Bleach World Rpg

RPG par forum Bleach , ici la bonne humeur est reine !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexionPortail

Partagez | 
 

 [Event / Partie I] : A la guerre comme à la guerre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [Event / Partie I] : A la guerre comme à la guerre...   Mer 1 Avr - 16:16

Spoiler:
 

Des shinigamis étaient envoyés par la treizième division qui est en fête pour le moment. En effet, leur capitaine est devenu bien plus qu'un simple capitaine. Ils ont traverser le Dangaï et c'est à proximité de Karakura qu'ils arrivent. Plusieurs équipes de quatre couraient... Un long tunnel noir avec une lumière au bout. C'est souvent comme ça que les humains imaginent la mort. C'est tout de même étrange car la plupart des humains ont peur de ça mais ils en parlent comme si c'était un sujet qui sortaient si souvent des bouches. Mais les shinigamis s'en foutent car ils sont les messagers de la Mort... Enfin, si on comprend leur rôle. Ils donnent la mort à des monstres qui n'ont pas eu la chance de devenir comme eux...

Tandis que le soleil est au beau fixe, une sorte de porte s'ouvre et les équipes de Shinigamis en sortent accompagnés de papillon de l'enfer. Elles allèrent enfin faire leur travail. Le chef de l'ensemble les regardent et leur donne les ordres. Une équipe par point cardinal. Cela était un bon compromis. Cependant, l'arrivée des shinigamis ne fait pas l'unanimité sur les Terres de la ville de Karakura. Des ombres surveillent et attendent le bon moment pour frapper.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event / Partie I] : A la guerre comme à la guerre...   Mer 1 Avr - 17:30

Ca ne me fait pas plaisir de faire ça, mais il faut bien que quelqu'un le fasse. Il faut bien que quelqu'un dirige les Vizards et prenne des décisions difficiles comme celle-ci… Et ici, le choix était restreint. La treizième division. Quelle plaie… Si seulement ils avaient continué à faire leur job tranquille dans leur coin, comme normal depuis les centaines d'années où nous sommes à Karakura. Mais non. Il a fallu que ça aille autrement. Ce choix, c'est eux qui l'ont fait… Nous ne les avons jamais gêné, nous. Nous n'avons pas d'autre intention que celle, pacifique, de rester tranquillement dans notre trou. Mais ces fichus Shiningamis… Désormais… Ne peuvent plus supporter notre présence. Qu'ils aillent se faire foutre avec leur putain d'orgueil! Si nous tuons de temps à autre des Hollow, c'est pour aider les gens, pas pour leur voler leur job et les rendre ô combien inutile. Et désormais, ils débarquent en force. Mais els Vizard, eux non plus, ne sont pas faible… Reste encore à décider ce qu'on doit faire. Je contemple le petit cercle autours de moi. A ma droite, Toshiro Hitsugaya, le nouveau-venu, qui commence à ne plus être si nouveau que ça désormais. Je sais que ce sera probablement difficile pour lui de se battre contre ses anciens camarades, mais si l'assemblée le décide, il n'aura pas le choix… Après lui viens Kuchiki Kenji, qui nous est revenu lui aussi il y à peu. Nous aurons besoin de tout les bras possibles pour cette tâche… Les deux derniers qui complètent le cercle sont mon vieil ami Kensei Muguruma et le shiningami remplaçant, Kurosaki Ichigo. J'ai de sérieux doute sur lui si jamais son amie Rukia venait à se battre… Je n'étais pas particulièrement pour l'intégrer dans les Vizard… Il est encore trop impulsif. Trop humain. Mais comme d'ordinaire chez les Vizards, la majorité a décidé… J'hausse la voix et m'adresse à eux tous.

Si y'en a un qui me pique ma couleur je le pwned-Mes amis… Mes camarades… Nous devons débattre d'un sujet grave. Vous le savez tous, depuis quelque temps, la treizième division ne supporte plus que nous défendions la vie des humains comme nous le faisons sporadiquement jusqu'à présent. Alors quoi? Que devons-nous faire? Nous terrer dans nos trous comme des chiens? Si nous devons tuer ces Hollows, c'est parce que eux ne sont pas là pour le faire. Alors quoi? Rester ici, les bras ballant, attendant qu'un innocent se fasse massacrer parce qu'un crétin de Shiningami n'a pas su arriver à temps? Attendre comme des loques? Ou alors se battre? Vous connaissez tous mon opinion. Vous savez à quel point j'ai haï, à quel point je hais tout ces imbéciles bouffis de vanités. Et vous savez également que nous ne pourrons continuer à rester tel qu'on était sans que ces rats nous créent des emmerdes à n'en plus finir. Donc on a deux choix. Repartir la queue entre les jambes, alliées avec eux, ou alors nous prendre en main. Et montrer que les Vizard sont, et restent, les prédateurs les plus dangereux que la terre ai jamais connu… Nous avons toujours fonctionné par vote à la majorité ici, et c'est ainsi que ça va continuer. Je vous laisse donc la parole… N'oubliez pas: celui qui choisit, c'est vous.

J'avoue que je suis relativement fier de moi pour ce discours. Il est net, tranchant, précis. Il résume bien la situation. Je regarde lentement le cercle de compagnons qui s'est formé autours de moi. Je ne sais rien de leurs pensées… Je ne sais rien de leur choix. Mais quelque chose me dit que je vais bientôt l'apprendre… Je ne saurais pas quoi faire si jamais ils s'élèvent contre moi. Ce n'est pas la première crise que traversent les Vizard, mais cela doit être la première de cette ampleur… Elle peut conduire à l'anéantissement de notre groupe…

Citation :
Ordre de post anarchique, jusqu'à preuve du contraire.


Dernière édition par Shinji Hirako le Mer 1 Avr - 21:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event / Partie I] : A la guerre comme à la guerre...   Mer 1 Avr - 18:50

Shinji voulait donc nous voir , mais pourqoui ?Cela restait un mystère que j'allais bientôt découvrir , j'étais encore endormi au côté de Kensei , m'ayant à peine réveiller j'étais encore sous le choc et à ce qu'il parait que j'avais perdu beaucoup de sang .Mais il en faudra plus pour m'arreter croyez moi .Je venais donc de me réveiller et je commençais à me rappeller ce qui m'était arrivé avant mon évanouissement , j'étais assis seul sur un banc en pensant à Rangiku comme à mon habitude ces derniers temps quand , pendant un moment d'inatention je suis tombé accidentellement sur une vieille hache rouillée .Qu'est ce qu'une hache vient faire là d'abord , nàn mais je vous jures .Après ma chute quelqu'un était arrivé , c'était Kensei et nous avions longtemps parlé et après notre discution plus rien .Voila ma vue était revenu à la normale enfin à peu près et mes réflexes naturels égalemment .

Je regardais dans les yeux Kensei et commença à lui parler quand il me coupa la parole et me dit que Shinji voulait tous nous voir à un endroit prècis de Karakura .Tous , cela ne me disait rien qui vaille .Jamais il avait décidé de nous rejoindre tous à un endroit , mais un ordre était un ordre et je devais y obéir même si cela ne me plaisait guère .Je dis à Kensei d'y aller avec les autres pendant que je me réparais , ce qu'il fit sans broncher , c'est quelqu'un de bien ce Kensei .Après que tout le monde soit parti je me leva et regarda mes blessures , elles étaient renfermées sans doute l'oeuvre de Hachigen , quand je le vérais tout à l'heure je lui dirais merci .J'étais presque nu , ce qui aurait plu à Lisa si elle était là .Je me regardais , j'avais vraiment un corps de gamin .J'allais donc chercher mon jeans , mes chaussures et une veste à Shinji , pour faire bien et alla ensuite récuperer mon Zanpakutoh dans ma chambre , j'i allais à toute vitesse .Une fois rentré à l'intérieur une sensation de froid intense fit son entrée , c'était si bon .Mais pas le temps pour ça , je pris mon Zanpakutoh et sortit de ma chambre brusquement .

J'étais dans le répaire , il était vide .Normal ils étaient déjà tous partis depuis longtemps maintenant , et sans rangé en plus .Il y avait des mangas et des Cds qui trainaient partout , de la vaisselle pas faite , merci Mashiro ! Et pour finir de magasines pornos , pas le temps d'aller voir malheureusement , j'étais déjà en retard d'environ une demi heure , j'espère qu'il comprenda Shinji . Je sortis donc du hangar en faisant attention que personne ne me voit , bizarrement il n'y avait personne , c'était calme , même trop à mon gout .Le calme avant la tempête...Ils étaient pas très loin d'ici je les entendais parler .En un coup de Shûnpo j'attéris à la droite de Hirako en m'excusant pour le retard et en lui expliquant la raison de ce retard et de l'absence à la dernière reunion , mais il me dit que ce n'était pas grave et que Kensei lui avait déjà expliquer .J'étais arrivé juste à temps car il allait commencer son discours .

Mes amis… Mes camarades… Nous devons débattre d'un sujet grave. Vous le savez tous, depuis quelque temps, la treizième division ne supporte plus que nous défendions la vie des humains comme nous le faisons sporadiquement jusqu'à présent. Alors quoi? Que devons-nous faire? Nous terrer dans nos trous comme des chiens? Si nous devons tuer ces Hollows, c'est parce que eux ne sont pas là pour le faire. Alors quoi? Rester ici, les bras ballant, attendant qu'un innocent se fasse massacrer parce qu'un crétin de Shiningami n'a pas su arriver à temps? Attendre comme des loques? Ou alors se battre? Vous connaissez tous mon opinion. Vous savez à quel point j'ai haï, à quel point je hais tout ces imbéciles bouffis de vanités. Et vous savez également que nous ne pourrons continuer à rester tel qu'on était sans que ces rats nous créent des emmerdes à n'en plus finir. Donc on a deux choix. Repartir la queue entre les jambes, alliées avec eux, ou alors nous prendre en main. Et montrer que les Vizard sont, et restent, les prédateurs les plus dangereux que la terre ai jamais connu… Nous avons toujours fonctionné par vote à la majorité ici, et c'est ainsi que ça va continuer. Je vous laisse donc la parole… N'oubliez pas: celui qui choisit, c'est vous.


Cela faisait du mal à entendre mais il avait raison dans le fond , pas de temps pour les descriptions , j'allais lui répondre , sérieusement et lui dire ma façon de voir les choses .

Shinji , comme tu le sais cela ne fait pas longtemps que j'ai quitté le Soul Society et certaines personnes en particulier me manques , comme ma Fuku-Taisho Rangiku Matsumoto ou mon frère de Shiro , maintenant devenu Jû San Ban Tai Sô-Taisho , de la trezieme division comme je viens de le dire , seule que vous accusez .Mais je ne dirais rien , vous êtes ma famille désormais et vous pourrez toujours comptez sur moi , comme je pourrais toujours compté sur vous .Et si jamais ces deux Shiningamis se mettent en travers de notre route , je n'hésiterais pas à en découdre , même si je m'aimerais pas le faire , pour rien au monde .Mais c'est mon devoir en tant que Vizard et Second .Je penses que j'ai tous dit , pour moi nous devons nous prendre en main .
J'ai tout dit et je suis assez fier de ce que je viens de dire là , j'espèrais sincèrement que le reste du groupe allait suivre la décision de leur chef et de la mienne , les Vizards sont des prédateurs et jamais nous nous laisserons marcher dessus .Ce sont mes compagnons , mon peuple et je serais pret à mourir pour eux .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event / Partie I] : A la guerre comme à la guerre...   Jeu 2 Avr - 10:00

Hirako Shinji, avait demandé aux vizards de se rassembler dans une des salles du repères. Que pouvait-il avoir besoin de leur dire ? Kenji l'ignorait, ses derniers, il passait son temps libre à s'entraîner contre son Hollow, son entraînement avec Iwa et Shinji, lui avait prouvé qu'il n'avait plus aucune maîtrise sur le démon. Et cela, depuis son retour des montagnes, là où il avait séjourné pour travailler son Bankai. Ce développement de puissance, avait éveillé la créature qui s'était mise en tête de vouloir prendre le dessus. Comme tout vizard muni d'un hollow intérieur, Kenji avait du plonger au plus profond de lui-même pour le combattre. MAis cela remontait à cinquante années, lors de son arrivée au sein de l'organisation. Une solution contre cette rebellion, retourner lui botter les fesses. Il faudrait donc qu'il demande assistance à ses compagnons.
Mis à part cela, il quitta sa chambre, traversa une série de couloir, puis vit au loin Hitsugaya Tôshirô ancien capitaine de la dixième division. Il ne se précipita pour le rejoindre mais le suivit de loin.
Ils arrivèrent au lieu de réunion. Kenji salua de la main ses camarades et porta son attention sur Shinji.


*De quoi peut-il bien vouloir nous parlons ?*

Il l'ignorait, mais Shinji n'allait pas tarder à répondre à sa question.

Mes amis… Mes camarades… Nous devons débattre d'un sujet grave. Vous le savez tous, depuis quelque temps, la treizième division ne supporte plus que nous défendions la vie des humains comme nous le faisons sporadiquement jusqu'à présent. Alors quoi? Que devons-nous faire? Nous terrer dans nos trous comme des chiens? Si nous devons tuer ces Hollows, c'est parce que eux ne sont pas là pour le faire. Alors quoi? Rester ici, les bras ballant, attendant qu'un innocent se fasse massacrer parce qu'un crétin de Shiningami n'a pas su arriver à temps? Attendre comme des loques? Ou alors se battre? Vous connaissez tous mon opinion. Vous savez à quel point j'ai haï, à quel point je hais tout ces imbéciles bouffis de vanités. Et vous savez également que nous ne pourrons continuer à rester tel qu'on était sans que ces rats nous créent des emmerdes à n'en plus finir. Donc on a deux choix. Repartir la queue entre les jambes, alliées avec eux, ou alors nous prendre en main. Et montrer que les Vizard sont, et restent, les prédateurs les plus dangereux que la terre ai jamais connu… Nous avons toujours fonctionné par vote à la majorité ici, et c'est ainsi que ça va continuer. Je vous laisse donc la parole… N'oubliez pas: celui qui choisit, c'est vous.

Voilà donc où il venait en venir ! Depuis quelques temps, la treizième division s'imisait dans les affaires des vizards. Malgré leur situation d'exclut de la Soul Society, ils n'avaient jamais renié la fonction première des shinigamis, défendre le monde des humains de la menace Hollow, mais la treizième division, semblait penser qu'ils n'en étaient pas capables.
Kenji ne dissimula pas son mécontentement, mais ne l'exprima pas. C'est alors, qu'il réalisa que sa soeur adorée, Rukia Kuchiki se trouvait être un membre de cette treizième division. Comprenant les intentions de ses camarades de faire valoir leurs droits de défendre eux-mêmes leur territoire, ils risqueraient dans venir aux mains, dans ce but.
Kenji se leva de son siège, et agita son doigt vers son ses camarades:


"Ecoutez-moi bien, je ne suis pas contre le fait que nous devons être clair avec la treizième division, seulement, je vous rappelle que dans cette même division se trouve ma petite soeur, si quelqu'un tente quoique ce soit contre elle, je n'hésiterai pas à le défonçer, camarades ou pas, personne ne lui fera du mal tant que je serai vivant. Si quelqu'un doit se charger d'elle se sera moi et personnes. J'espère avoir été clair !"

Il se rassit fixant du regard Shinji pour voir de quelle manière il allait réagir. Même s'il en voulait aux shinigamis de les avoir traités ainsi, et particulièrement à son frère, il aimait toujours autant sa soeur, et ne laisserait personne lui faire de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event / Partie I] : A la guerre comme à la guerre...   Jeu 2 Avr - 11:58

Je me tenais toujours assis sur le fauteuil en piteux état, vraiment et salement amoché par le temps, mais le plus important n’était pas dans l’état du machin sur lequel je me trouvais, mais le plus important, ce tenait droit devant moi, je ne pouvais m’empêcher de le regarder... Et oui, pour ceux qui n’ont pas suivi, je vais m’expliquer sur la situation, cela faisait même pas deux semaines que j’étais rentré de voyage personnel, j’avais repris mon entraînement, j’avais eu un aparté avec mon Chef, rencontré un des amis de Kurosaki sur le toit de son Hôpital et pour finir, il y a quelques jours, j’étais sorti, pour prendre un bain de soleil, en direction du Grand et Superbe Parc de la Ville de Karakura, et alors que j’étais allongé sur la pelouse, j’entendis soudainement un cri et puis en cherchant mieux, je réussi à sentir légèrement un Reiatsu, qui m’étais tout autant familier qu’il m’étais inconnu, bien entendu poussé par ma curiosité, je m’étais lever et je me dirigeais vers le source du Reiatsu, qui semblait en me rapprochant être la même personne que celle qui avait crié il y a peu... Bref, j’avais découvert de qui émanait ce que je sentais, il s’agissait de mon nouveau frère Hitsugaya Toshiro. Nous avons passons à parler mais comme il était blessé, il était plus important que je le conduise voir Hachigen et de finir de discuter par la suite. Du coup, je me tenais assis, tandis que lui est allongé sur le canapé et vient d’être soigné par Hachigen, et j’attendais qu’il se réveille, Hachi m’avait dit qu’il se réveillerait entre 2 et 3 heure après qu’il est reçu les soins, cela faisait maintenant 2h15 qu’il était dans cet état, mais je n’étais pas inquiet, car je pourrais confier ma vie à Hachigen, et puis parce que je savais que ces simples blessures n’endommageraient pas vraiment celui qui était encore il y a peu le Jûu Ban Tai Taisho, non, il avait du endurer bien plus lors de ces nombreux combats... Arriva rapidement les 2h30, et à ce moment là, il commença à bouger, enfin, j’allais pas tarder à perdre patience à force de rester assis à rien faire. Mais ma joie ne dura pas longtemps, parce qu’en fait, il avait juste changer de côté, c’est alors que l’un de mes frères Vizards, vint me dire que Shinji attendait tous les Vizards aux alentours de la ville de Karakura, une fois qu’il eu fini de me transmettre le message, mon frère parti pour y aller. Je ne pouvais partir maintenant, car sinon, que deviendrait Hitsugaya... il ne saurait même pas où nous sommes, donc je ne pouvais pas y aller sans lui, ou au moins sans lui dire tout ça... alors que 15min venaient encore de passer, il bougea encore, mais cette fois-ci de manière plus conséquentes, eh bien il en avait mit du temps à se réveiller... mais bon, oublions ceci, je devais le mettre au courant, une fois fait, il me dit de rejoindre les autres maintenant et qu’il nous rejoindrait quand il serait près. Il n’y avait pas d’heure de précisé, sinon, j’aurais été, comme peu souvent me concernant, en retard, mais bon je n’avais pas de soucis à me faire de côté, j’arrivais enfin, après quelques minutes sur les lieux, tous le monde sauf moi et Hitsugaya étaient présent. Comme je m’y attendais, Shinji nous attendait pour commencer cette réunion, je marchais droit devant et me retrouvais au final, à côté de mon Chef, ça tombait bien en fait, car j’avais à lui parler.

-Shinji, désolé de ce léger retard, mais j’attendais que Hitsugaya se réveille pour le mettre au courant, car il est tombé sur la lame d’une hache à deux endroits différents, donc Hachigen l’a soigné, mais il était toujours les pommes, car il a perdu beaucoup de sang, Hachi m’a aussi dit que quand il se réveillera, il sera opérationnel sur le champs. Là, il est allé ce changer, car sinon il serait venu nu. Bref, voilà les dernières nouvelles, Chef!

Une fois que j’eu fini le résumé de ce qui venait de passer avec Toshiro-kun, je regardais Shinji qui approuva d’un signe de la tête, je partis me mettre dans le cercle qui était lui déjà formé, il restait une seule place vide, celle de Hitsugaya, juste à côté de Shinji, car il est son second. Il arriva environ 10min après moi, il atterrit juste à côté de Shinji, et même si j’étais loin et que du coup, je n’ai pas entendu ce qu’il disait, je savais qu’il s’excusait pour son arrivée tardive... Mais quel Magnifique timing, aussitôt arrivait, le discours du Chef commença, en fait, il attendait plus que lui, et une fois en place, il pouvait commencé. Bref, concentration, je me devais d’écouter attentivement ce que Shinji disait.

-Mes amis… Mes camarades… Nous devons débattre d'un sujet grave. Vous le savez tous, depuis quelque temps, la treizième division ne supporte plus que nous défendions la vie des humains comme nous le faisons sporadiquement jusqu'à présent. Alors quoi? Que devons-nous faire? Nous terrer dans nos trous comme des chiens? Si nous devons tuer ces Hollows, c'est parce que eux ne sont pas là pour le faire. Alors quoi? Rester ici, les bras ballant, attendant qu'un innocent se fasse massacrer parce qu'un crétin de Shinigami n'a pas su arriver à temps? Attendre comme des loques? Ou alors se battre? Vous connaissez tous mon opinion. Vous savez à quel point j'ai haï, à quel point je hais tous ces imbéciles bouffis de vanités. Et vous savez également que nous ne pourrons continuer à rester tel qu'on était sans que ces rats nous créent des emmerdes à n'en plus finir. Donc on a deux choix. Repartir la queue entre les jambes, alliées avec eux, ou alors nous prendre en main. Et montrer que les Vizard sont, et restent, les prédateurs les plus dangereux que la terre ai jamais connu… Nous avons toujours fonctionné par vote à la majorité ici, et c'est ainsi que ça va continuer. Je vous laisse donc la parole… N'oubliez pas: celui qui choisit, c'est vous.

**Comme je HAIS la Soul Society, pourquoi nous chercher des ennuis maintenant, c’est quoi leur problème avec nous... ils ont pourtant re-accepter parmi eux Urahara-dono en tant que Taisho... Je ne comprendrait comment il pense, mais bon il est temps que je revienne aux paroles du Chef des Vizards.**
Oula, je ne m’étais pas du tout attendu à entendre ces choses, mais bon, il en parlait maintenant, et je lui faisais confiance, aveuglement même, je donnerais sans hésiter ma vie pour lui. Je ne puis m’empêcher de penser à ce que je venais d’entendre à l’instant de la bouche de l’Ancien Gô Ban Tai Taisho, il est vrai que la Soul Society fait des problèmes, là où il n’y en a pas forcement... Comme c’est le cas maintenant, nous tuons des hollows pour protéger Karakura et ses citoyens, pas pour voler le travail des Shinigamis à deux francs, pfff, tout comme Shinji, je hais cette organisation, qui non seulement nous à déclaré il y a plus de 100ans comme étant des Hollows et du coup comme devant être tué, maintenant elle voudrait que nous nous écrasions, alors que nous sauvons des êtres humais car les Shinigamis qui devraient là, ne le sont tout bonnement pas. Bref, je ne voulais pas m’énerver, car il me fallait toute ma raison, de tout manière, je n’aurais pas pu m’attarder dans mes pensées, car le Second de Shinji prit à son tour la parole sur le sujet, je me demandais ce qu’il allait bien pouvoir dire, ce qu’il ressentait en ce moment même, car c’est pour lui que ça serait le plus difficile, car cela fait pas longtemps qu’il nous a rejoins et il tient encore trop à Matsumoto Rangiku, celle qui était sa FukuTaisho, il me l’avait dit lors de notre rencontre au Parc. Je me tournais afin de le regarder pendant qu’il parlait.

-Shinji, comme tu le sais cela ne fait pas longtemps que j'ai quitté le Soul Society et certaines personnes en particulier me manques, comme ma Fuku-Taisho Rangiku Matsumoto ou mon frère de Shiro, maintenant devenu Jû San Ban Tai Sô-Taisho, de la treizième division comme je viens de le dire, seule que vous accusez. Mais je ne dirais rien, vous êtes ma famille désormais et vous pourrez toujours comptez sur moi, comme je pourrais toujours compté sur vous. Et si jamais ces deux Shinigamis se mettent en travers de notre route, je n'hésiterais pas à en découdre, même si je n'aimerais pas le faire, pour rien au monde. Mais c'est mon devoir en tant que Vizard et Second. Je pense que j'ai tous dit, pour moi nous devons nous prendre en main.

Je remarquais dans son court discours, que j’avais particulièrement aimé ce qu’il avait dit, j’avais appris une autre chose le concernant, il tenait encore beaucoup à Rangiku, mais à aussi une deuxième personne, comme il le dit lui-même, bien qu’il tienne encore à ces personnes, nous sommes maintenant sa famille, des personnes qui JAMAIS ne le trahirais, sans me mettre en avant, je dirais que ceux qui ne veulent pas trahir au plus profond d’eux-mêmes, sont Shinji et moi-même, car lors d’une même, nous fûmes tout les deux trahis, donc nous savons quels effets cela fait d’être trahi, c’est l’une des raisons pour laquelle, jamais nous ne trahirons qui que ce soit, mais il y avait, pour moi aussi, que tout Vizards, qui qu’il soit, même si on ne sait pas vraiment ce qu’il a tête, est désormais un frère ou une sœur pour moi, et je suis, sans me vanter, le genre de personne à offrir sa vie pour sa famille, pour les personnes aux quels je tiens particulièrement. Donc je trouvais ce qui pour moi, paraissait évident, si combat contre la Soul Society il y a, quelqu’un d’autre que Hitsugaya, devrait affronter, ces deux personnes qui comptent encore pour lui, car il serait alors plus facile pour un autre d’attaquer, alors que lui, il le fera, je n’en doutes pas, mais il s’en voudra à mort après. Bref, à mon tour de parler maintenant, de dire aux autres que j’approuve, bien évidemment le fait de ne pas nous laisser marcher dessus. Je me tournais pour commencer, afin de regarder mon Chef, car avant tout, c’est à lui que je réponds, même si me connaissant, je tournerais la tête afin de voir chacun des membres de ma famille... Sans plus attendre, je pris la parole, et bien non, je ne pus pas car un nouveau ou ancien membre que je ne connaissais même pas, prit tout simplement la parole avant moi, tant pis, calmons-nous et écoutons attentivement ce qu’il va dire, car il est maintenant un Vizard et c’est tout ce qui compte. Bref, je le fixais, mais je n’arrivais pas à mettre un nom dessus, il est vrai que peut importe le temps depuis lequel il est parmi, je n’ai jamais eu de conversation ni même de présentation avec lui passons, je devais me concentrais sur ce qu’il allait dire plutôt que sur autre chose.

"Écoutez-moi bien, je ne suis pas contre le fait que nous devons être clair avec la treizième division, seulement, je vous rappelle que dans cette même division se trouve ma petite sœur, si quelqu'un tente quoique ce soit contre elle, je n'hésiterai pas à le défoncer, camarades ou pas, personne ne lui fera du mal tant que je serai vivant. Si quelqu'un doit se charger d'elle se sera moi et personnes. J'espère avoir été clair!"

Comparé à ce que Shinji et Hitsugaya avaient dit, ces paroles me parurent futiles, car il venait de dire deux choses contradictoire, je tiens à cette personne et donc il n’y a que moi qui peut m’en occuper... Si il peut vraiment la combattre et la tuer de sang froid, c’est qu’il n’y tient pas vraiment... il a même préciser qu’il s’attaquerait à quiconque veut toucher à cette personne, qu’il soit camarades ou non... Personnellement, si j’avais été Shinji, j’aurais dessuite réagis envers ses paroles, car cela me laisse penser qu’il ne nous aime pas tant que ça, car je prends exemple sur Toshiro, lui il tient beaucoup à deux personnes et il ne peut donc pas les combattre, mais comme il nous considère vraiment comme sa famille, il serait près à les combattre si il le devait. Mais bon, qui suis-je pour juger quelqu’un sur des paroles qu’il vient de dire, je n’aurais qu’a faire connaissance avec lui avant de le juger... Mais là, je ferais de me remettre à penser à ce qui est maintenant essentiel, car je devais toujours répondre à Shinji qui attendait toujours que chacun des membres prennent la parole, mais cette fois-ci, méfiance, je regardais autour de moi, afin de savoir si un autre aller couper mon élan, mais non, pas de problème en vue, je pouvais me lancer tranquillement.

-Shinji, après 100ans d’existence communes dans notre repère, tu sais déjà ce que je vais dire aussi bien que j’aurais pu ne rien dire, mais bon, je vais le dire quand même. Ma vie t’est dévoué, je te suivrais jusqu’en enfer si il le faut, donc pour ce plan, je marche à 100%, car ça aussi tu le sais, mais je suis celui qui après toi, HAIS le plus l’organisation pour laquelle j’ai été Kyû Ban Tai Taisho. Bref, voilà mon avis sur la question, sinon, nous sommes suffisant pour faire en sortes que Hitsugaya ne combattent pas les deux personnes qu’il a évoqué juste avant et si jamais, la fameuse sœur sort de son trou, nous irons dessuite avertir, celui qui doit s’en occuper...

Comme les deux premiers avant moi, je fus content de moi et de mes paroles... comment je savais qu’il était content d’eux, c’est parce qu’ils ont eux tous les deux le même réflexe passait du sérieux des paroles, à court sourire qui montre notre satisfaction. Connaissant Shinji, je savais qu’il ne rependrait pas la parole tant que tous les Vizards, n’auraient pas donné leur avis. Donc, j’étais maintenant, moi aussi, dans l’obligation de laisser la parole afin que tout le monde parle.
Revenir en haut Aller en bas
Kirigaya Kirito
Leader de La Garde Royale
Leader de La Garde Royale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 745
Age : 26
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de personnage
Nom du Zanpakûto / de l'Arme: Matamune
Points de vie:
4000/4000  (4000/4000)
Points de Reiatsu:
3000/3000  (3000/3000)

MessageSujet: Re: [Event / Partie I] : A la guerre comme à la guerre...   Sam 4 Avr - 1:36

Ichigo etait la lui aussi, a la reunion organiser par Shinji, apres tout c'est un vizard lui aussi, enfin bref tout le monde parla a tour de role pour demontrer son point de vue, lui Ichigo garda le silence a ecouter les autres.

*Des que sa p'tain de reunion est terminer je retourne m'entraîner, mon hollow est de nouveau libre, il faut que je le reprenne sous controle*

Puis Kensei prit la parole, racontant son point de vue personnelle mais qu'il serais toujours avec Shinji, d'un coté Ichigo repensa a Kisuke qui etait a nouveau Taisho et trouva cela bizarre du coté de la soul society, c'est comme si la soul society l'utiliser et des que tout serais fini, le tuerais et enfin s'occuperais des vizards, donc lui aussi, on est que des outils pour la soul society, Ichigo avait enfin ouvert les yeux sur ce que Shinji essayer de lui expliquer tout ce temps ...

*Je me demande, si ça va vraiment arriver ... si c'est le cas j'irais chercher Kisuke-san apres la reunion et ensuite j'irais finir mon entraînement, Tss quel boulet ce mec, il m'enerve vraiment*

Puis Ichigo sorti de ses pensée quand un autre vizard prit la parole pour s'exprimer ...

_________________
Cordialement votre Fondateur et Admin de BWR.

Leader de la Garde Royale
Revenir en haut Aller en bas
http://bleachworld-rpg.power-rpg.net/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event / Partie I] : A la guerre comme à la guerre...   Sam 4 Avr - 12:27

Et merde. Les votes étaient vraiment serrés. Je dois avouer que je ne sais pas quoi faire… En résumé, Toshiro, Kensei et moi sommes pour une intervention, alors que Kenji et Ichigo semble moyennement chaud. De plus, la position d'Hitsugaya est loin d'être vraiment définie, car il a juste dis qu'il nous suivrait quoi qu'il arrive (ce dont je n'ai pas douté une seule seconde=). Bref. Une sorte d'égalité, avec un léger avantage pour nous. Alors, que faire? Bonne question. C'est dur et chiant d'être chef, parfois. Mais bon. On n'a pas le choix. On avance sans cesse sur la corde raide, prêt à tomber d'un côté ou de l'autre de l'abîme. Bref. Ca me dérange un peu de vous sortir ce genre de conneries, alors mieux vaut encore refaire un genre de discours aux autres gens qui traînent ici. Histoire d'enfoncer le clou. Que tous comprennent bien la réalité de la situation.

-Toshiro… Ton soutien est apprécié. Il en va de même pour toi, Kensei. Quand à toi, Kuchiki, je sais que tu as de nombreux liens familiaux à l'intérieur même de la Soul Society, mais rappelle-toi que ce son ces même gens qui n'on pas levé un petit doigt lorsque notre exécution à mort à été décrétée. De plus, il ne s'agit pas d'entreprendre une confrontation ouverte avec la treizième division, mais de continuer à vivre comme nous l'avons toujours fait. C'est quelque chose de diamétralement opposé. Nous les enverrons au tapis uniquement s'ils nous attaquent. Et, bien entendu, nous ne les défendrons pas. Mais il n'est pas question de partir en guerre ouverte contre la Soul Society. Même si nous sommes plus puissants, la Soul compte aussi de très bons éléments, et nous sommes en infériorité numérique importante. Nous ne pouvons nous permettre de perdre ce genre de combats. Je parle juste de maintenir le statu quo qui est en place jusqu'à présent, et qui semble se fissurer devant l'orgueil démesuré des membres du camp d'averse…

Encore un discours qui roxxe, non? Eh oui, je vous l'ai dit. Je pense qu'après un ensemble de parole comme ça, la décision qui va en ressortir va être claire. Enfin, j'espère. Les Vizards vont de nouvelles fois être unis, tous ensemble tous ensemble hey! Bref. Ce n'est pas le tout, ça. J'ai d'autres points à voir. Je dois commencer les préparatifs de notre déménagement prochain. Je n'ai guère le temps de me reposer sur mes lauriers… Bref. Je crois que je peux peut-être en remettre une petite couche, non? Oui, en plus, je n'ai rien dit à propos d'Ichigo. Un chef qui ne se soucie pas de ses membres n'est guère digne du titre de chef. Alors, c'est reparti pour un tour. Mais cette fois-ci que dire? Bon, pour faire la transition, ça me semble assez clair. Un truc sur le fait que Kenji doit réviser sa position, histoire qu'il se sente un peu moins en minorité. Après, j'embraye sur Ichigo. Je lui fais un petit speech classique, le même genre que pour les autres. Et je finis en disant que la vie est cool, et que je leur souhaite bonne chance. Ce n'est pas magique, ce genre de discours? Bref. C'est parti. Avec mon regarde qui tue.
Spoiler:
 

-Bref. Kenji, je sais que ce choix peut être ô combien difficile, mais je vais quand même te demander de reconsidérer ton opinion au vu et su des fait que je viens d'exposer. Bien entendu, rien ne t'oblige à en changer, mais je crois, enfin j'espère, que mes précisions ont rendues la situation plus claire. Bref, après tout, cela reste, au final, ton choix, donc suis la voix que te dictent ton cœur et ta raison. I bleed it out! Bref. Ichigo, quand a toi, je comprends aussi que ta position puisse être plus ou moins problématique, mais comprend pour ta part que la notre n'est pas particulièrement stable. Ce n'est pas facile pour nous non plus de faire des choix ainsi, surtout quand nos membres son déchiré de cette façon. Nous avons encore conservé bien des lien, bien trop de lien avec la Soul Society, et désormais c'est le moment de les rompre. Nous ne pouvons plus continuer ainsi, dans cette relation malsaine ou nous faisons semblant d'être bon amis avec ceux qui nous ont pourchassés durant des dizaines d'années. C'est tout simplement une position intenable… Enfin bon. Après, comme je te l'ai déjà dit, cela reste ton choix. Bref. Je crois que j'ai suffisamment parlé pour l'instant. Les mots on tendance à m'emporter… Mais peut-être souhaitez-vous vous aussi vous exprimer?

Et voilà, ce discours là aussi était cool. J'aime bien m'auto féliciter après mes discours, vous l'aurez probablement remarqué. Bref. Comme je l'ai dit, désormais, c'est entre leurs mains que sont les décisions; Ce serait bien si les indécis se rangeais de notre côté, plutôt que de rester fermement campés dans leurs positions, mais on ne va pas trop demander non plus. Je suis trop vieux pour croire que le père Noël va laisser tomber un Hogyoku dans la cheminée. Bref. Je parcours du regard la table imaginaire qui nous entoure. Table imaginaire car on n'a pas de table, on est encore au repère des Vizards. C'est le genre de truc vraiment ballots. Il faut vraiment que je me débrouille pour pouvoir émigrer vers quelque chose de plus classe. Cette idée de manoir des Vizards commence à prendre un peu plus forme dans ma tête… Bref. Voyons ce que mes compatriotes ont à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Kirigaya Kirito
Leader de La Garde Royale
Leader de La Garde Royale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 745
Age : 26
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de personnage
Nom du Zanpakûto / de l'Arme: Matamune
Points de vie:
4000/4000  (4000/4000)
Points de Reiatsu:
3000/3000  (3000/3000)

MessageSujet: Re: [Event / Partie I] : A la guerre comme à la guerre...   Dim 5 Avr - 0:21

Ichigo ecouta se qu'avait a dire Shinji.

-Bref. Kenji, je sais que ce choix peut être ô combien difficile, mais je vais quand même te demander de reconsidérer ton opinion au vu et su des fait que je viens d'exposer. Bien entendu, rien ne t'oblige à en changer, mais je crois, enfin j'espère, que mes précisions ont rendues la situation plus claire. Bref, après tout, cela reste, au final, ton choix, donc suis la voix que te dictent ton cœur et ta raison. I bleed it out! Bref. Ichigo, quand a toi, je comprends aussi que ta position puisse être plus ou moins problématique, mais comprend pour ta part que la notre n'est pas particulièrement stable. Ce n'est pas facile pour nous non plus de faire des choix ainsi, surtout quand nos membres son déchiré de cette façon. Nous avons encore conservé bien des lien, bien trop de lien avec la Soul Society, et désormais c'est le moment de les rompre. Nous ne pouvons plus continuer ainsi, dans cette relation malsaine ou nous faisons semblant d'être bon amis avec ceux qui nous ont pourchassés durant des dizaines d'années. C'est tout simplement une position intenable… Enfin bon. Après, comme je te l'ai déjà dit, cela reste ton choix. Bref. Je crois que j'ai suffisamment parlé pour l'instant. Les mots on tendance à m'emporter… Mais peut-être souhaitez-vous vous aussi vous exprimer?

Puis des qu'il eu fini, laissant la parole a Ichigo et Kenji, Ichigo decida de prendre la parole en premier.

Ouai, je sais que c'est dure de brisée mes liens avec la soul society, mais vu la tournure que sa prend, je pense que je vais vous suivre sur ce coup.

Puis Ichigo se frotta la tete, cherchant ce qu'il voulait dire et reprit:

Mais pour Kisuke-san ! On va faire quoi pour lui ? il a ete re-engager a la soul comme capitaine, mais quand ils n'auront plus besoin de lui; ils le tueront comme ils on essayer il y a longtemps pour vous et lui ... enfin bref je ne sais pas ce que tu en pense, mais sa me travail depuis un moment dans la tete ... A mon avis va falloir aller le sauver en le ramenant de gré ou de force ! apres c'est a toi de decider de son sort ...

Puis Ichigo regarda fixement Shinji attendant sa reponse.

_________________
Cordialement votre Fondateur et Admin de BWR.

Leader de la Garde Royale
Revenir en haut Aller en bas
http://bleachworld-rpg.power-rpg.net/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event / Partie I] : A la guerre comme à la guerre...   Dim 5 Avr - 11:13

Les compagnons de Kenji ne semblaient pas réellement comprendre les intentions du vizards, personne n'allait dans son sens, même si Ichigo Kurosaki n'était non plus, emballé pour combattre la Soul Society. Shinji parla des liens de Kuchiki, disant que celui-ci n'arrivait pas à couper les liens avec les membres de sa famille qui n'avaient pas levés le petit doigt pour le défendre.

-Bref. Kenji, je sais que ce choix peut être ô combien difficile, mais je vais quand même te demander de reconsidérer ton opinion au vu et su des fait que je viens d'exposer. Bien entendu, rien ne t'oblige à en changer, mais je crois, enfin j'espère, que mes précisions ont rendues la situation plus claire. Bref, après tout, cela reste, au final, ton choix, donc suis la voix que te dictent ton cœur et ta raison. I bleed it out! Bref. Ichigo, quand a toi, je comprends aussi que ta position puisse être plus ou moins problématique, mais comprend pour ta part que la notre n'est pas particulièrement stable. Ce n'est pas facile pour nous non plus de faire des choix ainsi, surtout quand nos membres son déchiré de cette façon. Nous avons encore conservé bien des lien, bien trop de lien avec la Soul Society, et désormais c'est le moment de les rompre. Nous ne pouvons plus continuer ainsi, dans cette relation malsaine ou nous faisons semblant d'être bon amis avec ceux qui nous ont pourchassés durant des dizaines d'années. C'est tout simplement une position intenable… Enfin bon. Après, comme je te l'ai déjà dit, cela reste ton choix. Bref. Je crois que j'ai suffisamment parlé pour l'instant. Les mots on tendance à m'emporter… Mais peut-être souhaitez-vous vous aussi vous exprimer?

Shinji n'avait pas comprit ce que voulait dire Kenji quand il parlait de ne pas attaquer sa soeur.

"Vous ne m'avez pas comprit, je me fou qu'on explose la treizième division, je n'ai qu'une envie, c'est de me battre. Shinji, tu dis que je n'ai pas romput les liens avec ma famille. Le seul point à ce sujet où tu as raison, concerne simplement ma soeur, comment vouliez-vous qu'elle puisse m'aider, le conseil des 46 n'aurait jamais écouté une personne de son rang. Mais là n'est pas la question. Je vous demande de ne pas toucher à ma soeur. Si elle se présente, je l'affronterai et la neutraliserait moi-même sans la blesser, ni la tuer. Mais mise à part elle la seule personne à qui je ne veux pas que vous touchiez, c'est mon frère. Pour la simple et bonne raison que c'est moi qui le défoncerait ! J'ai un compte à régler avec lui pour tout le mal qu'il m'a fait ainsi qu'à ma soeur. Pour les autres membres de la Soul Society faites comme bon vous semble. Sachez seulement que je vous suiverai."

Kenji éspèrait avoir remis les choses au clair avec ses compagnons. Il ne doutait pas qu'ils ne seraient pas emballé d'épargnez une shinigami, après ce que le Sereitei leurs avait fait à tous ici, personne ne serait épargnez, mais le vizard était désireux de s'occuper lui-même de sa famille sans l'intervention de ses camarades. Depuis cinquante années, Kenji se préparait à livrer bataille contre son frère qui l'avait trahit.

*Byakuya, nous allons bientôt savoir qui est le plus fort et qui est le vrai chef de la famille, je te ferais payer de m'avoir condamné à l'errance sur Terre loin de ma famille.*

La détermination de Kuchiki était grande, et elle se renforçait à mesure que le combat final entre les deux frères approchait. Mais il allait simplement devoir maîtriser son Hollow qui s'agitait en lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event / Partie I] : A la guerre comme à la guerre...   Mer 8 Avr - 16:02

Je regardais et écoutait attentivement ce que les autres avaient à dire , les avis étaient toutefois vraiment diversifiés .Hirako évidemment était d'accord avec moi étant donné que c'est lui qui avait proposé cette idée , Kensei lui approuvait égalemment notre avis .J'avais la main sur le visage pour éviter de m'endormir ou plutôt de m'évanouir à cause de ma blessure .Hachigen avait toutefois fait du bon travail mais je ressentais encore la douleur du coup et la fatigue dûe au fait que j'avais perdu beaucoup de sang , extrèmement même , et l'intervention de Hachigen , à demi éveillé m'avait fatigué égalemment .J'entendais maintenant Ichigo parlait , une fois de plus il était arrogant jamais on ne pourrait le changer celui-là .Il avait le don de m'énerver , moi qui était souvent calme et posé , énervé exeptionnellement entendre tout le temps Ichigo se plaindre et contredire le chef à longueur de journées ça me mettait les nerfs en rage , mais bon j'écoutais quand même ce qu'il avait à dire , peut-être avait-il changé après tout .

- Ouais, je sais que c'est dure de brisée mes liens avec la Soul society, mais vu la tournure que sa prends, je pense que je vais vous suivre sur ce coup.Mais pour Kisuke-san ! On va faire quoi pour lui ? il a été ré-engager a la Soul comme capitaine, mais quand ils n'auront plus besoin de lui; ils le tueront comme ils on essayer il y a longtemps pour vous et lui ... Enfin bref je ne sais pas ce que tu en penses , mais sa me travailles depuis un moment dans la tete ... A mon avis va falloir aller le sauver en le ramenant de gré ou de force ! Apres c'est a toi de decider de son sort ...
Cela m'étonnait fort de lui mais il avait changé , lui qui était tout le temps entrain de contredire tout le monde et de ne penser rien qu'a lui et à ses amis du Soul Society alors qu'il est un des notres et bien pour une fois il était d'accord avec nous et avez accepté de nous rejoindre pour trancher une bonne fois pour toute ses liens avec le Soul Society et plus précisemment avec Rukia Ruchiki qui était la soeur de Kuchiki Kenji , qui lui aussi était là , juste à côté de moi et il allait prendre lui aussi la parole pour dire je ne sais qoui , j'étais très énervé contre lui , moi qui n'a pas osé a tranché tout les liens que j'avais avec la Soul Society même si aujourd'hui quelque part je le regrettes quand même alors que je suis ici avec les Vizards depuis peu de temps alors que la Soul Society ne m'a rien fait mais Kuchiki lui qui était un Vizard depuis le début , sa famille l'avait trahi en même temps que tout le Soul n'osait pas trancher ses liens une bonne fois pour toute .C'est ce que je croyais mais j'avais mal compris certainement car une fois qu'il eu prit la parole tout redevint clair .

- Vous ne m'avez pas comprit, je me fou qu'on explose la treizième division, je n'ai qu'une envie, c'est de me battre. Shinji, tu dis que je n'ai pas romput les liens avec ma famille. Le seul point à ce sujet où tu as raison, concerne simplement ma soeur, comment vouliez-vous qu'elle puisse m'aider, le conseil des 46 n'aurait jamais écouté une personne de son rang. Mais là n'est pas la question. Je vous demande de ne pas toucher à ma soeur. Si elle se présente, je l'affronterai et la neutraliserait moi-même sans la blesser, ni la tuer. Mais mise à part elle la seule personne à qui je ne veux pas que vous touchiez, c'est mon frère. Pour la simple et bonne raison que c'est moi qui le défoncerait ! J'ai un compte à régler avec lui pour tout le mal qu'il m'a fait ainsi qu'à ma soeur. Pour les autres membres de la Soul Society faites comme bon vous semble. Sachez seulement que je vous suiverai.
Ainsi donc il ne voulait pas que l'on attaque tous le Soul Society et plus précisèmment la Jû San Ban Tai pour la simple et bonne raison qu'il ne veut pas que l'on tue sa soeur , il veut la neutralisait lui même sans avoir à la tuer étant donné qu'il n'avait rien contre sa soeur , lorsqu'il a était banni Rukia était toute jeune et n'avait rien pu faire. L'autre raison est qu'il veut tuer lui même son frère Byakuya Kuchiki pour le mal qu'il lui a fait et pour le mal qu'il a fait aussi à sa soeur.Je connaissais très bien Byakuya étant donné que pendant de nombreuses missions j'avais coopérer avec lui et je savais qu'il était capable de faire plein de choses de ce genre . Je croyais que Kuchiki était quelqu'un d'insensible et qui se fichait de tout au début , mais ce qu'il avait dit avant qu'il ne nous suivrait pas m'avait étonné mais ce qu'il venait de dire aussi m'avait fort étonné .Bref à moi de faire mon discours maintenant .

- Mes camarades , je suis content que vous ayez fait votre choix , à l'unanimité nous sommes presques identiques . Mes amis et camarades , allons tous au Soul Society et montrons leur de qoui nous sommes capables , nous les Vizards .Nous sommes les Shinobis les plus puissants de notre génération et jamais nous ne nous laisserons faire par les Shiningamis et Arrancars , non jamais.Vizards , se sera dur et peut-être que l'un d'entre nous mourra sur le champ de bataille mais je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour empécher ça .Vous êtes ma famille et jamais je ne laisserais quelqu'un vous faire du mal .Allons-y camarade montrons leur !Shinji-san saches que je te suivrais jusqu'au bout , jusqu'a la mort.Mais pas que toi , je vous suivrais jusqu'au bout égalemment.Vizard un jour Vizard toujours .Dès que vous le souhaiterez nous partirons en guerre .
Tiens on aurait dit un mini Hirako , il déteint sur moi c'est pas croyable .Qu'il déteigne sur moi était quand même un grand honneur étant donné que notre Chef était l'un des plus puissants Shinobis du monde , lui et Aizen sont les plus puissants que le monde n'en ai jamais connu .Ce que j'aimais beaucoup chez Shinji , plus que sa force et sa gentillesse c'est ça façon de dire les choses comme il le dit , comme si sa vie en dépendait .Faire des discours pareils se n'est pas donné à tout le monde , mais je trouvais que je n'étais pas mal débrouiller pour une fois .Je regardais attentivement les autres et j'attendais une réponse de l'un d'entre eux pour enfin partir à l'assaut avec mes amis et compagnons .Je suis fier d'être un Vizard , mais malgrès tout Matsumoto qu'est ce que tu me manques ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event / Partie I] : A la guerre comme à la guerre...   Mer 8 Avr - 17:27

Oh. L'enfoiré. Il m'a piqué ma réplique. Non, mais franchement. Là, c'est de l'abus, pur et dur. Non, mais c'est vrai, c'est a moi de le dire, ça. Vous savez, l'espèce de résumé-bilan comme quoi on est tous plus ou moins d'accord (Youpi) pour éclater la tête de la treizième division s'ils nous mettent des bâtons dans les roues. (Youpi+1). Bref. Heureusement qu'il à dit qu'il me suivrait jusqu'au bout ou un autre truc du genre qui sonne bien, sinon je me serais vexer. Bref. Dans tout les cas, c'est à moi de clore la réunion. Je n'ai pas envie de me taper l'air con en fin de réunion. Bref. Mouahahah, ça y est, je sais ce que je vais dire. Je vais leur annoncer la grande nouvelle: le déménagement est enfin effectif. Eh oui, le Grand Shinji qui roxxe tout quand on lui vole pas ses répliques va tout arranger et vous a trouvé un ravissant manoir, pour des séjours de grand luxe, dans la plus grande sécurité. Comme dirait Durex, Safe, Sex, Safety. Ou un truc comme ça. Eh oui, j'ai des connaissances culturelles. Bref. Je me redresse, parce qu'on à l'air de conspirateur, tous courbé en cercle comme ça. Eh puis, ça fais un peu trop "Highlander". Donc, on oublie. Je fais deux-trois pas sur le coté, histoire de briser le cercle te de me dégourdir les jambes. Après tout, je l'ai bien mérité. Bref. Assez tourné en rond. C'est le moment de parler.

-Eh bien… Toshiro résume parfaitement ma pensée. Il ne fait aucun doute qu'ensemble nous l'emporterons. Et n'oubliez jamais: vous n'êtes pas seul. Ce point est réglé… Désormais, si la Treizième division tente de nous mettre des bâtons dans les roue, vous savez à quoi vous en tenir. Déchaînez le feu de votre zampakutoh, rayez ces misérables de la carte. Comme l'a très bien dit Toushiro (je répète, ça fais style), ce sera peut-être difficile, mais je sais que vous pouvez l'emporter. J'ai une entière confiance en vous. Tien, en parlant de confiance… J'ai une nouvelle un peu plus joyeuse à vous annoncer. Maintenant que ce point est réglé. Vous saviez, l'argent que nous avions dérobé de manière à pouvoir utiliser le Manoir des Bounts… Eh bien, Je l'ai donné à un individu pour le moins dépourvu de scrupule, mais non pas de cupidité. Il nous fera fructifier cette somme, et nous pouvons désormais dépenser sans craindre. Mais il y a mieux: j'ai enfin finit les détails à régler pour devenir légalement propriétaire du Manoir des Bounts… Qui s'appellera désormais le Manoir des Vizards… Les aménagements sont faits. Vous pouvez, sans plus attendre, vous y rendre, et déposer vos affaires. (ici, pour ceux qui n'aurait pas suivit). Bref. Nous nous levons sur une nouvelle ère… Une ère propice au Vizards.

Oui, bon, ok, ça fait un peu style je fais la même chose que Toshiro, mais vous pouvez pas m'en vouloir. Non, mais! Eh puis, ils n'ont sûrement pas remarqué, plongé dans la perplexité don né par la soudaineté de ma nouvelle. Bref. Faut dire aussi, j'en ai un peu rien à battre qu'on pense que je fasse, ou pas, la même chose que Toshiro. Mais restons dans le [/u] politicly correct[/i] propre au Vizards, et ne disons rien. Bref. C'est le moment ou je me lève de ma chaise et dégage. Sauf qu'ici, je n'ai pas de chaise et je suis déjà à moitié parti. Bref. Raison de plus pour na pas s'attarder, après tout. Bon, C'est parti. J'enfile mon imper gris anthracite sur mes épaule, laissant les manches flotter, et ceint Namakemono à mon côté. Comme ça, j'ai quand même plus la classe. Bref. Je me retourne une dernière fois vers mes amis, mes frères, et leur dit d'une voix d'outre-tombe avant de disparaître d'un Shumpo:

-Bon, moi, je me casse. Le dernier qui arrive au manoir est une poule mouillé…

[fin du rp. Je lock. La suite dans la prochain partie de l'event=) on va tout roxxer!]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Event / Partie I] : A la guerre comme à la guerre...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Event / Partie I] : A la guerre comme à la guerre...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» En amour comme à la guerre, tous les coups sont permis [Ando] (abandonné)
» A la guerre, comme à la guerre (Déa)
» En amour comme à la guerre, tous les coups sont permis (With Marie de Guise
» EU3 - MOD MEIOU - Partie officielle ouvert à tous (comme les fesses de Koratos)
» No² - En amour, comme à la guerre, pour en finir, il faut se voir de prés.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach World Rpg :: Accueil , Presentation , etc ... :: Temple des joueurs :: Archives des rp :: Archives du monde des Humains-
Sauter vers: