Bleach World Rpg

RPG par forum Bleach , ici la bonne humeur est reine !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexionPortail

Partagez | 
 

 [Event / Partie I] Le silence est trop lourd...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [Event / Partie I] Le silence est trop lourd...   Mer 1 Avr - 16:30

Spoiler:
 

Tout semblait calme dans le monde creux mais cela ne le resterait pas pour longtemps... Ici, il y avait toujours de l'animation. Tousen et Gin, les chefs du El Hueco Mundo en l'absence du roi, essaye de s'imposer en tant que Leaders mais sans grand succès. Les Arrancars obéissent encore car pour la plupart, ils ont peur de lui... Lui ? C'est un simple shinigami et il n'a pas sa place ici. C'est ce que pense certains arrancars en tout cas. Ce n'est pas le cas de tout le monde apparemment. Grimmjow était quelque part, Ulquiorra était ailleurs... Les deux là sont toujours en train de s'éviter afin d'éviter d'en prendre un pour taper sur le deuxième. Luppi devait être encore parti en vadrouille tandis que Wonderweiss et Izuko jouent. Bof, c'est pas plus mal...

Mais un seul semble rester dans son coin sans réellement chercher à se manifester. Celui-là à toujours les idées les plus fous mais il travaille sur beaucoup de chose. notamment, un espion qui ne soit pas repérable par les shinigamis et les Vizards. Il avait eu cette idée de génie lors de la dernière attaque de la Soul Society. Il se considére comme un véritable génie mais il n'a pas tout le temps raison. Enfermé dans son foutu laboratoire, Szayel cherche encore des solutions pour trouver la clé. Mais une chose dot il est sûr: c'est qu'il n'est pas loin de trouver ce qu'il cherche...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event / Partie I] Le silence est trop lourd...   Jeu 2 Avr - 12:40

[HRP: Ordre de post anarchique et je m'excuse pour ce court post. Désolé, pas d'inspiration ce coup-ci ! /HRP]

Le silence se propageait partout sauf dans le seul endroit où une personne faisait des recherches de la plus haute importance. Si les shinigamis sont capables de vivre ici et de récupérer des informations sur les arrancars alors pourquoi pas l'inverse ? Voilà l'idée première de szayel. Ce scientifique fou est le « maître » véritable des lieux. Il connait ce palais par cour et les moindres recoins. Mais aujourd'hui, il n'était pas en train de jouer avec les murs du palais. Il avait laisser ce plaisir à Ichimaru Gin qui avait l'air de bien s'amuser avec ça. Pour lui, sa priorité, c'est ce projet ultra important. Il faut quand même souligner le fait que sans les expériences de Szayel plus de la moitié des Arrancars seraient morts aujourd'hui... Bon d'accord, disons alors qu'il y aurait eu plus de morts... Au moins, ici, ils peuvent flâner à leur bon plaisir et ne pas rester sans cesse sur leur gardes. C'est pour apporter une aide que Szayel à construit ce palais. Car lui aussi ne pouvait pas se permettre de rester en permanence dehors car pour faire des expériences c'est pas l'idéal...

Enfermé dans son grand laboratoire, il continue ses projets et il cherche toujours un moyen de dissimuler le reiatsu de son pantin qui va lui servir d'espion au sein de la Soul Society. Il est décidément un génie. Mais pour le moment, ce n'est qu'un prototype qui n'est pas encore tout à fait prêt. Il fait les vérifications de bases comme par exemple parler comme n'importe quel shinigami. Il à bonne base de donnés concernant le langage et cela n'est pas plus mal. Il vérifie si il fonctionne correctement et apparemment, c'est le cas. Très bien, tout les tests sont concluants sauf un … Celui de dissimuler le reiatsu... Cela c'est le plus important et c'est celui sur lequel il mise pour permettre d'espionner la Soul Society. C'était la partie la plus longue mais aussi la plus importante. Et si il y parvient alors il pourrait en refaire pas mal. Quel esprit divin... Il essaye alors plusieurs choses en même temps. Il sait ce qu'il à faire et il s'attèle à trouver la solution. Mélangeant moultes produits, il essaye tout ce qu'il à sous la main et il essaye toutes les combinaisons possible et inimaginable. En même temps, c'est un scientifique et pour faire ce métier, il faut avoir un esprit et de l'énergie à revendre... De plus, il n'avait pas le choix car il finit toujours ce qu'il fait avant de passer à autre chose. Ce prototype devait être finit très rapidement afin d'être tester et envoyer sur le terrain...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event / Partie I] Le silence est trop lourd...   Jeu 2 Avr - 22:13

Yoouuhoouuu ! Pour une fois il y avait du mouvement dans ce palais d’ordinaire si ennuyeux. Depuis que Szayel était revenu, j’avais retrouvé mes compagnons de jeux préférés, ses Fraccion. Je m’amusais beaucoup avec eux, même si eux n’appréciaient guère. J’avais repris ces courses poursuites incessantes qui égaillait mes journées. Ils ne cessaient d’essayer de m’attraper, ils me couraient après, me jetant mêmes des objet pour m’assommer. Mais j’étais trop rapide pour eux, je m’arrêtais même quelques fois au bout d’un couloir, regardant leurs gros corps rond tout essoufflés essayant tout de même de me rattraper. Bien sur je pouvait aller plus vite, quitter leurs champ de vision en un instant, mais quel intérêt de semer ses poursuivants ainsi ? Il n’y avait aucun plaisir.
Sois sa devait être Szayel qui les envoyait à sa place pour me dire d’arrêter de faire n’importe quoi, car lorsque j’était avec Izuko j’avais malencontreusement éclater un mur… Bah quoi ? C’est vrai j’ai pas fait exprès c’est parti tous seul. Et puis il avait qu’à faire des murs plus solides, lui qui se croyait si intelligent. Sois comme leur maître restait enfermé dans son laboratoire, ils essayaient de m’empêcher de le déranger. Le nouveau Primera travaillai sur un projet qu’il se gardait bien de me montrer. Comme si j’allais l’abîmer, non mais n’importe quoi. C’est pas parce que tout mes précédent jouets avaient disparu que je les avaient forcément détruis. Enfin…

Enfin bref, le sujet n’était pas là. Même si ce scientifique aux cheveux roses ne voulait pas que je pénètre dans son laboratoire, ce n’est pas lui qui m’en empêchera et encore moins ses petits gros de Fraccion. Surtout qu’ils n’étaient que trois, trois petites boules noir et blanche. Il aurait au moins fallu une dizaine pour commencer à espérer m’attraper. Je me dirigeai donc droit vers la salle que Szayel essayait à tout prix de me tenir éloigner, son centre de recherche, suivi de loin par ses esclaves. D’ailleurs en parlant de ça, malgré mon intégration dans l’Espada, je n’avais toujours pas de fraccion à mon service. C’était du au fait que le Hueco Mundo c’était énormément affaiblis depuis cette guerre. C’est pour ça que je m’ennuyait tant et que je me dirigeai en se moment même en direction du laboratoire de Szayel. Si j’avais eu quelqu’un pour ne jouer avec moi jamais j’aurais eu l’idée d’aller le gêner.
Même si tous les couloirs se ressemblaient, j’avais l’impression de tourner en rond, de passer toujours dans les même. Ce n’était sûrement pas une simple impression, sa devait être sûrement ce Szayel qui se donnait un malin plaisir à déplacer les couloirs. Au rythme que j’avais, à attendre ces lent de Fraccion je n’arriverai jamais au Laboratoire s’il déplaçait les couloirs.

Je me mis donc à accélérer l’allure et en une seconde disparu de la vue des Fraccion comme je l’avais prévue. C’était trop facile, mais cette fois je ne m’arrêta pas pour les attendre et fonça à une allure hallucinante traversant les longs couloirs, cette fois j’avais vraiment l’impression d’avancer. Ma vitesse était trop grande pour les couloirs qui changeaient sans arrêt de place. Cela devait peut être me faire perdre un peu de temps mais trois fois rien.
Très vite j’aperçus le fameux laboratoire. Je mis un dernier sprint et arriva devant l’immense porte de son laboratoire. Je posai mes deux mains dessus et poussa. Elle s’ouvrit sans trop de difficulté et je pus enfin voir à quoi le laboratoire ressemblait.
Une immense salle, avec plein de chose différente exposé un peu partout. Mais mon regard fut surtout attiré par un écran géant où trôna une énorme table de contrôle. Je bondit dessus et me mis à appuyer sur tous les boutons. Sur l’écran je voyais bouger les sortes de rectangles blancs. Sans doute sur ça que l’on pouvait faire bouger les couloirs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event / Partie I] Le silence est trop lourd...   Dim 5 Avr - 14:53

De nos jours, la vie est dure. Petite réflexions anodine en gravissant les marches d'un escalier de Las Noches. J'ai besoin d'espadas, et j'en manque cruellement. Gérer le Hueco Mundo n'est pas une tâche si facile qu'on pourrait le croire. Un monde qui porte si bien son nom… Le monde creux. Eh oui, un monde avec en tout et pour tout six espada et moi. C'est vrai que c'est plutôt vide. Bref. Pour en revenir à mon propos premier, j'ai besoin d'espada. Pourquoi donc? Mais allons bon! Pour pousser notre avantage. Pendant qu'Ewhousegege suis son cours, autant frapper de façon multiple, à plein d'endroit différents. Stratégie de la pieuvre. Déployons nos tentacules un peu partout. Notre étreinte mortelle vaincra la Soul Society. Enfin, en théorie. Dans la pratique, ce serait plutôt les tentacules de la pieuvre sans la pieuvre au bout. Oh my god, faite qu'Aizen revienne! Mais bon, autant positiver en attendant. AU moins, j'ai six espadas. Il fut un temps ou je n'en avais que trois de disponible. Bref. Tout cela n'arrange pas pour autant mes problèmes. Il me faudrait une grosse réserve de chair fraiche à pouvoir envoyer au combat. Mais où trouver tout ça? Je veux bien prendre des simples Hollow (ah, ça, j'en ai plein sous la main…) mais que j'en envoie un, dix, cent ou dix milles ça ne changera rien, ils se feront détruire en un rien de temps. Ce n'est pas la solution. Alors où trouver des ennemis de la Soul Society, des ennemis suffisamment féroces pour s'allier avec nous et faire du poids? J'ai bien pensé aux Vizards, mais, s'ils détestent cordialement la Soul Society, je doute fort du fait qu'ils s'allient contre nous. Bref. En gros, je ne trouve pas de solution et ça me fais chier. De nos jours, la vie est dure. Je gravis les dernière marches et m'engagea dans le couloir qui menais au laboratoire de mon primera Espada. Voilà qui j'allais déboucher débaucher pour mener la seconde vague d'attaque sur la Soul Society. Je m'avançais lentement en direction des lourdes portes qui renfermaient les secrets de ce scientifique de génie, Szayel Apollo Grantz… Afin bon. Et les Shiningamis? Les Shiningamis exilés? Eux pourraient nous aider. Mais bon. Ils ne sont pas regroupés, beaucoup trop dispersé. Je perdrais un temps fou à les allier pour qu'ils se battent contre la Soul Society… Du coup, c'est naze. Encore une chose qui ne marche pas. Alors, quoi? Bref. Je pousse les portes et pénètre dans le laboratoire. Szayel est déjà là, accompagné du Cuartra Wonderweiss. Tan mieux. Lui aussi, je vais l'inclure dans cette attaque de masse. Je les salut d'un hochement de tête (un chacun, déjà que je compte mes espadas sur les doigts de la main, autant ne pas ma les aliéner). Je prends la parole pour leur expliquer las raisons de ma venue.

-Espada! Je viens à vous car j'ai besoin de votre aide. Comme vous le savez, notre position, même si elle ne s'est guère améliorée, est meilleure qu'il y à peu. Ainsi, j'ai décidé qu'il ne fallait pas s'arrêter là. Poussons notre avantage, tan que nous le pouvons. En espérant retarder du maximum le jour où la pression s'inversera, de manière à pouvoir tenir ce jours-là envers et contre tout les forces Shiningamis qui déferlerons sur nous sans aucunes pitiés! Putin entre Hirako et Tousen je passe mon temps à faire des discours de haine contre les Shiningamis… Ainsi, mes deux fidèles espadas, je compte sur vous pour mener a bien la charge qui se prépare. Je sais que cette responsabilité est lourde, mais nous manquons cruellement d'effectifs, et donc de cette manière nous pourrons continuer à maintenir l'illusion d'un Hueco Mundo actif. Je compte sur vous.

C'est là que l'idée est survenue. Une idée, entre nous soit dis et en étant modeste, assez géniale. Utiliser la Soul Society contre elle-même! Etant un ancien Capitaine de la division de la justice, je savais ce qu'il advenait de ceux jugé "potentiellement dangereux". ET ça, c'est fun. Super-fun, même. Car ces trucs, on peut les utiliser pour notre propre intérêt. Et ça, ça peut tout roxxer. Une horde de types déchainés, n'ayant rien à perdre, jugé dangereux et exilé dans une geôle sombre et insalubre. Voilà les soldats parfait. Ils préfèrent mourir que de retourner d'où on les tirera. On leurs fournira leurs armes. On les aidera. On les mènera au combat. On fera en sorte qu'ils puissent déchaîner la totalité de leur force, rancœur ou puissance dans ce combat. Et on en sortira victorieux. Je regarde un instant les deux espadas devant moi, promenant lentement mon regard sur les trait des ces deux arrancars. Pensons à eux deux.

-Espadas, nous allons faire quelque chose d'amusant. D'amusant et intéressant. Venez vers moi. J'ai un plan… Un plan qui sera théoriquement capable de balayer la Soul Society. Un plan… Nous allons nous infiltrer et libérer leurs prisonniers. La vermine qui les rongera de l'intérieur viendra de leurs propres cellules… Et alors, nous arriverons, seigneurs, pour asseoir notre autorité sur ces chiens des divisons. Nous en sommes capables. Ce sera un coup dur que nous porterons à la Soul. Peut-être même le plus du de son histoire. Alors? Espadas, que décidez-vous?

Je reculais d'un pas et embrasais le décor du regard. Le lieu et parfait. J'ai du mal à voir ce qui peut s'opposer à notre plan…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event / Partie I] Le silence est trop lourd...   Dim 5 Avr - 19:51

[HRP: Ohhhhhhhh ! Trop bien, j'ai mon rang de Primera. Hihihi ! Merci tonton Tousen ! /HRP]

Pour le moment, tout se déroulait presque bien mais cela ne serait que trop facile. C'est en silence que le bonbon rose travaillait même si on pouvait l'entendre râler dans sa barbe comme le dit l'expression. Il est vrai qu'il est face à un gros problème... Celui de cacher le reaitsu afin que ce prototype ne soit jamais repérer. Regardant son écran, il met sa main sous son menton. Dans la mesure où ses fraccions n'avaient pas vraiment le droit de pénétrer le laboratoire, Szayel pouvait être plus ou moins tranquille. Et encore si quelqu'un d'autre ne vient pas le déranger. Enfin, il ne l'espère pas car cela risque de mettre son travail en l'air. Depuis le temps qu'il est dessus, il aimerait bien le terminé... Mais il reste encore une énigme à percer pour lui mais rien ne lui à résister sauf ce sale chien de capitaine de la douzième division de la Soul Society. Mais il reste patient car il sait qu'à un moment donné, il pourra se venger et lui faire bouffer la poussière. Mais on peut pas dire qu'il joue avec les couloirs car en ce moment, il à d'autres chats à fouetter. Il était concentré sur son prototype spécial car il à bien l'intention de l'utiliser pour espionner la dimension des âmes positives. Cela ne se passera pas comme avant lors de la prochaine guerre, c'est le monde creux qui va s'en sortir vainqueur. Cela suffit de vivre dans un monde sans lumière, sans joie... Il est temps pour les espada d'évoluer dans de meilleurs conditions et ce projet n'est venu grâce au El Roy qui est absent depuis bien longtemps. D'ailleurs, son absence se fait de plus en plus sentir parmi le palais de Las Noches. Même Szayel ne pouvait pas imaginer que l'absence de celui-ci pouvait créer autant de problèmes... Enfin, le palais essaye de vivre sans lui même si l'ordre y serait mieux si il était encore là. Mais est-il encore en vie ? Personne ne sait...

Mais tandis qu'il se mit à rejouer avec les différents produits, la porte s'ouvre et Szayel soupire. Posant cela sur la paillasse, il retire ses gants qu'il pose à côté. Qui venait le déranger en pleine expérience ? Il regarde partout et il remarque Wonderweiss... Alors celui-là... Si il casse une chose, Szayel va le destitué de son poste au sein de l'espada. En effet, il était le plus puissant des espadas et aujourd'hui, il n'a plus honte de provoquer les autres en duel afin de mériter leur respect... Bon sang mais est-ce trop demander de pouvoir travailler tranquille. Sur l'écran qu'il observait, il voyait des rectangles blancs qui étaient les résultats de ses dernières expériences... Il place sa main dans ses cheveux roses avant de lâcher un soupir. Il s'avance vers Wonderweiss en disant


« - Wonderweiss, n'ai-je pas été assez clair sur le laboratoire ? »

Le scientifique rose bonbon avait parler avec de la neutralité dans la voix. La présence des autres esapada ne le dérange pas mais pas dans son laboratoire et puis, il risque de tout faire foirer ce c**. Pas question, il à passé plusieurs centaines d'heures sur ce prototype et il ne le laissera pas tout gâcher. C'est hors de question. Il avait pourtant dit à ses fraccions de ne laisser personne entrer dans son laboratoire. Sont-ils bornés ou bien ils le font exprès. Szayel à bien l'intention de les rappeler à l'ordre lorsqu'ils les verra et ils vont passer un sale quart d'heure... Il donne des ordres bien précis et ils ne les suivent pas. Non mais pour qui ils se prennent ses moins que rien. Des stars ? Il se mit à bondir sur le tableau de commandes et Szayel l'attrape après qu'il est appuyer sur tout les boutons. Il se mit à hurler.

« - Non ! Touche pas à ça... »

Mais le temps qu'il l'attrape, il avait déjà toucher à tout ça. C'est alors que plusieurs choses se déclenche. C'est alors que Szayel envoie Wonderweiss violemment contre un mur et tente de réparer ses bêtises. Mais quel abruti, il vient de faire foirer la moitié de son expériences. L'alerte cesse alors et Szayel bloque le tout afin que cela ne fasse pas plus de dégâts. Il se tourne alors vers cet idiot de Wonderweiss et il s'apprêtait à sortir son arme qu'il possède à la taille. Il était en colère mais sans le montrer. Ce crétin d'arrancar vient de mettre la moitié de ses heures de travail en l'air... Qui va encore travailler encore plus pour réparer ça ? Hein ? C'est pas lui mais bien le bonbon rose. Mais il fut sauvé par l'arrivé d'une autre personne. Il entend du bruit et tourne les talons. C'était Tousen qui avait pénétrer le laboratoire. Il est bien le seul à le faire à part Gin et Aizen... La primera lève la tête vers Tousen tandis qu'il tenait entre ses mains le cou du petit espada qui venait de tout gâcher... Il le lâche parce que Tousen est là alors qu'il s'estime heureux qu'il ait été sauvé par lui sinon il serait passé à la trappe... Szayel en aurait fait qu'une seule et unique bouchée. Car il ne faut pas oublier qu'il est cannibal..

Tousen, l'actuel commandant du monde creux, prend alors la parole et la primera l'écoute avec attention. D'ailleurs, pour montrer son intérêt, il met sa main sous son menton et le bras autour de sa taille. Ses intentions étaient claires et le scientifique à bien l'intention de le suivre jusqu'au bout. Fermant les yeux, il montre un petit sourire car son prototype allait servir. Passant une main dans ses cheveux, il ouvre les yeux en prenant la parole


« - Tousen-Sama, voilà un prototype qui devrait nous servir... C'est un arrancar qui nous servira d'espion. Je travaille sur ce projet depuis plusieurs semaines et il sera bientôt opérationnel. Je dois continuer à travailler dessus afin qu'il ne soit pas repérable par nos chers meilleur ennemi...  »

Le bonbon rose tend le bras gauche vers son prototype qui avait prit un petit choc à la suite des bêtises de Wonderweiss mais cela n'est pas vraiment grave car de toute façon, il doit être opérationnel prochainement. Autant profiter de la présence de celui qui commande pour le faire et lui en parler. D'ailleurs, il va lui expliquer en détail. Il se mit à marcher vers son prototype et s'arrête à ses côtés. C'est l'heure du téléshopping

« - Il est modifié de tel sorte qu'il enregistre ce qu'il voit et ce qu'il entend. Une fois qu'il sera à la Soul Society ou ailleurs, je recevrais ce qu'il enregistre par un système que le son utilise. En fait, il envoie des ondes qui sont transformés en son inaudible qui seront transformés par le dispositif que vous apercevez à l'écran en image et en son. De là, nous serons au courant de tout se passe sur place... Seulement, ce n'est qu'un prototype que je n'ai pas encore eu vraiment le temps d'essayer... Je lui transmets les ordres de la même manière...  »

Il devait avouer qu'il pouvait être un véritable génie parfois. Là, c'est le cas... Ensuite, il parle d'une idée mais qu'il faut s'introduire à la Soul Society. Autant dire que cela ne rassure pas le scientifique qui y est déjà aller et ne trouve ce lieu très plaisant. La seule chose d'agréable est le soleil et la nature qui s'y développe. Cela à de quoi le motiver un peu. Mais autant être honnête, pourquoi s'embêter lorsqu'on peut y envoyer quelqu'un d'autre... L'idée de Tousen est intéressante mais Szayel, lui, en à une autre. Tousen veut s'attaquer à l'intérieur même de la Soul Society et bien cela est compatible avec ce qu'il à comme idée. Gardant son sourire qui en disait long, Szayel croise les bras.

« - Tousen-sama, je trouve votre idée excellente mais trop risqué. Nous avons le malheur d'apparaitre ne serait-ce qu'à proximité et les shinigamis nous tombent dessus. D'où l'intérêt de mon projet qui pourrait mené à bien cette mission si les tests sont concluants... Qu'en pensez-vous ?  »
Revenir en haut Aller en bas
Aizen Sõsuke
El Rey
El Rey
avatar

Féminin
Nombre de messages : 33
Age : 31
Date d'inscription : 06/04/2009

Feuille de personnage
Nom du Zanpakûto / de l'Arme:
Points de vie:
8750/8750  (8750/8750)
Points de Reiatsu:
8450/8450  (8450/8450)

MessageSujet: Re: [Event / Partie I] Le silence est trop lourd...   Ven 10 Avr - 21:30

Ce silence... Qu'est qu'il pouvait "l'énerver"... Ce lieu aussi. Viendra un jour où il parviendra à réaliser ses plans et il ne laissera personne se mettre en travers de son chemin. Il est peut-être prisonnier mais plus pour longtemps. Le temps qu'il a passé ici lui a permis d'apprendre beaucoup de choses qui entreront dans l'équation la prochaine fois. Mais si la prochaine fois arrive, il ne sera pas seul... Il peut utiliser qui il veut pour se mâcher le travail. Il reste assis quelque part dans sa prison et il reste attentif à ce qu'il entend... Des pas... Des bruits de pas... Ce sont les gardes qui font leur vérification... Avant de faire quoique se soit, il devait trouver un moyen de récupérer son zanpakutô car son plan n'est pas fini... Bien au contraire, il ne fait que commencer. Il reste silencieux et il attend... Attend... Attend... Plus de bruits... Parfait. Il se relève et attrapant l'hogyoku, il ouvre la cellule avant de la refermer. C'est parti pour l'opération « libération ». Il marche lentement et sans bruit afin de ne pas se faire repérer mais il avait déjà tout préparer. Il devait reconnaître qu'ils sont forts mais ce sont aussi des sujets intéressants. Mais cela ne veut pas dire qu'il se cache. Maintenant qu'il a récupérer cet objet, il peut faire des hollows dans la dimension du roi afin de les occuper tandis qu'il se charge de récupérer ce qui lui appartient de droit. Surtout que je savais où il était cacher. Cela n'est donc plus une cachette. Marchant à son rythme, il continue avant de croiser quelques gardes qu'il transforme en hollow. Tout à coup, une alarme... Il lève les yeux au ciel et il continue sa route transformant tout ceux qu'il croise. Autant dire que ce sont des sujets peu intéressants. Ils sont tellement puissants qu'ils se laissent emporter par cela. Leur présence ici va les occupant pendant pas mal de temps. Évitant les couloirs principaux où les bruits de pas résonnèrent, il s'arrangeait pour les écouter lorsqu'il entendit une conversation au coin d'un couloir

« - Hikifune-sama, des hollows se baladent dans le palais ! »
« - Des Hollows ? Comment est-ce possible ? Cette dimension n'est pas accessible pour des hollows... »
« - C'est pourtant le cas... »
« - Très bien, détruisez-les et aller vérifier qu'ils n'ont pas libérer notre prisonnier. »
« - A vos ordres... »



Cette petite discussion permis largement au fameux prisonnier d'aller récupérer ce qui lui appartenant. Il put donc prendre une longueur d'avance mais alors qu'il venait de remettre son zanpakuto à sa taille, cette ancienne capitaine de la douzième division entre alors dans la pièce et il ne fit qu'arquer un sourcil... Elle ne semblait pas surprise de le voir ici et c'est dans un grondement sourd que le zanpakuto de celle-ci vient croiser celui d'Aizen. Cependant, elle s'était fait piéger car elle avait regarder la lame et c'est le zanpakutô qu'elle combat. Durant ce temps, il reste tapis dans l'ombre. Il observe afin de mieux connaître son ennemi. Elle ne semble pas réaliser qu'elle à perdu d'avance ? Apparemment non... Elle croit qu'elle se bat contre Aizen alors qu'il est tapi dans l'ombre. C'est alors qu'une porte s'ouvre et qu'un garde entre. Il remarque que sa collègue se bat contre le prisonnier et il se met à hurler.

« - Alerte général, le prisonnier s'est échapper... »


Mais il n'eut guère le temps d'en dire plus que sa tête roule par terre. Aizen venait de lui trancher la tête révélant ainsi la supercherie à son adversaire. C'est alors qu'il lui fait face et il fait la même manœuvre. Cette fois, il ouvre le Garganta et il rappelle son zanpakutô avant de sauter dans la brèche. Il la referme derrière lui et il regagne le Hueco Mundo...

Le désert blanc était calme et les arrancars se battaient pour savoir qui allait faire quoi. Le Garganta s'ouvre et Aizen saute de là... Le problème c'est que la traversée de la dimension du roi lui à demander beaucoup plus d'énergie que d'habitude et une fois arrivé sur le sol sableux du monde creux, il était très épuisé et encore plus affaibli qu'avant. Au palais, une alerte résonne dans le palais de Las Noches. Durant ce temps, il essaye de marcher en direction du seul endroit où je pouvais être en "sécurité". Mais sa faiblesse passé lui coute cher et il dut renoncer avant de s'assoir et de tenter de récupérer de l'énergie...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/jenny54640
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event / Partie I] Le silence est trop lourd...   Ven 10 Avr - 22:40

L'ordre des Arrancars avaient bien changer depuis qu'Aizen avait disparu. Tandis que tous se trouvait dans le laboratoire de la Primera espada, une alerte résonne dans le laboratoire. pour le scientifique, cela voulait tout dire. C'est alors qu'un des fraccions du scientifique s'approche rapidement d'un autre tableau de commande. Bien entendu, cette alerte que l'architecte avait montré permettait de savoir qu'un shinigami était parvenu à pénétrer le monde creux et cela prouve bien que cela était opérationnel. Le fraccion touche plusieurs boutons avant que l'on voit le désert blanc du monde creux. Les tapes sur le clavier se font encore entendre et une image est repérable. C'est alors que le fraccion recule de quelques pas avant de prendre la parole

- Szayel-Sama, c'est.... c'est ... c'est... Aizen-sama... Il est de retour ! El Rey est parmi nous...

Le fraccion regarde quelques secondes son "maître" et hoche la tête. Il avait compris les ordres et c'était à lui de jouer. Le fraccion se tourne vers ses camarades en s'approchant d'eux rapidement

- Nous devons aller récupérer notre roi. Allons s'y ! Il faut le ramener ici...

Tous les fraccions partirent et le laboratoire est de nouveau vide des serviteurs de ce fou scientifique rose bonbon. L'alarme résonne encore mais elle fut rapidement coupée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event / Partie I] Le silence est trop lourd...   Sam 11 Avr - 10:15

Décidément, Szayel était toujours aussi furieux à près moi. A peine avais-je eu le temps d’ouvrir la porte qu’il était déjà en train de me réprimander. Fais pas ci, fais pas ça, fais pas ci comme ci (dur dur d’être un bébé), tout cela était ennuyant à la fin. Et puis de toute façon, à chaque fois j’ignore ses mises en garde. La vie est plus amusante sans contrainte, car si je devais l’écouter, je passerais mes journées assis sur une chaise sans troubler le lourd silence qui plane constamment sur Las Noches. Ce silence qui est une des raisons sur le fait qu’au sein du palais l’atmosphère est électrique, mais une des principales est qu’El Roy a disparu et qu’ils n’acceptent pas de voir Tousen au contrôle du Hueco Mundo. Moi, cela ne me dérange nullement, je le trouve moins mystérieux et plus apaisant qu’Aizen. Car malgré son sourire et son air aimable n’importe qui peut sentir l’aura de puissance et de haine qui plane autour de lui. En plus depuis que Tousen avait pris les rênes du monde creux, l’Espada allait plus souvent sur Terre ou à la Soul Society et maintenant que j’en fais parti je pourrais moi aussi partir faire des petites ballades. Mais monsieur Bonbon Rose me sortit de mes pensé et m’envoya voler dans les airs. Je rebondis sur le mur et tel un chaton, retomba avec un peu d’hésitation sur mes deux jambes. Cette fois il semblait vraiment agacé de mon comportement, peut être que j’avais fait quelque chose de pas bien. Et alors qu’il me saisit à la gorge j’avais déjà trouvé quelque chose à quoi m’intéresser. Lorsque j’étais arrivé, j’avais remarqué qu’il était très sérieux sur quelque chose. Sa ressemblait tout simplement à un Arrancar humanoïde, il ne bougeait pas d’un cil, peut être était-il mort. Sa serais pas le premier qui mourrais d’une expérience de ce scientifique, ni le dernier.

Szayel ne cessait de resserrer son étreinte sur ma gorge et semblait bel et bien déterminé à me faire mal voir me tuer. Mais ça faisait longtemps que je ne le regardai plus, les yeux fixés sur sa nouvelle invention, à quoi pouvait-elle bien pouvoir servir. D’apparence, elle n’avait rien de très extraordinaire, mais Cheveux Roses semblait lui prêter une particulière attention. Je devais trouver pourquoi et découvrir si cela m’amuserait.
Le Primera continuait à m’étrangler et j’avais l’impression qu’il songeait à me manger tout de suite ou pour le dîner. Mais je ne m’incitais toujours pas et puis de toute façon il relâcha bientôt son étreinte. Tousen venait d’arriver. Il me salua et attaque le vif du sujet qui l’amenait directement. Même si mes yeux étaient bloqué sur l’expérience de Szayel j’écoutais d’une oreille attentive les paroles de l’actuel El Roy étant donné qu’il commença par dire que nous allions faire quelque chose de très amusant. Je ne compris pas vraiment ce qu’il disait, seulement que nous aurions sûrement besoin d’aller à la Soul Society, je n’y avais encore jamais été. J’espère que c’est aussi bien que sur Terre.
Mister Pink, lui, semblait avoir parfaitement compris et présenta même son invention à Tousen prétendant que sa leurs servirait pour « infiltrer et espionner » la Soul Society. D’après ce qu’il avait dit, le prototype du scientifique ne me servirait à rien, surtout qu’il obéissait seulement aux ordres de celui-ci. C’était vraiment dommage je suis sur que j’aurais vraiment pu m’amuser. Mais, pourquoi ne pas vérifier par sois même ?

Avec un Sonido tout ce qu’il y a de plus discret je disparais des cotés de Szayel et me retrouve dans le dos du prototype. Il était de taille normal, plus grand que moi étant donné que j’étais de petite taille - logique comme remarque - et s’il n’était pas aussi immobile on pourrait même penser que c’est un véritable être vivant. Alors que Szayel est occupé à parler je grimpe sur l’invention, me cachant derrière son dos, puis il se met à marcher pour se mettre juste à coté de son créateur. S’il me voyait accrocher dans le dos de sa précieuse inventions il me tuerait sur le champ, même si ça ne me faisait pas du tout. Je restais donc immobile derrière la marionnette, car oui au final c’était une marionnette qui ne bougeait que si Szayel le lui ordonnait. A chaque seconde je redoutais qu’il passe derrière son dos pour vérifier qu’il n’était pas abîmé, e qu’il me trouve. Au pire Tousen était présent. Mais une alarme retentit, me sortant de mes pensés et celles de tout le monde d’ailleurs : c’était la même alarme que lorsque Mister Orange avait débarqué dans le monde creux.
Un des fraccion se mis à pianoter sur un des tableaux de contrôle et ce qu’il découvrit l’abasourdi. Il vint faire son rapport à Szayel et parti aussitôt avec plusieurs de ses semblables Fraccion. Aillant complètement ignoré Szayel, j’étais maintenant assis calmement - pour une fois - sur les épaule de sa création. Je regardais les yeux grand ouvert les expressions de tout le monde aillant appris le retour de El Roy. Ce n’était quelque chose d’extraordinaire, il ne c’était pas absenter des dizaines d’années non plus…


[HRP : Désolé je n'arrive pas à faire beaucoup plus avec ce Perso bien complexe...]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event / Partie I] Le silence est trop lourd...   Mer 6 Mai - 23:39

Il venait d'exposer son idée mais le maître des lieux ne semble pas décrocher un seul mot. Pourquoi dont ? Allez savoir mais alors qu'une alarme se déclenche. D'abord, pas de réaction du côté de Szayel qui continuait à regarder Tousen avec un regard neutre. Lui, ce qu'il attend ? Une réponse qu'elle soit positive ou négative. Il s'en fiche mais il à besoin d'une réponse. De toute façon, il sait ce qu'il reste à faire avec son expérience. Elle est presque fini alors il ne va pas la jeter. Il n'est pas ce genre mais alors vraiment pas. Il a bien l'intention de la finir et jusqu'au bout. Il n'aime les choses non terminé... Enfin, il finit par tourner la tête en mettant la main gauche dans ses cheveux et en soupirant. Il se dit qu'il ne pourra jamais être tranquille. Szayel s'approche du tableau et ce sont ses fraccions qui prennent la parole. C'est alors qu'il fait de gros yeux. Aizen-Sama ? Il a survécu ? Quel soulagement mais il ne le montre pas. Il regarde alors l'écran et remarque qu'il s'agit bien d'Aizen. Les fraccions purent alors entendre des ordres

« - Bougez-vous, bande de gland ! Ne restez pas là et allez le chercher. Ramenez-le ici que je le soigne... »

Il hoche la tête en regardant ses fraccions qui se décident rapidement et ils quittent alors les lieux. C'est alors que Szayel touche des touches sur son clavier et l'alarme se coupe. C'était l'alerte servant à repérer les puissantes énergies spirituelles comme les Vasto-lordes et les shinigamis. Le reste, il s'en fout. Mais alors totalement. Il n'avait même pas vu que Wonderweiss était sur l'épaule de son expérience. A vrai dire, il devait surtout veiller à la sécurité du roi du monde creux. Après quelques minutes, il termine de vérifier ce qu'il avait à voir et il se retourne vers Tousen qui ne semble pas avoir bouger depuis tout à l'heure.

« - Il y a un problème, Tousen-sama ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Event / Partie I] Le silence est trop lourd...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Event / Partie I] Le silence est trop lourd...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» • Elle est pour MOI ! • [PV]
» Fichier trop lourd ou corrompu.
» [EVENT] Partie I | La Prison
» [EVENT] Partie II | L'Océan - Chercher une solution
» ▬ La Nuit du Troll [Event : Partie I ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach World Rpg :: Accueil , Presentation , etc ... :: Temple des joueurs :: Archives des rp :: Archives du Monde Creux-
Sauter vers: