joli. Les deux bras ressemblaient assez au look brindille des jambes d'insecte, avec des barbillons qui devaient bien couper les chairs, et la tête de la bête (ceci dit aux traits plutôt agréables, un mélange entre un visage humain et une tête de félin) n'était en fait pas posée sur le cou au sommet du buste, mais bien en bas de son ventre, juste devant le nombril, soit à 1 mètre 85 de hauteur (au moins on pouvait la regarder dans les yeux…). Tout ceci donnait un peu l'impression qu'il s'agissait là d'une sculpture macabre d'environ 2 mètres 60 de haut composée d'un corps décapité monté sur un assemblage de barres en bois courbé. Dit comme ça, ce n'était pas très ragoûtant, mais ce n'était pas l'aspect qui intéressait Dante mais plutôt "l'odeur" du Reiatsu de l'Adjuchas.

Cela sentait bon, sucré, doucereux et épicé, et vu la façon dont le corps faisait plusieurs tours sur lui même, laissant les yeux fixes scruter le paysage, l'adjuchas ne devait pas se sentir en sécurité. Peut être avait elle (si c’était bien une fille…) senti Dante disparaître tout à l'heure. Bon, attendre ou pas? Succomber tout de suite? Oui, cela valait mieux. De toute façon, il ne se sentait pas d'attendre plus longtemps. Restait à se décider entre mort lente et mort rapide. Quelqu'un fit ce choix pour lui. Il ressentait un Reiatsu qui s'approchait dans leur direction, bien trop directement, sans détours, pour que sa destination ne soit pas la même proie. Son niveau était celui équivalent à un numéros, l’adjuchas était donc une victime à sa portée. Il n'y avait pas vraiment de concurrence alimentaire sur ce plan là, mais si Dante ne se dépêchait pas, il devrait intimider l'importun en dévoilant son Reiatsu, et ça allait gâcher sa chasse... Aux grands mots les grands remèdes.

Quelques secondes plus tard il tenait dans sa main droite son zanpakuto dégainé, alors que la gauche tenait son autre Zanpakuto(Dante a un Zanpakuto à deux lames). Il était légèrement accroupi et devant lui la moue surprise de l'adjuchas s'agrandissait alors que le buste et le haut du crâne glissaient vers l'arrière. En une seule coupe, nette et précise, il avait tranché le corps de sa proie entre les deux mâchoires, horizontalement. Le haut du corps tomba dans le sable avec un bruit mat alors que les pattes insectoïdes faisaient encore quelques pas frénétiques et désordonnés, avant de s'immobiliser et de s'effondrer. Du sang avait maculé le sable blanc d'une jolie couleur lie-de-vin et avait également éclaboussé la tunique de Dante. Une grande bande de gouttelettes qui condamnait la tenue à la poubelle, mais il n'avait pas ce genre de considération.

Dante aurait pu maintenant cesser de camoufler sa présence, mais il était néanmoins curieux de savoir qui s'approchait... Il connaissait cette présence et en même temps il se refusait de l'analyser réellement, préférant la surprise. S'approchant du buste immobile, il donna quelques coups de lame afin d'adapter sa proie à la taille de sa constitution humaine, puis se pencha, prenant dans ses mains un morceau qu'il avala. Il se tachait les lèvres et le visage mais il s'en fichait bien, tous les arrancars avaient l'habitude du contact du sang, comme tous les prédateurs. La sensation était délicieuse et à chaque bouchée, une étrange odeur se faisait sentir, comme une odeur de brûlure chimique d'acide, laissant comprendre que son organisme assimilait à sa façon les apports de nourriture.

Fin du flash back


Voilà comment vivait notre héros, une vie de meurtre pour la cause d'un fou. Dante avait toujours vécu comme il le voulait et ce fut pour cette raison qu'il fut le premier a être banni de l'ancienne Espada. Aizen avait bien essayé de le tuer, mais les personnes qu'il avait envoyé n'était jamais revenu alors il s'était enfuit pour le bien de tous. Mais Dante était content du nouveau Primera car se n'était pas un imbécile ou une grande guel, s'était quelqu'un comme il avait été.

L'Ex-Primera venait d'apparaître dans la foret du Rukongai. Comment avait il fait, ça seul lui le savait. Il portait ses Zanpakutos a son coté gauche, mais pourquoi était il là ? Il allait devoir se faire passer pour un shinigami, la raison de ses vêtements, pour ne pas se retrouver face à plusieurs capitaine des divisions du Gotei 13. Heureusement tout le monde le croyait mort, en presque tous, sauf ... Kisuke ainsi que Jyuushiro Ukitake ...
Revenir en haut Aller en bas
 
Rend une petite visite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite visite (feat. Iris Shepard)
» Une petite visite chez le médecin [PV Archange et Jessie]
» Viens lui rendre une petite visite {Nathou}
» "Une Petite Visite de Courtoisie" [Libre]
» Petite visite en échange d'un service ... [PV Keiko L. Pan (PNJ) et Haruko L. Pan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach World Rpg :: Accueil , Presentation , etc ... :: Temple des joueurs :: Archives des rp :: Archives de la Soul Society-
Sauter vers: