Bleach World Rpg

RPG par forum Bleach , ici la bonne humeur est reine !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexionPortail

Partagez | 
 

 Troisièmes Sièges au Crépuscule

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Troisièmes Sièges au Crépuscule   Lun 30 Mar - 9:01

Shéryl… Tu me manques tellement ! Cette vie dépourvue de temps sans toi me déprime et me ronge. Si seulement je te retrouvais, cette vie sans age étant que malédiction pour moi, deviendra enfin une bénédiction. Vivre avec toi pour l’éternité c’est mon rêve de toujours depuis le moment où je t’ai rencontré et maintenant que cela est possible tu n’es plus là. La seule chose qui me tient à la vie est l’espoir de te retrouver. Je serai prêt à tout pour ça, même à payer de ma vie, pour seulement te voir une dernière fois. Si tu entend mes pensé, sache que tu es la plus belle chose qui me soit arriver et que je m’en voudrais toute ma vie de n’avoir rien pu faire pour te protéger, bien sur je sais que tu ne m’en voudrais pas, mais tout est de ma faute et j’en suis désolé. Malgré tout, la vie continue et je ne peux malheureusement pas revenir dans le passé pour changer les choses. Par contre, si le Seigneur nous permet de nous revoir un jour, je ne laisserai plus jamais personne te toucher. Cette nouvelle force qui m’a été donné me le permettra. Ce Zanpakuto me donnant toute sa force, me permettant de me défouler dans les moments où mon moral est au plus bas. Si seulement il m’avait été donné plus tôt rien de tout cela ne serait arrivé et nous ne serions pas séparé à présent. Mais le Seigneur en a décidé ainsi et personne ne pourra changer son choix.
Je sais que si tu serais en mesure de me parler tu me dirais de tourner la page, de continuer ma route sans toi, mais j’en suis incapable. Je sais que tu souhaiterais que je retrouve une femme et que je finisse ma vie dans le bonheur. Mais j’aimais je pourrai me résoudre à t’oublier. Chaque moment où je vois une femme, je ne peux m’empêcher de penser à toi. Tu es la seule personne qui puisse me faire redonner le sourire.
Que Dieu nous fasse nous retrouver…

Le ronronnement de mon Zanpakuto me sors de cette habitude que j’ai pris, parler à Shéryl dans mes pensés. Bien qu’au fond de moi je sache pertinemment qu’elle n’entendra jamais mes paroles, cela m’aide à tenir le coup. Parfois même je lui raconte ce que je fais dans la journée, les nouvelles du Gotei 13 ou toute autre chose qui se passe dans ma vie monotone. Enfin bref, Requiem s’ennuie et d’un coté moi aussi. Il faut avouer que cela fait longtemps que je ne l’ai pas dégainer de son fourreau. Et le retour des Arrancar qui était tant redouté par la Soul Society ne semblait être que pure paranoïa de ses dirigeants. Finalement, peut être devrais-je arrêter d’attendre des adversaires maléfiques. Il y avait tonnes de Shinigami assoiffé de combat, tout comme moi. Même si dans mon cas on ne peut pas vraiment parler de soif de combat, cela est plutôt un besoin vital. Cela m’empêche de sombrer dans la dépression. Mais inutile d’établir un profil psychologique de moi-même, autant essayer d’arranger le problème directement.
Par où commencer à rechercher un Shinigami voudrant bien se battre contre moi ? En plus d’en trouver un, il faudrait qu’il soit de taille à m’affronter. Malheureusement je ne vois personne qui pourrait satisfaire mes demandes. Seul Zaraki serait d’accord pour se battre avec moi férocement, mais l’idée d’affronter un Capitaine tel que lui ne m’intéresse pas trop. Je ne veux pas aller combattre pour risquer de mourir, simplement pour me défouler et avoir quelques blessures en plus. Peut être Madarame Ikkaku, mais pour le moment il était absent, sans doute en mission quelque part. Décidément, il semblerait que ce ne soit pas aujourd’hui que Requiem se défoulerai et moi non plus.
Mais bon, cela ne m’empêchera pas de partir me détendre à l’air libre. Aujourd’hui je n’ai rien fait, à part prier pour le salue de l’âme de Shéryl. Je n’avait pas mis le ne dehors, malgré le beau temps qu’il semblait avoir. Maintenant il était trop tard pour faire bronzette, car la nuit tomberait d’ici une heure et que le soleil avait déjà bien baisser. Et d’une part tant mieux, je n’aimait pas quand il y avait trop de monde qui m’entoure cela m’empêche de me détendre réellement. Maintenant que la nuit arriverai sous peu, sa me permettrait de m’éclipser discrètement et de m’installer quelque part.

Rallumant une nouvelle bougie parmi la dizaine qui était déjà allumer toutes destiner à Shéryl, je me relève et attrape mon Requiem. Sait-on jamais peut être que j’en aurais besoin et puis par ces temps qui cours on n’est jamais trop prudent. Enfin bref, mon Zanpakuto je sors de ma chambre de Troisième siège et traverse doucement le bâtiment de la Cinquième Division. Je salut le peu de personne qui se dirige, en retard, dans le réfectoire. C’est l’heure du dîner et à même bien avancer, la plus part des personnes de la division sont déjà un petit peu sous l’emprise du saké. Moi cela fait bien longtemps que j’ai mangé, seul comme toujours et rapidement, évitant l’heure de « pointe ». Et surtout évitant l’alcool, bien que cela soit pendant longtemps mon seul repas. Mais ce temps date de plus de deux siècle, du temps ou je recherchait activement ma famille en vint.
Une fois que j’eu quitter les quartier de ma division, je pouvait encore entendre le brouhaha que faisait ms compagnon dans le réfectoire de la Division de Kisuke. Leurs repas étaient toujours bruyants, de part la bonne entente qu’essayait d’installer notre chère Capitaine. Marchant un peu au hasard je me dirigeai en direction du centre du Seireitei. Là bas les hauts bâtiments y étaient nombreux et peu de personne s’y baladait une fois la nuit tombé. C’était surtout un lieu où les gens venaient pour des raisons administratives, mais bon j’avais l’habitude d’y aller pour me détendre et personne ne m’avait encore empêché de le faire. Je gravis les nombreuses marches à mon rythme qui était assez lent. Il m’était inutile de me presser de toute façon ma vie n’était plus à quelques minutes près, après trois siècle de vie…

Une fois les avoir toute monter, j’arrive enfin dans le centre et en quelques habile Shunpo je me retrouve sur l’un des hauts bâtiments. De la haut je pouvais tout voir, toute les différentes divisions, le labyrinthe de chemin qui les reliait et certain district du Rukongai. Je restais donc ainsi, debout face à l’horizon qui se tenait devant moi. Laissant mon esprit se perdre dans l’infinité de lumière qui était allumé dans la Soul Society et le Soleil qui se couchait au loin dans une teinte rosé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Troisièmes Sièges au Crépuscule   Mar 31 Mar - 18:58

Encore une fois j'étais dans ma chambre de Troisièmes Sièges de la Gô Ban Tai , je m'ennuies et je repensais au passé lorsque je n'étais encore qu'un enfant parmis tant d'autres avec une famille normal et plein d'amis , en ce temps j'étais très heureux et j'avais la joie de vivre .Mais à cause de lui tout est parti en fumée ... Maudits Hollow , à cause de toi j'ai tout perdu , famille bonheur amis . Aujourd'hui il ne me reste plus que souffrance , envie de meurtre et haine .Ulquiorra Schiffer ... Le jour où je te retrouverais signera ta mort , quitte à en crever j'i arriverais . Mais ce n'est pas vraiment pour retrouver Ulquiorra que je suis revenu ici , car si jamais je voulais le retrouver il me suffisait juste d'aller au Hunco Mondo .Non mon véritable objectif est très différent , juste retrouver ma puissance passée .J'avais déjà récuperé ma véritable force c'est à dire mon Zanpakutoh et ses deux formes , j'avais eu aussi mon masque .Tout ce qui me manquait c'était un poste de Capitaine de Division , et plus précisémment le rang de San Ban Tai Taisho , comme autrefois .Et ce jour là , Dieu ne sait se qui arrivera ... C'est un mystère qui restera caché jusqu'a ce que ça se réalise .

J'étais donc dans ma chambre allongé sur mon lit entrain de m'endormir , mais je n'i arrivais pas .Trop de choses me trotait en tête et j'avais une forte envie de me battre bizarrement .La tête dans mes mains et mes cheveux blonds en arrière je touchais ma cicatrice , elle me rappellait tant de souvenirs lointains .En plus de ça une voix n'arretait pas de parler , c'était sans doute Tenkaikyo mon double , mais je ne faisais pas vraiment attention à ce qu'il disait , j'avais autre chose à penser .Je suis un démon et un fier de l'être , je ne renies pas que je suis dérangé et je fais avec .Je ne sens bien que dans des bains de sangs , que sur le champ de bataille .Autrement dit " La mort ou je m'endors ! " . Encore couché dans mon lit je me leva d'un bond et prit mon Zanpakutoh en l'accrochant à ma ceinture , mis mes vêtements de Shiningamis et par dessus je mis ma cape rouge et noir .Mon Zanpakutoh entra en fusion et le bout de lame devint feu , il voulait se battre aujourd'hui et c'était mon cas égalemment ...

Je claquais donc la porte de ma chambre d'un coup sec et sortit de mes quartiers , en chemin pour sortir de notre caserne plusieurs San Ban Tai Shiningamis me dirent bonjour mais jamais je ne répondis , pourqoui dire bonjour à des êtres comme eux , pleins de joie et de bonheur , moi je ne ressens rien de tout ça et ça ne m'empéche pas d'être puissant , la joie et le bonheur rendent faibles tandis que la souffance et la solitude rendent forts , c'est une évidence de la vie .En chemin sur mon passage je rencontrais Komamura Taisho , un renard bien laid qui me fit un signe de tête égalemment mais encore une fois pas de réponses de ma part .Une fois sortit de la caserne je me demandais bien ou aller .Et cette fois Tenkaikyo me parla et j'écoutais attentivemment ce qu'il avait à me dire pour une fois .C'est pas possible comment il m'énerve celui là , mais sans lui je penses que je serais déjà mort , même si c'est un création dûes à ma puissance , il m'appartient en quelques sortes .J'écoutais donc ce qu'il avait à me dire .

_> Hey Je ressens une forte concentration spirituelle dans le Centre du Seireitei au Temple des Regrets , vàs y jeter un coup d'oeil ! _<

_> Ta Gueule ... Je fais ce que je veux ... _<

Je lui disais de se taire mais j'allais quand même aller voir là ou il me disait d'aller , après tout il est pas aussi con que je le dis et Son Peskis est surdéveloppait contrairement à moi , il est aussi très doué en Kido moi un peu moins .Je trouves que tout ça ne sert pas à grand choses , juste en dernier recours car quand on est sur le champ de bataille on a autre chose à penser que retenir leurs Kidô de merde .J'avançais donc en Shûnpô est m'approcha du temple du regrets , tout cette blancheur me rendait malade , pourqoui ne l'on t-il pas fait en noir , le blanc me rend malade , sauf sur les visages ... Car sur les visages de mes victimes on ne voit que du blanc et du rouge ... le blanc de leur peur et le rouge de leur sang ... J'allais entrer dans le Temple quand je vis quelque chose au loin , un homme était assis pas très loin et un long Zanpakutoh tronait à côté de lui .


_> Peut-être un adversaire potentiel ?...Allons voir . _<


L'homme était plutôt de grande taille au longs cheveux marrons et avec un Haori blanc , ses vêtements de Shiningamis laissaient voir sans se trompait que c'était un Troisième Siège , tout comme moi . Tout en me rapprochant de lui je pensais l'avoir déjà vu quelques parts .C'était Kanashimi Foa un nouveau de Gô Ban Tai .On me l'avait décrit vaguement mais c'était quelqu'un qui me ressemblait dans le fond .J'allais aller lui demander s'il acceptait un combat contre moi , j'espèrais qu'il allait répondre Oui .Mais quelqu'un comme moi ne peut pas refuser un combat après tout .Je m'approchais donc de lui quand il tourna la tête en ma direction .Je lui fit un signe de tête et mit la main sur la garde de mon Zanpakutoh .Lui aussi voulait se battre ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Troisièmes Sièges au Crépuscule   Mar 31 Mar - 23:41

C’était si triste à regarder, pour moi le coucher de soleil signifie la fin de l’espoir, jusqu’à ce qu’il se relève une fois la nuit fini. Autrefois, la nuit assombrissait la magnifique chevelure de ma femme, ses cheveux blonds étincelaient au soleil encore plus que les étoiles en pleine nuit. Ses yeux bleu azure prenait une teinte marine. Depuis toujours je déteste la nuit, la lune, parfois en croissant, parfois à demi pleine et parfois entière. Cela m’effrayait en quelque sorte, du moins qu’en je n’étais qu’un humain. Maintenant plus rien ne me fait peur, hormis le fait de ne jamais retrouvée Shéryl ma bien-aimée ou pire encore, apprendre sa mort. Mais ces idées n’avait pas le temps de s’immiscer dans mon esprit que je les chassais par tout les moyens possible et la plupart du temps sa se finissait dans le sang de Hollow. Ces vilaines créatures n’était que mes souffre douleurs, mes défouloirs. Malheureusement, depuis quelques temps il y en avait de moins en moins et le peu qui était là étaient faibles ! Cette nuit je devrais trouver un autre moyen de me détendre et de fuir les noires idées qui ne demande qu’à ressurgir.

Etant en position de dominance sur toute la Soul Society, là haut sur le bâtiment je voyais tout et surtout je sentais tout. Je sentais ce Reiatsu qui se déplaçait à grande vitesse droit vers moi, il était déjà en direction du centre du Seireitei et devait être dans les interminables escaliers. Venait-il pour moi ? Je ne sentais aucun autre Reiatsu autour de moi et à moins de tomber sur un grand manipulateur d’énergie comme le Capitaine Unohana et bien que je ne sois pas un grand manipulateur et détecteur de reiatsu, je pouvais affirmer qu’hormis se probable futur adversaire il n’y avait personne. Mais que pouvait amener quelqu’un à venir me voir à grand coup de Shumpo comme il le faisait ? Un combat ? Sa serait bien, car moi-même je le désirai plus que tout. Au fur et à mesure qu’il se rapprochait je pouvais sentir sa force, s’il devenait un adversaire, s promettait d’être un beau combat. Et puis je ne sais pas pourquoi, mais j’avais un bon pressentiment. Comme ci quelque chose de génial arriver. Cela m’arrivait souvent avant un combat qui semblait prometteur, mais jamais ce sentiment n’avait été aussi intense.
La dernière fois que j’avais eu ce sentiment avec tant d’intensité c’était lorsque mon Zanpakuto m’avait donné son nom : Requiem.
Depuis je fais toujours confiance à mon instinct. Il est bien connu que l’hésitation est la clef de la défaite, dans un combat comme dans la vie, souvent les deux sont liées. Si l’on hésite à frapper son ennemie, il profite de cette ouverture pour frapper, ce coup pouvant se montrer mortel. C’est aussi bête que cela de trouver la mort.
Bien que j’aie une certaine impatience de découvrir la mort, qui était pour moi le salut de mon âme, une fois pour toute libérer de cette tristesse. Enfin bref, inutile de penser à la mort, même s’il venait pour se battre je doute qu’il est le courage de se battre jusqu’à la mort.

J’aurais la réponse bientôt, car il arriva derrière moi, à quelques mètres seulement. Il n’avait même pas encore bougé ni même parler que je savais que la raison de sa venu était un combat. Un combat dans le sang, pouvant même se finir par la mort. Je sentais son désir de sang et de combat. Puis il me fit un signe tête et posa sa main sur sa garde comme pour confirmer qu’il voulait un bon combat sanglant, si on peut dire.
Je me relève lentement ne le perdant pas du regard et me rapproche de lui de mon pas lent. Je m’arrête une fois que j’arrive à a peine deux mètres. Il m’aurait simplement fallu tendre mon Zanpakuto en avant pour le toucher. Je le jaugeai du regard. Sa longue chevelure blonde tombait sur ses yeux. Une étrange cicatrice le balafrait sur toute la longueur de son visage. Comment avait bien pu se faire une chose aussi horrible, et surtout comment avait-il pu y survivre ? Mais la question n’était pas là, il était venue le temps du combat ! De faire couler le sang, de sortir les lames, et mêler le fer avec la chaire.

Je pouvais entendre se bourdonnement que produisait Requiem, bourdonnement qu’il produisait lorsqu’il voulait que je le dégaine. Et je me ferais un plaisir d’exaucer son vœu. Son désir était tel que le sol tremblait presque sous mes pieds. Je posai la main sur le pommeau et les tremblements d’excitations de mon arme me firent parcourir un frisson qui m’obligea un inhabituel sourire. Moi qui ne souriais jamais, l’excitation de mon sabre et cette aura sanguinaire qu’il dégage m’oblige un sourire. J’espère que le combat sera à la hauteur de ce désir qui montait en Requiem et moi.
C’était trop, l’heure du combat est arrivée, inutile de patienter plus longtemps. J’espère que lui aussi est exciter de commencer le combat.


Je dégaine vivement mon sabre et me met en garde à une seule main. Je le regarde droit dans les yeux et décide d’enfin briser se silence de mort qui régnait sur le toit du bâtiment.

- J’espère que tu es là pour te battre, car de toute façon je ne te laisserai pas partir avant que mon excitation retombe.


Sa me reviens ! Je me souviens de son prénom, Dankuu il me semble, troisième siège de la troisième division. Il était connu pour son comportement prétentieux, il semble respecter personne et la seule chose qui l’intéresse est le sang et même si cela pouvait sembler bizarre sa me rendait d’autant plus heureux de l’affronter. Personne ne connaissait véritablement son passé, c’était quelqu’un de très mystérieux, un peu comme moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Troisièmes Sièges au Crépuscule   Mer 1 Avr - 19:34

Moment de silence , tous était calme pendant quelques secondes .Je regardais attentivement l'homme qui était maintenant debout devant moi , il commença à marcher vers moi tout en posant lui aussi sa main sur sa garde , et commença à sortir son Zanpakutoh . Impressionnant je dois dire , son Zanpakutoh est environ quatres fois plus gros et plus longs que le mien qui est déjà imposant je dois dire . Moi aussi je tirais alors le mien d'une seule traite , j'étais presque sur qu'il voulait se battre , cela se voyait dans son regard , nous étions identiques , nous avions la même façon de pensée et il aimait se battre et ça ça me plaisait .Nous n'étions que des Troisièmes sièges mais nous n'en avions pas la puissance .La pression qui se dégageait de nos corps disaient le contrôle , nous ne sommes pas des êtres , ni de simples Shiningamis ; Nous sommes des bêtes sauvages qui aiment les bains de sang et les cris d'agonie , nous ne nous sentons bien que quand la lame de l'adversaire vient nous transpercer , tel de véritables démons humains . La main sur mon Zanpakutoh et lui de même , il m'adressa la parole .

- J’espères que tu es là pour te battre, car de toute façon je ne te laisserai pas partir avant que mon excitation retombe.


J'étais heureux ... J'allais me battre contre un adversaire qui pour une fois en valait la peine , il n'allait pas mourir d'un seul coup et si jamais c'était le cas il enleverait la rouille de mon Zanpakutoh .Nous étions prêts pour un combat sans merci .Mon Zanpakutoh en main j'étais pret , je ricanais diaboliquement , je n'avais pas senti ce sentiment depuis fort longtemps , ce sentiment de haine et égalemment de respect pour mon adversaire .

-Là pour me battre ? ... Ne me fait pas rire j'ai fait tout ce chemin pour ça , nous sommes semblables nous ne nous sentons bien que dans des fontaines de sangs , alors maintenant amènes-toi et fait moi souffrir !!

Sans attendre un seul mouvement de sa part , je pris mon Zanpakutoh dans ma main , tout en rigolant et en m'excitant et d'un coup sec je lui mis un coup de Zanpakutoh , dans le bas du ventre à une vitesse incroyable , celui-ci le para facilement évidemment , je n'y allais pas à fond c'était seulement pour évaluer ses réflexes de combats , et ils étaient remarquables .Maintenant je pouvais y aller à fond , je concentrais mon energie spirituel dans ma lame qui était maintenant flamboyante pour renforcer mes coups , pour les rendre dévastateurs , car au fond c'est ce qu'il voulait , souffrir .Nos Zanpakutohs encore l'un contre l'autre quand en un mouvement de jambes je fis un tour sur moi même pour me libérer de sa parade et faisant mine de lui donner un coup , j'atteris sur son flanc gauche en un coup de shûnpo et reussit à lui mettre un coup dans la jambe ce qui le déséquilibra quelques instants .J'en profitais donc pour lever mon Zanpakutoh en l'air et l'abaissa en plein sur sa tête en le trancha du torse au nombril puis releva la lame dans le sens inverse pour lui remettre un coup .Je n'aimais pas trop ça mais quand il le faut , j'allais utiliser mon technique de Kido .Une simple pour le moment .

"Masque de Sang et de Chair, Toute Création, Battement d'Ailes, Ô Vous qui Portez le Nom d'Hommes. Sur le Mur d'une Flamme Bleue, Inscrivez un Double Lotus. Dans les Abysses du Brasier, Attendez dans les Lointains Paradis." #63 Soren Sokatsui !


La technique du Rikujô Kôrô combiné avec le Kido #33 Sokatsui , arcanes indispensable au Shiningamis .Kanashimi fut quelques secondes paralyser par la technique de Bakudo et j'en profitais pour lui envoyer la technique du Hado , la fusion des deux créeant une nouvelle technique du Hadô .Le coup atteint sa cible , mon adversaire recula de plusieurs mètres et fut encore sous le choc pendant quelques instants , je fondis sur lui tout en lui attrapant le bras et en lui mettant un coup de poing d'une extrème violence , ma main sur son bras ne lui permit pas de contre-attaquer , j'en profitais donc pour lui mettre un coup dans le ventre et un autre dans le dos avant de reculer de plusieurs mètres . J'avais attaquer le premier , maintenant j'allais subir son assaut , j'étais impatient de souffrir à mon tour .J'étais heureux en ce moment même et je n'avais pas ressenti ça depuis fort longtemps , j'irais même jusqu'a dire depuis mon arrivée chez les Vizards et mon combat contre Hirako Shinji , leurs chefs .

[HRRP]
Citation :
Dégâts reçus: ... J'encaisse tout/je réduit de ... avec ...
Stats en début de tour: 3200 pv, 2700 Re
Action 1: Coup De Zanpakutoh Renforcé ( 32+5 )
Action 2: Coup De Zanpakutoh Renforcé ( 31+5 )
Action 3: Coup De Zanpakutoh Renforcé ( 31+5 )
Action 4: #63 Soren Sokatsui ( 100+40+5 )
Action 5: Coup De Poing ( 30+5 )
Action 6: Coup De Zanpakutoh ( 28+5 )
Action 7: Coup De Zanpakutoh ( 27+5 )
Action 8: ...
Action 9: ...
Action 10: ...


Dégâts totaux infligé: 352 sur Kanashimi Foa

Perte totale de Re: -20 De Renforcement , 60 Kidô#63


Stats en fin de tour : 3200pv, 2630Re.
[/HRRP]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Troisièmes Sièges au Crépuscule   Jeu 2 Avr - 8:27

Nous sommes semblables ? Pas tout à fait, deux choses nous différencient. Pour commencer notre raison de nous battre, lui faisait pour le plaisir de faire couler le sang, sentir son adversaire agoniser avant de donner le coup de grâce. Alors que moi je me bats pour survivre, survivre à ma tristesse, pour me sentir libre, d’ailleurs il avait raison je me sens bien que dans les bains de sang. Allez savoir pourquoi, j’en avais vue du sang en tant qu’humain, celui de ma femme couler lentement sur le sol, formant une gigantesque flaque avec le cadavre au milieu. Corps inerte que ces chiens de mercenaires piétinaient et insultaient même de salir le sol. Une chose était sur si je les avaient retrouver il aurait souffert ! C’est peut être ça la raison de ce besoin incessant de combat, une vengeance pour tout ce que je n’ai pas pu leurs faire. Enfin bon, pour quelques raisons que se soit j’allais faire couler le sang encore une fois se soir.
La deuxième chose était sans nul doute notre puissance, j’était beaucoup plus puissant que lui. Bien que nos deux reiatsu soit aussi fort, je pouvais savoir à l’avance que je sortirais vainqueur de ce combat. C’est peut être de la vantardise, ou que je me surestime, appelé sa comme vous voulez. De toute manière seul l’avenir nous le dirons.

Il ne me laissa pas le temps de répondre et me fonça aussitôt dessus, il frappait plutôt fort et j’arrivais à bloquer chacune de ses attaque. Puis, alors qu’on était en plein duel de force, lame contre lame, il fit un tour sur lui-même et me frappa du coté gauche puis enchaîna sur ma jambe déstabilisant légèrement. Juste assez pour qu’il m’envoie un nouveau coup de Zanpakuto et utilise une technique de Kidô. Il baissait dans mon estime, utiliser une technique de Kidô dans ce genre de combat sanglant… Il fallait tout de même avouer que c’était efficace, la technique me bloqua les mains et me projeta en arrière avec force. Mais j’eu à peine le temps de me relever qu’il était déjà sur moi de nouveau. Combat au sabre, combat à mains nues, il mélangeait tout et c’était vraiment génial. Tous les coups étaient permis !
A la fin de son assaut, il fit un bond en arrière et attendit que je l’attaque. Le torse entailler je me redressait et garda mon Zanpakuto dans une mains seulement. Je m’apprêtai à m’élancer quand la voix de Requiem me surprit.


- Ce combat promet d’être géniale, utilise toute ma force, fait gicler le sang partout sur ce toit !

Je n’avais pas l’habitude que Requiem me parle. Connaissant mon tempérament solitaire, les seuls fois où il se manifestait est lorsque qu’il voulait faire couler le sang et même la il ne parlait pas, n’émettant qu’un bourdonnement. S’il prenait la peine de rentrer en contact avec moi c’est qui sentait tout comme moi que ce combat apportera bien plus que tout les autres. Mais je n’avais pas le temps de laisser ma curiosité s’immiscer dans ce combat.

En un magnifique Shumpo j’arriva derrière mon adversaire et lui asséna un coup verticale le long de la colonne, il le para agilement. Sans m’arrêter j’enchaîna les coups, un coup en direction du talon d’Achille, celui d’après vers le coup. A chaque fois nos lames s’entrechoquaient dans un tourbillon d’étincelles. Il était vraiment doué, mais il était temps de passer aux choses sérieuses. Je feinta un coup de Zanpakuto et lui envoya un prodigieux coups de poing dans la mâchoire, sa aurait suffit à déboîter la mâchoire de n’importe qui, mais ce n’était pas un adversaire comme les autres. Ne lui laissant aucun répit je le frappa deux fois de suite au bras droit puis un autre coup horizontal passant d’une épaule à une autre. Je finis un nouveau Shumpo et arriva juste devant lui et lui mis un coup de tête dévastateur, puis envoya mon sabre droit vers son cou. De justesse il arrêta, heureusement sinon il n’aurait plus de tête.

D’ordinaire, mes adversaires en pouvaient déjà plus et lorsqu’ils n’étaient pas morts ils me suppliaient de les épargner.
Le regard assoiffé de sang je lui mis un coup de pied aux niveaux du genou, puis lui déchira la cuisse avec mon Zanpakuto déchaîner. Il esquiva agilement un coup porté au visage, mais il ne vu pas venir ma lame qui fonçait droit dans ses cotes. Puis comme si cela ne suffisait pas, j’envoyai un coup de pied au même endroit, lui brisant sûrement quelques os au passage. Je finis par joli coup de poing dans le ventre qui le projeta dans les airs.

Je posa mon Zanpakuto plein de son sang sur mon épaule et attendit sa contre attaque…
Qu’elle combat superbe, tous deux on se donnait à fond, qu’importait que les shinigamis ne se battent pas entre eux même s’ils sont d’une division différente. Rien ni personne ne pourraient nous arrêter. Nous nous battions même pas pour affirmer une quelconque supériorité, ce n’était pas simplement pour dire « je suis plus fort que toi » c’était un combat à mort où même elle n’était pas une limite étant donné que cela faisait dés décennie que je la craignait plus.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Troisièmes Sièges au Crépuscule   Jeu 2 Avr - 20:03

Après avoir fini mon assaut , j'attendais impatiemment le sien .Mon corps n'arretait pas de trembler , je voulais souffrir .Avec des coups d'une violence pareille mon adversaira aurait déjà du être à moitié agonisant par terre mais pas lui , il resistait vraiment bien aux coups et cela pour mon plus grand plaisir de combattant .Je n'avais pas ressenti ce besoin de combat depuis fort longtemps , j'irais même jusqu'a dire depuis mon combat contre Shinji lors de mon départ des Vizards pour retourner au Soul Society .Hirako était vraiment quelqu'un de bien mais pas assez cruel envers ses adversaires , toujours à éviter le combat , alors que moi je recherchais le combat nuit et jour en l'attente d'un adversaire qui en vaille la peine .Et là j'en avais enfin trouvé un , il avait de bon réflexes et une bonne posture de défense .J'allais sans doute découvrir son niveau d'attaque , sans doute de haute volée , et j'étais impatient c'est le moins que l'on puisse dire .Il allait m'attaqué .

En un petit coup de Shûnpo , magistrale , je dois le reconnaitre il arriva dans mon dos sans que je puisses faire qoui que se soit il me décocha un coup dans la colonne , je sentais le sang coulait à fleau sur mon corps , du sang chaud .Enfin je souffrais , c'était tellement bon , souffrir pour oublier les douleurs de l'âme c'est tellement bon .

Il allait me décocher un autre coup quand je le para avec ma lame tout en le regardant droit dans les yeux , mais c'était une feinte et quelques secondes plus tard je reçus un coup de poing en plein dans la machoire .Je sentais le sang me montait à la tête tout à coup , normalement ma machoire aurait dû être déboité mais il en fallait d'autre pour m'avoir , un combattant d'élite comme moi .Après avoir reçut quelques coups dans le bras et à d'autres endroits , en un nouveau coup de Shunpô il arriva une nouvelle fois derrière moi et voulut me décocher un coup d'une extrème violence dans le cou , que j'arreta de justesse et heureuseument sinon je ne donnais pas cher de ma peau .Plusieurs coups s'enchainèrent à celui-ci avant qu'il n'arrete son assaut .Déjà fini ?Oui malheureusement ... Je commençais vraiment à m'éclater et voila qu'il s'arrete .Mais par gratitude de ce petit moment de bonheur j'allais en faire de même pour lui .En déclenchant mon Shikai .

Je rangea quelques secondes mon Zanpakutoh dans son étui en regardant droit dans les yeux mon adversaire , d'un regard terrifiant , avec mes yeux vides d'un noir si sombre avant de baisser les yeux et de regarder le sol et de fermer les yeux.Qu'est ce que je faisais ?Je priais tout simplement , je priais pour que ce combat miraculeux ne s'arrete jamais , même dans les entrailles de l'enfer .Mes yeux toujours fermés, je pensasi et j'espèrais qu'après avoir activer mon Shikai , mon adversaire n'allait pas mourir , enfin pas tout de suite .Quelques instants plus tard mes yeux se rouvrirent , toujours aussi noir , représentant le vide et la haine que j'avais en moi.Je regardais attentivement mon adversaire avant de mettre ma main sur la garde de mon Zanpakutoh et de le tirer d'un coup sec devant moi.Il ne me manquait plus qu'a dire quelques mots avant de lançer ma phrase d'appel.J'étais prêt .Que la véritable bataille commence ...

- Gô ... Shisha Izen Yaru Shisho Hikyuu Ketsueki .


Au début pas de grands changements , la lame de mon Zanpakutoh s'allongea de plusieurs centimètres et s'affina , ce qui serait un gros avantage pour le combat étant donné que le Zanpakutoh de mon adversaire faisait 3 fois la taille du mien .La garde était orné d'or maintenant.Ce ne fut que quelques minutes plus tard que de véritables changements firent leur apparition .Le sol se mit à trembler tandis que l'air devint aride. Tout à coup il faisait extrémement chaud.La lame de mon Zanpakutoh était vrulante et du sang coulait partout .Mon Shikai était maintenant à pleine puissance.J'étais tout excité et j'en tremblais d'avance .Mais je n'étais pas le seul dans ce cas là .Mon zanpakutoh aussi n'arretait pas de trembler , cela faisait longtemps que nous n'avions pas eu d'adversaires de ce calibre.Allez c'est parti , fini de parler !

En un coup de Shunpo magistral j'arrivais sur le flanc droit de Foa mais une seconde après j'en fis un de nouveau sur son flanc gauche pour le tromper,se qui marcha pendant quelques secondes et qui me permit de lui donner un coup de poing dans le nez , pour quelqu'un de normal son nez serait cassé mais pas lui bizarrement.Après lui avoir donner ce coup j'en profitais pour lui donner un coup de sabre d'une extrème violence dans le genou et en un jeu de jambes fort étonnant j'arrivais dans son dos et sans qu'il puisse faire qoui que se soit je lui mit un coup qui partait de la nuque et qui traversait la colonne vertébrale.Encore une fois un être humain normal ne pourrait plus faire le moindre mouvement , lui ayant trancher plusieurs articulations et frapper la colonne vertébrale .Kanashimi , sous le chox, et affaiblit par le coup dans le dos flancha sur le côté , j'en profitais pour l'attraper par le cou et le soulevé au dessus de ma tête .J'étais comme possèdé.

Je lachais donc mon Zanpakutoh par terre et pointaiy deux doigts vers mon adversaire , de ceux-ci sortait une lumière couleur pomme verte et de cette lumière se forma une boule d'énergie verte.Foa n'était pas censé savoir que j'étais mi-Shiningamis mi-Hollow donc qu'un Cero se forme au bout de mon doigt devait l'étonné.Juste le temps de crié "Cero" que le jet de lumière atteint mon adversaire à bout portant , créant une explosion qui nous toucha tout les deux.Je fus secoué mais mon adversaire lui alla s'écraser contre un rocher.Le temps de reprendre mes esprits , mon ennemi était toujours sous le choc et encore écraser contre le rocher , plein de sang partout.Pas de pitié et aucune minute de répit pour Kanashimi.Je courus à toute vitesse vers mon adversaire et sauta au dessus de lui juste à ce moment là il se releva mais il n'eut pas le temps de voir venir le coup que je lui réservais.J'étais toujours en l'air et j'abaissais mon sabre en plein dans son thorax.Puis j'en profitais pour le frapper à deux endroits stratégiques pour le ralentir pour le prochain assaut .Je le frappais donc au bras ou il tenait son énorme Zanpakutoh et dans le pli de sa jambe droite, jambe la plus utilisé pour les Shunpos généralement.

Le moment fut ensuite venu de lançcer un petit Kidô même si comme je vous l'ai dit je prèfères éviter d'habitude , pour moi un combat c'est une bataille à mort , on a pas besoin d'incantation ou de trucs dans le genre.Mais je savais que si je ne faisais pas un effort mon adversaire prendrait bientôt le dessus sur moi et jamais je ne laisserais ça arriver , et Tenkaikyo encore moins croyez-moi.Je rangeais donc mon Katana a toute vitesse et mit ma main devant Kanashimi Foa avant de prendre la parole .

- "Dispersés sur des Os de Bêtes. Tour Effilée, Cristal Ecarlate, Anneau de Fer. Bougez et Devenez le Vent, Arrêtez et Devenez le Calme. Le Son de Lances Guerrières Rempli le Château Déserté." #63 Raikoho !


Un éclait sortit de mon bras et alla frapper mon adversaire , j'entendais Kanashimi criait mais sans savoir si c'était un cri de douleur où juste de bonheur , le bonheur de souffrir.Car pour moi souffrir est un bonheur complet .Après avoir déclencher mon Hado je fis un shunpô alors que Foa était encore paralysé grâce à la technique et je lui murmura quelque chose à l'oreille du genre "ne me déçois pas lors de ton prochain assaut".S'il venait à me tuer lors du prochain assaut , pas grave .Car en enfer il y aura toujours de la souffrance et je ne demandes qu'a souffrir , en enfer il y aura toujours plein de monde à tuer et c'est ce que je veux au plus profond de moi même.Après avoir fait mon Shunpô je lui mit un coup de Zanpakutoh au niveau de l'estomac , Foa était plié en deux , j'avais dû lui trancher quelques tripes au passages.Et pour finir mon assaut déjà bien entamé je lui mis un coup de tête d'une extrème violence , je sentais du sang coulait de mon crâne.C'était si chaud et tellement bon.J'avais fini mon assaut , désormais j'attendais impatiemment celui de mon adversaire .

Citation :
Dégâts reçus: 340 J'encaisse tout
Stats en début de tour: 2860 pv, 2630 Re
Action intermédiaire:Activation du Shikai (50Dgts)
Action 1: Coup de poing (32)
Action 2: Coup de Zanpakutoh (31+40(Effet Shikai) )
Action 3: Coup de Zanpakutoh (29+40(Effet Shikai) )
Action 4: Cero (250) +10(Explosion)+10(Rocher)
Action 5: Coup de Zanpakutoh (29+40(Effet Shikai ) )
Action 6: Zanpakutoh (27+40(Effet Shikai ) )
Action 7: Zanpakutoh (25+40(Effet Shikai) )
Action 8: #63 (90)
Action 9: Zanpakutoh (23+40(Effet Shikai) )
Action 10: Coup de Tête (21 )


Dégâts totaux infligé: 867 sur Kanashimi Foa

Perte totale de Re: 260


Stats en fin de tour : 2860pv, ...2370Re.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Troisièmes Sièges au Crépuscule   Lun 6 Avr - 16:54

Mon Zanpakuto sur l’épaule, je ne comprenais pas ce qu’il était en train de faire. Je pensais qu’il allait me sauter dessus, un désir noir d’excitation dans les yeux, mais il rangea son sabre et baissa la tête. Il n’allait tout de même pas abandonner maintenant… Pour une fois que je trouvais un véritable adversaire, vraiment à la hauteur de ma puissance. Même Requiem semblait affecter par le probable abandon de notre adversaire, ses vibrements se faisait par à coup et était plus intense. Mais il nous rassura, lorsqu’il redégainna son Zanpakuto. Son regard était encore plus désireux de sang que jamais, il semblait complètement déterminer à me tuer ! Il souffla une phrase que je ne compris pas vraiment, mais je compris qu’il avait activé son Shikai. Enfin ! Le combat allait enfin commencer, le sang giclé dans tout les sens et nos esprits s’échauffé. L’échauffement était terminé…
Au début sa lame ne fit que s’allonger légèrement, mais les véritables changements si firent après. Ma gorge s’assécha et l’atmosphère fut lourde, comme ci une vague de chaleur était tombé. Puis il commença enfin son assaut.

Il me feinta avec deux Shumpo et m’envoya un coup de poing droit dans le nez. En tant normal celui-ci aurait été cassé net, mais j’avais tellement reçus de coups que mon corps c’était en quelques sortes solidifiés. Je repris rapidement mes esprits, mais un nouvel enchaînement de coups arriva. Puis, pris au dépourvu il m’attrapa au niveau du cou et lâcha son Zanpakuto. Puis il leva deux doigts au niveau de mon visage et y concentra une boule de reiatsu. Au début je ne compris pas vraiment ce qu’il comptait puis tout me devint claire lorsqu’il envoya son attaque, qui n’était d’autre qu’un Cero. Oui, la technique qu’utilise les Hollow de haut rang comme les membres de l’Espada. Mais je n’eu pas le temps de réfléchir, le Cero éclata sur moi m’envoyant dans les airs. Je m’écrasai ensuite contre un rocher, mais je ne ressenti aucune douleur.
Restant écraser contre le rocher une seule pensé me venait en tête : Avoir plus de puissance, encore et toujours plus. Je me fichais d’en avoir trop ou que malgré le fait que je voulais que ce combat dure éternellement, un seul coup suffise pour le tuer. Je voulais plus de force, faire gicler le sang de tout les cotés, disperser la chair de mon adversaire.
Aussi surprenant que cela puisse paraître, Requiem s’adressa à moi une nouvelle fois.


- Arrête de te retenir, fait le souffrir laisse moi me réveiller, utilise moi au maximum !

Sur ses paroles, je sentis mon esprit s’en aller, comme si j’allais soudainement m’endormir. Etait-ce le fait que j’avais perdu trop de sang ? Etait-je en train de mourir ? Non pas si facilement, le combat vient à peine de commencer, je ne peux pas mourir si facilement. Alors que mes yeux était encore ouvert, je commença à voir trouble, puis plus rien le noir complet.
Lorsque que je commençai enfin à retrouver la vue, j’étais debout au milieu d’un désert de terre, une terre aride et complètement vide de végétation ou toutes autres forme de vie malgré la pluie qui tombait abondement. Il n’y avait rien, c’était le vide complet, seul une gigantesque épée d’au moins deux mètres de hauteur et cinquante de largeur habillait le paysage, planté dans le sol sec. Non, ce n’était pas la mort, c’était le monde intérieur de Requiem même si j’y avais été peu de fois, ce n’est pas le genre de chose qu’on oublie. Mais où était-il, et surtout qu’es-ce que c’est que cette monstrueuse épée.


- Tu te demandes sûrement la raison qui ma poussé à t’amener ici. La réponse est simple : assouvir notre plaisir de puissance.

Sa voix venait de partout et nulle part à la fois, il ne se montrait toujours pas et il était impossible d’essayer de le repérer avec le son de sa voix enfantine.

- Ensuite, tu te demandes ce que c’est que cette immense épée. Et la réponse est toujours aussi simple : c’est ta clé pour atteindre la puissance ultime… Plus clairement, ton Bankai !

Mon Bankai ? Ça ? Cette épée est plus grande que moi et est aussi large que ma cuisse, en plus de cela elle doit bien peser une centaine de kilo. Même si je pense qu’elle doit être vraiment puissante et qu’un simple coup suffirait à décapiter un Menos, elle devait être aussi un véritable handicap pour la manipuler. Non pas par rapport à sa taille, mais plutôt par rapport à son poids, mon Shikai est extrêmement grand mais je le manipule aussi bien, voir mieux qu’un Zanpakuto normal car il est d’une légèreté incroyable. Mais bon, inutile de critiquer avant de l’avoir tester.
Je me mis donc à marcher pour pouvoir l’attraper, mais j’eu à peine le temps de faire un pas que Requiem fit son apparition. Il tomba du Ciel tel une goutte de pluie supplémentaire et tomba sur le pommeau de l’épée gigantesque. Sans en descendre il s’accroupie les deux pieds superposé sur la pommeau. Il avait toujours la même apparence, un garçon âgée d’une dizaine d’année, la mine triste et froide. Des traits de pierre sortaient de sa peau partant de ses yeux jusqu’à le bas de sa mâchoire. Comme des larmes rocheuse. Il avait de profonds yeux verts et des cheveux en bataille.


- Penses-tu que je vais t’accorder le Bankai aussi facilement ? Tu as besoin d’abord de gagner en puissance !
- Gagner en puissance ? Qu’es-ce que tu me racontes là ? Je suis au maximum de ma puissance et personne hormis un Capitaine ne peut m’arrêter, tu le sais aussi bien que moi !
- Je me suis mal fait comprendre, il faut que tu réapprennes à la manipuler. A la naissance, ton corps était minuscule et tu te débattais de toutes tes forces pour bouger ou tout simplement respirer. Mais plus tu grandi, moins tu utilise toute ta force et n’utilise que le strict minimum. Je dis toi, mais c’est pareil pour tous les êtres vivants. Pour faire plus court, en combat tu n’utilise que la force dont tu as besoin pour battre ton adversaire. Prouve moi que tu es capable de te battre a ton maximum et je te donnerai cette épée et tout sa puissance.


Je n’eu pas le temps de répondre ou de poser davantage de question que j’eu la même sensation que tout à l’heure et quand je fut de nouveau éveiller, j’étais contre le rocher complètement maculé de mon sang et mon adversaire fonçait sur moi, le temps n’avait pas bouger.


Je me releva a peine que mon adversaire reprit son torrent de coups. Je ne cherchai même plus à esquiver, j’attendais seulement une ouverture. Mon sang gicla dans tout les sens. Puis il se recula, attendant sûrement ma contre-attaque, il ne serait pas déçu.
Je plantai mon sabre dans le sol à une seule main, jusqu’à ce qu’il n’y ai plus qu’une cinquantaine de centimètre qui dépasse et murmura.


- Furueru Requiem

Le sol se mis à trembler dans un grondement sourd. Puis sans sortir ma lame du sol je m’adressai à mon adversaire.

- Tu aimes souffrir ? Alors laisse-moi te faire écouter mon Requiem ! Kyoku Chimeishou


Aussitôt le sol trembla dans une sorte de rythme incompréhensible. Au fur et à mesure je m’y habitua et comme possédé par ce grondement je sortis mon Zanpakuto, qui mesurait maintenant un bon mètre quatre-vingt. Je regardai mon adversaire, je ne me contrôlais plus, mes yeux était vide et je voyais à peine devant moi je n’écoutai que se grondement. Puis je me mis à courir droit vers mon adversaire. En un Shumpo encore plus puissant que les précédents, je me retrouva derrière lui et le frappa deux fois dans le dos bien profondément puis un autre dans les cotes l’envoyant valser dans les airs. Sans même lui laisser le temps de retoucher le sol, je bondi vers lui frappant dans le vide avec ma lame à une vitesse hors normes. Le sifflement de ma lame et le grondement du sol donnaient cette impression qu’une mélodie se jouait.
Arriver à sa hauteur je lui asséna un nouveau coup dans le torse qui le plongea droit vers le sol. Malgré la vitesse à laquelle il se releva, je lui envoyai un nouveau coup dans le bras droit, puis dans le gauche. Avec une agilité déconcertante, je lui transperçai la main avec laquelle il m’envoya ses techniques de Kidô inutile. Bien sur cela ne l’empêcherai pas de réutiliser ces techniques, mais sa lui fera comprendre que j’ai horreur de ça. Puis pour finir, je lui mets un bon coup dans la cuisse droite.

D’un bond en arrière je m’éloigne de lui. Ensuite je me et à frapper le sol avec violence envoyant plein de bout de pierre dans les airs. Donnant toujours ce même sifflement rythmé, ma lame continue de frapper le sol avec violence. Les morceaux de sol, se faisant de plus en plus nombreux dans les airs se mirent à tournoyer de plus en plus rapidement. Au bout de quelques secondes ils formèrent une sorte de tornade autour de moi. Au delà on n’entendait plus que les sifflements de ma lame. A l’intérieure, l’air se refroidissait, je ne voyait rien de se qui se passait à l’extérieur de cet tornade. Et c’est dans un murmure que je dis.


- Koutetsu Chikaku

Aussitôt, les particules de roche se mirent à me percuter, la tornade se referma sur moi dans un gigantesque nuage de poussière. Et lorsque celui-ci se dissipa, j’étais recouvert d’une terre noire, comme une sorte d’armure. Une corne c’était formé au niveau de mon front. Seul mes yeux noirs de détermination étaient à découvert.

- Viens, je t’attends !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Troisièmes Sièges au Crépuscule   Mer 15 Avr - 17:04

J'avais désormais fini mon assaut et j'attendais impatiemment le sien , mais bizarrement rien du tout , mon adversaire ne bougeait pas d'un poil .Aurait-il peur ou qoui que se soit ?Pour l'instant aucune réponse mais à partir d'un petit moment il planta son Zanpakutoh dans le sol avant de fermer les yeux .Il se moquait de moi au qoui là ? Alors que c'était bien parti il plante son Katana dans le sol et arrete de se battre .Et en plus de ça il murmurait , à qui pouvait-il parler .
C'est alors que je compris qu'il était en grande discution avec son Zanpakutoh .A qoui ça sert de parler à son Zanpakutoh , ce n'est qu'un objet fait pour se battre comme dirait Kenpachi .C'est un peu ce que je penses aussi sauf que c'est la chose qui compte le plus pour moi , Hikyuu Ketsueki , celui qui me safisfait par des bains de sangs .

Je ne rangeais pas mon Zanpakutoh tout de suite mais je me doutais que mon adversaire voulait abandonner .Cela faisait maintenant plusieurs minutes qu'il ne bougeait plus du tout , le Zanpakutoh plantait dans le sol et lui murmurant à son Arme .Je commençais à en avoir marre , j'avais enfin trouvé un adversaire digne de ce nom et voila qu'au moment de m'attaquer il s'arrete et plante son Zanpakutoh dans le sol .Peut-être avait-il peur et voulait abandonner ?
Enfin c'est ce que je croyais jusqu'a ce qu'il prononce quelques mots , c'était sa phrase d'appel pour son Shikai .J'étais content le combat allait enfin pouvoir continuer et finir dans un bain de sang comme je les aimes .Il activa donc son Shikai et le sol se mit à trembler à grands coups de secousses .

Je ne bougeais pas , il en fallait d'autres pour me déstabilisais .Ensuite il sortit enfin sa lame du sol et malheur , déjà qu'elle était incroyablement grande maintenant elle l'est encore plus .Un adversaire normal se serait dit c'est la fin mais pas moi , cela me motivait encore plus à me battre et à donner le meilleur de moi même , le Zanpakutoh en main je regardais mon adversaire dans les yeux juste avant qu'il ne fasse un Shunpô incapable de décerner à l'oeil nu , quelle vitesse prodigieuse .Après avoir fait son Shunpô il attérit donc sur mon flanc droit et me frappa de deux coups surpuissants dans les côtés , j'étais plié de douleur , j'avais sans doute plusieurs côtes de cassé .
Mais j'adorais ça j'en voulais encore et encore jusqu'a ce que je ne puisse plus faire le moindre mouvement .J'allais me relevais pour contre-attaquer mais je n'eus pas le temps , il repartait déjà à l'assaut avec plusieurs coups dévastateurs .Avec un coup dans le torse et deux dans le bras ainsi que pour finir un dans la main , j'étais sérieusement amoché maintenant mais j'en redemandais comme à mon habitude .
Et voila que pour finir je reçus un coup violent dans la cuisse .Il s'écarta de quelques mètres de moi et prononça quelques mots avant qu'une tornade de roches ne vienne s'abattre sur lui , et quand tout cela se dissipa il était enduit d'une terre noir et d'une corne au milieu de son front .Un vrai petit monstre .
J'étais encore sous le choc des coups et je mis plusieurs secondes à m'en remettre .C'était à moi d'attaquer maintenant et j'allais lui faire payer l'affront qu'il venait de me faire en le blessant très largement tout comme il venait de le faire avec moi , sauf que moi j'adorais souffrir , je ne vis que pour souffrir .Je repris donc mon Zanpakutoh et couru vers lui avant d'être stoppé net par une force inconnu , j'eus un haut le coeur terrible et des mals de tête affreux , je n'arretais pas de vomir quand je tombis à genoux dans le sol maculé de sang .C'était Tenkaikyo qui faisait son apparition pour me parler mais avec plus d'aggresivité que d'habitude .

-Shinrei , tu n'es qu'une merde laisses moi m'occuper de lui j'en meurs d'envie , c'est plus fort que moi .me cria t-il intérieurement avant de forcer le passage qu'il y avait entre nous , 2 personnes pour un même corps c'est difficile à supporter .
-On t'a rien demandé à toi je sais me débrouiller tout seul !répliquais-je d'un ton sec
-Très bien ... Dans ce cas là je n'ai pas le choix je vais briser la barrière ...


J'avais mal entendu où il avait parlé de briser la barrière .Je vous expliques , la barrière est un sceau que j'avais mis en place pour empécher Tenkaikyo Shinra de venir m'emmerder et aussi de prendre possession de mon corps , en échangeant nos places .Et il semblerait qu'a force d'entrainement et d'attente il est trouvé le moyen de briser le sceau pour inversé les rôles .Je n'avais pas de temps à perdre maintenant , je pris mon Zanpakutoh et fonça sur mon adversaire avant de lui décochait un grand coup de Zanpakutoh dans le torse , le pliant en deux pendant quelques instants , mais ce ne fut pas le seul dans l'incapacité de bouger .Voila Tenkaikyo avait reussit ... Je me sentais aspirer dans un tourbillon et ensuite plus rien ... Ce fut la fin pour quelques instants de Kyoishirô Shinrei , plàce à Tenkaikyo Shinra ou plutôt Genesis Shinra de son vrai nom ...
Et bien voila j'étais enfin sorti de son vieux corps pourri de gamin ... J'allais le défoncer moi cet adversaire et j'allais lui faire regretter le jour où ils étaient né . Je pris mon Zanpakutoh dans mes mains et regarda mon adversaire qui était là agonisant par terre .En peu de temps il reçut un coup de pied en plein dans le ventre le faisant voler .

-Dègage de là j'ai besoin de temps pour ça...

J'allais lui montrer la véritable puissance de Genesis Shinra , c'est autre chose que celle de ce minable de Kyoishirô .Son Shikai toujours activé je mis la main sur mon visage , vous vous en doutez j'allais faire apparaitre mon masque de Vizard et le faire regretter d'avoir engagé un combat avec Shinrei .Il y eut de forts tremblements dans la pression spirituelle et de fortes secousses firent trembler notre champ de bataille .Le sol s'ouvrit en deux devant moi et une montagne de magma fut maintenant sous mes pieds .Je pris alors mon Zanpakutoh dans mes mains et me trancha le bras , pas entièrement bien sur mais suffisament pour faire tomber du sang dans la montagne du magma .Une fois ceci fait il y eut une explosion et un grand nuage noir alla me recouvrir entièrement , impossible de voir ce qui se passait là .
Quelques instants plus tard le nuage se dissipa , montrant un Genesis au cheveux rouges et au masque de visage rouge orange et pourpre .Tout changea precipitament j'étais pret , j'allais le défoncer , c'est parti .
En un coup de shunpo indétectable j'attéris sur son flanc gauche et lui mit un coup de Zanpakutoh en plein dans les côtés , avant d'aller sur son flanc droit et de lui en mettre un autre coup dans le dos .Ce fut ensuite le moment de sauter en l'air , je sautais donc , mon adversaire encore sous le choc ne vit pas venir le coup que je lui réservais , je lui décochait donc un nouveau coup passant du haut de sa colonne vertébrale et son coxys , cela devait faire mal je dois l'avouer.Il trébucha alors à cause de la douleur et j'en profitais pour lui redonner un coup encore une fois dans le dos et finis par un coup de poing dans la machoire .
Pauvre Foa ... C'est désormais le bouquet finale , mais avec une impression de déjà vu , c'était le moment de lancer mon Cero de Vizards .Je pointais donc deux doigts vers mon adversaire et lui balança la sauce .Il se le prit dans le poumon droit et recula de plusieurs mètres avant de s'écroullait .J'avais fini mn assaut ... à son tour maintenant de me faire souffrir ...

Citation :
Dégâts reçus: 676 J'encaisse tout
[color=blue]Stats en début de tour: 2184pv, 2370Re

Action 1: Coup de Zanpakutoh (35+40)
Action Intermédiaire :Apparition de Genesis (+300Pv pour moi )
Action 2: Coup de Pied (32 )
Action 3: Masque de Vizard
Action 4: Coup de Zanpakutoh (31+40+250(Action n°1 du masque ) )
Action 5: Coup de Zanpakutoh (30+40+250(Action n°2 du masque ) )
Action 6: Coup de Zanpakutoh (28+40)
Action 7: Coup de Zanpakutoh (27+40+250(Action n°4 du masque ) )
Action 8: Coup de Poing (25)
Action 9: Cero (250+250(Action n°5 du masque ) )
Action 10: ...


Dégâts totaux infligé: 1658 sur Foa

Perte totale de Re: 1000


Stats en fin de tour : 2684pv, 1370Re.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Troisièmes Sièges au Crépuscule   Mar 21 Avr - 23:57

Recouvert de cette armure de terre noire, je pouvais sentir sa dureté qui me protégea. Bien sur, elle ne m’empêcha nullement de bouger, au contraire c’est comme ci elle n’était pas là. Je peux toujours manipuler mon Zanpakuto extrêmement long à souhait et découper mon adversaire sans problème. Malgré tout, je pouvais sentir mes blessures qui saignaient à flot. Je devais en finir car à se train là, je mourrais plus facilement d’une hémorragie que de ses coups bien qu’il soit puissant. Même si on était à peu près à armes égale, je ne perdais pas l’idée que ma puissance soit supérieure à la sienne. Ce qui me tracassait c’était Requiem. L’idée d’avoir un Bankai est vraiment excitante, mais je ne comprends pas vraiment ce qu’il veut dire par utiliser toute sa puissance… Devrais-je tout simplement frapper de toutes mes forces ? Pourquoi pas, après tout je n’ai rien à perdre, hormis un adversaire coriace et plutôt étrange. Jusque là je n’y avais pas fait trop attention, mais plus il frappe fort plus son reiatsu est étrange je ne serais pas l’expliquer mais l’étendu de ses pouvoirs ne s’arrête pas là. Et la réponse à cette variante de Reiatsu doit être liée avec le Cero qu’il ma fait tout à l’heure. Car même si je n’y avais pas trop réfléchis sur le coup, c’est vraiment mystérieux qu’un shinigamis utilise des techniques de Hollow. Enfin bref, seul l’avenir nous le dira.
Mais pas le temps de réfléchir, le revoilà qui attaque. Enfin, avant qu’il soit stopper net et qu’il se mette à vomir incessamment. Il tomba à genou, baignant dans son propre sang. Le combat était surement terminé, il avait atteint sa limite et il est maintenant incapable de bouger son corps. Il a tout de même fait un beau combat et je ne serais pas prêt d’oublier ce combat génial. Puis, d’un coup d’un seul il se releva et me sauta dessus dans un ultime effort. Mais il ne pu que me donner un coup dans le torse, car bientôt son reiatsu s’affaiblit en un éclair. Puis d’un coup, son corps se changea et un Reiatsu énorme refit son apparition. C’était vraiment incompréhensible, le Troisième siège que j’avais en face de moi c’est complètement métamorphosé. Sa nouvelle personne semblait encore plus sanguinaire et dangereuse. Qu’importe ce qu’il était tant qu’il pouvait toujours se battre sa m’allait.

Il me mit un violent coup de pied et mis la main sur son visage et un étrange masque apparu. Ce masque lui donna un terrifiant reiatsu encore plus démoniaque et puissant qu’un Arrancar. C’était tout simplement le masque d’un Hollow. Il me semble avoir lu dans les écrit de l’histoire qu’il y avait à l’académie que il y a bien des années un groupe de quelques personnes avait été bannis de la Soul Society pour manipuler des pouvoirs démoniaque. Mais pourquoi ce serait revenu maintenant ? Non sa doit surement être autre chose. Puis de toute façon qu’est-ce que ça peut faire ? Cela le rend plus fort, c’est tout ce qui m’intéresse au bout du compte. Je ne suis pas un de ces Shinigami comme Kuchiki le Capitaine de la septième qui recherche absolument à garder la paix au sein de ce monde. Je me suis juste intégrer en tant que shinigami pour pouvoir me battre et rien d’autre. Et maintenant qu’importe ce qu’il est, je reprends le combat. Je me remis en garde, tenant toujours mon Sabre à une seule main. Personne n’a assez de force pour me faire lâcher mon arme. Inutile de faire du blabla, il semblerait que mon adversaire soit prêt pour la suite.

En un Shumpo incroyable il se mis à assaillir de coups sans me laisser le moindre temps de répits. Je ne pouvais pas parer les coups ou plutôt je ne voulais pas parer les coups. Requiem voulait que je me pousse au maximum et bien j’allais le faire. Qu’il vienne ce Shinrei, cette fois j’étais vraiment hors de moi. Je ne ressentais plus rien et à chaque coup qu’il me donne, à chaque effusion de sang supplémentaire je sentais Requiem libérer sa puissance.


- Frappe-le ! Arrête de te laisser frapper !
- C’est bien toi qui m’a dit que je devais pousser mes limites au maximum ? Fais moi confiance et confit moi toute ta force !
- Si tu sais ce que tu fais…


Enfin, Requiem allait me laisser tester la puissance du Bankai ! Mais pas maintenant, je devais encore poussé au maximum le laisser croire que je suis déboussolé et qu’il est en train de dominer le combat. Il me mit un coup dans le dos puis un coup de poing dans la mâchoire. J’étais a présent à un ou deux mètres de lui lorsqu’il retendit la main vers moi, aucun doute c’était encore un Cero. Ci je le laissais me frapper il me ferait des dégâts immense risquant même de me tuer. Je plantai mon Zanpakutoh dans le sol avec tellement de force que seul la garde dépassait et au dernier moment frappa le Cero d’un énorme coup de poing. Mais il était trop puissant, une main ne suffirai pas. Concentrant encore plus mon Reiatsu dans mes mains je bloquai le Cero avec mes deux mains et dans un ultime effort repoussa le Cero qui explosa juste assez loin pour ne pas me blesser sérieusement.

- Bat toi à ton maximum Foa ! Je t’accorde ma force, ne me le fait pas regretter !
- Je vais tuer ce mec sans la moindre pitié.


Je me releva, et dans un hurlement de colère ou de désir de meurtre je ne serais le dire, j’attrapai la garde de mon Zanpakutoh toujours enfoncé dans le sol. Je le trainai jusqu’à ce que je sois à porter de mon adversaire, le laissant toujours dans la terre, la découpant sauvagement.


- Wameku Requiem !

Le sol se mis à trembler encore plus fort, même si trembler ne serait pas le mot. Les secousses étaient tellement brutales qu’on aurait dit un séisme d’une magnitude supérieur à ceux connu sur l’échelle de Richter. C’était incroyable et le toit du bâtiment qui semblait plutôt solide commençait à se fissuré dangereusement. Sans cessé ma course, je sortis mon Zanpakuto du sol, frappa au passage Shinrei de la jambe gauche jusqu’à l’épaule droite dans un giclement de sang incroyable.
Mon arme mesurait à présent deux mètres de hauteur minimum et dépassait facilement le demi-mètre de largeur. Mais il n’y avait pas que sa taille qui était imposante, son poids aussi l’était plus d’une centaine de kilos. Malgré tout je la manipulais aussi aisément qu’une baguette de bois.
Enfin bref, je fus sortit de me pensés par les craquements inquiétant qui se faisait entendre sur le toit du bâtiment. Ensuite tout passa très vite, le toit commença à perdre des morceaux et le bâtiment s’effondra. Je fis un agile Shumpo pour me retrouver sous le toit donc des décombre et découpa tout les morceaux de roches se mettant sur mon chemin.

Une fois que l’effondrement fut fini, les secousses elles étaient toujours aussi puissantes. Je repérai ensuite Shinrei, un peu plus loin en train de se relever. Je l’aida avec un bon coup de Zanpakuto dans le plexus et recula d’un bond. Je grava une croix dans le sol et murmura d’une voix rocheuse transformée par l’armure de terre noire.


- Juujika.

De sous les décombres une grandes crois sortit et aspira tel un aimant et une pépite de métal, Shinrei les bras écarté. Ce la devrais le tenir tranquille un moment. Mais sans me relâché je le frappa une fois dans l’épaule gauche, puis dans la droite avant de lui envoyé une énorme droite en plein dans le nez. Puis je finis par deux coup dans la jambe histoire qu’une fois libérer de l’emprise de la Croix il soit moins rapide. Je recula un petit peu et regarda comment il allait s’en sortir.

Spoiler:
 

[HRP : Mon Bankai bloque 3 mouvements, je ferais la description de mon Bankai plus tard !]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Troisièmes Sièges au Crépuscule   

Revenir en haut Aller en bas
 
Troisièmes Sièges au Crépuscule
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le bosquet du crépuscule... - Terminé
» La beauté d'un Crépuscule en attire plus d'un... | PV Hivernou ♥ |
» Amitié, ô amitié, où te caches-tu ? [PV Crépuscule d'Orage]
» Sombre Crépuscule qui enivre mes Songes d'une douloureuse tristesse |P.V ma Crêp|
» Une compagne pour Ombre du Crépuscule

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach World Rpg :: Accueil , Presentation , etc ... :: Temple des joueurs :: Archives des rp :: Archives de la Soul Society-
Sauter vers: